AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Benjamin Legrand (Traducteur)
ISBN : 2253049905
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/2003)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 180 notes)
Résumé :
La Mort dans la peau est la suite des aventures de Jason, le héros du célèbre thriller, La Mémoire dans la peau.
Un affreux massacre a eu lieu près de Hong Kong. Un même nom revient sur toutes les lèvres : Jason Bourne. Jason Bourne est de retour ! Mais pour qui travaille-t-il ? Une seule certitude : le « roi des tueurs » menace de plonger l'Extrême-Orient dans le chaos.
Aux États-Unis, des hommes s'interrogent. Ils savent que le massacre ne peut avoir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ladyshania
  21 novembre 2015
Suite des aventures de Jason Bourne. A Hong-Kong, plusieurs personnes ont été tuées. L'auteur de ce massacre ne serait autre que Jason Bourne. Sauf que David Webb (le vrai Jason Bourne) habite maintenant aux Etats-Unis et exerce le métier de professeur à l'université. Qui a donc usurpé son identité ? Afin d'obliger David Webb a traqué son double, on lui enlève sa femme, afin qu'elle puisse servir de monnaie d'échange.
Robert Ludlum nous livre encore une vraie histoire mais complexe (trop ?) où il est parfois difficile de comprendre tout les enjeux. Malgré cela, cet auteur a un vrai un talent pour vous plonger totalement dans le feu des scènes d'actions, où l'on a le sentiment de se battre aux côtés des héros.
Commenter  J’apprécie          40
Simplicissimus
  08 janvier 2018
"La mort dans la peau" est un thriller daté,qui a bien vieilli...
On préfèrera les adaptations cinéma avec l'excellent Matt Damon,en particulier le deuxième opus,qui,s'il ne suit que de très loin l'intrigue du livre,la condense et l'actualise.
On ne peut pas dire que Robert Ludlum travaille dans la finesse: délayage de l'intrigue,qui aurait gagné à être plus simple et plus courte;schizophrénie de David Webb/Jason Bourne lourdement soulignée;caricature du fanatique avec le général Shang,qui perd toute crédibilité;services secrets occidentaux machiavéliques...
Enfin, aveuglement de Ludlum lui même,dans sa prétention à vouloir analyser les arcanes du pouvoir chinois,en butte, à des luttes de factions au sein de l'appareil,entre une "ligne"moderniste et avide de commercer avec l'Occident, qui serait représentée,grosso modo,par Deng Xiaoping,et des revanchards,avec les caricatures corrompues et fanatisées de l'ex- Guomindang,menaçant la paix et la prospérité du monde...
Commenter  J’apprécie          10
eTemporel
  30 avril 2010
Une suite à la hauteur du premier volume, je dirais. Ludlum, fidèle à sa manière d'écrire apparemment, nous donne une foule de détails et décrit toutes les angoisses et les peurs de son anti-héros. Un petit reproche cependant, c'est la difficulté qu'on a parfois à suivre l'histoire et les méandres tortueux de tous ces politiciens sans scrupule, car les nombreux personnages et évènements prêtent souvent à confusion.
Commenter  J’apprécie          20
cathardy7
  02 août 2012
J'avais adoré cette série (en tout cas les premiers .. ) on est plongé, sans avoir le temps de prendre un grande inspiration, dans une histoire à la quelle on adhère finalement assez vite ! et on ne quitte plus son livre car on veut savoir ou cela va nous mener , bien écrit l' auteur maitrise parfaitement son sujet et ne déçoit pas son lecteur et on va se jeter sur la suite sans coup férir . A ne pas manquer
Commenter  J’apprécie          10
umezzu
  25 septembre 2014
La suite de la mémoire dans la peau, en beaucoup moins bien. le moins bien ne se situe pas dans l'écriture ou dans l'action, mais dans l'effet de surprise et la thématique. On a l'impression qu'on ressert le même plat froid.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   02 septembre 2013
Il y avait de l’argent à Mongkok, de l’argent tranquille, de l’argent hystérique ouvent de l’argent illégal. La seule chose qui y manquait c’était l’espace, et l’espace leur appartenait à eux, pas aux étrangers. Sauf si un étranger, amené par l’un d’entre eux, apportait de l’argent pour nourrir l’insatiable machine qui produisait une masse innombrable de produits matériels en tout genre. Il suffisait de savoir où chercher et de pouvoir y mettre le prix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 septembre 2013
L’époque où nous vivons ne tolérerait pas de chaos sur le marché de Hong-kong, monsieur Webb, même – et peut-être surtout – dans son marché illégal. Le chaos, et la violence qu’il implique, donnerait l’impression d’une instabilité gouvernementale. Ou d’une instabilité plus profonde encore. Ce n’est pas le moment de donner à la faction expansionniste de la Chine rouge plus de munitions qu’elle n’en a besoin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 septembre 2013
Le seul souci réel concerne les estomacs vides, les ventres des femmes, des enfants. La survie. Il n’existe rien d’autre. Le reste n’est que fumier voué à être répandu sur les terres infertiles.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   02 septembre 2013
Pourtant, toute une autre partie de lui-même réagissait comme un scientifique en proie à une anxiété glacée alors qu’il regardait dans la lentille floue d’un microscope, essayant de discerner ce que ni son œil ni son esprit ne pouvaient comprendre. Les choses familières et les faits inhabituels se rejoignaient et le résultat en était l’ébahissement et la peur.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   02 septembre 2013
L’argent n’était pas seulement un lubrifiant social et industriel. En quantité suffisante, c’était un passeport pour une vaste marge de manœuvre. Sans argent, les hommes traqués étaient coincés, leurs options limitées et les poursuivants pouvaient se retrouver frustrés de la victoire simplement parce qu’ils ne pouvaient pas dépenser sans limites.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Robert Ludlum (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Ludlum
Bande annonce du film "La mémoire dans la peau".
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La mémoire dans la peau

Au début du roman, combien de temps Jason Bourne reste-t-il chez le docteur Geoffrey Washburn ?

trois mois
quatre mois
cinq mois
six mois

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : La Mémoire dans la peau de Robert LudlumCréer un quiz sur ce livre