AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2877060004
Éditeur : Editions de Fallois (02/12/1987)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Livre admirable de sincérité, provocant, fascinant, dépourvu de complaisance et de réponses faciles...Voilà donc le cardinal Jean Marie Aaron Lustiger et le juif que je reste redevenus amis et alliés. Il a choisi, ou Dieu a choisi pour lui, une voie différente de la mienne, mais l'une et l'autre méritent d'être éclairées par la même lumière, car elles mènent vers la même vérit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Polomarco
  30 décembre 2018
Le choix de Dieu retrace l’itinéraire spirituel du jeune juif Aron Lustiger, de sa conversion au catholicisme jusqu’à sa nomination en tant qu’archevêque de Paris, responsabilité qu’il exercera 24 ans, de 1981 à 2005. Un livre fort, empreint d’émotion et riche en foi, espérance et charité.
Cet ouvrage se compose des nombreux entretiens que le Cardinal Lustiger a accordés aux deux journalistes J.-L. Missika et D. Wolton. Son titre, le "choix de Dieu", en résume parfaitement le contenu : « L’Eglise a le devoir de se placer toujours d’une façon claire du point de vue non seulement de la conscience morale, mais aussi de la foi. Car l’Eglise n’a pas le monopole de la conscience morale. Dans notre pays, d’autres confessions, d’autres institutions peuvent et doivent s’exprimer en son nom. (…) Mais pour l’Eglise, il y a plus encore : la lumière de la foi ; le primat de Dieu sur toutes choses humaines est ce dont nous avons à rendre témoignage. Primat de Dieu sur toutes choses humaines, cela ne signifie pas du tout pouvoir théocratique s’affirmant sur les pouvoirs politiques, économiques ou sociaux, mais manifestation de la grandeur de Dieu, Source de la grandeur personnelle et morale de l’homme » (Page 231).
Un titre qui peut donc être lu de 2 façons :
Le choix de Dieu, c’est d’abord le choix fait par Dieu lui-même.
Celui du peuple élu : « Les juifs ont été choisis de toute éternité pour être d’avance ceux que Dieu aime et appelle à le servir » (Page 395). « Si les juifs sont l’objet d’une persécution particulière, c’est parce qu’ils portent en eux le plus sacré et le moins supportable : le gage de l’élection divine » (Page 88).
Celui, aussi, que fera le Pape en le nommant Evêque d’Orléans. « Me retrouver dans la cathédrale d’Orléans, à l’endroit exact où, pour la première fois, j’avais eu l’intuition de ce mystère (…), me retrouver aux endroits où ma vie s’était orientée, cela donnait à chaque détail de mon existence à Orléans une intensité extraordinaire (…). Le bureau où l’évêque d’Orléans, Mgr Courcoux, m’avait instruit du christianisme devenait mon bureau ; je célébrais la messe dans la chapelle même où j’avais été baptisé. Je retrouvais des prêtres ou des laïcs qui avaient été mes camarades de classe, et voici que je les retrouvais comme leur pasteur, comme apôtre. Dieu me demandait de leur donner ce que j’avais reçu d’eux » (Pages 393-394).
Mais, le choix de Dieu, c’est aussi le choix que va effectuer Jean-Marie Lustiger tout au long de sa vie.
Celui de se convertir à la foi catholique, alors qu’il est issu d’une famille juive : « J’ai partagé l’existence quotidienne de chrétiens convaincus » (page 45).
Celui de persévérer dans sa foi, alors que le génocide juif de la seconde guerre mondiale (dont la mort de sa propre mère) conduit plus d’un à se révolter contre Dieu, comme Elie Wiesel dans « La nuit » : « Nous savions au fond de nous-mêmes que ma mère ne rentrerait pas, mais nous n’en avions pas la certitude » (page 135). « Je me suis demandé : est-ce que tu vas encore réussir à sourire ? Et j’ai pensé : plus jamais (…) Je n’ai pas pu parler de la question juive pendant des années, je n’ai pas pu aborder même le problème de la déportation » (page 110). « Le mal est là et Dieu est bon » (page 198).
Celui d’entrer au séminaire, à 20 ans, alors que son père s’y oppose : « Il y a eu à nouveau un conflit, extrêmement violent, avec mon père, un conflit très cruel, très brutal (…). Il m’a coupé tous les moyens d’existence (…). Je suis resté deux ans sans voir mon père, donc seul » (page 153).
Celui de résister à la séduction marxiste, qui conduit beaucoup, en cette époque d’après-guerre, à vouloir « réduire le christianisme à une idéologie, en vue d’une finalité sociale » (page 186).
Ayant posé ce choix radical, Jean-Marie Lustiger va désormais exercer pleinement son ministère de prêtre : « affirmer que la liberté de l’homme est garantie d’abord par sa relation à l’absolu qui est Dieu » (page 198), « remettre entre les mains de tous l’héritage qui nous est commun : la Parole de Dieu et son amour communiqués dans la vie sacramentelle » (page 325), et « inviter les jeunes à la découverte d’eux-mêmes et de Dieu » (page 312).
En conclusion, Jean-Marie Lustiger rappelle que « tous les hommes sont appelés et aimés de Dieu, mais tous, pour autant, ne seront pas durant le temps de leur vie configurés au Christ-Messie. Ceux qui le sont ont un rôle particulier dans l’histoire en dépit de leurs faiblesses et de leurs limites personnelles ; ils ne font qu’un avec le Christ pour travailler avec lui à ce que tous les hommes entrent dans l’amour filial de Dieu » (page 326).
A ceux qui ne le connaissent pas et qui s’interrogent sur le sens de leur vie, Jean-Marie Lustiger conseille de prier continuellement : « Toi, Dieu que je cherche ou que je fuis, je ne sais si tu existes, mais donne-moi de te rencontrer et de te reconnaître » (page 207).
Alors, pour vous, le choix de Dieu, c’est pour quand ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Bchara
  23 avril 2016
J'ai pleinement apprécié ce livre. Il s'agit d'entretiens entre deux journalistes et Monseigneur Lustiger, archevêque de Paris.
L'homme est un phénomène:
Juif converti, il trouve dans son ancienne religion une plus grande conviction dans le Christ, une plus grande richesse dans la compréhension de sa foi chrétienne. de plus, apparait dans ses explications une grande importance donnée à L Histoire (ce qui, je pense, est un fruit de cette influence juive).
Ayant témoigné personellement des atrocités de la 2e guerre mondiale, il dévoile dans le christianisme un message de liberté, d'espoir (réaliste), et un message Humain de premier ordre.
Grand intellectuel, il ne devient jamais pédant, explique tout avec une grande clarté, pour tout public, et avec un réalisme (qu'on me permette cette idée) un réalisme propre aux grands hommes d'Eglise, malgré toutes les idées reçues.
Les entretiens suivent la biographie du Monseigneur, et pour chaque moment de sa vie, un thème est approché. J'ai été vraiment charmé par la confiance en soi affichée par Mgr Lustiger, par son réalisme, et ses explications claires et concises (relativement) des dogmes chrétiens et des opinions de l'Eglise sur les thèmes contemporains majeurs. A noter que plus d'une fois, ses paroles s'avèrent prophétiques (par exemple, sur le role des medias).
La succession rapide des thèmes et le style sympathique du Mgr rendent ce livre une lecture passionnante, éducative et - pour les croyants - un bon soutien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mosaique92
  01 novembre 2014
Ayant perdu très tôt sa mère déportée, juif, Monseigneur Lustiger n'a pas renié sa judéité en devenant prêtre catholique. Il nous livre une réflexion profonde sur l'histoire de l'homme et une vision alliant fidélité à l'Evangile et monde moderne
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
BcharaBchara   17 juillet 2012
La foi est une relation vitale à Dieu nécessairement éprouvée, tantot par des questions sans réponse, tantot des questions qui dépassent notre situation intellectuelle.
Commenter  J’apprécie          10
BcharaBchara   23 avril 2016
Le Christ a désacralisé l'histoire: il nous en rend responsables.
Commenter  J’apprécie          20
BcharaBchara   13 juillet 2012
La civilisation moderne est inéluctablement marquée par la rencontre du vrai Dieu.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Jean-Marie Lustiger (1) Voir plusAjouter une vidéo

Jean Marie Lustiger
Alain DUHAMEL rencontre pour la deuxième édition de l'émission le Cardinal Jean-Marie LUSTIGER, archevêque de Paris, dans la salle de réunion de l'archevêché du diocèse de Paris, un dimanche de Pâques. Sont abordés successivement trois thèmes liés au parcours de l'invité : l'Eglise catholique et les jeunes à propos des Journées Mondiales de la Jeunesse, le pontificat de Jean-Paul...
autres livres classés : conversionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
817 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre