AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266334655
272 pages
Pocket (15/06/2023)
4/5   91 notes
Résumé :
Youtubeuse true crime, psychocriminologue et reine du frisson, Sonya Lwu raconte l’histoire du Cecil Hotel à travers ses grandes affaires criminelles.
Un lieu à l’aura maléfique et fascinante.
Situé en plein coeur de Los Angeles, inauguré en grande pompe en 1924, le Cecil Hotel se mua, après la crise économique de 1929, en un repaire d’alcooliques, de junkies, de prostituées et de marginaux en tous genres. Dès lors, la mort vint souvent frapper aux por... >Voir plus
Que lire après La malédiction du Cecil HotelVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 91 notes
5
8 avis
4
7 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
Si vous vous intéressez aux true crime, vous avec déjà entendu parler du Cecil Hotel, entre les tueurs en série qui y ont séjournés, les disparitions, suicides et autres morts étranges et inexpliqués font la réputation de cet hôtel, un repaire de drogués et de parasites. Sonya Lwu nous entraîne cette fois dans un essai particulier mais bien écrit sur un thème plus que sur un tueur en série et j'apprécie, je trouve cela plus original qu'un énième bouquin sur un tueur et dont on trouve souvent plus de détails sordides sur le net. Bref, l'auteure sait très bien ce qu'elle fait, elle sait raconter une histoire et garder un fil rouge, le Cecil, tout en nous décrivant des scènes lugubres mais pas macabre, elle sait où mettre de la retenue et où au contraire elle peut insister pour faire frissonner le lecteur. Toujours dans la justesse, elle n'oublie pas les victimes et c'est un point important pour moi, si ces histoires doivent perdurer c'est d'abord par les disparus et ça Sonya Lwu le respect toujours.

C'est à travers quelques histoires bien choisies qu'on découvre le Cecil Hotel, de la pauvre Elisa Lam à Elizabeth Short en passant par Richard Ramirez, et d'autres encore, l'hôtel semble maudit mais l'auteure explique bien le contexte dans lequel se trouvait cet hôtel, l'époque joue aussi, elle remet le contexte en place et c'est toujours appréciable.

Pour un premier gros livre c'est une réussite, c'est un vrai contenu en plus de sa chaîne youtube, qui je suis avec assiduité, je retiens beaucoup de positivité de ce livre même si son thème est glauque car j'ai apprécié découvrir ou redécouvrir ces histoires de ce lieu mythique en compagnie de Sonya Lwu. Bravo pour ton travail, c'est original, ludique et flippant à la fois.
Commenter  J’apprécie          150
Bienvenue à Los Angeles, LA pour les intimes ! Ses plages, son soleil, ses stars de cinéma et ….son Cecil Hotel.

Première chose, lors de cette lecture, à force d'entendre parler de cet hôtel, je suis allée voir sur le net à quoi il ressemblait :

L'hôtel est séparé en deux parties, l'une pour les touristes lambda, l'autre pour les résidents à long terme. La réputation du Cecil Hotel ne s'est pas faite sur la beauté de son hall d'entrée, ni sur la qualité de sa literie….Il a été le théâtre de plusieurs meurtres et suicides. Des tueurs en série ont logés dans l'Hôtel, et on dit même que des phénomènes paranormaux ont été observés entre ses murs….

Maintenant que l'on sait de quoi on parle, penchons-nous sur ces histoires ayant défrayé la chronique.

Sonya Lwu nous en présente plusieurs, alléchantes et mystérieuses, à l'instar de sa chaine youtube, toujours avec beaucoup de respect vis-à-vis des victimes, maintenant l'attention du lecteur sans jamais tomber dans le sensationnel. Ce livre lui permet de toucher un autre public que celui de sa chaîne (j'en suis la preuve, préférant lire ce genre d'histoire plutôt que de les visionner).

Elisa Lam, le Dahlia Noir, Richie Ramirez, Jack Unterweger, San Damon. Je ne sais pas si ces noms vous parlent, mais ils étaient totalement inconnus pour moi.

Certaines histoires m'ont intriguées, c'est le cas de l'affaire Elisa Lam, puisque l'une des théories implique des phénomènes paranormaux. Je me suis prise au jeu et suis allée voir cette fameuse vidéo sur youtube, où l'on voit Elisa dans l'ascenseur du Cecil, ayant un comportement étrange. Il n'en fallait pas plus pour émouvoir la toile et mettre les internautes au défi de résoudre ce mystère. Sonya en fait partie et mène la traque sur le web. Pour chacune des affaires, elle fouine, récolte les indices, décortique les suppositions. Et nous relate tout cela de manière passionnante et pointue.

Étrange, voilà le qualificatif qui sied parfaitement à toutes ces affaires.

Pour chacun des épisodes, Sonya reste très factuelle, elle prend du recul et use de son expérience professionnelle de psychocriminologie pour décortiquer les faits. Sa plume est fluide, riche, détaillée. le travail de recherche effectué a du être considérable. Il en résulte un livre à la fois passionnant et ludique.

« le rapport d'autopsie complet n'a été divulgué au public que quatre mois après la découverte du corps, ce qui provoqua beaucoup de questionnements car aux États-Unis, à la différence de nombreux autres pays, la population est habituée est habituée à être tenue informée et à avoir accès rapidement aux moindres détails des affaires criminelles et/ou judiciaires en cours. »

Si l'histoire d'Elisa Lam se passe majoritairement dans l'enceinte de l'hôtel, celle par exemple de Richie Ramirez s'éloigne un peu du sujet. OK, il a séjourné quelques temps au Cecil Hotel, mais c'est tout. Quant à San Damon, rien ne prouve qu'il soit passé par le Cecil Hotel. Pourquoi en parler alors ? Parce qu'il est l'archétype même de la légende urbaine créée de toute pièce par internet, de quoi faire frémir. L'occasion pour Sonya de nous alerter sur les dangers et le pouvoir immense d'internet.

Entre deux affaires, Sonya développe l'histoire du Cecil, rendant les lieux encore plus intimistes, accentuant à l'extrême l'ambiance oppressante et anxiogène qui règne dans les couloirs de l'hôtel. Pourtant, avec du recul, on se rend compte que l'on se fait peur tout seul…

Certaines affaires n'ont toujours pas été résolues, ce qui est rageant ! « La malédiction du Cecil Hotel » attise la curiosité du lecteur, lors de ma lecture, je suis allée à de nombreuses reprises faire des recherches sur le net, à deux doigts de m'armer d'un calepin et d'un stylo pour jouer à Colombo. A la fin de l'ouvrage, Sonya nos partage ses sources, à 100 % constituées grâce au net (toujours lui…).

Amateurs de cold case et de true crime, « La malédiction du Cecil Hotel » est pour vous. Ce qui est sûr, c'est que je ne me risquerai pas à réserver une chambre dans cet hôtel ! Et vous ?

« Ce meurtre, qui a longtemps été considéré comme le premier de Richard Ramirez, initie ce qui sera le mode opératoire du tueur en série. le fait d'avoir été capable de tuer sans être inquiété donne souvent aux criminels un sentiment de toute-puissance difficile à réfréner. Si, en procédant ainsi, il a pu échapper à la justice en toute impunité, la logique voudrait qu'en recommençant de la même manière, l'issue lui soit toujours aussi favorable. »

#LamalédictionduCecilHotel #SonyaLwu #truecrime
Lien : https://soniaboulimiquedesli..
Commenter  J’apprécie          10
Le Cécil Hotel est un établissement miteux situé dans un quartier malfamé de Los Angeles .
Tout au long de son histoire il a attiré un tas de criminels dont Sonya Lwu Youtubeuse et criminologue nous relate l'histoire .
Elle revient en détail sur le parcours de deux tueurs en série qui y ont séjourné Richard Ramirez et Jack Unterweger et évoque également la célèbre affaire du" Dahlia noir " pour lequel le rapport avec l'hôtel n'apparait pas évident .
Les autres chapitres n'ont pas beaucoup d'intérêt.
Il faut dire qu'actuellement je n'ai pas beaucoup de réussite avec les livres que j'ai choisis ,j'en lis cinq en même temps et aucun ne m'enthousiasme.
Commenter  J’apprécie          90
Enorme coup de coeur !

Et en même temps, connaissant les vidéos de Sonya Lwu et le sérieux de son travail, je savais que je ne serai pas déçue.

C'est donc avec un grand plaisir littéraire que j'ai découvert la plume très addictive de l'autrice.
Les récits sont très bien amenés et excellemment construits, bien que les faits relatés se soients déroulés parfois sur de larges périodes, et qu'ils concernent de nombreux protagonistes. Jamais la lectrice/le lecteur, n'est perdu.e dans les détails du récit.
A l'image de ses vidéos, Sonya nous explique, de part sa formation de psychocriminologue, le cheminement criminel des tueurs. C'est ce qui fait selon moi toute la différence avec les autres vidéos du genre, car elle apporte de véritables clés de compréhension pour tout un chacun qui s'interroge sur ces phénomènes criminels.

Jamais dans le voyeurisme et toujours dans le respect des victimes, sachez tout de même que les faits abordés sont assez violents, puisqu'il y est question de meurtres, et peuvent heurter les plus sensibles.

Si ce sujet vous intéresse, je vous le recommande à 1000%.
Commenter  J’apprécie          40
Bon, je reconnais avoir eu un petit appriori sur ce livre lorsque j'ai vu la mention "Youtubeuse du crime" sous le nom de l'autrice.
En réalité Sonya Lwu possède un Master en Psychologie et un DU en criminologie.
Bref. le livre est divertissant, plutôt riche en anecdotes mais n'aborde que trop peu l'hôtel lui même.
Les 50 premières pages sont sur l'affaire Elisa Lam, très bien on est dans le sujet. On apprend rien de plus qu'avec la mini série Netflix mais ça se laisse lire.
Ensuite c'est parti, on s'égare. du Dahlia noir (je cherche encore le lien avec le Cecil Hôtel et ce meurtre), en passant par le récit des parcours criminel des tueurs en série Richard Ramirez et Jack Unterweger ayant seulement dormi au Cécil quelque temps, est ce bien utile d'écrire 100pages pour nous dire qu'ils ont juste dormi un peu dans cet hôtel ?

Après un tour dans la section "Sources" mon appriori initial se confirme... que des sources internet, Wikipedia, des liens d'article de presse, etc. Ça a juste confirmé ce que j'avais deviné, ce livre n'est que la synthèse de tout ce qu'on peut trouvé en ligne sur le Cécil Hôtel. Trié et vérifié certes mais c'est pas fou-fou.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Liberation
06 septembre 2022
Avec «la Malédiction du Cecil Hotel», la youtubeuse Sonya Lwu nous plonge dans les arcanes sordides d’un hôtel de Los Angeles devenu mythique.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Aujourd’hui, avec ce livre, j’ai l’occasion d’explorer avec vous ce lieu, ses 14 étages, son hall magnifique contrastant avec ses nombreux couloirs aux couleurs ternes et ses 700 chambres fatiguées ; ce théâtre d’affaires criminelles iconiques de la ville de Los Angeles où ont rôdé Richard Ramirez et Jack Unterweger, parmi tant d’autres… Poussons donc, ensemble, les portes de l’un des endroits les plus étranges et sombres du monde.
Commenter  J’apprécie          60
Le rapport d’autopsie complet n’a été divulgué au public que quatre mois après la découverte du corps, ce qui provoqua beaucoup de questionnements car aux États-Unis, à la différence de nombreux autres pays, la population est habituée est habituée à être tenue informée et à avoir accès rapidement aux moindres détails des affaires criminelles et/ou judiciaires en cours.
Commenter  J’apprécie          10
Ce meurtre, qui a longtemps été considéré comme le premier de Richard Ramirez, initie ce qui sera le mode opératoire du tueur en série. Le fait d’avoir été capable de tuer sans être inquiété donne souvent aux criminels un sentiment de toute-puissance difficile à réfréner. Si, en procédant ainsi, il a pu échapper à la justice en toute impunité, la logique voudrait qu’en recommençant de la même manière, l’issue lui soit toujours aussi favorable.
Commenter  J’apprécie          00
Si le hall de l'hôtel a conservé ses allures majestueuses, les chambres du Cecil Hotel ont toujours été très simples, spartiates, presque déprimantes. Des murs ternes, des lits basiques, un sol à la propreté douteuse et de petites salles de bains individuelles pour les plus chères.
Commenter  J’apprécie          00
Quand on est dépressif, apparemment on est responsable et capable de faire le choix d'aller mieux...
(Phrase écrite par Elisa Lam sur son blog Tumblr)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Sonya Lwu (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sonya Lwu
Psycho-criminologue et youtubeuse, Sonya Lwu est une spécialiste du True Crime. Elle a fourni un véritable travail d'enquête pour son livre "La malédiction du Cecil Hotel" et vous en parle dans cet interview.
autres livres classés : criminologieVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (229) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2796 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..