AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782312063539
319 pages
Éditeur : Les Editions du Net (18/10/2018)

Note moyenne : 4.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Ange-André de Ladace existe-t-il vraiment ?
Est-ce bien lui et sa bande de jeunes tueurs qui s’acharnent à occire d’honnêtes citoyens dès que ceux-ci commettent des fautes de syntaxe ou d’orthographe ?
Ces meurtres ont-ils quelque chose à voir avec l’héritage du comte Romuald de Verzy ? Quel rapport peut-on faire entre les chevaux de course, les vignobles du brave défunt et une attaque de banque ?
Sommes-nous dans un roman noir ou un conte oni... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
araucaria
  18 avril 2019
Voilà la dernière page à été tournée. le livre est refermé. Et, je remercie François-Xavier Luciani, qui m'a entraînée dans une folle aventure, tenant de l'épopée, de la fable, du conte, frayant avec le roman noir aussi, mais avec délicatesse, évitant au lecteur des descriptions trop macabres. Je salue vraiment le travail de l'auteur qui a réalisé là une grande prouesse littéraire. Des romans de cette eau, j'en ai rarement lus, et si je dois rapprocher "Subjonctif" d'un autre texte, François-Xavier Luciani d'autres écrivains, je comparerai cette oeuvre à celle de Daniel Pennac et sa saga Malaussène, ou Italo Calvino avec "Le baron perché". Ce roman est un voyage, une évasion dans le domaine de l'absurde et le monde de la poésie. Et puis aussi, rédigé sur des bases solides, "Subjonctif" est une mine de renseignements... L'auteur utilise un vocabulaire soutenu et a effectué des recherches sérieuses sur le périmètre géographique où se déroule l'action... ainsi le lecteur reçoit-il un bon enseignement à propos du terme "anacoluthe" et apprend-t-il aussi énormément à propos d'une petite commune champenoise, Verzy qui a la particularité de concentrer sur son territoire des arbres remarquables, hêtres tortillards nommés "Faux de Verzy", dont l'origine est rattachée à une abbaye. Pour que le lecteur s'imprègne encore mieux du lieu, l'auteur introduit souvent dans son texte, des mots de patois champenois. Un glossaire est ajouté afin d'aider à la compréhension... glossaire grossi également car les protagonistes du roman inventent des mots et des verbes... François-Xavier Luciani promène son lecteur dans l'univers du vocabulaire et de la grammaire allant de la conjugaison désuète et précieuse de verbes employés au subjonctif et y ajoutant un langage fleuri, bien contemporain, utilisé par une frange marginalisée de la population et des adolescents en rupture de ban.
Ce livre aborde des questions sérieuses, les naissances sous X, les enfants confiés à la DDASS, la mort, la violence, la solitude, mais imprégné de poésie et d'espoir, il offre aussi des passages emplis de tendresse et de poésie et teinté d'une bonne dose d'humour. Lire "Subjonctif" c'est aussi s'offrir quelques épisodes de rire franc et saluer le travail de l'auteur qui a donné naissance à un roman bien écrit, très structuré, mais si original qu'il en est devenu inclassable. Un livre très frais. Une bien belle plume. A découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Lecturaptor
  11 décembre 2018
Voilà un livre impossible à classer. Il est juste surprenant. L'intrigue, l'idée, les personnages. Jouer avec les mots et leur syntaxe n'est pas un exercice facile. L'auteur s'en sort très bien et je suis étonné qu'il ne soit pas édité dans une maison d'édition plus prestigieuse... à suivre.
Commenter  J’apprécie          40
MarieRouviere
  17 janvier 2019
Ce qui en est dévoilé me donne envie de lire ce roman! L'idée de vouloir assassiner les personnes faisant des fautes de français est amusante . Bien évidemment dans le cadre d'une fiction romanesque! D'autant qu'une langue VIVANTE évolue et que ce qui est "fautif" aujourd'hui sera la norme demain. Vivent les apports d'ici et là, même ceux qui me choquent souvent!
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   01 février 2019
Romuald de Verzy blanchissait; se recroquevillait aussi, un peu plus, comme une fougère qui s'en retournerait vers le Printemps. Bien que ses temps de repos devinssent de vraies périodes de retraites, il conservait un âge toujours alerte quand il s'agissait de courses et plus encore de grands prix. Le fossile entretenait sa superbe pour la société fermée des propriétaires. A chacun, il présentait son protégé en oubliant ostensiblement les précautions de langage les plus élémentaires... au "Voici mon poulain!" affectueux, il préférait désormais un "Voici mon dauphin!" plus péremptoire. La nuance du comparatif ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd et Alcofrybas Nasier choisit le moment opportun - une plage de lucidité matinale où l'égrotant s'était décidé à mettre un peu d'ordre dans son courrier - pour lui glisser deux mots d'une réalité somme toute incontournable : le vieux débris n'était pas immortel et sa bienveillante protection risquait de se trouver délicate à assumer depuis un au-delà si peu fourni en subsides palpables...
"Quel empressement, Monsieur! A vous entendre, d'aucuns eussent pu penser que vous cherchassiez à m'occire! Fichtre! Je vous sais gentilhomme, mais à découvrir que vous osiez soudain excaver mon avenir à coup de conditionnel, jamais je n'eusse pu le penser! Je reste sous le choc!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
araucariaaraucaria   02 avril 2019
"Ange-André, venez donc me dire quel mot j'écris là? C'est un mot que vous connaissez.
- Oui, je le connais.
- Venez me montrer comme vous savez lire.
- Vive le roi.
- Quoi? Mais... comment pouvez-vous lire de si loin?
- Je sais que vous avez écrit : "Vive le roi".
- Ah bon! J'en écris un autre."
Ange-André inclina l'oreille droite en direction du petit secrétaire où s'appliquait le vieil aristocrate. Il écouta attentivement les variations des crissements de la plume et dit :
"Républicains assassins!
- Ca alors!... Mais j'y suis, vous devinez mes préoccupations, car ce sont aussi les vôtres, n'est-ce-pas? Ah, noble âme! N'empêche que c'est de la triche. Celui-ci maintenant!
- Je ne le connais pas.
- Plaît-il?
- C'est un mot que je n'ai jamais lu ni entendu.
- Bon sang, mais c'est ma foi vrai : "anacoluthe" : C'est une figure de rhétorique assez amusante qui brille par l'absence et dont il faudra que je vous parle un jour. Mais, n'allons pas trop vite en besogne... Un autre mot, donc... Ah, celui-là, vous le connaissez!"
Le Comte écrivit avec application.
"Oui, c'est mon prénom : Ange-André.
- Ca par exemple! Ca par exemple! Un don, un don du ciel que vous avez là! Serait-ce le signe d'un renouveau de la race? Une subtile clairvoyance, un sixième sens, un pouvoir étrange qui échoirait sur le tard à la noblesse de France? Une forme de vengeance de la génétique sur la République? Dieu ne serait-il donc pas mort avec Louis le seizième?... Finalement, ne seriez-vous pas une sorte de Messie? S'interrogea le bougon en regardant d'un oeil allumé son protégé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
araucariaaraucaria   09 avril 2019
Le plus étonnant dans la mort des vieux autoritaires, c'est que leur disparition est toujours "soudaine". Plus "soudaine" en tout cas de celle d'un bon gros pépé dont la tendre résignation prépare d'ordinaire les siens à l'inéluctable. N'est-ce pas justement de cet inéluctable que nous privent les vieux pénibles? Ne les suppute-t-on pas immortels à force de souhaiter leurs rapides trépas? Leur âge avancé n'est-il pas un triomphe en soi qui impose à tout un chacun de s'abîmer dans une patience inhibitrice? Inhibition que l'on endure, tête basse, jusqu'à ce que leurs morts subites nous désarçonnent, à notre corps défendant, sur le tard!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
araucariaaraucaria   18 avril 2019
(...) Vie, Mort; vastes sujets! A ce propos, sais-tu ce qu'il y a après la mort?
-... Bien sûr... Quelle drôle de question!
- Ah... Je le savais!!! Tu n'échappes pas à la certitude! Tu crois donc en un quelque chose! Tu trouves le moyen d'éviter toi aussi les affres du doute. Comme c'est intéressant! Eh bien, venons-en au fait : dis-moi donc ce qu'il y a, selon toi, après la mort!
- Vous le savez très bien!
- Tiens donc! Je devrais le savoir, dis-tu!
- C'est dans l'ordre des choses qu'un professeur sache ce que doit savoir son élève.
- Il semblerait qu'il soit tout autant dans l'ordre des choses qu'un professeur posât des questions auxquelles son élève s'empressât de répondre sans ambages.
- J'espérais mériter des questions plus subtiles.
- Plus subtiles?
- Oui! Celle-ci est d'un niveau primaire!
- Qualifier la question de l'au-delà de primaire!!? Il en faut de la certitude! Eh bien soit, réponds-y! Qu'y a-t-il après la mort?
- Il y a mortadelle! affirma Ange-André.
- Pardon?
- Mortadelle!
-..."
Il y eut un silence...
Un moment comme suspendu.
Un interstice de brouillard qui voila brutal le champ de conscience du professeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
araucariaaraucaria   21 janvier 2019
"Qu'est-ce?" maugréa-t-il.
L'unanimité des employés du Comte s'accorde à dire qu'un matin, rentrant d'une mise en jambes équestre en son domaine des Cagneux, Romuald trouva une chose légèrement brunâtre de sang caillé, posé au sommet du tas de crottin ornant le recoin gauche de l'écurie. La magnifique bâtisse en pierre de taille étant réservée à l'usage exclusif d'As de Coeur et d'As de Trèfle (son couple de pur-sangs aux pedigrees dûment facturés), le Comte de Verzy n'identifia pas du premier coup d'oeil la nature réelle de l'incongruité. Or, toujours soucieux des aléas digestifs de son capital quadrupède, la noble âme mit pied à terre avant de chausser monocle et de lâcher un "qu'est-ce?" sifflant devant sa trouvaille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Video de François-Xavier Luciani (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François-Xavier Luciani
François Xavier Luciani est interviewé par Philippe Martinetti le 22 nov 2013 à propos de son roman "Bastia pour Dames".
autres livres classés : champagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1866 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre