AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : - (01/12/2017)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Le cœur cognant à tomber par terre, penché en avant sur les galets, il releva la tête. Dans cette pluie de folie, il ne vit à nouveau que deux formes ovales. Il sentit les pieds bouger. L’un d’entre eux passa derrière lui. Au départ, il eut du mal à comprendre. La lame pénétra dans les lombaires. Il entendit les côtes se fracturer à son passage. Il la sentit remonter un bref instant vers les poumons, alors qu’elle déchirait les muscles intercostaux. Il n’eut pas l’o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Soukiang
  12 août 2018
Il est des choses innommables que l'on rencontre dans une vie, des fractures indélébiles qui laissent des traces à jamais, des relents de moisissure qui vous déclenchent des hauts le coeur, des sensations qui vous saisissent d'un froid indéfinissable, s'agit-il d'un phénomène naturel ou incompréhensible pour en éprouver un début d'explication ?
Ressentir cette morsure d'un froid à pierre fendre, celui qui vous pénètre d'abord dans votre épine dorsale, ce sentiment étouffant qui vous saisira à la gorge ensuite, ces effets pervers de frissons de dégoût ou de plaisir coupable, Mystic, cette petite ville américaine du Connecticut, ne connaîtra plus jamais la paix.
Après la découverte d'un premier suivi rapidement d'un deuxième cadavre, tous atrocement mutilés, tout le monde s'interroge sur les raisons de ces meurtres dans cette bourgade somme toute paisible dont la principale activité se décline dans la pêche.
Deux femmes, deux destins inextricablement liés, plus jamais les nuits ne seront paisibles à Mystic ...
Sergio Luis est un écrivain de thrillers, il aime mélanger les genres, assaisonner ses intrigues d'une soupçon de suspense, mixer avec des sauces fantastiques voire lorgner du côté obscure des forces sortant de l'ordinaire, situer ses histoires dans un quotidien banal afin d'observer la société et les personnes, gratter sous la surface pour faire ressortir le meilleur et le pire.
Observer la nature humaine, les réactions de tous les protagonistes devant l'impensable, flirter avec les codes de la peur dans toutes ses limites, ces cauchemars qui font réveiller même les plus endurcis, une atmosphère qui se dégrade dans la terreur, pernicieuse, l'impuissance d'affronter le déluge sanglant qui s'est abattu sur les villageois, chacun semble porter une certain croix, à vouloir défier la mort, celle-ci viendra vous rendre visite, l'auteur sait habilement distiller la peur, faire remonter le passé en jouant sur la carte de la folie qui menace tous les personnages impliqués dans cette histoire qui restera celle d'une véritable tragédie à l'échelle humaine, des personnages qui vous hantent par leur désarroi et leur inquiétudes, la vengeance est un plat qui se mange froid, sans jeu de mots, Plus rude sera la nuit vous proposera d'en découvrir les deux versants, une écriture maîtrisée, l'effroi est garanti pour vous faire dresser les cheveux sur la tête, l'objectif est atteint de tester votre résistance, à toute épreuve.
"La vie est un flambeau toujours prêt à s'éteindre"
La progression de l'histoire est une machine à explorer le temps, elle est à la fois implacable pour contrer l'érosion du temps sur les âmes meurtris, pour souligner la brutalité qui se dessine dans la souffrance exprimée, dans cette enclave côtière, les terrains n'auront jamais paru aussi étroits, une ambiance qui oppresse le coeur, ces endroits désolés qui portent le poids des regrets éternels, sans fard ni concession, l'angoisse n'en devient que palpable pour comprendre la vérité, ces monstres sans visage, ces cris silencieux au milieu de la nuit, cette solitude qui trahit un désespoir sans fin, le deuil d'une vie, les tourments qui deviennent des instruments de la colère des Dieux, la nature humaine est fragile, ces répères qui se perdent dans le tumulte des eaux maudites, le destin de deux femmes qui savent, les portes de l'enfer sont entrebaillées, Eléanor, Jenny, seront-elles suffisamment lucides et fortes pour lutter contre les démons de l'opprobe et de la rédemption, dans cette nuit interminable ?
Le thriller prend alors de nouvelles proportions, des dispositions qui vont repousser l'échéance, une cadence infernale qui poussera la terreur à son paroxysme, dans ce tourbillon des révoltes, attiser le feu des sacrifices, personne n'en sortira victorieux ou indemne, difficile de rester dans la normalité, l'émotion prend le pas sur la rationalité des évènements successifs, la trame du roman devient alors un puzzle dans lequel chacun devra espérer trouver des éléments de réponse pour faire ressortir la vérité ...
"La vérité sort de la bouche des enfants"
Une intrigue qui déroule sa pelote de laine, dénouer le foyer du péché dans cet inextricable déchéance humaine, les retournements de situation maintiennent en haleine le lecteur, un équilibre délicat entre l'investigation et les réminiscences infusées puis instillées comme le venin du serpent pour en capturer tout le fiel mortel, ce n'est pas juste un thriller jouissif pour vous donner des sensations propres au genre, le suspense, l'horreur viscérale, c'est aussi une réflexion sur l'individu, ce qui le pousse à prendre des décisions dans l'urgence, dans la violence répétée, qu'est-ce qui peut engendrer des monstres au point de non-retour ?
Cette psychologie humaine qui se matérialise pour mieux se volatiliser dans les courants déchaînés d'une vie de peine incommensurable, le poids des regards haineux et des ignorants, il reste toujours cette beauté sépulcrale, cette fleur qui jaillit du fond des tripes pour se transformer dans l'usure du temps, dans le coeur des innocents, l'abandon de soi qui vient se substituer aux épreuves de la vie, les phénomènes imprévisibles donnant une couche supplémentaire pour faire rebondir et accélérer le souffle déjà imprécis et saccadé, comme dans un état second, les personnages seront toujours à la lisière du réel et de la folie, cette tension qui ne se relâche jamais, dans cette frontière aux limites troubles et mystérieuses, la compassion ressentie en sera alors multipliée pour capturer l'essence de l'âme possédé, la résilience, les vicissitudes d'une existence soumis aux rigueurs de ses hivers infernaux, toujours ce froid qui voudra tourmenter les vivants jusqu'aux confins de l'inimaginable ...
Quelques clins d'oeil cinématographiques viendront parsemer l'histoire, rappelant sa temporalité ainsi que d'autres évènements de l'actualité récente, cette zone de turbulence qui caractérise et apportant un certain cachet, les signes annonciateurs de destins bouleversés ne sont jamais inscrits dans la facilité, un combat qui vrille les écouvillons pour laisser toujours cette liberté au lecteur de se mettre en alerte permanente, de rester dans le doute et les incertitudes jusqu'au dénouement qui en scotchera même les plus rompus aux thrillers, ce n'est pas tant de deviner tous les tenants et aboutissants que d'en éprouver toute l'empathie indispensable pour réaliser, comprendre à quel point rien n'est dû au hasard, tout a un prix en ce bas monde, tout le monde devrait le savoir et pourtant, il n'y a pas plus aveugle celui qui ne veut pas voir, ni plus sourd celui qui ne veut pas entendre, la vie est un recommencement sans fin de rencontres et de destins en tout genre, les fantômes du passé n'ont pas encore dit leur dernier mot ...
Par moment, j'ai senti cette influence, cette inspiration d'autres auteurs du fantastique ou de l'horreur, cette montée en régime de la terreur vers des niveaux d'effroi et de malaise croissant, ce croisement entre le paranormal et le réel, entre le surnaturel et la banalité du quotidien, cette opposition insufflant une énergie nouvelle pour en récolter les germes du bien et du mal afin de séparer l'ivraie du bon grain.
Auteur déjà de plusieurs thrillers, je découvre la plume de Sergio LUIS Auteur avec Plus rude sera la nuit, un thriller qui vous fera sûrement éprouver un sentiment d'épouvante pendant toute la durée de votre lecture doublé d'une histoire humaine s'inscrivant dans le choeur des tragédies antiques avec son lot de cortèges, peines de coeur, souffrances indicibles qui vous remueront les tripes, le bonheur perdu et retrouvé pour basculer dans le chaos de ces vies brisées et ... délivrées.
Sans concession, un roman auto-édition qui remplit haut la main la feuille de route d'un thriller addictif !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
dominiquechaulet
  10 juin 2018
je viens de terminer "Plus rude sera la nuit" de Sergio LUIS. "En ouvrant ce bouquin, vous ne le lâcherait plus, vos doigts sont aimantés ! Mystic, une petite commune des états unis va vivre la pire des horreurs ! Une famille détruite, et les portes de l'enfer vont s'ouvrir sur les protagonistes. Il est un passé qu'il ne fallait pas déterré "ils" ont tout vu, et, à la fin, on comprend pourquoi Jenny a froid... teinté de paranormal, ce livre servit par la belle plume de Sergio LUIS, nous transcende, il signe ici, un thriller d'une puissance rare, d'une haute intensité, bluffant, glaçant" Un conseil, suivez bien cet auteur, il franchit ici un palier après "La peur dans les veines". A bientôt
Commenter  J’apprécie          20
jesyan
  16 mars 2018
Beaucoup de suspens et d'angoisse. Les meurtres sont particulièrement horribles. L'histoire d'Éléonore nous fait beaucoup de peine et j'avoue ne pas comprendre pourquoi personne ne parle de ce roman. Une excellente surprise pour ma part et je lirais volontiers d'autres livres de l'auteur.
Lien : https://east-of-eden-fansub...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   13 décembre 2017
La petite commune était encore toute endormie et se remettait des quelques trombes d’eau qui s’étaient abattues sur elle un peu après minuit.  Les mains dans les poches, béret enfoncé sur la tête, il contourna le square où quelques bancs permettaient aux adolescents de se bécoter de temps à autre.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 décembre 2017
« Il ne sert à rien de gaspiller notre énergie à avoir peur des diables, des démons et des fantômes qui surgissent la nuit ... parce que finalement, nous ne rencontrons jamais rien de plus terrifiant que les monstres qui vivent parmi nous. »
 
Dean Koontz
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 décembre 2017
Ils formaient un trio assez proche, de ce qu’elle en savait. Tom le cordonnier, celui qui ne réparerait plus jamais de chaussures, James Rodson, sans emploi mais qui possédait bien la moitié de l’immobilier de la petite ville et John Stilman qui donnait de temps à autre des coups de mains aux pêcheurs ou réparait les toitures des immeubles de son ami.
Le trio venait de perdre une de ses têtes.
Et apparemment, la tête n’était pas jolie à voir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 décembre 2017
Alan était très fin d’esprit, mais elle n’en doutait pas. Il était extrêmement sympathique, au sens littéral du terme. C’était un garçon qui donnait envie d’aller vers lui. La jeune femme ne put s’empêcher à maintes reprises de le comparer à son ex. Son ex qui était taciturne, angoissé perpétuel et tout simplement enquiquinant. Ça la changeait, elle qui avait cru trop longtemps que les hommes devaient tous être comme ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 décembre 2017
Il en avait vu des poissons éventrés. Dans tous les sens. Il avait même accompagné lui-même aux urgences un de ses gars qui s’était planté un hameçon gros comme le majeur à travers la paume de la main. Le sang pissait comme la fontaine de Trévise mais Erwin était de la trempe des vieux pêcheurs, dont l’estomac ne se barbouille pas, même devant une vague de cinq mètres.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre