AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de EvlyneLeraut


EvlyneLeraut
  15 septembre 2021
Contemporain, vif, « Poudre blanche Sable d'or » est le papier calque des diktats sociétaux, des mouvances intestines. Un sablier qui va se retourner immanquablement. Matthieu Luzac est un auteur sensible et franc. On ressent une grande part d'autobiographie dans ce premier roman réussi. Elle est cachée dans les lagunes des lignes rebelles, citadines, sociologiques. L'écriture est empreinte d'une fraternité loyale. L'amitié avant tout ! Deux hommes, un journaliste anti-héros à l'instar de « Mes amis » de Bove. Un travail non prometteur, une vie de couple bancale. Une fille qu'il ne voit que très peu. Sa vie est lisse et dans un même tempo, abreuvée aux petites combines, à la drogue (un peu beaucoup passionnément) au pas de côté qui insiste à la déroute. Son ami sort de prison, enivré d'espace en advenir, l'esprit brouillé par le sombre de ses jours passés dans l'enfermement. Ils décident d'aller à Malaga prendre de la distance et se prouver que tout est possible encore. le périple sceau est exutoire. Leurs existences écueils sont dévoilées, retour dans le passé, case noire, l'as de pique. La poudre blanche est le fil rouge des épreuves, des dépendances. le point d'appui des chutes incontrôlables. le récit est un saut dans la flaque d'une urbanité vacillante. Deux hommes blessés, oiseaux de nuit, se prouver à Malaga qu'ils seront anonymes, sans attaches mentales. Peut-on revenir vers le lieu où l'on s'est égaré il y a quelques années ? Poudre blanche, raconter ce qui se cache sous le ciel trompeur, les êtres noctambules, proies de leurs remords. Ombres omniprésentes, fébriles encore, à portée du risque majeur. Écrire dans l'après, le livre qui atténue les braises. Approuver l'heure diapason des résiliences et des renaissances. Dire les faits, immersion possible d'authenticité criante de vérité. Ce livre est un signal. La concorde entre ses hommes liés par les turbulences intestines, les compromis face à soi-même. Délivrer un roman qui croise la route du narrateur. le confondre et se dire qu'ici rayonne les réalités parfois rudes et tristes. Ce livre est la rédemption et bien au-delà le liant des renaissances. Brillant. Publié par les majeures Éditions La Manufacture de livres.
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (3)voir plus