AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B085VJ9NB1
406 pages
Éditeur : Michel Lafon (18/06/2020)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 14 notes)
Résumé :
" Attends d'être prête ", disent toujours les gens. Mais comment sait-on qu'on est prête ? Si coucher signifie risquer d'avoir le cœur brisé, d'être tournée en ridicule ou de souffrir, je ne suis pas certaine de l'être un jour.

Keely vient d'avoir 18 ans et elle est la seule de ses amies à ne jamais " l'avoir fait ". Quand elle rencontre Dean, elle en a envie mais a terriblement peur de paraître inexpérimentée. Un plan presque parfait prend alors form... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Anae75
  24 juillet 2020
La toute première fois était une lecture que j'ai beaucoup aimé. Ce qui m'a attiré, c'est le résumé. J'adore les triangles amoureux encore plus si il y a le meilleur ami dedans. Ce genre de problèmes que l'on retrouve souvent dans la littérature Young Adult donnent des histoires déjantées et super. Dans ce livre, les personnages étaient sympathiques et il n'y en avait pas un seul que j'avais envie d'étriper. Les clichés étaient peu présents, un vrai vent de fraîcheur je trouve, et le sujet traité était très intéressant.
Ce livre parle d'une jeune terminale toujours vierge qui se sent mal à l'aise et limite seule à cause de ça. Tout le monde autour d'elle a déjà perdu sa virginité et elle pense que cela veut dire qu'elle doit le faire aussi. Un jour, elle rencontre un étudiant qui lui plaît vraiment et vice versa. Ils commencent alors une relation et, à un moment, commencent à passer à l'acte jusqu'à ce qu'elle arrête tout. Commence alors un mensonge sur sa virginité qu'elle aurait soit disant déjà perdu et une angoisse d'être inexpérimentée la première fois ce qui mènerait à la découverte de son secret. Tout ça, à cause de ses copines qui ne lui disent que des mauvaises choses sur les garçons parce que ceux avec qui elles ont perdu leur virginité les ont plaqué juste après ! Avec cette histoire de virginité et donc ce passage à la maturité, l'auteure aborde aussi le sujet du regard des autres et de l'impact qu'ils ont sur nos choix et notre vie. Même si on a beau se répéter qu'on ne se laisse pas mener en bateau par les autres et que nous sommes les seuls à prendre nos décisions, on sait tous que le regard des autres a toujours été très important pour n'importe qui. On a tous jamais porté un vêtement de notre mère ou père que l'on trouvait super mais qu'on ne voulait pas mettre de peur que les autres le trouvent ringard car il n'était pas à la mode. On a tous caché nos goûts musicaux parce qu'on écoutait une vieille chanson d'Ariana Grande ou Selena Gomez qui datait d'il y a à peine six ans mais qui est déjà has-been pour les autres. Pour Kelly, le personnage de la toute première fois, c'est le regard des autres qui la pousse à se croire inférieure car elle est encore vierge et c'est l'avis des autres qui la pousse à faire le choix de ne pas perdre sa virginité avec l'étudiant car on lui a dit qu'elle serait inexpérimentée. C'est à cause de ses copines et de leur avis que Kelly en vient à demander à son meilleur ami, un tombeur de première qui couche avec n'importe qui, n'importe quand, de coucher avec elle et de tout lui apprendre pour qu'elle ne soit pas inexpérimentée.
Et c'est là que tout dérape et que tout commence. Si je devais noter un petit point négatif dans cette histoire que j'ai pourtant trouvé super, c'est la famille. Récemment, grâce à ma lecture de Triangle amoureux (ou pas), j'ai appris que j'adore le côté familiale dans les livres. Notamment dans American Royals où la famille est très important vu qu'elle est royale ou encore dans le Pays des Contes dont les deux principaux personnages sont des jumeaux qui ont une relation très forte mais aussi avec leur mère ou leur grand-mère. Enfin voilà, je me suis rendu compte que j'adore le côté familiale, qui m'a permis d'avoir un coup de coeur pour Triangles amoureux (ou pas), et, malheureusement, il n'est pas assez présent dans La toute première fois. On voit les parents deux ou trois fois et la plupart des scènes se déroulent soit au lycée soit quand ils ne sont pas là. Même si l'histoire reste super sans ça et qu'on ne s'ennuie jamais avec ce qu'il se passe, je pense que ça aurait été encore mieux si l'auteure avait rajouté plus de relations avec la famille. Les parents de Kelly et ceux d'Andrew, sont meilleurs amis, s'entendent très bien et sont même très proches, ce qui aurait pu être mieux exploité je pense. Mais bon, heureusement que les personnages n'en restent pas moins très sympathiques.
Kelly est la narratrice et donc le personnage principale de l'histoire. C'est elle, la jeune vierge qui ne se sent pas très bien parce qu'elle veut coucher avec son mec, qu'elle lui a dit qu'elle l'avait déjà fait avant et qui a peur qu'il découvre qu'elle a menti face à son manque d'expérience au lit. Je l'ai bien aimé mais sans plus. Ce n'est pas un de ses personnages pour qui j'ai eu un énorme coup de coeur et qui m'a profondément marqué mais elle était assez bien pour que je ne la trouve pas ennuyante et sans intérêt. Pour une fois, je ne me souviens pas lui avoir crié de ne pas faire ça ou alors simplement de trouver une issue de secours tellement évidente que le fait qu'elle ne l'ait pas vu, me la présente comme une fille tout simplement débile et pathétique. Il y a bien des moments où je me suis sentie un peu mal à l'aise face à son manque d'expérience au lit qui donnait des résultats assez humiliants mais cela restait mignon alors il n'y avait pas de problèmes. Comme tout humain normal, elle a des défauts et son plus gros est, comme je l'ai dit dans le paragraphe avant, le fait qu'elle se fie trop à l'avis des autres. Elle écoute beaucoup trop les filles qui ne font que la tolérer dans leur groupe d'amies et qui lui dictent carrément comment elle doit vivre sa vie. Elle porte beaucoup trop d'importance à ce que disent ces filles jusqu'à parce qu'elles ne sont plus vierges alors que l'une d'entre elles ne la fait qu'une fois et c'était au tout début du livre (la première scène même !). Mais bon, si elle n'était pas comme ça il n'y aurait pas eu d'histoire alors je laisse passer… Comme dans tout livre, au fil de l'histoire, elle évolue et commence à ne plus écouter les autres pour prendre ses propres décisions toutes seules. Elle découvre aussi pleins de choses sur des personnes qu'elle n'aurait jamais cru et remet en cause son propre jugement. Reprendre leur vie en main, c'est souvent ce que font les héroïnes de romances vers la fin du livre et, même si ça devient la routine de ce genre d'histoire, on aime toujours les voir comme ça évoluées et plus sure d'elles. Même si on ne connait pas le reste de leur vie, car on sait bien que leur histoire ne va pas se finir là où le livre se termine, on sait avec soulagement qu'elles ne reproduiront pas les mêmes erreurs qu'avant et qu'elles sauront mieux s'accepter tel qu'elles sont.
Donc, dans ce livre, le thème du sexe est très présent. Dès la première scène, Cameron Lund nous plonge dedans mais cela reste quand même du Young Adult. Avec un message sur l'importance de faire ses propres choix seul et celle de ne pas trop faire attention aux regards des autres. La prochaine fois que vous voudriez sortir avec un vieux t-shirt Mickey Mouse que vous chérissez tendrement, n'hésitez pas. A la prochaine sortie scolaire, quand dans le bus vous écouterez seule votre musique pendant que votre meilleure amie dort sur votre épaule et que la fille de devant vous demande ce que vous écoutez, n'hésitez pas à lui montrer sans changer de titre même si c'est Breaking Free dans High School Musical. Chacun ses goûts, chacun ses envies et chacun ses choix, c'est ce que j'ai compris de la moral de ce livre et c'est ce qu'on devrait tous assimiler.
C'était une super lecture et, si Cameron Lund sort d'autres livres, je n'hésiterais pas à lire le résumé pour me laisser une nouvelle fois tentée. Et, pour finir, un grand merci à Michel Lafon pour ce service presse.
Lien : http://www.livresavie.com/la..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
argali
  29 juin 2020
Bien installée à l'ombre du noyer, j'ai dévoré ce roman en une journée.
Quand les éditions Michel Lafon ont proposé ce partenariat, je me suis dit que cela pourrait plaire à mes élèves. Ce n'est pas un roman que j'étudierais en classe mais le citer et en parler oui, certainement.

Sur un ton qui sonne juste du début à la fin, l'auteure nous raconte la vie et les pensées d'une bande d'étudiants de terminale. C'est leur dernière année de lycée, ils ont des rêves plein la tête, des espoirs et des préoccupations semblables à celles de tous les lycéens du monde : l'amitié, l'amour, la jalousie, le job d'été, le (ou la) cavalier pour le bal de promo et la tenue idéale... Dit comme ça, cela peut paraître superficiel mais derrière cette légèreté, il y a des réflexions intéressantes sur ces thèmes et sur… le sexe. Car c'est bien de cela qu'il s'agit ici. le titre est très explicite. Quand, comment, avec qui… ? Toutes ces inquiétudes que chacun a connues une fois dans sa vie au moins.

Keely et Andrew sont très liés depuis la maternelle, comme deux frères et soeurs. Et cela permet à l'auteure d'aborder les avis des deux sexes car ils en parlent librement, Keely étant en plus acceptée dans la bande des garçons par son statut de « presque jumelle » d'Andrew.
Sans forcer le trait, sans juger, elle présente les avis des uns et des autres sur l'autre sexe, sur les « convenances » sur ce qu'on doit faire et ne pas faire, sur la pression sociale qui diffère suivant le groupe auquel on appartient… Et c'est très intéressant. Intéressant car cela permet de se rendre compte qu'en fait, rien ne repose sur des faits mais plutôt sur des impressions, le diktat des apparences et surtout sur l'incompréhension qui existe bel et bien entre filles et garçons justement en raison de ces « normes » qui ne forment qu'un carcan dont il est bien difficile de s'affranchir.

Construit comme un scénario qui enchaînerait des scènes courtes, le roman a un rythme soutenu et dynamique qui permet de tourner les pages sans s'en rendre compte. J'ai avalé ces 400 pages en quelques heures et y ai pris du plaisir même s'il y a bien longtemps que mes dix-huit ans sont révolus. Je me permets de citer la traductrice Anne Souillac qui est aussi pour beaucoup dans le plaisir de lecture.
Un roman qui rassurera certains jeunes lecteurs, fera sourire d'autres et permettra à tous de passer un moment agréable cet été.
Merci aux éditions Michel Lafon pour cet envoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Aelynah
  01 juillet 2020
L'éditeur nous annonce ici un récit frais et sucré à la Meg Cabot. Ne connaissant que sa série « Irrésistible » plus chick-lit pour moi que YA je dois dire cependant que j'y ai retrouvé ce petit côté léger et addictif qui vous prend dans ses filets sans que l'on ne sache vraiment au départ pourquoi ni comment.
En suivant Keely, Andrew, Hannah, Danielle, Ava et tous les autres j'ai eu un sentiment de retour arrière et de nostalgie. C'est vous dire que mes jeunes années sont loin mais au fil des pages j'ai bien cru être redevenue cette ado avec ses doutes et questionnements face aux regards des autres et de soi-même. Alors que de frissons, de stress et de tension dans ma lecture mais aussi de belles résurgences du premier émoi, de ces prémices amoureuses avant la première fois et ou simplement le premier baiser.
Nous faisons donc ici une plongée dans l'adolescence de Keely principalement mais aussi de ses camarades. Car à cet âge, le besoin d'appartenance à un groupe, de reconnaissance sociale est fort. Keely et Andrew sont amis depuis avant leur naissance. Leurs parents les ont presque élevés ensemble presque comme une grande famille. Cela leur donne des liens forts, de ceux qui nous font accepter la bizarrerie de l'autre au même titre que la nôtre.
Cette année ils sont en terminale. La dernière année de lycée. C'est à la fois troublant de se dire que c'est la fin d'une période et exaltant car à la rentrée prochaine chacun partira vers un horizon nouveau pour la fac. Mais c'est aussi une certaine pression morale sur chacun d'entre eux de continuer à être dans le moule, à faire ce qu'il faut pour ne pas être différents. Keely supporte cette pression plus fort que les autres du fait de ce qu'elle finit par considérer comme une tare : sa virginité, surtout que celle-ci est devenue « connue comme le loup blanc ».
J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteure. Elle a su donner à chaque personnage son moment de gloire mais aussi son pire cauchemar. Chacun va ainsi nous montrer à un moment donné son vrai visage. Et on se rend alors compte de ce que ces années-là ont comme impact sur notre adolescence et sur notre façon de la vivre. le regard des autres sur soi amène l'adolescent à réfléchir en fonction non plus de ses propres choix mais de ce qui semble le mieux face aux autres. C'est ainsi que nous aurons la vision des filles, de ce qu'elles croient que pensent les garçons sur le sexe, sur la virginité, sur ce qu'elles considèrent comme normal ou comme has-been. Cameron Lund nous apporte ce regard au travers des yeux de Keely qui ne sait pas quoi faire de sa virginité au point de proposer à son meilleur ami de l'aider à s'en débarrasser pour être ainsi « expérimentée » face à son crush du moment, le beau Dean.
C'est l'idée de base du roman si l'on suit le synopsis mais elle ne va apparaître qu'au milieu du récit. Et c'est tant mieux car nous aurons alors une vraie image d'ensemble de ce petit groupe d'ados. Mais aussi déjà des visions plus pointues de certains.
J'ai ainsi beaucoup d'affection pour Danielle, pour sa force de caractère face aux aléas de cette année de terminale. Je l'ai aussi détesté pour cette carapace qui la rendait parfois aveugle et machiavélique.Ainsi on trouve tout un panel de nos ados : la garce, le queutard, la fragile, le grande gueule, la naïve, le beau gosse cool, la délurée ... ils sont vos copains de lycée, vos amis, vos ennemis peut être aussi. Mais sans eux les années lycée n'auraient pas eu ce goût-là. Et Cameron Lund a trouvé la recette qui m'en a ramené les odeurs au nez, le goût à la bouche. Parfois sucrées, parfois amères aussi mais qui font ensuite des ados que nous étions les jeunes adultes que nous deviendront.
Tout ça pour dire qu'en fait je ne sais pas trop si c'est par nostalgie, ou non mais je me suis vraiment sentie prise dans ma lecture et Valou avec qui je partageais cette LC n'a pas fait mieux que de le dévorer aussi vite que moi.
En bref, on a vécu les rancoeurs, les émois, les jalousies et les découvertes le coeur battant comme si nous étions à nouveau à cet âge. Sans gros effort nous nous sommes projetées dans le roman, nous l'avons lu page après page le coeur battant et parfois les yeux au ciel. La plume de l'auteure a su toucher les lectrices que nous sommes et je crois que j'ai fait un voyage dans le temps avec ce roman. Et qu'en même temps je me suis pris un gros coup de vieux ... et de stress de voir arriver l'adolescence de mes filles. Une LC expresse qui nous a éclatée toutes les deux et fait vibrer à l'unisson de ces personnages attachants et touchants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mallaurylit
  02 juillet 2020
Chère Cameron,
.
On dit que deux avis valent mieux qu'un, alors avec ma Miss Ado on a décidé d'opérer une lecture commune et d'échanger sur nos retours de lecture, de comparer nos analyses, ceux d'une jeune adulte, coeur de cible de ton texte, et ceux d'une mère sensible aux messages qui vont être transmis à sa fille.
.
Le titre de ton livre, explicite, parle de la toute première fois, ces questions que l'on se posent, ce que l'on imagine, et ce qui se passe réellement. Et puis cette pression, le poids des conventions, les attentes, les angoisses, mais surtout cette impression que pour devenir adulte, c'est un rite, passage obligé pour entamer cette nouvelle période de la vie.
.
Ton héroïne, attachante, nous embarque avec elle dans son univers, de sa chambre d'adolescente à ses premières soirées étudiantes, son meilleur ami, ses amies, sa famille, ses relations où pour certaines, cela oscille entre apparence et faux-semblants, entre l'image que l'on veut donner et ce qu'on est réellement. Et pour chacun un constat, l'impression de jouer un rôle, de ne dévoiler que ce que l'autre attend, enfin surtout l'idée que l'on s'en fait.
.
Ce roman, on en a discuté plusieurs fois, une occasion d'aborder la sortie de l'adolescence et ses conséquences, cette recherche d'une identité, celle que chaque jeune adulte se compose, et puis les premiers tourments amoureux, le désir, l'amour, la différente entre pulsion et passion, toutes ces composantes sur l'échelle des sentiments, sur les ressentis, la part du coeur contre la part des hormones qui fourmillent. Parce que ton roman aborde plusieurs situations, sans jamais juger, en laissant chacun faire son choix, décider, et la conclusion de ton livre est à l'image de la vie, beaucoup reste encore à venir…Une très bonne idée, parce qu'après la première fois, il y a encore tant à vivre !!
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Carole94p
  24 juillet 2020
J'étais vraiment curieuse de découvrir La toute première fois de Cameron Lund. Il faut dire que le speech de départ s'annonce parfait pour la saison et j'avais vu de très bons avis passés dessus, sans aller les lire.

La toute première fois, c'est l'histoire de Keely. A tout juste 18 ans, elle subit une pression de la part de ses camarades car elle n'a pas encore sauté le pas avec un garçon. Pour ne pas paraître expérimentée lorsqu'elle fait la connaissance de Dean, elle demande à son meilleur ami, Andrew d'être son premier mais rien ne se passe comme prévu.

Concrètement, je n'ai pas spécialement accroché au style de l'auteure. Ca se lit, assez facilement et cela reste fluide mais je n'ai pas eu la sensation d'arriver à pleinement me mettre dans l'histoire. Il m'a manqué ce petit truc qui fait qu'on ne veut pas décrocher de la lecture. Il faut dire que l'héroïne n'a pas tellement réussi à me convaincre dans le sens où j'ai parfois trouvé ses réactions et son comportement un peu en dessous de ce auquel je m'attendais. Je pense notamment à ses choix amoureux...

Moi qui pensait que cela ne tournerait pas en triangle amoureux, j'ai été assez déçue et c'est sans doute ce qui a fait pencher la balance en sa défaveur. Car entre les deux garçons, le coeur de notre héroïne est tiraillé... J'espérais qu'on passerait rapidement à l'un ou à l'autre mais pas qu'on resterait durant la majorité du roman avec les deux... et ayant horreur des triangles amoureux, ça a été un peu trop présent à mon goût.

En revanche, j'ai trouvé que l'auteure avait su exploité de façon très réaliste la pression sociale que subit l'héroïne. Un sujet d'autant plus d'actualité que de nos jours il est souvent accompagné de harcèlement. Car si l'âge de sa première fois est au coeur du roman, l'auteure aborde tout un tas de sujets tels que la confiance, l'amitié, la réputation, les relations toxiques etc.

Si l'ensemble reste plaisant à lire, j'en attendais un peu plus de la toute première fois. Certes, les pages défilent assez facilement mais arrivée à la fin, il me manquait quelque chose de plus. Ce sujet avait pourtant tout pour fonctionner avec moi puisque j'avais adoré L.O.L., sorti il y a quelques années et notamment au cinéma. Mais j'ai trouvé qu'ici, les émotions n'étaient pas vraiment là et le roman aurait gagné à être davantage approfondi. En conclusion, une lecture sans prise de tête, idéale pour la saison mais qui - à mes yeux - ne se sera pas démarquée des autres romans du genre.
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2020..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
JangelisJangelis   27 juin 2020
C'est drôle comme on peut détester le lycée quand on est forcé d'y aller, et constater qu'il nous manque déjà alors qu'on n'en est même pas encore parti. Tout à coup, je réalise amèrement que tout ce que j'ai fait aujourd'hui, je l'ai fait pour la dernière fois.
Commenter  J’apprécie          50
JangelisJangelis   27 juin 2020
Je me suis donc dit que les livres, c'était plus sûr. Les livres regorgent d'informations utiles, sans être trop explicites pour autant (sinon, aucune bibliothèque ne les commanderait, à cause des grands-mères et des enfants).
Commenter  J’apprécie          30
pommerougepommerouge   29 juin 2020
Et je perd ma virginité le soir du bal de promo, et ce n'est pas parfait parce que la vie ne l'est jamais. Voilà ce que j'ai compris à propose des grands moments de notre existence : on ne peut jamais les prévoir. Les meilleurs sont toujours ceux qui vous prennent par surprise.
Commenter  J’apprécie          20
pommerougepommerouge   29 juin 2020
- Ce qui me rend dingue, c'est que Chase et moi avons la même part de responsabilité dans toute cette histoire. Nous avons couché ensemble. Lui et moi. Ensemble. Mais c'est moi la salope.
Commenter  J’apprécie          20
JangelisJangelis   27 juin 2020
Pour Andrew, les petites amies, c'est comme les iPhone, il veut toujours le dernier modèle.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : vermontVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3781 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..