AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Latium, tome 1 (46)

Ambages
Ambages   01 juin 2019
Acceptez le présent (petite entorse, grandes conséquences) pour ce qu'il est, n'en demandez pas plus.
Commenter  J’apprécie          60
Ambages
Ambages   01 juin 2019
Votre champ d'étude vous écarte de la rationalité (étroitement calculatoire (au goût fade)) des pythagoriciens (ennuyeuses créatures).
Commenter  J’apprécie          60
lecassin
lecassin   25 novembre 2018
IX. Teukhè : l'armement, en grec ancien (homérique).
X.Ploos : la navigation sur mer, en grec homérique (la graphie classique est "plous").
XI. Oiké : la maison, en grec ancien (préfixe des mots "économie", la gestion des choses domestiques, ou "écologie").
(Notes en bas de page 35)
Commenter  J’apprécie          60
ChtiSuisse
ChtiSuisse   20 septembre 2017
J’ai perçu le monde, dans sa réalité, tel qu’aucun humain ne l’a jamais vu. Il est un torrent rugissant, imprévisible, sans cesse changeant. Il court vers sa propre fin, inconscient et joyeux, comme une sphère pleine d’elle-même, et qui ne voit ni n’entend alors qu’elle roule vers l’abîme. L’existence n’est que devenir et transformation.
Commenter  J’apprécie          60
ChtiSuisse
ChtiSuisse   18 septembre 2017
— C’est comme la légende de Gigès, qui tua le roi et prit sa place, en usant d’un anneau d’invisibilité. Vous ne connaissez pas cette histoire, mais elle finit mal pour Gigès.
— Ah oui ? Pourquoi ?
— Parce qu’il perd tout sens moral,
Commenter  J’apprécie          61
TelKines
TelKines   26 août 2017
Othon était un faux dieux, et elle, une fausse princesse. Et chaque événement se réduirait à un artifice, surgi des lourdes machineries qui maintenaient la réalité de ce cosmos miniature.
- Apo mekhanes theos*, murmura-t-elle.


*Deus ex machina.
Commenter  J’apprécie          60
ChtiSuisse
ChtiSuisse   14 septembre 2017
Le moi ne trouvait son unité que par l’agir. Pour un humain, un tel problème ne se posait pas, car pour un être biologique, incarné, la survie de la chair constituait un but en soi. L’Homme n’était ni libre ni immortel : il n’avait pas, à proprement parler, d’âme, bien qu’indubitablement doté de conscience. Mais pour un noème, une créature de transcendance et d’intellection, qui ne portait pas en elle le spectre de sa propre mort, point d’autre voie que de se fixer un objectif et de l’accomplir.
Commenter  J’apprécie          50
ChtiSuisse
ChtiSuisse   10 septembre 2017
"Tandis que Dieu calcule et réfléchit, il fait le monde."
La citation est de Leibniz.
Commenter  J’apprécie          53
Ambages
Ambages   01 juin 2019
Qui vous dit que nous ne sympathisons qu'avec les (bien mal nommées) Intelligences ?
Commenter  J’apprécie          40
ChtiSuisse
ChtiSuisse   19 septembre 2017
La race humaine est faible. Elle est l’héritière d’animaux imparfaits. Leur système nerveux est lent. Ils peuplent leur environnement de fausses idoles : les dieux, les lois, la morale, parce qu’ils craignent la solitude face à la matérialité silencieuse de l’univers. Leur désir le plus profond consiste à se réfugier dans un arrière-monde imaginaire, coupé du devenir, parfait et dénué de risque. La matrice maternelle, l’art, la religion…
Commenter  J’apprécie          40




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

    Autres livres de Romain Lucazeau (1) Voir plus




    Quiz Voir plus

    Les plus grands classiques de la science-fiction

    Qui a écrit 1984

    George Orwell
    Aldous Huxley
    H.G. Wells
    Pierre Boulle

    10 questions
    2784 lecteurs ont répondu
    Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre