AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B005Q4RXWS
Éditeur : (27/09/2011)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 55 notes)
Résumé :
Ce livre est une oeuvre du domaine public éditée au format numérique par Ebooks libres et gratuits. L?achat de l?édition Kindle inclut le téléchargement via un réseau sans fil sur votre liseuse et vos applications de lecture Kindle.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Musardise
  07 septembre 2015
Le monstre sur le seuil, c'est le parfait archétype des nouvelles de Lovecraft. de l'introduction à la fin, la nouvelle est caractéristique de la construction des fictions de l'auteur. Disons que, pour un lecteur qui ne connaîtrait pas Lovecraft, il y trouverait un exemple remarquable de son style, mais aussi des motifs récurrents de son oeuvre. Car, en effet, Lovecraft déploie ici des thématiques déjà travaillées dans L'affaire Charles Dexter Ward (que je n'aime pas particulièrement, d'ailleurs) et le cauchemar d'Innsmouth : le monstre sur le seuil est presque un amalgame des deux.
Cette nouvelle ayant été écrite après les deux autres, elle n'apporte donc pas grand-chose à l'univers déjanté lovecraftien : on y retrouve un personnage investi malgré lui par une autre personnalité, et le thème de l'hybridation entre humains et créatures aussi mystérieuses que visqueuses.
D'autre part, la narration, bien qu'elle ménage quelques mystères, se veut assez limpide dans l'ensemble : on comprend assez vite de quoi il retourne, ce qui atténue quelque peu l'ambiance délétère propre aux nouvelles de Lovecraft. Mais on y retrouve tout de même avec un certain plaisir l'atmosphère déliquescente que nous aimons tant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Wazlib
  07 janvier 2018
Ah, sacré Lovecraft!
Rares auront été ces auteurs que j'aurai autant eu l'impression de connaître en en ayant lu si peu. C'est très probablement une illusion, "une fièvre cérébrale" comme dirait l'ermite de Providence, puisque lorsque je lis les analyses de certains passionnés, je me rends bien compte que je suis loin, très loin d'en percevoir tous les enjeux. Cela n'empêche: Cthulhu et ses copains aux angles inconcevables, les invocations barbares dissonantes, les ténèbres infinies dans lesquels tout plonge, cette tension du récit, ces esprits à deux doigts de se briser... J'ai l'impression d'y avoir puisé déjà énormément.
J'avais lu il y a bien des années, et bien trop jeune, 4 recueils de nouvelles gravitant autour des écrits de Lovecraft. Je dis bien "gravitant autour des écrits de Lovecraft", puisqu'il n'y avait, dans chacun de ces recueils, qu'un écrit du "maître". le reste était d'une qualité très fluctuante, et composé de textes d'auteurs inspirés, un peu pastiches, parfois s'écartant de la substantifique moelle... le tout orchestré par August Derleth, une des rares personnes, je crois, à avoir côtoyé (du moins de façon épistolaire) notre auteur, plutôt reclus dans le genre.
Il en reste que je ne m'afficherai, dans cette critique et dans celles à venir, jamais comme une référence vis-à-vis de cet auteur; et étant donné qu'il suscite parfois beaucoup d'ardeur auprès de ses "grands" fans, je préfère être honnête: je risque d'avoir loupé beaucoup de choses, et j'essaierai de ne rendre, finalement, que ma simple impression de lecteur. Rien de plus.
"Le Monstre sur le seuil", donc. Dans le cas où vous hésiteriez à vous plonger dans cette nouvelle, un conseil: lisez donc la première phrase et venez m'en dire des nouvelles. On y retrouve tout le mystère et toute l'ambiance qui se déploiera dans chacun des récits de Lovecraft. Un chef-d'oeuvre d'incipit.
On va donc assister, par l'intermédiaire d'un narrateur externe plutôt dévoué à son ami, à la décadence d'Edward Derby, jeune homme très curieux avec un penchant un peu trop marqué pour l'ésotérisme qui aura le malheur de tomber amoureux d'une jeune femme extrêmement mystérieuse, Asenath Waite. Relation malsaine et destructrice, terreau fertile au déploiement terrifiant de l'imagination de Lovecraft: vous ne serez pas prêts d'oublier ces personnages.
Que vous dire? Nous assistons ici à un récit extrêmement maîtrisé, qui malgré les années qui le sépare de ma lecture, fait preuve d'une originalité passionnante. Si les ressorts de l'intrigue m'ont parfois semblé un peu grossier (avouons-le, il y a un certain nombre d'éléments de l'intrigue que l'on renifle bien des pages avant qu'ils surviennent), il n'empêche que le texte est extrêmement rythmé et continuellement surprenant.
Rajoutons à ceci cette ambiance si particulière, véritablement unique, que Lovecraft parvient à installer, et on conclut à une nouvelle d'une grande qualité. Ces descriptions fantastiques, qu'elles concernent des livres maudits, un esprit sur le point de s'effondrer ou des lieux sinistres, font toujours mouche. Et, je l'ai découvert par la suite, avec d'autres récits: Lovecraft est sacrément impressionnant pour décrire l'indicible. Ce n'est tout de même pas évident d'écrire sur des choses inconcevables, des choses que l'intellect ne peut que caresser. Il faut savoir renouveler son lexique, le rendre toujours accrocheur: et Lovecraft le fait parfaitement bien.
"Le Monstre sur le seuil" est donc une très bonne nouvelle, extrêmement agréable à lire. D'une limpidité exemplaire, on arrive à satisfaction avec une vitesse affolante. Et bien sûr, l'envie de continuer sur d'autre texte de Lovecraft est ardente. C'est donc ce que j'ai fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Diabolau
  25 décembre 2020
Il y a un peu du "Docteur Jekyll et Mister Hyde" de Stevenson dans cette nouvelle diablement efficace, l'une des meilleures que j'ai pu lire de Lovecraft.
Une fois de plus, on connaît déjà la fin dès la première phrase, et on peut éventuellement regretter le manque de suspense, ainsi que le côté répétitif de ce procédé.
L'atmosphère est délicieusement flippante, et on se dit d'ailleurs que l'auteur n'aurait même pas eu besoin de faire encore une fois appel à son panthéon de dieux monstrueux et dégénérés pour la rendre très dérangeante.
C'est même peut-être en grande partie le fait que finalement, tous les protagonistes, même les mauvais, sont des hommes, qui la rend si efficace.
Commenter  J’apprécie          120
Ciella
  09 septembre 2013
Roman ( nouvelle ) lue d'une traite. Primo vu le nombre de ses pages et secundo vu l'enchainement des événements qui nous tient en haleine : on a envie de connaître la clef du mystère.
Je suis tombée par pur hasard sur cet eBook, j'en ai cherché le résumé de l'éditeur pour me faire une idée sur mais en vain. Ce fut la toute première phrase de ce roman qui m'incita donc à le lire : " Il est vrai que j'ai logé six balles dans la tête de mon meilleur ami, et pourtant j'espère montrer par le présent récit que je ne suis pas son meurtrier. "
Je crois que ça vous parait aussi fou que ç'a était pour moi ! Une bonne raison de vous mettre à sa lecture. ;-)
Passant par la magie, l'absurdité, la folie, l'insensé, la perplexité, l'épouvante,.. il a tout pour plaire.
J'ai adoré cette narration fantastique ( j'ai utilisé ce mot pour englober aussi bien le registre littéraire que la beauté du récit ) de Lovercraft que je découvre pour la première fois et qui ne sera certainement po la dernière.
Entre parenthèses, je trouve un " like " sur ma citation. Puisque je n'ai po été notifiée de cela, je vais sur la page de la citation pour voir qui est-ce qui l'a appréciée et devinez, il n' y a po de nom. :O
Serait-ce Asenath qui essaie de passer à mon corps ? Oh Seigneur, pitié non..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SirFurby
  25 octobre 2016
En son temps, Lovecraft lui-même était anachronique, d'une époque disparue. Et pourtant son oeuvre est tellement novatrice. Particulière au moins. Et j'aime sa singularité.
Mon avis porte sur le livre audio Audible. Bonne narration, le texte est pris aux sérieux. Je n'ai pas tellement accroché au narrateur dans sa façon de vivre le texte, mais c'est subjectif. Les bruitages qui accompagnent la lecture et plantent l'ambiance rajoutent vraiment quelque chose à l'histoire, notamment l'horreur de cet ultime borborygme de cette chose sur le seuil.
En ce qui concerne la structure du récit, HP Lovecraft réutilise les mêmes ficelles déjà vues dans d'autres de ces courtes histoires, pas d'innovation de ce côté-là et cela pourrait lasser. On sait dès le début comment tout cela va se terminer. Encore. Malgré cela, ou plutôt grâce à cela, le développement de l'histoire, oppressante car d'emblée sans espoir, est très bien maîtrisé et justement dosé jusqu'au climax. Comme à chaque fois, toutes les révélations faites n'amènent le lecteur qu'à prendre douloureusement conscience de l'inconnu et l'inconnaissable dans un monde froid et sombre. L'humanité y est impuissante et écrasée par le poids de secrets anciens. Une ambiance unique .
Parfait dans son genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
balrogbalrog   18 janvier 2014
Il y a des horreurs, aux frontières de la vie, que nous ne soupçonnons pas, et de temps à autre, la funeste curiosité d'un homme les met à portée de nous nuire.
Commenter  J’apprécie          130
CiellaCiella   09 septembre 2013
Il est vrai que j’ai logé six balles dans la tête de mon meilleur ami, et pourtant j’espère montrer par le présent récit que je ne suis pas son meurtrier.
Commenter  J’apprécie          90
ErzsyErzsy   11 mai 2016
Celui qui était près de moi semblait moins un ami de toujours que quelque intrus effroyable de l'espace intersidéral - la coalition maudite et détestable de forces cosmiques aussi mystérieuses que maléfiques.
Commenter  J’apprécie          30
Anis0206Anis0206   05 janvier 2021
Il est vrai que j’ai logé six balles dans la tête de mon meilleur ami, et pourtant j’espère montrer par le présent récit que je ne suis pas son meurtrier. D’abord on dira que je suis fou – plus fou que l’homme que j’ai tué dans sa cellule à la maison de santé d’Arkham. Plus tard, certains de mes lecteurs pèseront chaque déclaration, la rapprochant des faits connus, et se demanderont comment j’aurais pu juger autrement que je ne l’ai fait après avoir regardé en face la preuve de cette horreur : ce monstre sur le pas de la porte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Howard Phillips Lovecraft (120) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Howard Phillips Lovecraft
Tous les dimanches durant la Covid. Manga-News vous propose un condensé d'actualité sur l'univers du manga. Part 2 - Invité Ahmed Agne de Ki-oon
Pour ne louper aucune vidéo et nous soutenir, pense à t'abonner à la chaîne Youtube de Manga-News
https://www.youtube.com/channel/¤££¤21Lovecraft11Invité Ahmed Agne de Ki-oon20¤££¤6rmAqHIg/?sub_confirmation=1
#Beastars #Bride Stories #Lovecraft #Erased #Goggles te #Jujutsu Kaisen #L'Appel de Cthulhu #My Hero Academia #Pandora Hearts #Übel Blatt #Wolfsmund
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

lycée de bagatelle (Le monstre sur le seuil)

Comment le narrateur désigne-t-il le groupe que Edward décide d'intégrer au collège ?

'les avancés'
'les sophistiqués'
'les intéressants'
'les imbéciles'

15 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Le Monstre sur le seuil de Howard Phillips LovecraftCréer un quiz sur ce livre