AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782365352512
164 pages
Éditeur : VRAOUM EDITIONS (12/10/2016)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 142 notes)
Résumé :
Certains ont un chien, un chat ou un poisson rouge. Lou a une cyclothymie : un trouble de l’humeur de la famille des maladies bipolaires.
Que faire quand on découvre un petit renard sauvage dans son cerveau ? Peut-on l’apprivoiser, le dompter ? Et comment être heureux quand on doit cohabiter avec une créature si imprévisible ?
Un ouvrage de vulgarisation scientifique qui se nourrit de l’expérience personnelle de l’auteur pour dresser le portrait plein ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (53) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  18 juin 2017
Tout a commencé en terminale, alors qu'elle avait 16 ans. Des phases de tristesse suivies de phase d'euphorie ou de légèreté. Au fil des années, Lou allait de plus en plus mal. À 18 ans, inscrite en école de jeu vidéo, elle réalisa qu'elle faisait une dépression. La jeune fille fut surtout soulagée d'avoir mis des mots sur le mal qui la rongeait. Son médecin lui prescrivit des antidépresseurs. Malheureusement, les médicaments n'eurent pour seul effet que de la rendre malade. Elle consulta alors un psychiatre puis un psychothérapeute. Certaine d'être guérie, elle replongea pourtant encore plus et allait très mal. Avec beaucoup de soutien et de temps, elle finit par reprendre pied. Deux ans plus tard, elle décrocha son diplôme et se lança en free-lance. Malheureusement, elle rechuta de plus belle, courant les spécialistes qui, étonnamment, ne diagnostiquèrent pas la même maladie. Ayant entendu parler des thérapies cognitives et comportementales, elle consulta une psychologue qui lui parla alors du trouble de l'humeur, autrement dit la cyclothymie...

Lou Lubie se livre dans cet album à la couverture et au titre plus que jamais significatifs. Suite à ses sautes d'humeur qui bouleversaient son quotidien, après moult rendez-vous auprès de spécialistes, la jeune fille est soulagée lorsque le diagnostic est posé : elle souffre de cyclothymie (sous-catégorie des affections bipolaires). Après avoir enfin mis des mots sur son problème, elle décide de les mettre en image. Elle explique, dans cet album, son quotidien, les différentes étapes par lesquelles elle est passée, les moyens de faire face à cette maladie... Ici, la cyclothymie est représentée sous la forme d'un renard. Aussi, la jeune femme s'amuse-t-elle à le mettre en scène. Elle n'hésite pas à fournir moult et moult explications sur cette maladie, tout en employant un ton léger, parfois drôle. Un album qui permet de comprendre ce qu'est cette maladie qui touche 1 à 2 % de la population. Un album personnel, instructif, servi par un trait léger et tout en rondeur.
Merci pour le prêt, Cécile ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          575
rabanne
  22 septembre 2017
6% de la population souffre de cyclothymie aujourd'hui. Une BD très instructive sur ce trouble mental, qu'une majorité de personnes méconnaît.
Ici l'on suit les "péripéties" de Lou, 23 ans, qui apprend tant bien que mal au quotidien à apprivoiser / dompter ses sautes d'humeur, changeantes et cycliques, et à cohabiter avec un renard (personnifiant les troubles) constamment pendu à ses basques !...
Cet album, au graphisme agréable, s'attache non seulement à décrire scientifiquement les manifestations et les symptômes de la cyclothymie (dépression, phases d'euphorie, tentatives de suicide, traitements médicamenteux, suivi psychologique ou psychiatrique), mais dresse également un portrait à la fois touchant, dédramatisant (touches d'humour) et réaliste d'une jeune femme en souffrance, particulièrement courageuse dans son combat de chaque instant !
NB : Merci à marina53 et à canel de m'avoir donné envie d'en savoir plus, grâce à leurs critiques. Une BD arrivée à point nommé parmi nos nouveautés au CDI du lycée. :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5915
Ziliz
  27 novembre 2016
Connaissez-vous des cyclothymiques (ou bipolaires, si vous préférez, voire bipo pour les intimes) ? Bon courage si vous les côtoyez au quotidien, en famille, au travail ! Imprévisibles, souvent colériques, bruyants, speed, euphoriques, parfois mollassons et tristes. En deux mots : déstabilisants et épuisants. Difficile de les accompagner sur leurs montagnes russes, ou même tout simplement d'attendre que leurs tempêtes se calment. Il faut raser les murs, être patient, diplomate, pas susceptible. Solide, quoi !
Dans cet album, Lou Lubie décrit cette maladie qu'elle connaît bien, puisqu'elle vit tant bien que mal avec depuis l'âge de seize ans. La représentant sous forme d'un renard qu'elle essaie de dompter, la jeune auteur raconte son long parcours, elle évoque les conseils des proches, l'impuissance de nombreux médecins - y compris les spécialistes -, les traitements régulateurs d'humeur, l'importance d'avoir une vie saine et équilibrée pour limiter les secousses...
Le dessin a beau être tout rond, tout mignon, il rend parfaitement compte des tourments du malade, grâce à des symboliques judicieuses (noyade, nuage, monstre dévorateur, ombre menaçante...). Le propos est instructif : on voit que cette maladie connaît des degrés divers, car bien sûr, tout le monde a des sautes d'humeur. Alors où est la "norme" ? Quand consulter ? La réponse est simple : quand la personne et/ou ses proches souffre(nt) de la situation...
Attention, ne vous arrêtez pas à la couverture girly et joyeuse, le ton est globalement pessimiste malgré le sens d'auto-dérision de l'auteur. Comme souvent dans les ouvrages sur la bipolarité, on tourne en rond, on suit le malade dans sa spirale, on remonte la pente et on redégringole avec lui... C'est forcément décourageant, malgré les lueurs d'espoirs et les bons conseils.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          394
JIEMDE
  05 juillet 2020
Chronique courte pour lecture forte.
Il y a parfois des livres qui font énormément de bien : Goupil ou face en fait partie pour quiconque a un jour été - difficilement - amené à comprendre que la bipolarité n'était pas qu'un trouble de l'humeur passager mais une maladie à part entière.
Et si les dessins de Lou Lubie et l'approche clinico-pédagogique d'Isabelle Leygnac-Solignac sont parfaitement pertinents, l'accumulation des symptômes ou situations vécues et reconnues de cette maladie sont à la fois réconfortantes et extrêmement pénibles quand elles collent parfaitement à des réalités vécues.
Ce livre est indispensable pour les familles et les proches d'un malade, et probablement nécessaire aux autres pour que "bipolaire" ne soit plus jamais pris comme un adjectif familier, mais comme une maladie à mieux connaître, comprendre et accompagner.
Commenter  J’apprécie          343
Shan_Ze
  04 juillet 2019
Lou est cyclothymique, elle alterne les moments d'euphorie et ceux de dépression depuis l'âge de seize ans. Difficile de comprendre ce qu'il lui arrive, plus difficile encore de le faire aux autres, à son entourage... C'est un véritable parcours du combattant pour elle, pour faire reconnaître sa maladie, si peu connu, d'en faire reconnaître les symptômes. Les réactions de certains sont incroyables avec des notions sur la bipolarité assez simplistes !
Une autobiographie sous forme de BD qui raconte le quotidien difficile de Lou et celui de son entourage. Elle représente son "mal" sous la forme d'un renard, qui devient parfois sournois. le petit plus, des encadrés sur la cyclothymie pour mieux comprendre cette maladie. Un beau témoignage, on ne peut que lui souhaiter de bonnes choses dans sa vie.
Commenter  J’apprécie          300


critiques presse (2)
BoDoi   14 octobre 2016
Ouvrage à conseiller pour battre en brèches les idées préconçues sur les troubles bipolaires et mieux les appréhender. C’est aussi, et tout simplement, très instructif et bien fait.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   14 octobre 2016
L’humour alterne avec les explications parfois très médicales et quelques données statistiques bienvenues qui replacent la cyclothymie parmi l’éventail, complexe pour les non-initiés, des maladies mentales.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   27 novembre 2016
Le cerveau [...] est constitué de neurones qui se passent des messages sous forme d'impulsions électriques.
Les neurones ne se touchent pas : il faut donc des messagers pour assurer la communication !
Ces messagers chimiques, ce sont les neurotransmetteurs. Chacun a sa spécialité :
- sérotonine : apaisement, contrôle émotionnel
- dopamine : motivation, plaisir
- noradrénaline : énergie, vigilance
Sauf que, chez une personne cyclothymique, le nombre de neurotransmetteurs est naturellement instable : l'activité de la dopamine, en particulier, grimpe en flèche à certains moments... pour complètement chuter à d'autres.
C'est ce fonctionnement particulier du cerveau qui caractérise un tempérament cyclothymique.
(p. 48-49)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ZilizZiliz   22 novembre 2016
J'espérais beaucoup de l'hôpital psychiatrique. J'allais avoir une horde de psychiatres à portée de main ! Ils allaient traquer mon problème, le débusquer et le tuer pour de bon.
En fait, la seule chose qu'on tuait là-bas, c'était le temps.
(p. 25)
Commenter  J’apprécie          210
ZilizZiliz   21 novembre 2016
Quand tout a commencé, j'avais seize ans et j'étais en Terminale.
- Tiens... C'est quoi, ce truc ?
Je venais de mettre le doigt sur une petite chose noire qui suçait mon bonheur.
- Hé, ça va ?
- Nickel, haha ! Une poussière dans l'oeil.
Je n'avais pas vraiment de raison d'être triste, alors je n'ai rien dit.
(p. 2-3)
Commenter  J’apprécie          130
rabannerabanne   22 septembre 2017
- Je suis cyclothymique ET bipolaire ?
- Cyclothymique DONC bipolaire. Le trouble cyclothymique fait partie des maladies bipolaires.
Commenter  J’apprécie          308
LauBlueLauBlue   05 novembre 2018
C’est vrai les dépressions c’est vraiment le pire mais c’est pas ça qui m’handicape au quotidien. C’est d’absorber chaque émotion qui passe et la subir à l’extrême. C’est ne pas pouvoir me projeter dans l’avenir parce que mon humeur est trop imprévisible. C’est d’avoir du mal à construire dans la durée parce que le neuf m’attire et que je me lasse trop vite
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Lou Lubie (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lou Lubie
Table ronde autour de la BD autobiographique à la librairie Le Renard Doré
autres livres classés : bipolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3763 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..