AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Nenad Savic (Traducteur)
EAN : 9782352941552
473 pages
Éditeur : Bragelonne (28/03/2008)
3.19/5   37 notes
Résumé :
Après une série de décisions politiques catastrophiques, le Royaume-Uni est mis au ban de la communauté internationale. Ostracisé, bombardé au hasard, le pays n’est plus que ruines. Sans infrastructures, de minuscules communautés survivent tant bien que mal en s’accrochant aux traditions ancestrales et aux mythes qui structurent leur identité. Ainsi, dans la petite bourgade de Downbourne, le maire se fait-il appeler l’Homme vert – tel le plus ancien et le plus puiss... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Kellen42
  28 avril 2019
J'avais entendu énormément de bien de James Lovegrove, et notamment de Days, critique acerbe de la société de consommation, dont j'avais entamé une lecture assez réjouissante. Un peu par hasard, j'en avais arrêté la lecture faute d'un bug qui m'avait fait perdre la page, et d'une malfonction temporaire de ma liseuse. du coup, j'avais Royaume désuni sous la main, j'avais été emballée par le début de Days, et l'actualité politique récente avait fait écho à la quatrième de couverture.
Alors, quelle est l'histoire derrière Royaume Désuni ? C'est principalement celle de Fen, instituteur rural dans une Angleterre mise au ban de la communauté internationale. Pourquoi, dans quelles circonstances, l'auteur reste très flou, parle de risques économiques qui n'ont pas payé et d'effondrement interne et extérieur. Peu importe, visiblement, et là serait mon premier reproche, celui de manquer de background et de rester dans le flou. On suit donc Fen, dont la femme, Moïra a été enlevé par une bande de voyou de la banlieue Londres, et qui va entreprendre un voyage plus ou moins initiatique pour… Lui même n'est pas tellement sûr, étant donné qu'ils ne sont plus guère mari et femme. Au fil du récit, le point de vue de Fen qui va de rencontres en rencontres plus ou moins loufoques alterne avec celui de Moïra, captive des Bulldogs anglais qui versent dans le rapt de femmes pour les parquer dans leur maison close privée. Glauque. Mais « heureusement » pour elle, ses cheveux roux sont repérés par le chef qui la prend sous son aile alors que le gang est en proie aux conflits internes et externes. Moïra va donc tenter de se tirer, elle mais aussi toutes les autres femmes, de cette situation.
Le style en lui-même est assez simple, malgré quelques passages un peu plus travaillés, et de belles phrases bien féministes. J'avouerai que je n'ai pas été réellement conquise, le tout manque de rythme et de tension, mais aussi à mon sens de but. Je n'ai pas vraiment compris où voulait en venir le livre. Les pérégrinations de Fen sont sympathiques, les rencontres au long de son chemin cocasses et atypiques. Dans l'idée cela m'a un peu fait penser à Watership Down, je m'attendais à ce que l'errance de Fen ait un but, comme celle des lapins qui rencontrent des simulacres de nos systèmes politiques… La société d'écrivains sectaires, le manoir utopique au chef charismatique, le vieil indien et sa locomotive… Mais non. Enfin, je ne crois pas. En fait, je ne sais pas. Je pense que c'est vraiment le soucis du livre, c'est que l'on se perd vite : quel est le message ? Quel est le but ? Au final, j'en serai complètement restée sur ma faim. La critique que l'on pourrait attendre d'un récit d'anticipation sociale n'est pas non plus flamboyante. Oui, les riches ont fuit, les gens se débrouillent comme ils peuvent, qui par isolationnisme, qui par partage et mise en commun des ressources, retour au troc. Oui, on montre bien qu'une fois que la société n'est plus là pour punir, pour réguler, les choix moraux et idéologiques appartiennent à chacun. Rien de bien original, ni sur le fond ni sur la forme, si ce n'est le ton assez léger et humoristique. D'ailleurs, à la fin, il n'y a aucune solution, on en revient relativement au postulat de départ.
Bref, si ce n'est le style fluide, et le fait que la situation politique actuelle fait sacrément écho au livre plus de 10 ans plus tard, c'était à mon sens une lecture dispensable et qui sera assez vite oubliée.
Lien : https://leschroniquesdekelle..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jahyra
  04 février 2019
Quel étrange récit que voilà.
Dans un futur pas si lointain, l'Angleterre est mis au ban de la société internationale. Ses habitants survivent du mieux qu'ils le peuvent, entre bombardements et rixes de bandes organisées violentes.
Au cours d'une razzia d'une de ces bandes dans son village, Moira se fait enlever, et avec elle la quasi-totalité des femmes de sa communauté.
Fen, le mari de Moira, décide de partir la récupérer.
Sauf que l'ambiance est loin d'être au beau fixe entre Fen et Moira, et ce depuis longtemps.
Ce n'est ni un récit d'amour, ni une aventure menée par un héros courageux et intelligente, mais cela n'essaye pas de se faire passer pour.
Et on se retrouve à lire sans s'arrêter cette drôle d'histoire, qui parle de personnages humains, tout en nuances, avec leurs forces et surtout leurs faiblesses.
Commenter  J’apprécie          10
Stemili51
  28 avril 2013
j'ai été vraiment déçue par ce roman, dont le résumé m'avait pourtant mis l'eau à la bouche ! Un homme qui part rechercher sa femme, enlevée par les "bulldogs", une sorte de gang, dans une Angleterre dévastée, mise au ban de la Communauté internationale. Mais que s'est-il passé pour qu'on en arrive là ? Mystère, car l'auteur ne le dit pas ! Ou à peine... Oui mais pour rentrer dans l'histoire, moi j'ai besoin qu'on me plante le décor ! Je reste donc sur ma faim avec ce roman, pas franchement désagréable à lire, sympathique à certains moments, mais qui m'a donné une sensation d'inachevé. Dommage !
Commenter  J’apprécie          10
VIRGINIE34
  15 septembre 2016
Un titre assez décevant, malgré un pitch intéressant. Après la lecture des autres critiques sur ce livre, ca confirme mon impression... à éviter.
Commenter  J’apprécie          40
mickspleen
  10 janvier 2016
Un livre plaisant. Une lecture facile.
Mais il faut lui préférer Malevil de Robert Merle. Ils partagent ce goût commun pour parler de communautés reconstruites après une crise économique ou après une catastrophe naturelle et tentent de montrer que la lente construction de l'humanité telle que nous la connaissons, nous occidentaux, n'est pas à l'abri de la barbarie.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MarcBibliothecaMarcBibliotheca   21 juin 2010
Sous les étoiles glacées et la lune rieuse, Fen ne s’était jamais senti aussi seul et vulnérable. Il avait l’impression d’être piégé dans un cauchemar ; pas le sien, mais celui de l’Angleterre, celui d’une nation qui se croyait à l’abri de tout. Une nation qui, comme un ploutocrate vieillissant et contant de soi, pensait que son avenir ne serait que confort, satisfaction, politesse et approbation de ses pairs. Une nation qui n’aurait jamais pu prévoir la pénurie, la haine et l’isolement dont elle souffrait aujourd’hui. L’Angleterre dormait et faisait un cauchemar, et Fen avait hâte que sonne l’heure du réveil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sld09sld09   31 juillet 2017
L'heure de lecture. La dernière de la journée. Celle où, après s'être imbibés de connaissances nouvelles, les élèves – et le professeur – pouvaient se détendre un peu. Depuis sa position dominante, Fen examina ces garçons et ces filles à la mine concentrée. Plus ils étaient jeunes, plus ils plissaient le front. Retour au calme, à la normale. Le silence ou presque. Quelques froufrous de vêtements. L'un renifle, l'autre toussote, se gratte un peu. Le ballet des pages qu'on tourne. Et puis, ces mouches qui continuent de foncer tête baissée sur la vitre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3627 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre