AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2897170379
Éditeur : Éditions Numeriklivres (07/11/2016)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Dans un futur lointain, l’Humanité a essaimé à travers les étoiles recherchant quelque chose de plus, une réponse à cette éternelle question : sommes-nous seuls ?
Dans la débâcle de la fin des guerres de colonisation, cette interrogation a rapidement cédé le pas devant les considérations politiques et les jeux d’alliances. Seul demeure le « Grand système », vestige juridique de l’Antiquum, époque révolue dont les dernières reliques chantent la gloire d’... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
lolapop93
  04 décembre 2016
Un monde différent…..
Galaxtosphére, un zéro huit AG (108 émie année dans l'agenda galactique), la planète terre n'existe plus, les seuls survivants ont émigrés dans la galaxie et vivent sur divers planètes.
Marc Delasalle, patron du bar ‘Le griffon', après une nuit éreinté de travail, relève le pari de rentrer chez lui à pied. Pour cela il passe par le Nietch, situé au 4éme nivo du bas.
Le Nietch est un endroit dangereux, sombre où le chao règne. Marc va se retrouver pourchasser par des inconnus.
Une atmosphère angoissante où le brouillard est maitre et dans laquelle Marc, personnage principale va se dévoiler. C'est un homme perdu qui a subi un traumatisme lui ayant fait perdre tous les souvenirs de ses cinq dernières années passés. Mais est-ce bien un traumatisme qui en est à l'origine ? Ou s'agit-il de tout autre chose ? Tant de question qui s'impose à Marc. Et surtout celle de savoir qui il est réellement.
Après plusieurs tentative de meurtre sur sa personne, il va peu à peu découvrir son passé. Notamment son appartenance au FSF (Force Spatiale Fédérées) .Quel rôle a-t-il joué dans les alliances qui règnent au sein de ce nouveau monde ?
Nicholas Marie sous son nom de plume, Lysére, utilise la voix du ‘je' narratif pour emmener son lecteur dans un monde imaginaire. de son écriture habile et fluide, il mêle temps de pose qui est un temps de réflexion sur soi et l'humanité et celui de l'action et du fantastique.
Le peu de descriptions sur l'environnement global qui entoure le personnage principal peut dérouter le lecteur novice comme celui que je suis dans ce genre littéraire de la science-fiction et du fantastique. Mais l'auteur arrive à garder son lecteur bien accroché à l'histoire grâce aux actions qui ponctuent l'histoire. le lecteur se retrouve suspendu, plus il avance plus des éléments apparaissent ce qui donne l'impulsion pour la poursuite du roman.
Dépaysement, action et réflexion sont les adjectifs définissant le premier Tom de Connexio Sybarite.
Un Science-Fiction Fantastique qui ravira les novices et les initiés, à dévorer sans modération en attendant le Tom 2.
Connexio Sybarite (tom 1) La voie des ombres, de Lysére, édition N.L.com, 2016.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
amenomade421
  19 mars 2017
J'ai découvert la plume de Lysere alias Nicholas Maire, tout d'abord, à l'occasion d'une superbe critique qu'il avait faite de mon roman, puis au travers de son feuilleton hebdomadaire, « le disjoncteur » dont il régale les lecteurs de son blog, par ailleurs, abondamment garni. Son style soigné tout en étant nerveux et rythmé, dans un univers de Science-Fiction complexe mais bien maîtrisé, m'a donc facilement convaincu de me porter acquéreur du premier opus de la Connexio Sybarite, oeuvre issue d'un travail et d'une germination intellectuelle de plusieurs années.
Patron du Griffon, un bar à la mode , Marc Delasalle est, en apparence, un privilégié, bien loin des pouilleux et de la pègre errant dans le Nitech, ce cul de basse fosse d'une civilisation humaine ultra-moderne qui a érigé d'immenses tours touchant les cieux et a conquis l'espace. Pourtant, Marc a « oublié » 5 années de sa vie et, les quelques vestiges d'un passé militaire en apparence bien fourni ne lui évoquent aucun souvenir. Malheureusement pour lui, ses anciens « amis » vont, eux, se rappeler à son bon souvenir !
Se plaçant dans la veine d'un Philip K. Dick que ce soit avec « Blade Runner » et sa ville tentaculaire ou encore « Paycheck » et « Total Recall » sur l'aspect de la schizophrénie mémorielle, Lysere induit, par ses mots, une forte identification entre son héros, complètement paumé et qui subit les événements plus qu'il n'agit dessus et son lecteur. le récit se déroule sans temps mort, alternant des passages plus psychologiques et des scènes d'actions très cinématographiques. En revanche, le lecteur pourra ressentir une certaine frustration à la lecture d'un roman qui aurait pu (et peut-être du) être beaucoup plus long, avec un univers que l'on a le sentiment de survoler sans en découvrir toute la profondeur et la richesse. le site internet de Lysere est, à cet égard, un complément quasi-indispensable à la lecture de l'ouvrage pour saisir toutes les subtilités de l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Poljack
  14 février 2017
Mon avis :
Connexio Sybarite est une série, La voie des ombres en est le premier opus. J'ignore de combien de volume elle se composera, mais je sais qu'il existe déjà un tome 1.5 et un tome 2… Selon l'auteur, le tome 1.5 doit apporter aux lecteurs des clés de compréhension pour l'ensemble de l'univers… Selon moi, ça ne sera pas du luxe !
Quand on raconte une histoire en choisissant pour narrateur un type en pleine confusion mentale, on s'expose à être soi-même, en tant qu'auteur, un peu confus. Et c'est précisément l'impression générale que me laisse cet ouvrage : une certaine confusion !
Confusion d'abord sur le fond : du début à la fin, on n'a pas vraiment le sentiment de progresser, mais plutôt celui de tourner en rond autour des mêmes questions. Certes, c'est sans doute voulu par l'auteur, mais ce manque de réelle progression devient assez vite lassant. de plus, les codes de la série voudraient qu'en plus d'une progression, chaque tome se termine par la résolution d'une partie des conflits, cette résolution ouvrant généralement sur de nouveaux conflits à venir, ce qui a pour effet de relancer l'intérêt pour le volume suivant. Ici, le final ne manque pas d'allure, mais il ne nous apprend rien, il ne fait que confirmer des faits déjà évoqués plus avant. On reste dans la continuité.
Le personnage central, Marc Delasalle, est conforme à l'ensemble : il tourne en rond ! Un coup, il veut tout faire pour retrouver son passé, l'instant d'après il ne veut plus en entendre parler. Il passe d'une humeur à l'autre sans crier gare, comme un bipolaire qui a oublié son traitement. Un peu agaçant, le garçon ! J'ai parfois qu'une envie : sortir mon désintégrateur à neutron et le renvoyer vers le néant !
Il y a quelques passages qui, à mon goût, mériteraient plus d'information, comme cette carte métallique confiée à Marc, dont on ne saura jamais à quoi elle sert…
Autre bizarrerie : le narrateur est, comme dit plus haut, Marc Delasalle… Sauf dans les deux derniers chapitres où c'est soudainement un personnage jamais rencontré jusqu'alors qui prend la parole… et pas le même d'un chapitre à l'autre ! Bon, ça peut être une approche intéressante, mais quand ça arrive seulement dans les deux derniers chapitres, ça ne fait que rajouter à l'impression de confusion générale d'autant que rien ne nous prépare − ni l'explique − à ce changement de narrateur.
La forme participe également à cette impression de flou, à cause d'une ponctuation pas toujours appropriée qui génère des phrases parfois mal découpées. C'est dommage, parce que l'écriture de Lysere est plutôt agréable, hormis ce problème, avec quelques belles trouvailles qui frappent juste.
En conclusion, je reste dubitatif ! Certes, je n'ai lu qu'une partie de l'oeuvre… Lysere semble avoir travaillé à mettre en place tout un univers complexe, et cette démarche ne manque pas d'intérêt. D'une certaine façon, cela aurait tendance à titiller ma curiosité, néanmoins, ce premier volume suffira-t-il à capter les lecteurs les plus exigeants ? Il reste, à mon goût, trop de choses perfectibles, et je suis même étonné, quand on sait qu'il y a un éditeur derrière, que certaines corrections n'aient pas été proposées…
Lien : http://poljackleblog.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
blueindigoauteur
  31 janvier 2017
Une histoire qui démarre tranquille sur un pari d'errer dans des quartiers mal-famés et qui montent en puissance en nous emmenant très très loin. J'ai adoré ne pas savoir à qui faire confiance, comme le héros. Bien écrit, fluide, sans temps mort, je l'ai lu d'une traite.
Commenter  J’apprécie          10
chloemag0211
  06 février 2017
Un livre dans lequel les fins stratèges se retrouveront, l'histoire est bien ficelée et l'écriture est agréable.
J'ai eu une certaine empathie pour notre "héros" Marc Delasalle car comme lui j'ai souvent été perdu - En même temps la stratégie politique et les jeux d'échecs sont des choses totalement incompréhensible pour moi. Par contre, je trouve important de souligner que l'univers créé est époustouflant !
Lien : https://lecturesfamiliales.w..
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : science-fiction fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1065 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre