AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2413013016
Éditeur : Delcourt (23/01/2019)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Bien que débarrassés de Merdin l’Enchianteur, la malchance n’en finit pas de poursuivre nos héros pour autant. Pistolin, Myrtille et Pompette sont capturés par des marchands d’esclaves et amenés à Grââvos, la capitale de la magie, pour y être vendus. La ville se prépare justement pour sa Grande Foire de la Magie et c’est une tradition pour les Mages de s’y retrouver pour leur banquet annuel
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
boudicca
  02 avril 2019
« Une histoire. Un terroir. Des traditions. » Lupano et Relom clôturent avec ce troisième tome les aventures du Traquemage et renouent une dernière fois avec leur univers estampillé « rurale fantasy fromagère ». Tout un programme ! On retrouve donc Pistolin, berger et producteur du très réputé fromage de Pécadou, dans sa quête pour venir à bout des Mages, ces puissants sorciers qui se livrent régulièrement à des luttes de pouvoir dévastatrices et qui ont décimé son troupeau de cornebiques. L'affaire semble d'ailleurs en bonne voie, surtout depuis son passage mémorable dans la cité côtière de Saint-Azur en Lagune et sa victoire contre le mage Kobéron qui lui ont permis d'arracher aux mains des sirènes l'épée légendaire du Traquemage : Duranbar. Toujours accompagné de sa cornebique Myrtille (qui commence à ressembler à tout sauf à une cornebique), de Pompette (une fée toujours bourrée), et de Merdin l'Enchianteur (un homme affligé d'une malédiction qui a la flacheuse tendance à attirer des ennuis à tous ceux qui croisent son chemin), Pistolin prend désormais la route de Graavos où se déroule actuellement le grand forum de la magie. Seulement une fois sur place, tout ne se passe pas exactement comme prévu… On retrouve ici tous les ingrédients qui faisaient déjà le charme des précédents albums, à commencer par un humour dévastateur qui mêle habilement décor médiéval-fantastique et considérations plus actuelles. le contraste entre les deux est des plus savoureux, surtout quand on connaît l'irrévérence et l'ironie dont Lupano est coutumier (si vous n'avez pas encore eu l'occasion, je vous conseille de vous pencher sur sa série « Les vieux fourneaux » qui est tout bonnement hilarante).
Comme les précédents, le scénario de ce troisième volume comprend de nombreuses références et remarques bien senties se moquant plus ou moins gentiment des travers de notre société : l'auteur renouvelle ses critiques à l'égard des intermédiaires ou encore de la grande distribution et des marges colossales qu'elle se fait sur le dos des petits producteurs (Pistolin en a fait les frais !). Il n'y a d'ailleurs pas que le texte qui soit bourré de clins d'oeil, puisque les dessins recèlent eux aussi de nombreux effets comiques, qu'il s'agisse de pancartes (participez à une formation continue pour « parfaire votre rire sardonique » !), de décors en arrière-plan, ou tout simplement de l'expression catastrophée des personnages face à la maladresse ou l'incompétence notoire de Pistolin (je suis personnellement toujours aussi fan des mines tour à tour ahuries ou blasées de Myrtille, cornebique unique en son genre). Les dialogues participent bien sûr eux aussi à la drôlerie de l'ensemble, de même que le côté un peu « trash » de certaines situations ou du sort rencontré par la majeure partie des personnages. Attention aux âmes sensibles, donc, plusieurs passages se révélant peu ragoûtants (c'était certes déjà le cas dans les albums précédents, mais dans une proportion bien moindre) ! En dépit de toutes ses qualités, ce troisième tome n'est pas exempt de défauts, parmi lesquels on peut notamment citer l'utilisation redondante d'un ressort narratif particulier qui peut finir par lasser (même s'il faut admettre que le comique de répétition n'est pas sans un certain charme). La conclusion apportée à la quête de Pistolin est en tout cas satisfaisante, et on est d'ailleurs presque un peu triste à l'idée de ne plus revoir le Traquemage et ses compagnons, même s'il est appréciable d'avoir une série de bande dessinée qui se tient en trois tomes seulement et se suffit à elle-même.
Pari réussi pour Relom et Lupano qui signent avec cette trilogie une histoire qui fleure bon le terroir et qui vous fera passer de bons moments de rigolade. Qu'il s'agisse du scénario, des illustrations, des dialogues ou tout simplement de l'univers lui-même, absolument toutes les facettes de l'album font l'objet d'un détournement qui emprunte à tous les styles d'humour, du potache au trash.. Un excellent anti-dépresseur !
Lien : https://lebibliocosme.fr/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
RosenDero
  20 mai 2019
Pistolin continue sa croisade pour un monde meilleur, un monde sans mages, sans grands puissants, sans intermédiaires. Au cri de "Circuit court ! " et "Petits producteurs ! ", il risque toutefois l'ire du potentat... Qu'à cela ne tienne, il trouvera un allier de poids.
---
Un tome complètement génial qui clôt une série de grande qualité.
Tout est dit.
Mais pour détailler un peu, j'ai a-do-ré ce tome qui, malgré un titre fumeux et une couverture déroutante, a su me convaincre totalement.
Non seulement l'histoire ne tire pas en longueurs et les auteurs parviennent à boucler leurs arcs narratifs de façon crédible, mais, en plus, et c'est là que l'affinage est parfait, les messages véhiculés sont extrêmement jouissifs dans ce contexte (esclavage, capitalisme et grande distribution ; fanatisme, bêtise et aveuglement ; crédulité, abus de confiance et égoïsme ; religion(s), mythologie et philosophie).
On trouvera donc, dès les premières cases, une "rural fantasy" paillarde mais pleine de bon sens (comme les ogres transportent-elles leurs bébés d'après vous ?), de jeux de mots (du TraquemaRge au Béhémoth fleuri dont je tairai le nom ici) et une critique virulente des modèles dominants, tant économiquement que philosophiquement/religieusement.
C'est extrêmement drôle et bien pensé, un peu rapide parfois (j'ai trouvé les traquemageux sous-exploités, et les raisons du retour de Pistolin auprès d'eux mal explicitées), bourré de références culturelles et de pieds de nez à l'héroïc-fantasy.
Une série que ne renierait pas Pratchett.
Je prendrai grand plaisir à la relire.
Bon vent, Pistolin. Et merci pour ce moment... :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Franz
  25 mars 2020
Fantasy fromagère : Saspigouille contre Pécadou.
Le forum magique mondial de Grââvos réunit le gratin du gotha dont les quatre mages maudits autour d'un banquet. C'est l'occasion pour le berger Pistolin de faire un carton plein mais comment lutter à main nue contre la toute-puissance pernicieuse et retorse des mages et surtout comment contrecarrer sa propre destinée vouée à l'échec ? Pistolin n'est pas seul, entre Myrtille, sa cornebique mutante et Pompette, la fée alcoolo, Merdin l'Enchianteur, le semeur d'emmerdes qui le marque à la culotte et Duranbar, l'épée magique qui le fait passer pour un bouffon. Quand tout chancelle, Pistolin pourrait faire son Jacques et s'écrier : « Et Dieu dans tout ça » ? Embarqué par des esclavagistes, Pistolin atterrit à Grââvos et, jugé invendable, rejoint la secte des traquemagiens, adorateurs du Traquemage qui n'est autre que Pistolin, pistonné par Dieu en personne. Pistolin va donc avoir droit à plusieurs vies jusqu'à lasser le Père éternel fuyant lui-même ses responsabilités quand Bärgamoth, démon majeur issu des enfers souterrains revient en surface faire le ménage.
Le 3e volume clôt en beauté la trilogie du Traquemage. Tout est bon dans le Lupano et le Relom. Les événements s'imbriquent et apportent une cohésion à l'aventure hasardeuse d'un berger affineur en colère puis en croisade. Gilet jaune avant l'heure, Pistolin se révolte contre les tout-puissants et les margoulins. Habité par son métier, nourri par son savoir-faire, il lutte contre les « multimonstres », aujourd'hui les Monsanto et autres GAFA baffrant la pulpe du monde. Grââvos sent son Davos faisandé. Sans perdre le fil, le scénariste construit son histoire de Fantasy fromagère et tend un miroir grossissant à nos dérives existentielles. La critique sociale et religieuse est bien distillée et l'amusement du lecteur reste constant de bout en bout. le graphisme de Relom est particulièrement expressif. Son trait souple, émollient ne fait que mieux accuser les horreurs croisées en chemin, des monstres rugissant surgis des abîmes aux trognes ahuries des villageois vitupérant. Sous l'apparente bonhomie et le naturel mollasson transparaissent les dessous peu ragoûtants de l'âme humaine pétrie de contradictions. Scénariste et dessinateur ont l'art d'accommoder les contraires ; ils s'accordent pour faire rire à gorge déployée et grincer des dents en même temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
tchouk-tchouk-nougat
  14 avril 2019
Pistolin poursuit sa quête en allant de déconvenues en déconvenues. Et le voilà qui arrive à Graavos où se tient un grand festival de la magie et où il compte bien se débarrasser définitivement des derniers mages encore en vie.
Lupano et Relom clôturent par ce tome leur trilogie humoristique. Cette parodie des histoires fantasy est à la fois une satyre de notre société de consommation et une bon moment de détente. Les bons mots et les situations cocasses s'enchainent pour notre plus grande joie et pour un travail de musculation des zygomatiques.
Cela me change agréablement de mes lectures habituelles et je suis contente d'avoir suivie pour un temps Pistolin le naïf fabricant de pécadou, la fée pompette ivre une page sur deux et encore, Merdin l'enchanteur le poisseux de service et bien sur Myrtille bientôt plus dragon que cornebique!
Commenter  J’apprécie          150
fannyvincent
  08 mai 2019
Troisième et dernier volet de cette trilogie totalement délirante, à base de pécadous (fameux fromage de cornebique, pour ceux qui l'ignorent), de mages, de dragons et autres créatures fantastiques. En un mot, de la rural fantasy fromagère non pasteurisée, comme dit en quatrième de couverture ! Une histoire déjantée donc, hilarante et parfois violente, en tout cas, particulièrement originale... difficile de la résumer, je ne m'y risquerai pas. Je vous renvoie plutôt au résumé figurant en ouverture de ce dernier opus : il vaut son pesant de pécadous, en donnant bien le ton de cette aventure !
Commenter  J’apprécie          160

critiques presse (2)
Elbakin.net   20 novembre 2019
Si les deux premiers volumes vous avaient convaincu, nul doute que vous trouverez votre compte dans celui-ci. Les ingrédients ne sont guère différents et le dosage est toujours au poil : l’humour fait mouche, le dessin est truculent et le scénario parfaitement raccord.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
BDGest   22 janvier 2019
Il est donc temps de dire au revoir au Traquemage et à Myrtille. De les remercier pour les excellents moments passés en leur compagnie dans les deux premiers tomes, mais aussi, et pour finir, de leur faire part de la déception ressentie lors de cette ultime sortie à leurs côtés.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LadydedeLadydede   25 janvier 2019
Le pécadou, monsieur, c'est un terroir ! C'est une flore pastorale unique ! C'est une histoire ancestrale qui convoque l'homme, la terre, la cornebique, les dieux ! Et le grand cycle de la vie !
Commenter  J’apprécie          30
LadydedeLadydede   25 janvier 2019
- Dites, il y avait une cornebique avec moi...
- Une quoi ? Ah, le machin mi-laineux, mi-écailleux, là ?
Commenter  J’apprécie          10
LadydedeLadydede   25 janvier 2019
Je viens mourir avec vous aussi. Vous m'avez déprimé avec le coup de la saspigouille.
Commenter  J’apprécie          10
LadydedeLadydede   25 janvier 2019
Tu vas regretter d'avoir sévi dans le grossisme. Je suis le TRAQUEMARGE !
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Wilfrid Lupano (62) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Wilfrid Lupano
Avec Elena (6 ans), dans sa chambre, et qui a écrit son texte toute seule, La minute urbaine confinée mais toujours active a décidé de fouiner dans nos bibliothèques. Aujourd'hui "Le loup en slip" - "Le loup en slip n'en fiche pas une - Volume 4", Wilfrid Lupano, Mayana Itoïz et Paul Cauuet, Dargaud https://www.lalibrairie.com/livres/le-loup-en-slip--volume-4-le-loup-en-slip-n-en-fiche-pas-une_0-6053360_9782505075325.html
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le singe de Hartlepool, de Lupano et Moreau

A quelle époque se situe l'histoire ?

1714
1814
1914

10 questions
35 lecteurs ont répondu
Thème : Le singe de Hartlepool de Wilfrid LupanoCréer un quiz sur ce livre