AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2904616144
Éditeur : Arista (01/09/1991)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Parmi tous les êtres de ce monde, KRISHNAMURTI est celui dont la rencontre me semblerait être le
privilège suprême... Sa carrière, unique dans l'histoire des dirigeants spirituels, nous fait penser à l'épopée
de Gilgamesh. Acclamé dans sa jeunesse comme le futur sauveur, Il renonça au rôle auquel on l'a préparé.
Il a écarté les disciples, rejeté les guides et les précepteurs. Il n'a institué ni foi ni dogme, a tout mis en question, a cultivé l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Jacopo
  11 février 2019
Voici le premier volet d'une biographie unique et malheureusement épuisé et par la suite, une nouvelle édition a été éditer avec une version réduite en un seul volume (Vie et mort de Krishnamurti) encore épuisé, à moins de le trouvé sur le net. Sur ce, cette biographie est très importante pour bien saisir le cheminement de cet être très particulier. Dans ce premier volet de cette trilogie nous découvrons la récupération à un âge très jeune par le groupe du Société Théosophique qui a voulu en faire un messie des temps présents. On verra aussi l'histoire et l'évolution de ce groupe très influent et étendu en Europe et au Inde. Ce qui peu sembler assez troublant dans ce parcours, c'est ce qui va lui servir pour la poursuite de son évolution malgré tout cette ambiance sous contrôle. Ce volet se termine avec la mort de Mme. Besant et Leadbeater qui lui survécu que six mois, fondateur de cette Société Théosophique et qui fera place pour la deuxième volet du parcours unique. (À suivre dans Les Années d'Accomplissement)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
JacopoJacopo   09 février 2019
L'étrange processus dont il a été question au chapitre précédent avait commencé le dimanche 20 août. K le décrivit à Mme Besant dans une lettre du 16 septembre, mais, en écrivant à Lady Emily le lendemain il donna plus de détails :
Voici plus de dix jours que je ne vous ai écrit... Je crois avoir une excuse sérieuse. Depuis cette mémorable expérience je ne me sens pas bien ». Chaque soir, vers 18h30, je sombre dans une semi-inconscience, je ne mange rien et je vais me coucher. Cela dure de 18 h 30 à 19 h 30, ou même 20 h 30. Je me tourne et me retourne dans mon lit ; je gémis et murmure des choses étranges. En fait, je me comporte presque comme un possédé. Je me lève en croyant qu'on m'appelle et m'écroule sur le sol ; je délire énormément, je vois des visages étranges et de la lumière. Je ressens constamment une grande douleur dans la tête et à la nuque, et je ne peux pas supporter qu'on me touche. En même temps, je suis très sensible, ne pouvant supporter le moindre bruit, aussi faible soit-il. Je me sens tellement fatigué et épuisé pendant le temps où cette chose se passe. Elle prend parfois une forme très aiguë et il faut employer la force pour me retenir. A d'autres moments, elle se poursuit doucement. Quand la crise est passée, je me rappelle certains passages de la situation créée ; je prends alors mon repas et vais me coucher. Je n'en connais ni la raison ni la cause. Cela dure depuis près d'un mois, presque chaque jour, sauf quand je vais à Los Angeles. Il est possible que je sois clairvoyant quand cela sera terminé ou que je devienne progressivement fou!!! Depuis cinq ou six jours, je vois ma défunte mère. Quand je ferme les yeux, surtout le soir, lorsque Rosalind qui veille sur moi à ces moments-là se trouve près de moi, je la vois très nettement, de fait, je l'appelle à haute voix et confonds Rosalind avec elle, depuis longtemps disparue. Peut-être qu'elle se sert de R. ou que R. est la réincarnation de ma mère. Je ne sais laquelle des deux hypothèses est la bonne ; cela n'a d'ailleurs aucune importance. Quand je suis dans cet état, je me rappelle des scènes d'enfance oubliées depuis longtemps: comme lorsque j'étais malade et reposais alors sur les genoux de ma mère!!! les mendiants à qui nous donnions à manger, comment elle me réveillait, le départ pour l'école, etc.. Je ne trouve aucune explication à tout cela mais je vais demander à C.W.L. de me la donner, s'il veut bien. Voilà comment je passe mes soirées. Nitya, étendu sur le transat de la véranda, Rosalind dans ma chambre, pour m'empêcher de tomber.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   09 février 2019
Lady Emily demanda à Rajagopal de taper le manuscrit. En envoyant une copie à Ruspoli elle lui dit : J'espère que vous serez heureux de lire ceci autant que je l'ai été. Connaissant K et son honnêteté absolue, on n'en est que plus frappé... Pour vous et moi qui savons combien il a été malheureux, n'est-ce pas merveilleux de penser qu'il se sent heureux et en paix, s'étant trouvé lui-même ? Tout le cours de ma vie est certainement changé et j'espère que le vôtre le sera également. Nitya sentait lui aussi que sa vie avait changé. Comme il le disait à Leadbeater le 1er septembre : « J'ai bien
peur de n'avoir pas été aussi utile à Krishna que j'aurais dû l'être ; j'ai été plutôt un obstacle, mais dorénavant je vais l'aider de toutes mes forces... Si vous pouvez m'indiquer comment faire pour lui être utile, rappelez-vous que je vous en serais reconnaissant. » Il écrivit à Mme Besant . « Le monde entier a tellement changé pour moi depuis cet événement, que je me sens comme une bulle soudain devenue solide ; la vie est devenue simple, Dieu merci. C'est comme si je n'avais jamais vraiment vécu jusqu'ici, mais désormais je ne pourrais plus vivre autrement qu'en servant le Seigneur. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   09 février 2019
Ni Leadbeater, ni Mme Besant ne pouvaient expliquer l'étrange état de K. Le premier, en particulier, était perplexe, comme en témoigne sa lettre du 12 mai 1923 à Mme Besant :
Il est évident que pour les questions supérieures, les méthodes de progression varient avec chaque individu. Je ne comprends pas pourquoi Krishna doit subir d'aussi terribles souffrances physiques. Je suis sûr que le corps des brahmanes est d'une pureté exceptionnelle et qu'il devrait exiger moins de préparation que le véhicule européen moyen. Personnellement, je ne me souviens aucunement d'avoir éprouvé quelque chose de cette sorte quand j'ai franchi la même étape, bien que le développement de la Kundalini m'ait causé un désagrément extrême. Comme vous le suggérez, ce peut être en partie dû à la préparation de son corps pour l'Occupant Suprême, bien que nous ne soyons pas au courant d'une précipitation de Sa venue. Mais il se pourrait bien qu'une fois cette préparation terminée, il faille au corps des années pour se remettre complètement avant d'avoir à subir la tension de Son habitation effective. Le cas est si unique, en fait, que la seule chose à faire est d'attendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   09 février 2019
Nitya parla lui aussi du processus à Leadbeater dans une lettre du 2 octobre : Chaque soir de 18 h 30 à 20 heures environ, K tombe dans un état de semi inconscience où son ego semble le quitter et où son élémental physique conserve assez de conscience pour souffrir, parler, et même transmettre de manière intelligente toute information nécessaire. Étant dans cet état, il se plaint d'une douleur atroce, douleur concentrée essentiellement dans la colonne vertébrale. Nous présumons que sa kundalini est en train de s'éveiller. Selon la philosophie du yoga, certains centres énergétiques du corps humain s'éveillent à diverses étapes de l'évolution. La kundalini, nommée parfois Feu du Serpent, est le centre énergétique situé à la base de la colonne vertébrale. Vie juste, pensée supérieure, activité altruiste, sont, dit-on, les conditions essentielles à l'éveil de la kundalini, éveil qui fait partie de la pratique du vrai yoga. Cet éveil entraîne une libération formidable d'énergie
et le pouvoir de clairvoyance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JacopoJacopo   09 février 2019
Samedi. Hier soir l'expérience a été aussi terrible que d'habitude, mais il a semblé mieux se maîtriser. Il ne les a pas fait sortir de sa chambre. Helen pense que c'est parce qu'elle se contrôlait mieux. Un soir, il lui a dit que si elle était trop nerveuse, tout le processus devrait s'arrêter ; qu'elle devrait se montrer bonne mais indifférente. Ruth ne s'est pas sentie bien hier et elle a dormi ici. Elle était avec moi en bas pendant le processus, et l'élémental sembla immédiatement prendre conscience d'une nouvelle présence, et il demanda qui c 'était...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : connaissance de soiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre