AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369421863
318 pages
Éditeur : Nouveau Monde (24/04/2015)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
«- L'Asiate infect est là ? - Il dort. - Puisque nous sommes riches, économisons une gifle. Laissons-le dormir.» Le Baron de l'écluse «- Tu lui as parlé des conventions de La Haye ? - Oui. - Il t'a dit de te les foutre au cul ? - Oui. - Il commence à me plaire ce mec, il est bien. Un taxi pour Tobrouk «L'époque est au diplôme et l'avenir aux grosses têtes ! Qu'il s'agisse de profession libérale ou de mariage d'osier, les bachots sont indispensables ! T'en connais, t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Domichel
  21 mars 2018
Présenté sous forme d'abécédaire, ce livre recense environ 500 répliques destinées à devenir cultes pour une bonne partie si elles avaient vu le jour dans la bouche des acteurs pour qui elles avaient été composées.
À partir d'un simple mot, d'argot ou pas, une citation est présentée en totalité, dans son contexte : c'est à dire en précisant le personnage qui devait la prononcer, son interprète et le titre du film. Pourquoi ne les a-t-on pas entendues ? Plusieurs réponses à cette question. Soit la scène a été tournée mais coupée au montage, jugée hors sujet ou répétitive par le réalisateur ; soit la censure est passée par là (mais rarement) ”autres temps autres moeurs” ; soit des séquences sont trop longues et financièrement on peut s'en passer ; soit encore la scène doit être complètement réécrite pour les besoins de l'histoire, et dans tous les cas, ces coupes claires nous ont privé de bien de séances de rigolade.
Michel Audiard est l'exemple même du Titi parisien, casquette vissée sur le carafon, cigarette pendant au coin du bec comme un apache du XXe (arrondissement ou siècle, c'est selon), mais en tout cas ce monsieur avait des lettres et non des moindres, jonglant avec la langue de Molière comme avec celle des truands, flics, ou autres demi-sel ; en témoignent les nombreuses références littéraires ou leurs auteurs, cités in extenso au milieu d'un sabir typiquement “Audiardesque” ou “Lautnerien”. Et notre dialoguiste savait en plus faire du sur mesure : pour tel acteur il partait dans des envolées lyriques savoureuses, quand pour d'autres il resserrait les mots choisis pour en faire une courte réplique qui tombait comme “un bourre-pif en pleine paix”. Et ces citations sont tellement bien ciselées, qu'on est presque sûr de les avoir entendues dans ces films qu'on a vus ou revus, pas toujours pour leur scénario quelquefois très léger, mais souvent pour le plaisir de retrouver ces acteurs pour beaucoup disparus, qui, en raison de leur immense talent savaient faire chanter les mots ou les débiter comme un porte-flingue.
Ce genre d'ouvrage a le défaut de sa qualité, à savoir qu'il est rare qu'on prenne un dictionnaire ou un recueil de citations, et qu'on le lise d'une traite, c'est souvent répétitif et un peu lassant, mais pour peu qu'on ait fait l'effort d'en lire quelques dizaines de pages, on se prend vite au jeu, et comme les gâteaux apéritifs, on en reprend encore un peu. Ou alors à la façon d'un gourmet on ressort le livre de la bibliothèque et on y pioche quelques pépites, pour soi ou pour des copains.
Ce livre date d'il y a trois ans exactement, et n'a certainement pas eu la publicité qu'il mérite, en témoigne l'absence de lecteurs sur Babelio. Or je le recommande chaudement aux amateurs de belles lettres et de ces films de malfrats ou d'humour de la seconde moitié du siècle dernier, avec comme principaux acteurs ces monstres sacrés parmi lesquels il faut citer J.-P. Belmondo, J. Gabin, C. Rich, B. Blier, L. Ventura, A. Delon, Bourvil, chez ces messieurs, et encore F. Rosay, M. Darc, A. Girardot, M. Morgan, C. Cardinale, R. Welch, D. Delorme, chez ces dames, et surtout mille pardons pour les dizaines d'autres que je n'ai pas cités mais qui devraient l'être.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DomichelDomichel   21 mars 2018
- Comment est celle que vous cherchez ?
- Incomparable. Imagine la Vénus de Milo avec des bras, la victoire de Samothrace avec une tête, Artémis avec des jambes. Et quelles jambes !
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : calemboursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5859 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre