AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Abdul al-Hazred (Directeur de publication)Paul R. Michaud (Préfacier, etc.)Colin Wilson (II) (Préfacier, etc.)
EAN : 9782842283407
346 pages
Le Pré aux Clercs (29/04/2008)
3.45/5   65 notes
Résumé :
Le Nécronomicon - guide de l'Empire des morts - est un ouvrage ésotérique, mais pas n'importe lequel... Il révèle des incantations secrètes capables d'invoquer et de soumettre les forces anciennes qui aurait peuplé la terre avant l'arrivée des hommes... Lovecraft fit référence à cet ouvrage pour la première fois dans une nouvelle écrite en 1922. Aussitôt, les libraires furent submergés de commandes. Pourtant, il aura fallu attendre plus d'un demi-siècle pour qu'une ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Zirkawicca
  17 novembre 2015
J'avoue m'être lancée car en tant que férue d'ésotérisme je ne pouvais passer à côté du célèbre Necronomicon. Et puis j'ai choisi cette édition 'Le pré aux clercs) pour son bon rapport qualité/prix (en +, j'ai déjà le Grand et le Petit Albert aux mêmes éditions, et c'est vrai que ça fait joli dans la bibliothèque...) Mais j'ai retrouvé justement les mêmes travers dans cet ouvrage: un très joli "emballage" mais beaucoup de passages hermétiques (voire soporifiques) et un contenu tassé et inégal qui ressemble parfois à du remplissage.
J'aurais aimé adorer ce livre, mais j'ai surtout tenu jusqu'au bout par respect pour le mythe qu'il incarne. Et c'est aussi pour cela que je suis montée jusqu'à 3 étoiles.La lecture est assez austère, il faut s'accrocher. Que les personnes s'attendant à trancher ici la question "vrai grimoire ou invention de Lovecraft" soient prévenues: ce livre, plein de témoignages + ou - intéressants soulève + de questions qu'il n'en résout. Mais je trouve ça bien que la parole aie été laissée aux détracteurs du Livre, ça aide le lecteur à se forger son opinion.
Par contre, j'ai été choquée par le portrait au vitriol qui est fait de Lovecraft: raciste, sans imagination, tout simplement mauvais... Les qualificatifs ne manquent pas et les co-auteurs n'y vont pas avec le dos de la cuillère. Il y a certainement du vrai la dedans et je ne souhaite pas prendre parti, mais je me serais attendue à + d'objectivité et de modération dans ce livre à portée documentaire (mais également polémique, c'est inévitable...) Ca reste perturbant pour qui ne connaît pas ou peu l'univers de Lovecraft: on ne sait plus sur quel pied danser. D'un côté on l'encense, et ici pour la + grande part du commentaire on le dépeint comme au mieux un raté, au pire un monstre, ce qui ne donne guère envie de se plonger dans son oeuvre!
A noter aussi les passages de "traduction Google": on se retrouve ainsi avec des références comme "Le Maître des anneaux" ou "Conan le guerrier". C'est pas sérieux... Ca part un peu dans tous les sens, du fait de la faible partie que représente le manuscrit du Necronomicon en lui-même (une cinquantaine de pages): hypnotisme, romantisme, numérotation binaire, mathématiques, psychologie... le meilleur cohabite avec le pire dans cet ouvrage qui est au final une compilation "autour du Necronomicon". Les passages qui m'ont le + intéressée sont ceux traitant de l'inconscient collectif et de la "superconscience".
Mais dans l'ensemble, cet ouvrage est un pavé un peu indigeste, très universitaire, qui aurait gagné à être aéré un peu (Des paragraphes et des chapitres auraient notamment été les bienvenus). La partie retranscrivant le Necronomicon en lui-même m'a également déçue: on y trouve une accumulation de noms et d'incantations obscures accompagnées des dispositifs à mettre en place pour accomplir les rituels. Où est la terreur que cette lecture est censée inspirer? le + "thrash" qu'on y trouve est la mention des "Légions Infernales" et d'ingrédients comme le sang ou la poudre de momie. C'est aussi censé rendre fou: heureusement pour moi je me sens exactement comme avant ma lecture. Mais je trouve que la réputation de cet ouvrage dépasse (et même usurpe) son réel intérêt. Je ne comprends pas comment ça a pu devenir si connu et si repris...
J'espère que les amateurs de Lovecraft y trouveront + leur compte que les amateurs de magie (à part peut-être les personnes versées dans la magie noire?) Je suis tout de même contente de mon acquisition pour l'héritage culturel que ce livre représente mais je n'ai pas été transcendée, loin de là...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
DrJackal
  14 avril 2011
Que dire de se livre qui d'une certaine façon reste une légende Lovecraftienne. D'entrée de jeu il est attrayant, le côté grimoire augmenter par la coupe des pages rend bien et donne envie de se plonger dans se livre maudit... et la première déception : la traduction, on a souvent l'impression que le traducteur a utilisé le dico google pour traduire se livre et c'est regrettable (The lord of the ring devient le maître des anneaux de Tolkien ba sa casse un peu le mythe...)
Ce livre peut être découper en trois parties :
La première on va dire une biographie du livre, est il réel? est il une invention de Lovecraft? 200 pages de suppositions d'étude sérieuse de thèse doctoral pour essayer de savoir si se livre a été écrit par un arabe fou ou par un écrivain un peu fou? une partie qui montre des longueur mais qui dans l'ensemble nous plonge dans le mythe de cette arabe possédé.
La deuxième parties est le Necronomicon en lui même, grimoire magique renfermant les différent symbole d'une religion noir visant a invoquer des dieux ressemblant plus a des plaie qu'^autre chose (que se soit le fameux Chtulhu ou Nyarlathotep... qui sont d'ailleurs pas franchement évident à invoquer dans notre monde faut bien le dire). Cette partie est très bien faite, pleine de symbole et formule magique on se croirais clairement dans un grimoire maudit... quel dommage que cela ne soit que pour 50 pages sur l'ensemble.
Et enfin la troisième, les appendices... qui sont une espèce de biographie de lovecraft le montrant comme inculte et écrivain au rabais, avec une analyse psychologique du personnage... cette partie m'a tout bonnement désintéresser au plus au point tellement elle a rien a faire la, et ne servent en rien à a légende sencé rendre fou le lecteur crédule du Necronomicon.
Dans l'ensemble un livre trop inégal, avec des parties très intéressante et d'autre beaucoup trop rébarbative... je ne sais pas vraiment quoi en penser, mais le mythe que je m'était imaginé autour de se livre c'est effondré comme un château de carte construit aux abord de Fukushima.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bdelhausse
  26 février 2016
Ado, fan de HPL, je m'étais procuré le Necronomicon... Fébrile, je l'avais ramené chez moi, sous le manteau, m'étonnant qu'il fût en vente "libre" et louant mon bouquiniste attitré... Evidemment, me rendant compte qu'il s'agissait davantage d'un livre SUR le Necronomicon qu'une bible noire sentant le soufre, j'avais déchanté.
Puis j'avais lu, un peu, un peu plus, et encore plus... du livre et j'avais pu apprécié le mythe dans le mythe, les rapports des histoires à L Histoire, la manière dont HPL se servait de codes (comme les rites maçonniques, les croyances, la magie, la psychanalyse...) pour les détourner à sa guise et les réintégrer dans son propre univers.
Pour fans du maître, cependant.
Commenter  J’apprécie          92
calicles30
  20 avril 2022
« Distinguer le réel du vrai » : En effet, selon les sources d'inspiration du Nécronomicon de H.P Lovecraft, les rites maçonniques égyptiens se réfèrent à la notion d'horreur cosmique en guise de réalité selon laquelle l'être humain est insignifiant à l'échelle du cosmos qui lui est profondément étranger. Les héros de Lovecraft éprouvent en général des sentiments qui sont à l'opposé de la gnose et du mysticisme. Ceux qui raisonnent véritablement, comme ses protagonistes, mettent toujours en péril leur santé mentale .
Il voulait montrer essentiellement que le cosmos n'est pas anthropocentrique, que l'être humain, forme de vie insignifiante parmi d'autres, est loin de tenir une place privilégiée dans la hiérarchie infinie des formes de vie. Ses travaux sont profondément pessimistes et cyniques et remettent en question le Siècle des Lumières, le romantisme ainsi que l'humanisme chrétien. On peut encore trouver des traces de son indifférence cosmique dans la littérature de science-fiction, le cinéma et les jeux vidéo. Les thèmes relatifs à son cosmicisme explorés dans ces fictions sont l'insignifiance de l'humanité dans l'univers et la recherche de la vérité conduisant au désastre.
« On cherche la connaissance interdite, que ce soit volontairement ou, plus probablement, sans le savoir, mais on ne peut pas savoir jusqu'à ce qu'il soit trop tard ... La connaissance, une fois acquise, est trop grande pour l'esprit de l'homme. Il est prométhéen, la connaissance, elle, est faustienne. Connaissance qui détruit au moment de l'illumination, une gnose de damnation, pas de salut…Nous vivons sur une île de placide ignorance, au sein des noirs océans de l'infini, et nous n'avons pas été destinés à de longs voyages. Les sciences, dont chacune tend dans une direction particulière, ne nous ont pas fait trop de mal jusqu'à présent ; mais un jour viendra où la synthèse de ces connaissances dissociées nous ouvrira des perspectives terrifiantes sur la réalité et la place effroyable que nous y occupons : alors cette révélation nous rendra fous, à moins que nous ne fuyions cette clarté funeste pour nous réfugier dans la paix et la sécurité d'un nouvel âge de ténèbres. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ornicarton
  07 août 2013
Pour une lectrice admiratrice de H P Lovecraft telle que moi, mettre deux étoiles au Necronomicon ressemble à un comble.
Alors certes, on retrouve bien dans cet ouvrage la solennité et le mysticisme inhérent au style de l'auteur, mais ce style est mis au service d'une oeuvre à mon avis purement commerciale. Les formules façon Grimoire sont assez peu nombreuses; on se demande s'il y avait vraiment matière à "fabriquer" un livre avec ce peu de substance. Il aurait bien mieux valu à mon avis n'en rien faire, laissé le Necronomicon à l'état de Légende, pour ne pas gâcher ainsi le mystère.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Elbakin.net   14 février 2014
Bref, un bel objet qui flatte l’œil en apparence, mais qui laisse tout de même perplexe. Mais une certaine frange du public devrait sans aucun doute y trouver son compte !
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
windigowindigo   24 décembre 2016
Qui avant nous a connu tout le mal
Ou les secrets tyranniques du temps
Bien que nous n'égalions pas les morts qui nous ont
donné naissance
Pour une chanson, un baiser ou un crime -
Bien que les païens nous dominent et nous survivent
et nos vies, nos désirs sont ambigus -
Ah, pardonne-nous nos vertus, pardonne-nous,
Vierge de Douleur.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Howard Phillips Lovecraft (125) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Howard Phillips Lovecraft
La Grande Table critique : commentaire expert et subjectif de l'actualité culturelle. Chaque semaine, des critiques invités par Lucile Commeaux se rencontrent autour de deux disciplines dans l'amour de l'art et de la dispute.
Au sommaire, deux albums de bande dessinée : "Lapinot - Tome 6 - Par Toutatis !" ou Astérix parodié par Lewis Trondheim (L'Association) & le nouvel album de Daria Schmitt, "Le Bestiaire du Crépuscule", hommage graphique à Lovecraft et à ses créatures antédiluviennes (Dupuis).
#BD #bandedessinée #astérix _____________________ Découvrez d'autres critiques https://www.youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrrnICYZQfP92U3K2¤££¤20Découvrez D21¤££¤ ou sur le site : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/la-critique
Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture Découvrez d'autres critiques https://www.youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrrnICYZQfP92U3K2¤££¤20Découvrez D21¤££¤ ou sur le site : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/la-critique
+ Lire la suite
>Phénomènes paranormaux. Pseudo-sciences>Parapsychologie et occultisme>Magie, sorcellerie, démonologie (75)
autres livres classés : ésotériqueVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'Affaire Charles Dexter Ward

Dans quelle ville débute l'histoire ?

A Providence
A New York
A Los Angeles
On ne sait pas.

9 questions
64 lecteurs ont répondu
Thème : L'affaire Charles Dexter Ward de Howard Phillips LovecraftCréer un quiz sur ce livre