AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747094650
Éditeur : Bayard Jeunesse (23/05/2018)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Bruce Wayne vient d'avoir dix-huit ans. Alors qu'il rentre chez lui après sa somptueuse fête d'anniversaire, il arrête un criminel en fuite, faisant ainsi de l'ombre à la police avec qui il a un accrochage en voiture pendant la course-poursuite. Il est donc condamné à un service d'intérêt général dans l'Arkham Asylum de Gotham City, l'hôpital psychiatrique pour les criminels les plus dangereux de la ville. Bruce rencontre un personnage intrigant : Madeleine, en lien... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
Bouvy
  11 juin 2018
Je commencerai par remercier Babelio et les éditions Bayard pour m'avoir confié ce livre dans le cadre d'une opération Masse Critique.
Bruce Wayne vient d'avoir tout juste 18 ans. Il entre en possession de la fortune de ses parents, assassinés quand il était encore enfant. (Ca, presque tout le monde le sait !) Il se rend à la soirée de gala organisée au profit d'oeuvres de charité, comme la tradition le veut à tous ses anniversaires, depuis que sa défunte mère l'avait décidé. Bruce est l'héritier d'une des plus grosses fortunes de Gotham City et les paparazzis lui courent toujours après. Le pauvre n'a que peu de vie privée. Ce soir là, après s'être disputé avec un ami qui tente de plus en plus souvent de profiter de lui, Richard, le fils du maire de la ville, Bruce quitte précipitamment la soirée de gala. Bruce à la manie d'écouter les radios des policiers. Il apprend alors qu'un terroriste, membre des « Nightwalkers » va s'enfuir au nez et à la barbe des forces de l'ordre après avoir commis un attentat. Bruce, qui roule en Aston Martin, qui plus est, équipée des dernières technologies WayneTech, comprend très vite que le Nightwalker échappera à la police sauf si, quelqu'un équipé d'une voiture de sport comme Bruce, s'en mêle. Ce dernier ne peut résister à l'envie de jouer au héros et se lance à la poursuite du criminel. Il parvient, en créant un accident avec le terroriste, à le faire arrêter. le jeune homme à besoin d'une bonne leçon, même fortuné, on n'a pas le droit de jouer au justicier en s'occupant des affaires de la police. Bruce est donc condamné à des travaux d'ordre d'intérêt général et il doit nettoyer les couloirs d'un asile, l'asile d'Arkham. Dans les couloirs des bas étages y sont enfermés les pires criminels de la ville dont une jeune fille, de l'âge de Bruce, qui serait membre des Nightwalkers et qui, depuis quatre mois, tient tête à la police et résiste à tous les interrogatoires. La jeune femme, très jolie, est accusée d'avoir commis trois crimes en égorgeant ses victimes. Quand elle reconnaît Bruce Wayne, elle lui adresse la parole. Bruce est fasciné par Madeleine. Mais quand, l'inspecteur Draccon, qui désespère de tirer des informations sur les Nightwalkers de la part de Madeleine apprend qu'elle parle avec Bruce, elle voit l'opportunité de se servir de notre héros pour l'approcher et tenter de soutirer des informations…
Bon, c'est un livre écrit pour les adolescents, alors, il faut le lire comme si j'avais quarante ans de moins au risque de le trouver niais. Je sais, c'est assez violent de parler comme ça mais j'ai déjà lu des livres dédiés aux jeunes que je trouvais franchement plus évolués et moins naïfs. Dès le début, Bruce, qui ne sait pas encore qu'un jour, il deviendra Batman, en a déjà tous les symptômes. Mais je trouve et c'est assez récurent au fil des pages, que l'auteur appuie toujours trop lourdement sur le drame familial pour nous expliquer que Bruce est un pauvre (pas par l'argent, il en a plus qu'il n'en faut) petit gars, orphelin de père et de mère, qui plus est, n'a pratiquement pas de vie privée tant la presse poubelle l'épie et attend qu'il fasse une bêtise. Heureusement, il y a Alfred, son tuteur et majordome qui le protège et l'éduque, Lucius Fox, qui gère l'entreprise familiale et qui est aussi un mentor pour le jeune homme, une bonne paire d'amis sincères et désintéressés en la personne de Dianne et d'Harvey. L'auteur nous plonge, en en faisant presque l'éloge, dans le monde ultra capitaliste où pour se donner bonne conscience, les très riches organisent des galas de charité pour aider les plus pauvres (je rappelle que le système social et l'état mât de cocagne n'existe pas aux USA et qu'on tente de l'éradiquer en Europe) et les terroristes sont une bande de méchants qui veulent voler les plus riches pour aussi soit-disant aider les pauvres. Pour l'anarchiste que je suis, c'est un peu trop à encaisser. Mais, Bruce, qui n'est pas encore Batman, est vraiment un gentil, même qu'il est prêt à croire que la belle méchante n'est peut-être pas la méchante que la police croit mais une gentille qui est si gentille qu'elle protège les méchants. Bon, assez de sarcasmes comme ça. J'ai juste eu un peu de mal d'entrer dans ce monde contrasté et qui semble, au premier abord, superficiel, un monde faste où il est préférable de paraître que d'être. Bon, c'est typiquement américain, plutôt genre Trump qu'Obama et je n'apprécie pas spécialement. En plus, entonner l'éloge de faire justice sois-même, c'est pas vraiment mon truc non plus. le livre n'est pas trop mal écrit, je dois l'avouer, le traducteur a fait du bon travail mais si je devais conseiller un livre a un adolescent entre quatorze et vingt ans (à cet âge, peut-être majeurs mais sont-ils adultes ou encore ados ?), je ne pense pas que le pousserais à lire ce genre de truc. Les super-héros sont tellement purs qu'ils finissent toujours par incarner le bien mais une image du bien nettoyée de l'esprit critique, qui ne scrute pas les coeurs ni les intentions et qui condamne comme si chaque super-héros du genre Batman (heureusement qu'ils nous créent parfois un Deadpool) avait le droit d'être à lui tout seul le jugement dernier. Bon, vous l'aurez compris, cette histoire n'était pas vraiment pour moi et je trouve sincèrement qu'il y a des auteurs et des livres franchement plus intéressant pour les jeunes mais si ce livre a le mérite d'initier quelques adolescents et ou adulescents au goût de la lecture, alors, je me dois de rester positif et me dire que c'est bien aussi d'écrire des histoires de super-héros.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
xnewlo
  19 juin 2018
Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio, et les éditions Bayard, pour m'avoir permis de découvrir cet ouvrage lors d'une opération Masse Critique privilégiée. Pourquoi avoir accepté ? Eh bien, il m'arrive à l'occasion de lire des comics, et puis j'ai vu tous les films sur les super-héros, ma moitié en est totalement mordue ! Et puis, découvrir Batman lors de son adolescence, sous forme de roman pourquoi pas ? Cela m'a convaincu !
On suit ici le quotidien de Bruce Wayne, âgé de 18 ans. Il vient de terminer le lycée et s'apprête à passer un été dans son entreprise Wayne Industries, laquelle il vient d'hériter de ses défunts parents suite à sa majorité. Qui ne connait pas les grandes lignes de la vie de Batman ? Sauf que, ses plans vont être compromis. Lors d'un gala, le jeune homme va tenter d'arrêter une bande de malfrats, mais va se retrouver condamné par la police pour obstruction à la Justice et refus d'obtempérer. Par conséquent, il a écopé de six semaines de travaux d'intérêt général, lesquelles vont se passer à l'asile d'Arkham, où il devra y faire l'entretien... Il y rencontrera une étrange jeune fille appelée Madeleine, qui semble en savoir beaucoup sur l'attaque durant le gala...
Pour ce qui est des personnages, ils sont quand même relativement nombreux.
On a tout d'abord le célèbre Bruce Wayne, aux prémices de Batman. C'est un adolescent brillant, travailleur, courageux, mais toujours très perturbé par la mort de ses parents. Assez solitaire, il peut toutefois compter sur l'aide de son tuteur Alfred, et de ses amis, Dianne et Harvey Dent.
Madeleine est une jeune femme complexe, intelligente, rusée. Mais elle peut aussi se montrer fourbe, manipulatrice, et est difficile à cerner. Elle a le même âge que Bruce, et a été condamnée pour trois meurtres violents.
Harvey Dent est un adolescent brillant, mais maltraité par son alcoolique de père. C'est le meilleur ami de Bruce, chez qui il y trouve régulièrement refuge.
Dianne est une jeune femme pleine d'énergie, de loyauté, de sympathie. C'est un petit rayon de soleil sur lequel on peut toujours compter.
Alfred est vrai gentleman, un homme serviable, qui est prêt à tout pour prendre soin de Bruce. de nature calme, il n'hésite pas cependant, à donner son opinon à Bruce, à propos de ses actions.
Enfin, nous avons des personnages secondaires tels que l'inspectrice Dracoon, chargée de commanditer les travaux d'intérêt général de Bruce, mais aussi Richard, l'ami d'enfance de Bruce etc...
Que dire ? Je connais déjà Marie Lu, pour avoir lu l'un de ses livres il y a quelques années. Son écriture franche et fluide est agréable à lire.
L'histoire, en elle même, reste quand même assez simpliste. Bruce est à la poursuite d'une organisation de terroristes, et il pense parvenir à les arrêter en rendant visite à Madeleine, qui semble savoir beaucoup de choses. Il est indéniable que la finalité de l'histoire est assez prévisible... Aussi, l'ouvrage comporte beaucoup de longueurs. C'est un peu "tout ça pour ça" ? On devine la suite du départ. Peu de surprises et de rebondissements pour ma part. C'est dommage car il y avait pas mal de potentiel.
Concernant les personnages, j'ai eu du mal avec les personnages principaux, c'est à dire Bruce et Madeleine. J'ai trouvé ce premier peu "badass" pour un futur Batman. L'auteur nous le présente comme un coeur d'artichaut sensible et naïf. Hé, c'est de Batman dont on cause quand même ! Malgré des compétences indéniables au combat, ce personnage a cruellement manqué de relief. Mais où est son côté sombre ? Quand à Madeleine, je l'ai trouvé difficile à cerner. On ne sait pas sur quel pied danser avec elle. L'auteur aurait dû aller au bout de son idée, et ne pas lésiner sur la méchanceté et la manipulation. Dommage.
En conclusion, Batman Nightwalker est un livre consacré à l'adolescence de Bruce Wayne, aux origines de Batman. Malgré une histoire qui avait du potentiel, et une écriture agréable, ce fut une lecture en demi-teinte pour moi. Les personnages manquaient de piment et de relief. Le rythme de l'intrigue était assez longuet et ça manque de sang, ça manque de violence, ça manque de "Batman anti-héro sombre et mal léché". Cette histoire est donc clairement destinée aux jeunes adolescents qui souhaitent aborder avec simplicité la riche histoire qu'est celle de la vie de Batman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Kenehan
  29 juin 2018
Pour s'être immiscé entre la police et un criminel lors d'une course poursuite à travers Gotham, le jeune milliardaire Bruce Wayne est condamné à des travaux d'intérêt général. Sa peine ? Nettoyer l'asile d'Arkham, une prison réputée pour renfermer ce que l'humanité a produit de pire. Au milieu de la folie sanguinaire, une jeune femme dénote : Madeleine Wallace. Mystérieuse, taciturne, ses premiers mots s'adressent au jeune Wayne, qui, par cette rencontre, va vivre sa première aventure contre le crime.
Bien que j'aie dû visionner quasiment tous les films, sans compter la série animée de 1992 ou encore la récente série télévisée "Gotham", je ne suis pas un très grand lecteur des comics Batman. Pourtant, je ne peux me départir d'un sentiment tenace quant à l'univers de l'homme chauve-souris : il possède une ambiance, une atmosphère bien particulière. Malheureusement, cette dernière est la grande absente de ce roman. le problème s'étend bien plus loin puisqu'à part quelques rares références à l'univers de Batman (Arkham, Harvey Dent, Jim Gordon, etc.) rien n'ancre véritablement le récit dans l'univers du justicier de Gotham. Pire, rien n'est plus facile que d'intervertir les rôles. Ainsi, l'histoire fonctionnerait tout aussi bien avec un jeune Oliver Queen (Green Arrow), un jeune Tony Stark (Iron Man), etc. Est-ce à cause du choix des Nightwalkers (sortent de Robins des bois modernes) comme ennemis ? Est-ce parce que Bruce Wayne n'est encore qu'un adolescent ? le fait est que Marie Lu survole un peu trop cet univers et qu'il en perd son identité. Alors oui, Bruce Wayne a soif de justice, oui ses parents sont morts assassinés et oui des nuées de chauve-souris survolent régulièrement la ville mais Batman, ce n'est quand même pas que cela ? Si ? le martèlement de ces éléments tout au long du récit nous ferait presque douter…
D'autres défauts viennent alourdir le constat mais des défauts plutôt fréquents dans les romans à destination des adolescents : des personnages un peu creux voire caricaturaux, des clichés, des ficelles scénaristiques vieilles comme le monde et des rebondissements que l'on voit venir à des kilomètres. Autrement dit, des défauts que j'aurais volontiers pardonner si le contexte du récit avait embrassé l'univers bien à part de Batman. Cela ne fait pas de "Nightwalker" une lecture totalement déplaisante. Pour un roman lambda, l'histoire fonctionne dans ses grandes lignes et c'est même plutôt bien écrit. En revanche, pour un roman "Batman", le contrat n'est pas si bien remplie que cela...
Je remercie Babelio et les éditions Bayard pour cette petite virée dans la jeunesse de Batman. Je reste curieux de ce que peuvent donner les versions Warbringer (roman sur la jeunesse de Wonder Woman, héroïne que j'aime beaucoup) et Soulstealer (celui sur Catwoman), toujours dans la même collection.
Challenge PLUMES FÉMININES 2018 : Un roman dont le héros est orphelin
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Playmo44
  20 juin 2018
Avant de rentrer dans le vif du sujet, comme mes petits camarades, je tenais à remercier Babelio et Bayard jeunesse de m'avoir donné l'opportunité de lire ce livre, que je n'aurais peut-être pas lu spontanément. En effet, il s'agit d'une oeuvre d'une collection sur les jeunes années de personnages de la pop culture. Elle s'adresse plutôt à un public d'ados, dont je ne fais plus partie malheureusement. Néanmoins, j'ai trouvé intéressant de lire ce livre même si au début j'ai commencé par trainer les pieds parce que j'ai eu un peu de mal à rentrer dans le sujet.
Pour tout vous dire, le nom de Batman n'est là que comme argument commercial quelque peu grossier, puisqu'au final l'histoire ne parle à aucun moment du protecteur de Gotham mais simplement de son alter-égo Bruce Wayne, à une époque où il n'était pas encore devenu ce héros masqué. On voit donc poindre quelques traits de caractères du justicier, en devenir, mais aussi l'arrivée de quelques personnages clefs de son univers, comme le commissaire Gordon (dans les toutes dernières pages). A ce propos, il me semblait que Bruce Wayne n'avait connu et était devenu ami avec Harvey Dent, que bien plus tard alors qu'ils étaient tous les deux plus vieux. C'est pourquoi, lorsque j'ai lu ici qu'Harvey et Bruce, étaient des amis proches à l'adolescence, cela m'a fait un peu bondir, surtout que dans les remerciements, l'auteur cite notamment Warner et DC pour leur aide, alors qu'ils sont censés être deux garants de l'univers de Batman ainsi que de sa chronologie. J'ai donc essayé de creuser un peu la question. En fait, j'ai trouvé très peu d'infos et rien de clair, bien qu'elles tendent tout de même à laisser penser que leur amitié ait été plus tardive que celle présentée dans ce roman.
L'oeuvre se concentre donc sur la fin de l'adolescence et l'entrée dans l'âge adulte du milliardaire dont les parents sont mort alors qu'il n'était qu'un enfant et qui lui ont laissé une fortune dont il va pouvoir profiter à partir de maintenant. C'est le moment qu'a choisi une nouvelle bande, les nightwalkers, pour s'attaquer aux personnes les plus riches de la ville afin de les dépouiller de leur bien mais aussi de leur vie… Voilà en quelques mots sur le pitch de ce roman. le scénario est assez simple et les rebondissements sont un peu conventionnels, avec le recul. Même s'il y a quelques bonnes idées et surprises.
En parallèle de la lecture de ce roman, j'avais lu une critique qui en substance disait que la personne avait su dès les 20 premières pages qui était le mystérieux chef des Nightwalkers. En fait, j'ai été influencé par cela et cela m'a un peu induit en erreur car je me suis focalisé sur l'ancien ami d'enfance de Bruce puisqu'il avait beaucoup de comportements qui pouvaient le laisser penser mais non... Et c'est donc avec surprise que j'ai découvert l'identité du véritable chef à la fin du livre. Mais je n'en dirais pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir.
De manière générale, et même si comme je l'ai dit plus haut, je ne fais pas forcément partie du public cible de ce roman, j'ai apprécié la lecture de ce roman de Marie Lu, qui est accessible et facile à suivre. Il est vrai que ce n'est pas du Balzac ou du Zola mais le style de l'auteur est plutôt agréable à lire. Je vais d'ailleurs essayer de le faire lire à mon fils qui est un pré-ado, on verra ce qu'il en pense à son tour et peut-être viendrais-je compléter cette critique…
Toujours est-il que le roman doit avoir un certain succès car d'après ce que j'en ai lu sur internet, il devrait être adapté par DC sous la forme d'un comics. La sortie de celui-ci est prévue pour 2019.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lupiotte
  13 juin 2018
Je tiens tout d'abord à remercier Bayard Jeunesse et Babelio pour l'envoie de ce livre dans le cadre d'une masse critique. C'est n'est un secret pour personne, je n'ai jamais été une fan de Batman (surtout pas des anciens films en particulier à cause du côté loufoque, un peu plus avec le reboot et son côté plus dark). Par contre, j'ai appris à aimer le personnage de Bruce Wayne grâce aux jeux Telltale sur PS4 (deux saisons sorties). J'avais donc hâte découvrir ce roman qui met en scène Bruce lorsqu'il a 18 ans et donc avant le moment où il a revêtu son costume de chauve souris. Dans cette histoire, on voit son insouciance mais également son envie de justice c'est d'ailleurs pour cela qu'il se retrouve arrêté et à purger une peine de travaux d'intérêt général à l'asile d'Arkam car il a tenté d'arrêter un membre des Nightwalkers au volant de sa voiture futuriste. La policière en charge de son dossier n'a pas l'air de le porter dans son coeur, elle le considère comme un gosse de riche et ne lui fait pas de cadeau. 
Pourtant, ce dernier arrive à lui obtenir des informations que la police n'arrive pas à obtenir et ils vont donc se servir de lui pour continuer à parler avec Madeleine, cette jeune criminelle accusée d'avoir tué 3 personnes. le plu fou c'est qu'il commence à s'attacher à elle dès leurs premières paroles échangées. IL commence alors l'enquête sur les nightwalkers grâce aux informations qu'elle lui donne. Il livre une partie de ces informations à la police tandis qu'il en garde d'autres bien précieusement pour lui. Il est vraiment intérressant de voir ses réactions qui sont assez contradictoire avec son tempérament de l'époque de Batman. Des proches à lui sont concernés par les agissements des nightwalkers et il est donc touché de près. 
Le roman est vraiment bien écrit et on est plongé dès le début dans l'histoire. Il est très plaisant d'y croiser d'autres personnages que l'on rencontre de nouveau par la suite comme Lucius, Harvey ou encore Richard. Et puis c'est quand même l'introduction à Batman, comment il en est arrivé à mettre ce costume, comment il a su trouver sa voie pour aider les gens de Gotham.
En résumé, j'ai beaucoup aimé Batman Nightwalker qui met en scène la jeunesse de Bruce avant qu'il endosse son rôle de super héros. J'ai trouvé l'histoire vraiment passionnante et j'ai aimé le voir tomber sous le charme d'une criminelle mais aussi le côté enquête. J'ai l'ai encore découvert sous un nouveau jour et j'ai vraiment adoré ça ! Je pense m'intéresser de plus près à cette collection de romans qui parlent des différents super héros de DC Comics.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
BouvyBouvy   30 mai 2018
Bruce aborda un virage serré. Les pneus hurlèrent.
–J’ai entendu, dit Alfred Pennyworth sur l’écran tactile de la voiture.
Il lança un regard cinglant à Bruce avant d’ajouter :
–Un peu moins vite dans les virages, monsieur Wayne.
–Les Aston Martin ne sont pas faites pour prendre les virages au pas, Alfred.
–Elles ne sont pas faites non plus pour aller à la casse.
Commenter  J’apprécie          110
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   02 juin 2018
Sa nuit avait été peuplée de cauchemars - des couloirs de prison baignés d'une lumière sanglante, des escaliers plongeant dans l'obscurité, une fille en uniforme de prisonnière roulée en boule par terre, une silhouette menaçante penchée sur lui. Il avait rêve de sa propre main posée sur la vitre, et de celle de Madeleine plaquée au même endroit, de l'autre côté. Elle lui disait d'être prudent...
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   02 juin 2018
Autrefois, son père lui avait appris que les terres voisines du manoir Wayne étaient l'un des plus grands repaires de chauve souris de la ville. Bruce gardait encore des images de l'époque où, délaissant ses jouets, il se tenait accroupi sur la pelouse, fascine, tandis que son père lui montrait les créatures qui affluaient par milliers au crépuscule, balayant le ciel en rubans ondulants...
Commenter  J’apprécie          00
TakalirsaTakalirsa   24 juin 2018
Quel est l'intérêt d'être milliardaire si on ne peut pas s'amuser un peu ?
Commenter  J’apprécie          30
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   02 juin 2018
Son instinct lui criait de garder ses distances - cette fille avait du sang sur les mains, et elle était sans doute en collusion avec un groupe de tueurs - , mais Bruce avait envie de rester là, avec elle, de continuer à lui parler...
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Marie Lu (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Lu
Va chercher bonheur plus bas :D - La vidéo en HD c'est encore mieux.
------------------------------------------------------------------
Le book haul sur mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/02/book-haul-janvier-2016.html
------------------------------------------------------------------
Récapitulatif des livres cités GF : ? Les Loriens, tome 1 : Numéro 4 de Pittacus Lore ? Expérience Nora Torson, tome 1 : N'oublie pas de Michelle Gagnon ? Forget Tomorrow, tome 1 de Pintip Dunn ? Sa majesté maman d'Anne B. Radge ? Fire Sermon, tome 1 de Francesca Haig ? Dreamology de Lucy Keating ? Nil, tome 1 de Lynne Matson ? Dear you, tome 3 d'Emily Blaine ? Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven ? New Victoria, tome 2 : Rebellion de Lia Habel
POCHES ? Et je dans aussi d'Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat ? Les enquêtes de Setna, tome 1 : La tombe maudite de Christian Jacq ? Legend, tome 2 : Prodigy de Marie Lu ? le pensionnat de Mll Géraldine, tome 2 : Corsets & Complots ? Pour un an avec toi de Gayle Forman ? La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan ? Les fantômes de Maiden Lane, tome 8 : Garde du coeur d'Elizabeth Hoyt
Le livre VO : ? A thousand nights de E. K. Johnston
------------------------------------------------------------------
Mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/ Ma page FB : https://www.facebook.com/pages/Le-blog-de-Galleane/137798319627169?ref=hl Twitter : https://twitter.com/GalleaneL Instagram : http://instagram.com/galleane
----------------------------------------­­-------------------
Ma wish-list amazon (aucune adresse n'y est associée) : http://www.amazon.fr/registry/wishlist/I3EDLGFMHCOZ Ma wish list sur LA : http://www.livraddict.com/profil/galleane/?goto=wishlist
----------------------------------------­­-------------------
Musique d'introduction : Réflection (Mulan)
+ Lire la suite
autres livres classés : adolescenceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Legend, tome 1.

Pourquoi Metias a-t-il raté sa cérémonie d'incorporation dans l'armée de la République?

Il est resté au chevet de June.
Il ne s'est pas réveillé.
Il a été victime d'une tentative d'assassinat.
Il est resté auprès de sa petite amie enceinte.

12 questions
89 lecteurs ont répondu
Thème : Legend, tome 1 : Legend de Marie LuCréer un quiz sur ce livre