AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782352080275
Éditeur : Les éditions du Bord du Lot (03/05/2010)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Frédéric Destair est un enseignant désabusé qui a quitté ses fonctions de directeur pour vaquer à des remplacements. C’est lors de l’un d’eux, dans un hôpital pour enfants, qu’il va rencontrer Dorcas, petite Sénégalaise au caractère impossible. Pour elle, il se fera conteur d’histoires extraordinaires. De cette relation privilégiée qui va s’instaurer avec la petite fille, Frédéric puisera une force nouvelle, un élan de vie qui l’avait déserté jusqu’alors.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
DesPlumesEtDesLivres
  23 août 2017
Voilà un moment que je ne m'étais pas aventurée dans un livre de Pierre Luneval. Alors pour ceux qui débarquent sur ce blog, Pierre Luneval, c'est un de mes auteurs coup de coeur de l'an dernier depuis que je l'ai rencontré lors d'un salon du livre. Tous les livres que j'ai pu lire de sa plume ont été emprunt de voyages livresques insoupçonnés, me faisant vivre des aventures fortes et parfois étranges mais toujours avec un style et une écriture qui nous bercent d'émotions.
J'ai quand même traîné plus de 8 mois avant de lire le dernier livre non lu de cet auteur dans ma bibliothèque, Si d'aventure tu meurs (en fait, vous pouvez plus facilement trouver ce livre sous le titre Si d'aventure – le titre a été raccourci à la réédition).
Si d'aventure tu meurs raconte l'histoire d'un professeur des écoles, Frédéric, qui survit plutôt que de vivre depuis la mort de sa compagne, trois ans auparavant. Même son boulot, pourtant une vocation, ne le passionne plus autant puisqu'il a lâché son poste de directeur d'école pour devenir remplaçant. Moins de contraintes. Moins d'attaches. Cela semble lui convenir. Jusqu'à ce que sa charmante inspectrice (on en a tous connu une comme ça !) lui propose (limite impose mais on nous fera toujours croire qu'on a le choix) un poste particulier. Un remplacement de six mois dans une école se trouvant dans un hôpital. Frédéric finira par accepter même si c'est un peu à reculons. Ce qu'il ne savait pas, c'est que ce remplacement va changer beaucoup de choses en lui, spécialement lorsqu'il va rencontrer sa nouvelle élève, Dorcas, une petite fille atteinte du sida…
Si d'aventure tu meurs est une tranche de vie, la vie d'un instituteur (quel mot désuet… c'est vrai que cela ne se dit plus !), d'une équipe pédagogique et médicale, d'enfants malades… On aurait pu croire à une sorte de journal d'un prof dépressif qui fait son travail parce qu'il faut le faire. Finalement ce livre se révèle être bien plus. C'est une leçon de vie. Non pas à travers Frédéric (qui est malgré tout le protagoniste de ce roman) mais à travers les élèves. Beaucoup les plaindrait, les pauvres enfants malades, ne pouvant vivre comme les autres. Et pourtant, ils se révèlent forts, matures et… normaux. Malgré qu'ils sachent que l'inévitable frappera à leur porte tôt ou tard, ils ne sont que des enfants qui ne demandent qu'à vivre comme tous les autres.
Je me suis laissée emporter par l'écriture de Pierre Luneval, une écriture fluide, addictive (j'ai lu le livre en une journée tellement j'étais accro), parfois aux allures mélodique.
Quand on a lu Si d'aventure tu meurs, on n'en sort pas indemne. Un livre qui vous bouleversera, vous fera prendre conscience de la fragilité de la vie (si vous n'en avez pas encore conscience) et à quelle point elle est précieuse.
Ai-je besoin de préciser que c'est une fois de plus un coup de coeur ?
Lien : https://desplumesetdeslivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ETOILEE
  20 janvier 2013
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ETOILEEETOILEE   29 octobre 2012
C'est plus fort que moi. Dès que je vois quelqu'un à qui j'ai affaire, je m'invente son histoire selon son physique. Une fois sur deux, je tombe juste. C'est relativement beaucoup, dans le domaine des probabilités, compte tenu du caractère aléatoire de mes intuitions. Parfois, je préfère entretenir mes projections plutôt que de réellement découvrir la personne. Ce doit être un mécanisme de défense. La peur de se lier, de s'attacher. Et d'être séparé de ceux qu'on a finalement appris à aimer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ETOILEEETOILEE   29 octobre 2012
Je serai là le lendemain. Et les jours suivants. tu peux compter sur moi, petite fille. Et si d'aventure un jour tu meurs, je serai là encore, auprès de toi, pour t'accompagner. Mais sois tranquille... Ca n'arrivera jamais ! Il nous reste tant d'histoires à inventer...
Commenter  J’apprécie          00
ETOILEEETOILEE   29 octobre 2012
C'est marrant mais je ne suis pas étonné. Cette fillette est tellement spontanée et authentique qu'il faudrait être amputé de tout appendice émotionnel pour ne pas y être sensible ! Elle a un je ne sais quoi de lumineux...
Commenter  J’apprécie          00

Video de Pierre Luneval (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Luneval
Vidéo promotionnelle pour la sortie du second roman de Pierre Luneval ("Si d'aventure tu meurs") aux éditions du Bord du Lot.
autres livres classés : attachementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
469 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre