AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782375542248
Éditeur : Slalom (14/11/2019)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 62 notes)
Résumé :
En Inde, quand on naît fille, on ne part pas avec les mêmes chances qu'un garçon.
Anoki, jeune fille de 16 ans, rejette la voie toute tracée que lui dictent les traditions. Afin de choisir sa propre voie, elle va devoir s'opposer à ses parents. En chemin, elle trouvera l'amour, et le soutien de son entourage, pour grandir et s'épanouir pleinement.

Anoki est une jeune fille indienne de 16 ans, brillante et bien décidée à poursuivre ses études à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
AnneClaire29
  24 février 2021
Anoki, jeune indienne de 16 ans, voit sa vie basculée avec le mariage de son grand frère Mani et l'arrivée de sa belle-soeur Chatura sous leur toit. Cette dernière est effacée, docile et n'ose pas s'affirmer. C'est sans compter Anoki qui veut l'aider. Surtout quand elle découvre que sa belle-soeur vient de recevoir son diplôme d'infirmière. Elles font l'annonce de la réussite de Chatura mais toutes les deux se heurte aux poids des traditions et de l'hostilité. Une femme indienne ne travaille pas, elle doit être là pour son mari et bien tenir sa maison.
Pour Anoki s'en est trop. Elle va petit à petit se rebeller jusqu'au point de non retour avec ses parents. Car pour elle, il est hors de question de se couler dans le moule. Elle veut continuer ses études, devenir journaliste et se réaliser par elle-même et non pas devenir une femme au foyer sans autres horizons que les murs de sa maison.
Un livre qui met en lumière le choc des cultures mais aussi du poids des traditions qui écrasent tout et de ce qui est réservée aux filles/femmes indiennes.
Une histoire sur la lutte d'une adolescente qui est en avance sur la société de son pays et qui met aussi en lumière le mariage forcé, la maltraitance, le poids de l'honneur familial et du déshonneur pour toutes celles qui ne rentre pas dans le moule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
saomalgar
  24 novembre 2019
Anoki, un symbole de résistance !
Anoki, une jeune indienne légère et brillante, pensait vivre dans une famille moderne, aimante et ouverte, loin du dictât du patriarcat relégué au passé.
Mais lorsque son père déchire sous les yeux de toute la famille le diplôme d'infirmière de Chatura, sa belle-soeur, la femme de son frère Mani, car elle doit maintenant être une bonne épouse et s'occuper du foyer (mari et belle famille), une petite alerte se déclenche dans le cerveau d'Anoki.
Elle commence à "voir" le réel statut de la femme en Inde.
Pourtant Anoki veut encore croire au libéralisme de sa famille, elle est poussée dans ses études et ses parents ont une bonne situation... Mais Chatura a-t-elle vraiment choisi son frère Mani, est-elle amoureuse comme Anoki l'est de Bir ? Et sa mère, est-elle amoureuse de son père ?
Un vide s'ouvre sous les pieds d'Anoki lorsqu'elle surprend sa belle-soeur sur le point de se suicider.
Non, Anoki ne veut pas de ce destin choisi par sa famille, par les traditions, elle veut tracer son chemin, devenir journaliste, se marier quand elle le décidera (si elle le décide) et avec qui elle veut !
Heureusement Anoki est soutenue par son frère Kiran, parti étudier en France et sa petite soeur Lila et sa volonté à toute épreuve de lutter contre les injustices faites aux femmes, à commencer par elle, lui permettra de ne jamais dévier de son propre chemin, même semé d'embûches et de rejet.
Mais quelle femme cette Anoki, je l'adore !
Lutter contre le destin (les traditions masculines en fait) en Inde est quelques chose d'impossible tant il est ancré dans les vies de chacun, et celles qui le font sont de véritables héroïnes des temps modernes.
Un livre qui ouvre la voie aux libertés féminines, qui crie à l'injustice si fort qu'il pousse toutes les femmes à rester "celles qu'elles sont" profondément !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ludi33
  10 mai 2020
Celle que je suis a tout du roman pour ado normal : une jeune héroïne préoccupée par sa réussite scolaire, avec une famille aimante et qui tombe amoureuse d'un garçon. Sauf qu'Anoki est indienne et que le poids de la tradition va brutalement se rappeler à elle.
Alors on la suit dans ses hésitations, ses doutes et surtout, sa volonté inébranlable d'être le maître de son destin. Avec ses personnages secondaires attachants, le roman nous offre une galerie de personnages tiraillés entre la modernité et la tradition, la famille et l'émancipation. Et Anoki va devoir choisir, et perdre au passage une partie de son identité.
Ce roman développe une intrigue très intéressante et le talent de l'autrice nous fait adhérer aux envies d'Anoki. On tremble pour elle et ce qu'elle va devenir. Un vrai plaidoyer pour l'émancipation féminine, en Inde, bien sûr, mais aussi partout dans le monde.
Merci aux éditions Slalom et à Netgalley pour cette lecture.
Commenter  J’apprécie          120
LesBraqueursDeLivres
  28 janvier 2021
Le roman « Celle que je suis » a été écrit par Anne Loyer, cette histoire reflète « la conquête du droit des femmes » et représente notamment tous les obstacles auxquelles la femme est confrontée « traditions », « moeurs », …
Anoki, jeune fille indienne de 16 ans, soucieuse de son avenir, brillante à l'école, trouve sa vocation « le journalisme ! ». Mais elle est bien vite rattrapée par son statut de femme et part la voie déjà toute tracée que ses parents veulent lui imposer : le mariage. Toutes ces traditions, et les nombreux agissements de ses parents la révoltent et l'empêche de concrétiser ses rêves. Pour autant, sa détermination et son « tempérament de feu » vont lui permettre de contourner les obstacles et de gravir le chemin escarpé, et semé d'embuche, de ses aspirations. Avec l'aide de Bir, dont elle est amoureuse, Janami sa meilleur amie, Lila sa jeune soeur, Kiran son grand frère, et Chatura sa belle-soeur, Anoki va se battre du mieux qu'elle peut pour réaliser son rêve…
En effet, la société indienne décrite dans le livre est très différente de la nôtre. Ce contraste est renforcé par les lettres du frère d'Anoki, Kiran parti en France pour étudier. Dans ses lettes, celui-ci exprime avec étonnement les différences entre les deux pays : sur le statut et les droits des femmes, sur les traditions etc… Prenons à titre d'exemple les phrases suivantes : « Leur futur ne dépend de personne d'autres que d'elles-mêmes. Cela me parait tellement dingue ! ».
​Ensuite, les traditions et les bonnes moeurs indiennes sont très différentes de celles que nous connaissons. Par exemple, en Inde, il est très mal vu d'être célibataire ou d'embrasser quelqu'un dans la rue alors qu'en France, Kiran nous le fait bien comprendre, cela est considéré comme normal. Puis, nous pouvons également voir que dans des pays comme la France et les Etats-Unis la conquête pour les droits des femmes est déjà bien entamée, alors qu'en Inde le mouvement féministe « #MeToo », ne fait que débuter. Pour finir, nous pouvons voir que les mentalités entre ces deux pays sont très différentes. En effet, la majorité des femmes indiennes acceptent leur « statut » et ne contestent pas les décisions de leur père ou de leur mari. Prenons pour exemple « Amma » la mère d'Anoki, qui ne dit rien quand son mari déchire le diplôme acquis par la femme de son fils. Mais d'autres, comme Anoki, se battent pour leurs droits : le droit d'étudier, le droit de choisir et de décider leur union sans qu'on leur impose. En France, les femmes disposent indéniablement de beaucoup plus de droits, et sont plus libres, même si leur émancipation a été relativement plus tardive par rapport à d'autres pays européens.
Au fur et à mesure de l'histoire, nous verrons : les mentalités évoluer notamment celle de Kiran, des événements révoltants, en particulier la façon dont le père d'Anoki a réduit en miettes le diplôme de Chatura sous prétexte que « Chatura n'est pas infirmière ce qu'elle est c'est la femme de mon fils ». Il y aura aussi des prises décisions importantes, ayant trait à l'émancipation d'Anoki qui, quoi qu'elle puisse faire, aime sa famille et bien plus encore.
Enfin, je trouve que ce livre prête incontestablement à réfléchir à la situation des femmes partout dans le monde. Vivant dans un pays comme la France, je me rends compte de la chance que nous avons, et m'aperçois avec consternation, à quel point le droit des femmes peut être restreint dans d'autres pays. de mon point de vue, Anoki est un modèle de persévérance et de révolte contre les injustices faites aux femmes. Par ailleurs, j'ai également beaucoup apprécié ce livre car on s'identifie très vite au caractère opiniâtre, voire entêté, du personnage principal, car oui Anoki n'abandonne jamais même face aux doutes et aux pressions familiales.
Pour terminer, j'ai préféré ce livre à « Ce qui fait battre nos coeurs », qui est un livre qui parle aussi d'inégalités, car je trouve que le sujet du livre c'est-à-dire « la conquête du droit des femmes » est mieux présenté. de plus, les personnages sont plus attachants et l'histoire a, de mon point de vue, un bien meilleur rythme de lecture.
Jeanne 3D
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MLClerc
  14 juillet 2020
Anoki a 16 ans; elle est Indienne et vit dans les beaux quartiers de New Delhi, entourée de ses parents, sa petite soeur, son grand frère et son épouse qui vient de s'installer chez eux. Son autre frère est parti étudier en France. Elle prépare le bac. Un jour, elle rencontre un journaliste et découvre le métier de ses rêves: elle veut devenir journaliste. Mais dans l'Inde traditionnelle, où les femmes ne travaillent pas, et ne sont destinées qu'à épouser un homme qu'elle ne connaissent pas, pour lui rendre la vie meilleure et lui donner des enfants, cela n'est pas si simple. Anoki le comprend le jour où son père déchire le diplôme d'infirmière de sa belle-soeur. La jeune fille rebelle et déterminée entre alors en lutte.
Un beau roman jeunesse, pour des collégiens, car il survole le problème, tout en en présentant un aspect assez complet. Evidemment on pourrait penser qu'il est davantage destiné aux filles, mais il n'en est rien, tant le problème de l'accession au travail pour les femmes, et celui des mariages arrangés ou forcés sont des problèmes de société. Dommage que la couverture soit très "girly" du coup...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
lolo97lolo97   20 février 2021
Je n'ai jamais quitté le bon chemin. Le mien. Et tant mieux s'il est tout sauf droit, s'il s'égare ou dégringole tour à tour. Je le trace jour après jour, avec mes doutes, mes désirs et mes rêves. Personne, jamais ne le dessinera à ma place. Il peut bien me faire chuter ou me transporter. Je l'invente et il me ressemble !
Commenter  J’apprécie          20
Les_voyageurs_du_livreLes_voyageurs_du_livre   11 février 2021
En Inde, aujourd’hui encore, naître fille reste un handicap.
Commenter  J’apprécie          00
NadaelNadael   27 décembre 2019
« (…) j’étais lancée, plus rien ne pourrait m’arrêter. J’en avais fini avec le mensonge, le déni, les faux-semblants. J’étais allée trop loin pour faire demi-tour. Mes parents devaient savoir que je ne rentrerais pas dans les cases à cocher des petites annonces. Je ne serais ni docile, ni gentille, ni bien élevée, ni rien de tout ce que réclamaient ces mères avides de chair malléable pour leur fils! Instruite, oui! Mais pour moi-même, pour mon avenir! Pas pour assurer de belles soirées culturelles à un époux amoureux des plantes vertes! Je ne serais jamais une potiche! «
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NadaelNadael   27 décembre 2019
« Chatura n’est pas une infirmière. Ce qu’elle est, c’est la femme de mon fils. Ce qu’elle est, c’est ma belle-fille. Ce qu’elle doit être, c’est une bonne épouse. Où elle doit être, c’est à la maison. Le mariage est une institution sacrée. Et ce diplôme n’y changera rien. ce diplôme n’est rien.
Et d’un geste vif, il l’a déchiré, déchiqueté, émietté… jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien. »
Commenter  J’apprécie          30
CDIWCDIW   01 août 2020
Je pouvais bien jouer au matador, aiguiser et brandir mes armes, je me sentais impuissante à enrayer une mécanique huilée à la perfection depuis des siècles. Une machine infernale, dont les rouages cherchaient à broyer ma résistance. Les hommes de ma propre famille, que j'avais si longtemps pris pour mes alliés, m'apparaissaient sous un jour nouveau. Un jour tout ce qu'il y avait de plus opaque. Page 145
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Anne Loyer (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Loyer
Le rendez-vous d'Angérôme de ce mois-ci, vous présente les 4 titres Gulf stream éditeur en parution en février 2021 le tout saveur Earl Grey, plum-pudding et mystère.
Les nouveautés de février : Pour les 7 ans et + : - Quel Carnaval ! (Premiers romans) de Julien Artigue et Loïc Méhée : https://gulfstream.fr/produit/quel-carnaval/#
Pour les 9 ans et + : - Royal Special School, tome 1 - Frissons et Plum-pudding de Yaël Hassan et Nancy Guilbert : https://gulfstream.fr/produit/royal-special-school-1-frissons-et-plum-pudding/ - Alerte tempête ! (Étincelles) de Corinne Boutry et Alice A. Morentorn : https://gulfstream.fr/produit/alerte-tempete-collection-etincelles-gulf-stream-editeur/
Pour les 13 ans et + : - Izzie Nobody (Échos) d'Anne Loyer : https://gulfstream.fr/produit/izzie-nobody-collection-echos-gulf-stream-editeur/
+ Lire la suite
autres livres classés : indeVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quand Kader rencontre Marje...

Que mange Kader et Marge chez Marceline?

couscous
pot-au-feu
cassoulet
blanquette

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : La belle rouge de Anne LoyerCréer un quiz sur ce livre

.. ..