AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ichirin-No-Hana


Ichirin-No-Hana
  22 juin 2017
Ginny Moon est une jeune autiste âgée de 14 ans. Après avoir subi des mauvais traitements jusqu'à l'âge de neuf ans quand elle vivait encore avec sa mère droguée et après avoir vécu dans diverses familles d'accueil, Ginny vit aujourd'hui avec Maura et Brian, un couple aimant qui fait tout ce qu'ils peuvent pour que Ginny se sente heureuse avec eux. Bien qu'elle vive dans un foyer accueillant et qu'elle ait beaucoup d'activités et d'amis à l'école, Ginny n'arrive pas à être heureuse. En effet, il lui manque quelque chose : sa Poupée qu'elle a abandonnée dans une valise quand la police est venue la chercher quand elle était encore chez sa mère biologique. Va-t-elle bien ? Où est-elle ? Voici les questions qui obsèdent Ginny.

Ce roman, écrit à la première personne, nous immerge totalement dans l'esprit d'une jeune adolescente autiste. L'auteur, Benjamin Ludwig, étant lui aussi parent d'une jeune autiste nous propose avec Ginny Moon, un récit fort enrichissant, surtout pour des personnes comme moi qui en connaissent très peu sur le sujet. Ne connaissant pas grand-chose à cette maladie, j'ai donc énormément appris dans ce roman. Il aura eu le mérite de me donner envie de me renseigner encore plus sur cette maladie (que ce soit avec d'autres romans ou même des documentaires). A base de chapitres courts, Ginny Moon se lit particulièrement vite malgré ses 420 pages. Un peu comme un journal intime, nous suivons le quotidien de Ginny et de sa famille. On s'attache réellement à la jeune fille, qui malgré la complexité de sa maladie est très intelligente et pleine de sentiments. Par moments, le roman est touchant et même parfois dur (malgré que Ginny ne comprenne pas la gravité de la situation). Nous suivons avec beaucoup de curiosité le cheminement de Ginny et son évolution.

Autre point positif, les différents personnages qui entourent la jeune fille, ils sont réellement humains et j'ai vraiment apprécié cela. L'autisme est une maladie plutôt difficile à vivre notamment pour l'entourage car elle demande beaucoup d'énergie, d'adaptation et de surveillance et l'auteur nous le démontre avec ce roman. Maura et Brian, les parents adoptifs de Ginny (son Père-pour-toujours et sa Mère-pour-toujours comme elle les appelle), bien qu'ils soient aimants, altruiste et plein de bonne volonté ne restent pas sans défaut. Quand la situation deviendra trop difficile, ils leur arriveront de craquer et d'avoir envie de tout abandonner, comme toutes personnes.

La plume de l'auteur est très juste et remplie de beaucoup de sensibilité et de tendresse. J'ai réellement pris Ginny Moon comme une déclaration d'amour à sa propre fille, ce qui le rend d'autant plus touchant. le style se veut simpliste et reflète parfaitement la personnalité et la pensée de Ginny. On peut mettre un peu de temps à s'adapter mais pour ma part, cela a été plutôt rapide.

Je remercie Babelio et les éditions HarperCollins pour l'envoi de ce roman (et des très jolis badges !) dans le cadre d'une Masse critique. Ce roman fut une découverte à bien des égards !
Commenter  J’apprécie          172



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (17)voir plus