AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de meeva


meeva
  30 décembre 2014
Longtemps mon univers était restreint à moi-même. Puis mon big-bang a eu lieu. Pas à ma naissance, plutôt vers huit ans.
Mon univers s'est retrouvé en expansion. Et encore mes parents et ma soeur m'ont longtemps encore semblé être des satellites de ma propre existence.
Peut-être est-ce ma soeur qui s'est détachée la première, telle la lune dans Cosmos 1999, à la dérive… Dérive dans le néant.

Une chose que nous apprend le bouquin, c'est qu'en restant statique, genre campé sur ses positions, dans un univers en expansion, la distance avec les autres, elle, grandit. Voilà comment faire le vide autour de vous.


En ces périodes de festivités, à défaut de pouvoir observer le ciel, illuminations polluantes obligent, laissons-nous éclairer des lumières de Luminet.

Jean-Pierre Luminet expose les avancées dans le domaine de la cosmologie, liées aux avancées des théories mathématiques, en particulier de la topologie.


Oh… ça a l'air pointu. Théories mathématiques…
Qui dit maths dit cartésien, rationnel, carré, logique, méthodique, rigoureux… bon autant dire carrément chiant quoi. En tout cas pas fun du tout.


Quand on dit « maths »…

Ne peut-on pas penser rendre possible l'impossible avec les nombres complexes et leurs imaginaires qui permettent subitement à un carré d'être négatif… ?

Ne peut-on pas penser art, beauté avec les pavages du plan d'Escher (ou ceux de l'Alhambra quelques siècles plus tôt) ou ses transformations de poissons en oiseaux… ?

Ne peut-on pas penser illusion avec les objets impossibles, le cube d'Escher, la représentation du mouvement perpétuel qu'il a proposé, l'escalier de Penrose… ?

Ne peut-on pas penser supercherie avec, un seul nom à citer, Nicolas Bourbaki, plusieurs parmi les plus grands mathématiciens… ?

Ne peut-on pas penser paradoxe avec Mandelbrot qui permet à la côte bretonne de faire partie du périmètre infini d'une surface finie, ou si vous préférez prendre un flocon de neige ou un chou romanesco… ?

Ne peut-on pas penser, même, poésie et littérature avec Queneau et ses cent mille milliards de poèmes, et bien d'autres de l'Oulipo… ?



Je pourrais poursuivre mais je vais juste dire que Jean-Pierre Luminet, à n'en pas douter, est un puits de sciences, bien rempli, qui a en plus l'extrêmement rare qualité de bien expliquer les choses, de rendre accessibles des concepts compliqués par des comparaisons vraiment parlantes et qui ne font pas perdre trop le sens de la théorie (j'ose le croire).

Donc les mathématiques, appliquées aux sciences, expliquées par Jean-Pierre Luminet, c'est passionnant.
J'ai appris sur le big-bang, sur le passé et l'avenir de l'univers, sur la forme de l'univers, sur les trous noirs et les trous de ver, et si j'ai pas tout bien compris, ce n'en est pas très loin quand même.

Merci à Eric75 d'avoir écrit une si belle critique de ce livre qui m'a immédiatement attiré l'attention et donné envie de l'acheter, pour l'offrir à mon pôpa à Noël, et de le lire, à tel point que je n'ai pas résisté avant de le mettre en paquet.

Pour ceux qui, la tête dans les étoiles, tentent d'atteindre le septième ciel, bonne bourre…
Commenter  J’apprécie          214



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (16)voir plus