AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Francis Lacassin (Éditeur scientifique)
EAN : 9782221064603
1339 pages
Éditeur : Robert Laffont (12/09/1999)
4.5/5   139 notes
Résumé :
De La Tombe (1917) au Défi d'outre-espace (1935), voici, en trente et un contes et nouvelles, une palette très complète de l'inspiration de Lovecraft lorsqu'elle n'évoque pas le mythe de Cthulhu. L'argument de certaines de ces histoires annonce le mythe de Crhulhu à une époque où l'auteur ne l'avait pas encore cerné. D'autres témoignent de son génie pour renouveler avec un modernisme étonnant les archétypes du fantastique traditionnel : fantômes, vampires, sorcières... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
hellrick
  25 février 2020
Deuxième volet d'une somme considérable (ne parlons pas d'intégrale mais on s'en rapproche) consacrée à Lovecraft, ce deuxième tome contient lui aussi son lot de classiques : « de l'au-delà », « je suis d'ailleurs », « Herbert West, réanimateur », « La peur qui rôde », « Air froid », etc. Des textes que l'on trouvait déjà dans de précédents recueils consacrés à l'auteur mais que l'on apprécie de voir rassemblé ici aux côtés des fameuses « révisions » effectuées par HPL.
Cependant le lecteur sera ravi de retrouver quelques textes aujourd'hui difficiles à dénicher. Ainsi, « L'horreur venue des collines », un court roman de Frank Belknap Long, a jadis été publié dans la revue Weird Tales et, en France, dans « Crépuscule » de Richard D. Nolane. Frank Belknap Long (1901 – 1994) a écrit de nombreuses nouvelles, rassemblées dans deux recueils, LE GNOME ROUGE et LE DRUIDE NOIR chez Marabout. On lui doit aussi un des plus fameux pastiches de Lovecraft, « les chiens de Tindalos ». Il livre ici un récit maitrisé quoiqu'un peu bavard, effectuant un surprenant flashback au temps de la Rome antique pour assister aux célébrations impies des adorateurs des Anciens Dieux. L'écrivain introduit d'ailleurs un nouveau membre de ce panthéon noir avec Chaugnar Faugn. Avec la permission de Lovecraft il incorpore d'ailleurs un rêve de ce-dernier, relaté dans une lettre, dans sa narration. Voilà, sans hésiter, une bonne raison de se procurer ce recueil pour les admirateurs de HPL et de ses disciples.
Une grande partie du recueil est ensuite consacré aux révisions de HPL, des textes que Lovecraft va remodeler, réviser, améliorer, voire réécrire. « Dépanneur du fantastique », Lovecraft se fait donc nègre littéraire pour de nombreux auteurs qui seraient, aujourd'hui, complètement oublié sans le coup de pouce du maitre. La plupart de ces récits furent compilés dans deux anthologies très plaisantes : L'HORREUR DANS LE CIMETIERRE et L'HORREUR DANS LE MUSEE et d'autres étaient proposées dans DAGON ou encore NIGHT OCEAN. Cependant les archéologues de Laffont y ajoutent des textes jusqu'ici inédits en français
Trois textes d'Henry S. Whitehead sont inclus. le premier, « Piège », était disponible dans un précédent recueil, le très « fond de tiroirs » NIGHT OCEAN. Il s'agit d'un court récit science-fictionnel, aujourd'hui très classique (mais probablement original à l'époque de sa rédaction) sur un étrange miroir maudit (de Loki) et sur la possibilité de s'y retrouver coincé. le second, « Cassius », figurait au sommaire d'un recueil consacré à Whitehead, LA MORT EST UNE ARAIGNEE PATIENTE. Une belle variation sur le thème du jumeau maléfique, assez proche dans son déroulement d'un film comme « Basket Case », dans lequel un esclave se voit persécuté par un étrange homoncule. Très efficace. Whitehead a composé sa nouvelle sur la base d'un plan fourni par Lovecraft, lequel avait une vision complètement différente de l'intrigue au point qu'il envisageait d'ailleurs d'écrire sa propre version alternative, ce qu'il n'a pas fait. le dernier, « Bothon », était inédit mais n'est guère convaincant puisqu'il reprend le schéma classique de la vie antérieure dont se remémore le protagoniste ayant jadis vécu sur le mythique continent de Mu. Pas désagréable mais pas transcendant.
Trois nouvelles de Clifford M Jr Eddy avaient déjà été proposées au lecteur francophone, le recueil en ajoute une supplémentaire, « Cendres », une petite histoire pas désagréable qui fonctionne sur le cliché de la machine à désintégrer cher à la science-fiction d'antan. Déroulement et chute prévisible mais plaisant.
Deux textes de Duane W. Rimel complètent l'anthologie au rayon des inédits : « le déterré » et « L'arbre sur la colline ». le premier constitue une excellente variation sur le thème du zombie (au sens Vaudou du terme, donc créé à partir d'une poudre simulant la mort) et fonctionne de belle manière jusqu'à sa chute effective. le second traite d'une sorte d'univers parallèle pouvant être visualisé par le héros mais reste anecdotique.
Le court récit de Richard F. Searight (« le coffre scellé ») n'était jusqu'ici disponible que dans une anthologie consacrée à Weird Tales, on apprécie donc son inclusion, tout comme celle du plaisant « Les serviteurs de Satan » disponible dans le recueil hommage de Robert Bloch EMBARQUEMENT POUR ARKHAM.
Enfin, le recueil ajoute l'article de HPL « Horreur et surnaturel en littérature », de très nombreuses poésies et une quinzaine d'articles divers pour un total de 1350 pages.
Nouvelles connues mais rassemblées de manières pratiques, raretés difficiles à se procurer, y compris chez les bouquinistes, et inédits…que demandez de plus ? Une anthologie indispensable.

Lien : http://hellrick.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
manu_deh
  06 mars 2017
HP Lovecraft, maître de la littérature fantastique, est traduit et publié en langue française, dans une édition intégrale, comprenant aussi plusieurs textes de ses "disciples". Ce livre constitue le deuxième tome de cette intégrale.
Pour les amateurs du Mythe de Cthulhu, cette édition intégrale sera un régal et trônera des années sur votre table de chevet.
Pour ceux qui souhaiteraient une découverte plus parcimonieuse de l'auteur, préférez les recueils sélectionnant ses principales nouvelles, parues en poche.
Commenter  J’apprécie          120
Darjeelingdo
  26 mars 2021
« Lovecraft : écrivain américain connu pour ses récits fantastiques d'horreur et de science fiction ».... Juste ce que je ne lis jamais ! Je m'apprêtais donc à m'accrocher avant de plonger dans des récits de monstres, de trucs bien glauques, de litres d'hémoglobine, à ne pas lire le soir au fond de son lit...
Eh bien, finalement, même pas peur ! J'ai lu une bonne quinzaine de nouvelles (130 pages) , où il était question de maison et de tourbière hantées, de vieilles tombes oubliées, de temples ensevelis sous la mer , de morts horribles et inexpliquées, d'anneau hindou maléfique et de naïades antiques, et même de cadavres qu'on essayait de ressusciter ( « Herbert West réanimateur »), le tout sur fonds de visions atroces qu'on ne peut raconter, de lumière écarlate éblouissante , de musiques célestes et de cris inhumains . C'est bien écrit mais j'ai trouvé ça très répétitif et en fin de compte je me suis beaucoup ennuyée...
Désolée pour les aficionados de Lovecraft ! Ce n'est tout simplement pas mon genre de lecture. Je suis contente, malgré tout, d'avoir découvert cet auteur considéré comme un maître de la science fiction, dans le cadre du Challenge solidaire 2021.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Athalenthe
  28 novembre 2017
Ce troisième tome des oeuvres complètes de Lovecraft rassemble plusieurs éléments assez divers : des contes et nouvelles fantastiques ne rentrant pas dans le cadre du Mythe de Cthulhu ou du Monde des Rêves, des "révisions" de textes réalisées par Lovecraft au profit de divers auteurs, un recueil de poèmes (fantastiques, il va de soi)... On y trouve aussi l'essai Épouvante et surnaturel en littérature, dans lequel notre maître de l'horreur donne un aperçu de la création littéraire dans ce genre. Enfin divers témoignages biographiques par des proches de l'auteur ( son ex-femme, ses amis...) et des documents plus anecdotiques concluent l'ouvrage.
N'ayant pour le moment lu que les Contes et nouvelles, je ne peux m'exprimer que sur ceux-ci. On a là une trentaine de textes regroupés, de tailles assez variées et présentés dans l'ordre chronologique de leur écriture. Il est possible de distinguer ces nouvelles selon différentes thématiques : les contes oniriques, les nouvelles s'inscrivant dans la veine classique du fantastique, et les récits beaucoup plus proches de l'univers horrifique propre à l'auteur. L'ensemble est assez décousu et inégal, mais présente de l'intérêt pour les lecteurs connaissant déjà les oeuvres majeures de Lovecraft. Pour ma part, la nouvelle que j'ai préférée est le modèle de Pickman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
neophyte332
  13 juin 2010
Ouvrage éblouissant que l'on peut donc retrouver chez Laffont (3 tomes).Maitre incontesté des années 30 aux usa,Howard PH.Lovecraft fut influencé par l'art africain,le vaudou,le folklore européen,...Toutes ces ressources humaines lui permirent de concevoir un mythe totalement fictif,comme par exemple,"Les mythes de Cthulhu" et bien d'autres légendes ,contes,documents.Ce dernier a influencé plusieurs générations aussi bien dans le domaine du cinéma que dans la domaine des jeux de rôle!A tittre d'exemple les scénaristes et réalisateurs de "Cloverfield" ont été inspirés par Lovecraft.Lui-meme fut influencé par Poe ou bien encore par Lord Dunsany.Comme Poe,afin de trouver l'inspiration,il se rendait dans des cimetières la nuit,des lieux insolites ,abandonnés,...Il assistait également à des conférences à l'Université.(sur l'art).Personnage complexe ,doué d'une grande érudition,d'un talent incontestable concernant l'épouvante et le surnaturel,vous fera frémir! Je vous invite à lire l'un de ces trois tomes et vous serez surpris de constater les poils s'hérissé en le lisant!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
grm-uzikgrm-uzik   08 juin 2017
- "Les coupables ce sont les rats ; les rats dont la galopade furtive ne me laissera plus jamais dormir ; les rats démoniaques qui courent derrière Le capitonnage des murs de cette pièce et veulent m'entraîner vers des horreurs plus grandes que toutes celles que j'ai connues ; les rats que les autres n'entendent jamais ; les rats, les rats dans les murs."

~ Les rats dans les murs ~
Commenter  J’apprécie          30
grm-uzikgrm-uzik   04 juin 2017
- "Toute vie est un processus chimique et physique, la prétendue "âme" étant un mythe. [...] La réanimation artificielle d'un mort ne dépendait que de l'état des tissus, et que, à moins que la décomposition n'ait déjà commencé son œuvre, un cadavre pourvu de tous ses organes pouvait, grâce à des mesures appropriées, être réintégré dans ce curieux processus qu'on appelle la vie."

~ Herbert West, réanimateur ~
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
grm-uzikgrm-uzik   07 juin 2017
- "Une croyance voulait, par exemple, qu'une légion de diables aux ailes de chauves-souris vînt chaque nuit au prieuré mener un sabbat de sorcières - peut-être leur appétit expliquait-il la surabondance de légumes vulgaires qu'on récoltait dans les vastes jardins. Plus frappant que tous, l'épopée dramatique des rats : l'armée galopante d'une immondes vermine avait surgi hors du château trois mois après la tragédie qui le vouait à l'abandon, armée maigre, ignoble, vorace qui, balayant tout devant elle, avait dévoré volaille, chats, chiens, pourceaux, moutons et même deux malheureux êtres humains, avant d'épuiser sa furie. Autour de cette mémorable horde de rongeurs gravite tout un cycle de mythes particuliers, car elle se répandit parmi les maisons du village, semant sur son passage là malédiction et l'horreur."

~ Les rats dans les murs ~
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
grm-uzikgrm-uzik   04 juin 2017
- "L'essence de la vie de West était une quête parmi les royaumes ténébreux et interdits de l'inconnu, dans lesquels il espérait découvrir le secret de la vie, et redonner à l'argile froide des cimetières une animation perpétuelle."

~ Herbert West, réanimateur ~
Commenter  J’apprécie          20
AlinaAlina   10 mai 2014
Ces êtres étaient comme les eaux de la rivière Thom: incompréhensibles. De leurs actes, je ne me rappelle rien: ils n'avaient pas grand sens. De leur apparence, je me souviens vaguement: elle était semblable à celle des singes dans les arbres. Mais leur nom, je me le rappelle parfaitement: il rimait avec celui de cette rivière. Ces êtres d'autrefois s'appelaient les hommes.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Howard Phillips Lovecraft (123) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Howard Phillips Lovecraft
Découvrir : https://tidd.ly/3xA6tqb
Il se passe quelque chose à High Place, le manoir ancien où la cousine de Noemí Taboada réside depuis son récent mariage : sa lettre parle d'empoisonnement, de visions et d'entités qui la tourmentent.
Avec ses robes fifties et son rouge à lèvres, Noemí semble plus à sa place dans les soirées mondaines que dans une demeure isolée de la campagne mexicaine. Mais elle n'est pas du genre à se laisser impressionner par l'époux de sa cousine, aussi troublant qu'hostile, ou le patriarche de la famille, fasciné par la jeune invitée… ou la maison elle-même, qui suscite en elle des rêves de meurtres et de cérémonies impies.
Car High Place cache bien des secrets entre ses murs. Longtemps, la fortune colossale de la famille l'a préservée des regards indiscrets. Noemí va maintenant découvrir son effrayante histoire de violence et de folie.
Et elle risque fort de ne plus jamais pouvoir s'en échapper…
Traduit dans 24 pays Bientôt adapté en série télévisée
« Lovecraft rencontre les soeurs Brontë en Amérique latine. » The Guardian
« Une terrifiante réécriture du roman d'horreur gothique. » Kirkus Reviews
« C'est comme si une puissance surnaturelle nous forçait à tourner les pages de cet envoûtant roman. » The Washington Post
+ Lire la suite
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'Affaire Charles Dexter Ward

Dans quelle ville débute l'histoire ?

A Providence
A New York
A Los Angeles
On ne sait pas.

9 questions
56 lecteurs ont répondu
Thème : L'affaire Charles Dexter Ward de Howard Phillips LovecraftCréer un quiz sur ce livre