AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  27 novembre 2021
Avant toute chose, je tiens à remercier Babelio et les éditions Kennes pour leur opération Masse Critique spéciale, qui m'a permis de découvrir ce livre.

Bon, je déteste entamer une critique de cette façon-là, mais « quand il faut, il faut » : il serait temps, en 2021, que quelqu'un pense à mettre des trigger warnings en début d'ouvrage quand ceux-ci s'avèrent nécessaires. En l'occurrence, s'il paraît évident que des personnages vont mourir quand on ouvre un thriller ou un roman d'horreur, on ne s'attend PAS à ce que ça se produise dans un livre labellisé « feel-good » et c'est même potentiellement le genre de sujet que l'on cherche précisément à éviter quand on se lance dans ce style de lecture. Alors évidemment, ça n'est pas gratuit, même si pour la légèreté, on repassera. Par contre, ça pourrait être cool de savoir à quoi s'attendre parce que c'est tout de même un sujet très sensible.

Concernant le livre en lui-même, je dois vous avouer un truc : au début, j'ai eu un mal fou avec Doris et son obsession du temps qui passe. Comme si, du jour au lendemain, paf ! On périmait de la même façon qu'un vieux yaourt. Elle apparaît superficielle et pas forcément attachante, d'autant plus que son attitude ambiguë à l'égard tant de son ex (au comportement ouvertement toxique) que d'un autre homme qui lui plaît a de quoi agacer. Et pourtant... au fil des pages, j'ai vraiment fini par l'apprécier, notre Doris ; la comprendre, et même m'identifier à elle, avec sa peur panique de se lancer et ses journées-catastrophes. Doris est incroyablement humaine. Pas parfaite, non, comme personne dans ce bouquin, d'ailleurs... à l'exception peut-être de Manuel. Aaaah, Manuel. Il est beau, gentil, prévenant, patient, bref, il a tout. Les héros de romance me font rarement craquer, mais celui-là, il est vraiment en or. Doris et lui sont très mignons, même si leur histoire est loin d'être gagnée d'avance. On a le coeur qui bat en même temps que celui de Doris lorsque la trouille et l'incertitude planent.

L'autre personnage qui sort du lot, c'est Odile, l'adorable grand-mère, pourvue tant de la sagesse apportée par l'âge que d'une malice qui ne l'a jamais quittée. Hé oui, les personnes âgées ont été jeunes un jour et les meilleures d'entre elles le sont restées.

En marge de la romance, il y a donc des histoires de famille et d'amitié ; de travail, aussi, l'emploi de Doris étant particulièrement bien mis en avant, renforçant l'atmosphère réaliste de l'histoire.

Toutes ces petites choses contribuent à faire de « 7 choses à faire avant d'être vieille » un récit très vivant, très crédible, même si l'on ne se sent vraiment pas à Paris (et ce n'est pas grave du tout). Après, comme je l'ai souligné en début de critique, il ne s'agit pas d'une lecture légère. On ne peut en tout cas pas lui reprocher d'être forte en émotions, il s'agit même de son point fort.
Les côtés parfois trop nunuche ou comédie de certaines chick-lit y sont totalement absents, on est plus proche de la romance contemporaine standard. de quoi séduire quiconque aime les belles histoires, et pas seulement d'amour. Si vous aimez le genre, vous pouvez foncer les yeux fermés !
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus