AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234058708
Éditeur : Stock (03/01/2013)

Note moyenne : 3/5 (sur 8 notes)
Résumé :
L'oncle est mort. Cette étoile fixe autour de laquelle les membres de la famille Bergmann ont gravité pendant un demi-siècle vient de s éteindre. L'oncle est mort. Il laisse derrière lui une femme, une soeur, deux nièces, de la stupeur et bien des questions. Ses derniers mois d'existence, il les a passés loin du domicile conjugal, loin d'Anne, sa compagne depuis plus de trente ans, mais tout près des trois femmes de sa vie, dans la demeure qu'il leur avait léguée et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Bazart
  04 avril 2013
Cette Nuit là, c'est le titre du dernier roman que je viens de lire, celui de Gila Lustiger, mais c'est aussi, dans le roman, cette nuit où deux soeurs vont dialoguer ensemble devant la dépouille de leur oncle Paul, succombant tout juste d'un cancer du pancréas.
Leur mère, elle, se repose, épuisée par les soins prodigués. Ce n'est pas encore le temps du deuil, mais plutôt celui de la veillée qui se prolonge un peu.
Grâce à ce dispositif sobre, qui se prêterait fort bien à une adaptation théâtrale, Gila Lustiger relate les heures si particulières qui suivent un décès que les proches savaient inéluctable.
Née en Allemagne, Gila Lustiger a 49 ans et vit depuis vingt-trois ans à Paris, mais elle écrit toujours dans sa langue natale. Auteur de plusieurs romans, que je n'ai pas lu (dont L'Inventaire et Un bonheur insoupçonnable), elle signe ici un livre qui brasse plusieurs thématiques : le deuil, le poids du passé, la famille et ses non-dits, la possibilité de pardonner, et tous ces petits mensonges d'une délicatesse infinie qui font aussi partie de la vie.
Entre les deux soeurs, les souvenirs affluent, les secrets se dévoilent. La mort du despote familial laissera place au dialogue, la mort vient ici comme un catalyseur de parole. Et la veillée funèbre vire à la confrontation psychologique qui virera parfois ay pugilat chez les deux soeurs :sous la douceur apparente des confessions se cache une vraie brutalité . Cela pourrait être lourd et insupportable, mais grace à l'acuité du regard de l'auteur et d'une vraie subtilité dont elle témoigne, cette étude des relations familiales est sondée avec une vraie sensibilité et un vrai talent.
Lustiger témoigne d'un soin dans l'écriture et d'une justesse de précision dans le regard qui font de cette nuit là un moment privilégié que je vous conseille largement.
Sans pathos, mais avec pudeur et sensibilité, l'auteur sonde les relations familiales, l'amour et la finitude. Et fait de ce temps suspendu un bel écrin intime à un bouleversant dialogue.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BMSierre
  12 juin 2013
C'est la nuit de la mort de leur oncle que deux soeurs se retrouvent et parlent. Toutes deux adultes, ayant leur propre vie, elles se racontent chapitre par chapitre à tour de rôle. Toutes les rancunes, les jalousies et les incompréhensions sont dévoilées et expliquées, souvent avec violence, une sorte de grand ménage. L'oncle qui venait de mourir était la figure maîtresse de la famille, il dominait, imposait mais les aimait aussi, profondément, remplaçant leur père divorcé et leur mère fragile et retirée à tel point que sa perte est ressentie très profondément par elles. A la fin de cette longue nuit d'affrontement, la fatigue et l'acceptation eurent raison d'elles. JB
Commenter  J’apprécie          20
LydieetsesLivres
  11 novembre 2013
L'Oncle Paul vient de mourir d'un cancer du pancréas après six longs mois d'agonie. Il a choisi de finir sa vie dans la maison de famille dans laquelle vit sa soeur plutôt que dans la maison qu'il partage avec Anne, sa femme. Sa soeur est dépressive, elle est donc secondée dans son rôle de garde malade par Corinna, l'infirmière et par Lisa et Tania ses deux filles.
L'Oncle Paul vient de rendre son dernier souffle, il est encore dans la chambre qu'on lui a aménagée quand débute ce roman. On suit le dialogue entre Tania et Lisa, chacun des chapitres porte d'ailleurs successivement l'un ou l'autre prénom.
Tania et Lisa sont deux soeurs qu'apparemment tout oppose, Lisa est une artiste, célibataire qui réfléchit beaucoup trop, Tania est cadre dans une banque, elle est mariée et mère, elle agit en se fabriquant de petites listes pour ne rien oublier. Mais elles ont en commun un amour et une admiration pour leur oncle Paul.
Sa mort va être l'occasion pour elles d'évoquer la dépression de leur mère, le divorce de leur parents, leurs choix de vie respectifs mais aussi d'analyser les non dits et les secrets de cette famille. de cette joute verbale, parfois violente mais remplie d'amour, va s'échapper les remords de l'une, la jalousie de l'autre.
Cette nuit-là de Gila Lustiger est un roman plein de finesse et un véritable hymne à l'amour, à la vie.

Lien : http://wp.me/p3Qg8m-6R
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (3)
Lexpress   22 février 2013
Nous sommes derrière les lourdes tentures d'une maison silencieuse où les moindres craquements sont les signes de tourmentes intérieures longtemps refoulées. [...] des portraits très fins, du travail de dentellière.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Liberation   21 janvier 2013
La finesse psychologique du roman tient à ce double jeu sincère, ce qu’on montre à autrui, ce qu’on garde par-devers soi. Ces motifs ne nourrissent pas des histoires à rebondissements, mais tissent la trame de nos vies.
Lire la critique sur le site : Liberation
Lexpress   06 janvier 2013
Cette nuit-là est un subtil roman contemporain signé Gila Lustiger. A la mort de leur oncle adoré, deux soeurs, Tania et Lisa, trentenaires, font le bilan de leur vie.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BazartBazart   24 mars 2013
Il reposait là, les mains croisées sur la poitrine, inerte et, malgré tout, une certaine puissance continuait d'émaner de lui. Sa vie durant, il avait essayé de les préserver de toutes les menaces, réelles et imaginaires, et souvent il avait cru devoir les protéger aussi de leurs propres désirs.
Commenter  J’apprécie          80
Video de Gila Lustiger (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gila Lustiger
Gila Lustiger interview (en allemand)
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
245 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre