AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2267004089
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (30/11/-1)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Epouvante et Surnaturel en litterature est un ensemble de piste et d'auteurs qu'il faut avoir lu pour appréhender l'écriture telle que la décrit HPL dans son titre. Publiée dans les trois Tomes des Oeuvres Complètes de Lovecraft, voici un jeu de piste qui mènera le lecteur avide de Baudelaire à Huysmans sans oublier les grands maîtres qu'était pour Lovecraft, Edgar Poe, Arthur Machen et Lord Dunsany. On notera aussi la critique sur l'oeuvre remarquable de Clark Asht... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Woland
  16 mars 2009
Supernatural Horror in Literature
Traduction : Bernard Da Costa
En dépit d'une traduction qui accumule coquilles et maladresses - on dirait que le traducteur ne s'est pas relu - cet essai du Solitaire de Providence, dédié à cette raison de vivre que fut pour lui la littérature fantastique, constitue un incontournable pour tous ceux qui, comme son auteur, s'intéressent de près ou de loin au genre du fantastique et de l'épouvante. C'est aussi une mine de renseignements des plus précieuses sur les goûts personnels de Lovecraft et sur les textes qui contribuèrent à forger son imaginaire.
Lovecraft nous ayant quittés en 1937, cet ouvrage évoque surtout les "pères fondateurs" du genre fantastique. On notera au passage que l'auteur américain, en y faisant la part belle aux Européens, nous prouve une fois de plus la grande érudition qui fut la sienne.
Bien loin de mépriser le roman gothique, Lovecraft rend hommage à Horace Walpole et à son "Château d'Otrante" et, bien sûr, à Ann Radcliffe. Pour lui, "Les Hauts de Hurlevent", unique roman d'Emily Brontë, représente également un moment très fort, quoique atypique, du gothique, et, comme tout lecteur de ce livre exceptionnel, il est frappé par la pensée ouverte, moderne et iconoclaste qui caractérise l'univers fantasmatique de la fille du pasteur de Haworth.
Envers Poe, il fait montre du respect et de la tendresse que tout adorateur du Fantastique se doit de porter au grand et malheureux auteur de "La Chute de la Maison Usher" mais c'est aux auteurs anglo-saxons et anglo-celtes qu'il réserve l'essentiel de son admiration.
Deux auteurs semblent avoir marqué tout particulièrement le futur créateur de Chthulu : le Gallois Arthur Machen et le très britannique Montagu R. James.
Machen est l'auteur de l'un des plus puissants textes d'épouvante qui soit : "Le Grand Dieu Pan." Lovecraft nous en décrit l'intrigue en long et en large et il n'y a pas un seul paragraphe de cette analyse qui ne révèle la fascination qu'il éprouve devant l'imaginaire mais aussi la maîtrise technique de Machen. Idem pour Montagu R. James et son "Comte Magnus", sur lesquels se clôt cet essai trop court mais qui révèle au lecteur un détail assez curieux : Lovecraft, qui a façonné tant d'entités monstrueuses et protéiformes, qui a créé toute une cosmogonie à leur échelle, qui les a dépeintes avec une abondance d'horreurs en tous genres, Lovecraft semble avoir préféré, dans ses lectures personnelles, des auteurs au génie moins démonstratif et presque tranquille.
Pas plus qu'Arthur Machen en effet, Montagu R. James ne forçait le trait. Dans leurs nouvelles et romans, tout est simple, net, sans exagération et quasi naturel. Machen certes fait lui aussi référence à des divinités oubliées mais celles-ci nous demeurent familières en ce sens qu'elles sont presque toutes liées à nos vieux mythes gréco-romains et, dans les pires des cas, aux mythes sumériens. James, lui, se borne à imaginer des choses "très anciennes" mais sans plus de précision.
Et pourtant, la chose est criante pour tous ceux qui ont lu aussi bien Machen et M. R. James d'une part que Lovecraft d'autre part, les créatures imaginées par les deux premiers sont les ancêtres directs de celles que le troisième appellera plus tard à la vie.
Donc, si vous voulez en savoir un peu plus sur l'oeuvre des parrains de HPL, procurez-vous "Epouvante & Surnaturel en Littérature." Et conservez-le dans votre bibliothèque en le complétant par l'"Anatomie de l'Horreur" de Stephen King. Ce sont là deux Bibles que je vous recommande. ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
dourvach
  13 juin 2015
"Supernatural Horror in Litterature" (1927) est une étude passionnante d'un genre littéraire universel et jusqu'alors méprisé (puisque faisant fi de Sainte-Vraisemblance !), essai laissant se ramifier des critiques très précises des textes ainsi qu'un fascinant tableau d'ensemble dû au Maître du fantastique -- Howard Phillips LOVECRAFT -- natif de sa Nouvelle-Angleterre (Providence) et à la si brève existence, renfermée au point d'être "presque" secrète (1890-1937).
Lovecraft rend hommage -- avec chaleur et arguments stylistiques à l'appui -- aux grands précurseurs : Mary Wollstonecraft Shelley ("Frankenstein"), Jacques Cazotte ("Le diable amoureux"), Mattew Gregory Lewis ("Le Moine", oeuvre qui sera également tant appréciée d'André Breton...), Théophile Gauthier ("La morte amoureuse"), Honoré de Balzac ("La peau de chagrin", "L'élixir de longue vie"), Guy de Maupassant ("La peur", "Le Horla", "Sur l'eau", "La main d'écorché"), Bram Stoker ("L'invité de Dracula", "Dracula") ... puis aux grands Maîtres de ce Genre littéraire dit "mineur" en lequel lui-même excella : Edgar Allan Poe ("Ligeia", "La chute de la maison Usher", "Double assassinat dans la rue Morgue"), Arthur Machen ("Le grand Dieu Pan", "Le peuple blanc"), Lord Dunsany, Sheridan Le Fanu, Nathaniel Hawthorne ("La lettre écarlate", "La maison aux sept pignons"), Algernon Blackwood ("Les Saules", "Le Wendigo") .... et aux oeuvres de quelques-uns de ses amis ou "disciples" et continuateurs... (Robert Erwin Howard, Frank Belknap Long, Clark Ashton Smith, August Derleth, Donald Wandrei).
Un essai brillant, qui rend justice à des oeuvres et des artistes parfois bien oubliés... tout en étant très honnête quant aux points forts et points faibles de certaines oeuvres.
Lien : http://www.regardsfeeriques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          95
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
WolandWoland   16 mars 2009
.. A l'opposé du génie de lord Dunsany mais lui aussi tout aussi diabolique lorsqu'il s'agit d'évoquer une horreur déployée à partir de faits les plus simples, d'une vie prosaïque et quotidienne, nous trouvons l'universitaire Montagu Rhodes James, principal du college d'Eton, archiviste et autorité reconnue en matière de manuscrits médiévaux et de constructions de cathédrales. Le Dr James, qui longtemps fut un amateur fervent de contes fantasmagoriques chuchotés les soirs de Noël, devait devenir peu à peu un écrivain de romans mystérieux de premier rang, développant un style très original, utilisant une méthode qui non seulement donna consistance à ses héros mais aussi servit de modèle à de nombreux disciples de son art. ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
WolandWoland   16 mars 2009
... Aujourd'hui, l'écrivain de romans fantastiques le plus représentatif de la génération contemporaine semble être Hanns Heinz Ewers. Hanns Heinz Ewers parvient à introduire, dans ses oeuvres les plus noires, une réelle connaissance de la psychologie moderne. Des romans comme "L'Apprenti Sorcier", ou "Mandragore", des nouvelles comme "L'Araignée", possèdent des qualités telles qu'elles peuvent s'apparenter aux oeuvres les plus classiques du genre.

Mais la France, autant que l'Allemagne, ne devait pas demeurer inactive dans le domaine de la littérature de mystères. Victor Hugo avec des romans comme "Han d'Islande", Balzac avec "La Peau de Chagrin", "Séraphita" et "Louis Lambert", utilisent plus ou moins les ingrédients du surnaturel bien que, généralement, ils ne soient pour eux qu'un moyen de plus de transcender certains sentiments humains. Leur absence de sincérité est indéniable et il manque à leur récit cette démoniaque intensité qui caractérise les véritables oeuvres fantastiques. Chez Théophile Gautier, on trouve une plus grande compréhension du véritable monde surnaturel, le tout baignant dans un climat très français, non exempt cependant de mystère spectral, possédant, dès la première lecture, une authenticité et une indéniable profondeur. Des nouvelles comme "Avatar", "Le Roman de la Momie", "Clarimonde", réussissent à nous captiver, à nous passionner et même, quelquefois, à nous effrayer. ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lanardlanard   23 février 2015
Les contes de terreur au pouvoir évocateur cynique de Guy de Maupassant, écrits alors que la folie prenait possession peu à peu de lui, présentent le caractère particulier d'être les élucubrations morbides d'un esprit réaliste dans un état pathologique, plus que les produits sains et imaginaires d'une vision naturellement tournée vers la fantaisie et sensible aux images habituelles de l'invisible. Ils sont néanmoins extrêmement intéressants et très impressionnants. Ils suggèrent avec une force extraordinaire l'imminence d'horreurs sans nom, et la représentation hideuse et menaçante des ténèbres venues d'ailleurs qui harcèlent l'individu, leur victime, implacablement. Le Horla est généralement considéré comme le chef-d’œuvre de Maupassant. Il montre la venue en France d'une entité invisible qui se nourrit d'eau et de lait, et qui influence l'esprit des gens. Il est, semble-t-il, l'avant-garde d'une horde d'organisme extra-terrestres qui viennent sur terre pour dominer l'humanité. Ce récit, écrit dans un style concis, et assez unique dans son genre, malgré ce qu'il doit à un conte de l'Américain Fitz-James O'Brien lorsqu'il donne les détails de la présence tangible du monstre invisible (What was it?). Les autres créations à la sombre puissance de Maupassant sont Qui sait?, Le Fantôme, Lui, Le Journal d'un fou, Le Loup blanc, Au bord de l'eau et les vers terrifiants intitulés Horreur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
WolandWoland   16 mars 2009
.. Parmi les créateurs contemporains, responsables d'une peur cosmique poussée dans son sens le plus artistiquement élevé, très peu égalent le très original Arthur Machen, auteur d'une douzaine de romans. Dans toutes ses oeuvres, qu'elles soient nouvelles ou romans, les éléments d'horreur sournoise et de frayeur progressive atteignent un degré pratiquement incomparable dans la tension, l'épaisseur, l'acuité réaliste. ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lanardlanard   23 février 2015
L'émotion la plus ancienne et la plus forte chez l'homme est la peur, et la peur la plus ancienne et la plus forte est la peur de l'inconnu. [incipit]
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Howard Phillips Lovecraft (104) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Howard Phillips Lovecraft
Maxime Chattam s?est imposé comme l?un des maîtres du thriller et il faut dire que son dernier roman vous colle de sacrés frissons ! « le Signal », qu?il publie aux éditions Albin Michel, part de ce vieux rêve que nous avons tous fait : changer de vie. Une famille désire fuir le bouillonnement de la grande ville pour retrouver calme et sérénité. Mais très vite, le havre de paix va se transformer en cauchemar... Captivant et terrifiant. Un hommage au grand Stephen King et au génial Howard Phillips Lovecraft.
>Littérature : généralités>Biographie littéraire>Oeuvres de fiction, romans (119)
autres livres classés : littérature d'épouvanteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Howard Phillips Lovecraft

Quelle est sa nationalité ?

Anglaise
Galloise
Américaine

5 questions
139 lecteurs ont répondu
Thème : Howard Phillips LovecraftCréer un quiz sur ce livre