AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Simplicissimus


Simplicissimus
  31 janvier 2018
Suite et fin des aventures du célèbre amnésique.
Cette fois, l'effet de surprise,qui rendait le premier volet "La mémoire dans la peau" haletant,faisant la part belle à l'action et au suspense,ne joue plus.
Ludlum délaye encore plus,le roman finit par être interminable et tourne au roman familial,avec la réunion de tous les personnages annexes des précédents opus,qui gravitent autour de Jason Bourne(en lui adjoignant un beau-frère,par dessus le marché!).
J'avais noté,déjà dans "La mort dans la peau", l'insistance avec laquelle Ludlum répétait certaines formules pour appuyer les obsessions et la schizophérie du personnage: entre autres,une bonne cinquantaine de fois, l'occurence "Charlie est pour Caïn,Delta est pour Carlos ",répétée comme un mantra.
Au début,ça passe,à la longue,ça finit par être lassant...
Et puis,je ne suis pas sûr que le personnage de Marie Saint Jacques,future femme de Bourne,ait été d'une quelconque valeur ajoutée pour le suspense,ralentissant au contraire l'action et l'intérêt du lecteur, par sa seule présence.
Les scénaristes des trois adaptations cinéma des romans de Ludlum l'ont tellement bien compris qu'ils l'ont fait disparaître dès "La mort dans la peau".
Pour l'efficacité d'un vrai thriller,on se reportera donc aux trois versions cinéma,avec l'excellent Matt Damon dans le rôle de Bourne...

Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus