AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 235067021X
Éditeur : Balivernes (06/03/2008)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :

La maman de Théo ne va pas bien du tout. Sur le trottoir, à côté des galeries Farfouinettes, elle a posé un petit carton, à côté d'elle, a même le sol. Elle n'aurait jamais fait ça si elle n'était pas malade, mais la poudre blanche coûte cher. Théo doit faire quelque chose pour la sauver...

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Winor
  03 juin 2016
Ce roman aborde avec justesse les dégâts causés par la drogue, vécu par un enfant qui voit sa mère se détruire à petit feu.
On suit Théo pendant 24h et on ressent avec lui sa honte, son incompréhension et sa peur. C'est un enfant qui endure la détresse de sa mère. Il subit par procuration, n'échappe pas aux sautes d'humeurs maternelle et vit comme un miséreux, la faim au ventre.
Virginie Lydie a su aborder un sujet sensible avec des mots simples. C'est un roman abordable par les plus jeunes. Très intéressant pour sensibiliser aux méfaits de la drogue et à ses conséquences.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
VirginieLydieVirginieLydie   17 décembre 2011
Théo est dans la rue. Tandis que ses copains sont à la mer, ou à la montagne, Théo, la tête basse, regarde passer les jambes. Tout à l'heure, une paire de jambes s'est arrêtée, et une main a jeté un euro dans le chapeau posé à même le sol. Une nouvelle paire de jambes s'arrête. Cette fois, le voilà nez à nez avec un visage grassouillet, surmonté d'un chignon beau comme un plat de macaronis.
- Mon pauvre petit… Quel malheur ! Dit la passante en lui caressant les cheveux.
Théo déteste qu'on lui touche la tête. Il se force pourtant à sourire et prend son air le plus pitoyable possible : celui qui, d'habitude, sert de sésame aux porte-monnaie les plus réticents. Contre toute attente, la femme se tourne vers sa mère et se met à crier.
- Vous n'avez pas honte de mendier avec un enfant ? Vous feriez mieux de chercher du travail !
Cette fois, Théo n'en peut plus. Il secoue la tête pour écarter la main envahissante et lance un regard noir à la passante.
- Vous ne voyez pas que ma maman, elle est malade ? C'est pour ça qu'elle ne trouve pas de travail !
Il sait bien, lui, que si sa mère était en bonne santé, elle ne se serait pas assise sur un trottoir, avec un petit carton qui porte l'inscription : "Pour moi et pour mon fils – Merci"
La passante se redresse, l'air pincé, fouille dans son sac, et dépose vingt centimes d'euros dans le chapeau.
- Tout de même, il y a d'autres solutions ! Proteste-t-elle une dernière fois avant de s'éloigner à toute vitesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : MendiantsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1102 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre