AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
3,08

sur 32 notes
5
2 avis
4
3 avis
3
6 avis
2
3 avis
1
0 avis
lazoilezelee
  02 septembre 2015
le résumé m'a tout de suite attiré ainsi que la couverture. J'ai hésité à lui mettre 3 ou 4 étoiles à cause de la première partie du livre. Heureusement que la suite a rattrapé le tout !


Au départ, j'ai été assez déçue, je ne m'attendais pas à quelque chose comme ça, ni à ce style d'écriture. En fait, je n'ai pas accroché à la plume de l'auteur que je trouve basique et terne. Bon, je vous rassure, après on s'habitue parce que la plume n'est pas mauvaise, elle est simplement passe-partout. Et après avoir lu de très bons livres merveilleusement bien écrits, ça fait un contraste. Bref.

J'ai aussi remarqué dès les premières pages une ou deux grosses fautes d'orthographe, je tiens à le préciser car souvent j'en parle lors de mes chroniques de petits auteurs mais là, une maison qui est censée avoir plus de moyens contrairement à un auteur méconnu, je me devais de vous en parler.

Ce roman n'est pas un vrai thriller, il n'y a pas de scènes d'actions récurrentes ni de suspens, le seul suspens réside dans le fait de savoir si oui ou non le narrateur est coupable.
Ce livre est plutôt une sorte d'introspection de la part du personnage principal, on le voit évoluer et réfléchir quant au rôle qu'il a joué dans cette histoire de viol. Je ne qualifierai ce livre ni de thriller, ni de thriller psychologique mais plutôt d'un drame.

Ce personnage est devenu adulte quand il raconte l'histoire, il a donc un recul certain, au début du roman ce qui peut gêner car ça enlève au lecteur toute proximité avec les protagonistes surtout quand on ne sait pas à qui se fier dans cette intrigue. Il ne nous rend pas les personnages attachants, il fait en sorte de nous maintenir distants d'eux. Puis petit à petit, le lecteur commence à comprendre certaines choses, à s'attacher plus ou moins et nous voilà plongé dans l'histoire. Pas parce qu'on apprécié les personnages, non. Parce qu'on a besoin de savoir ce qui est vraiment arrivé. Qui a pu faire ça et déclencher toute cette suite d'évènements ?

Un autre petit détail qui m'a dérangé : les descriptions inutiles, certes c'est intéressant de savoir comment est la Louisiane notamment mais j'ai trouvé ça plutôt lourd, et mal placé. A chaque "anecdote" racontée par le narrateur, il se perd dans des descriptions interminables qui desservent l'intrigue plutôt qu'autre chose... Elles rendent plat un livre qui est déjà sans action.

Maintenant passons aux choses que j'ai bien apprécié, comme l'ambiance générale qui se dégage de l'ouvrage.
J'ai aimé le réalisme avec lequel est dépeint la sexualité d'un jeune homme qui se découvre. Ses fantasmes, ses pensées, son amour, tout semble tellement réel, tout cela n'aurait pas pu être mieux retranscrit.
L'auteur a su nous parler de la Louisiane, et de Bâton-Rouge et nous donner envie de partir à sa découverte. Il est indéniable que le grand talent de l'auteur réside dans la qualité de ses descriptions qui nous transportent mais à cause de ça, le lecteur perd le fil de la vraie intrigue...

Ce roman est prenant mais pas à la manière d'un thriller, il n'est ni oppressant ni angoissant, nous connaissons déjà l'issue, le lecteur veut seulement savoir qui. le nombre de personnages impliqués étant conséquent, que le lecteur en oublie des choses importantes au cours de sa lecture, c'est dommage, tout cela nous fait perdre pied mais au final, nous ne trouvons pas de nous-même le coupable. Alors que c'était si évident.

J'ai apprécié lire ce roman dérangeant au possible surtout quand il aborde plusieurs thèmes problématiques.
Je le conseille donc non pas aux fervents de thrillers mais plutôt à ceux amateurs de drame.
Lien : http://lalecturedeslivres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Hides
  27 août 2015
Vous trouverez ce livre au rayon « Roman policier/ Thriller ». Vous serez attiré(e)s par cette couverture singulière. Puis vous lirez ce résumé et vous voudrez absolument répondre à ces deux questions essentielles. Par qui Lindy a été agressée dans ce quartier familial paisible ? Mais surtout encore plus intriguant : Pourquoi le narrateur, trente ans pus tard, raconte-t-il cette histoire avec un sentiment de culpabilité ?
Vous repartirez indéniablement avec ce « thriller ». Alors que voilà... le problème est là: ce n'est pas à proprement parler un thriller. Il n'y a pas ce côté angoissant, oppressant que l'on recherche à travers ce genre. Soleil Brisé est plus un drame contemporain qui nous raconte les événements marquants d'un jeune garçon dans son quartier.

Vous imaginez un peu ma déconvenue, moi,m'attendant à un bon thriller oppressant et qui se retrouve au coeur d'un drame contemporain. Alors même si j'ai été un peu déçue au début et que ce n'est pas mon genre de livre, je le lui reconnais quelques bonnes choses.


Tout d'abord, le plus marquant à mes yeux, le style de l'auteur. Une très belle plume, poétique qui nous embarque avec facilité dans ce quartier de Bâton-Rouge dans les années 80-90. Quartier familial baigné par la chaleur étouffante de la Louisiane. Les pages se tournent toutes seules.

Si j'ai trouvé l'histoire sympathique c'est surtout parce que M.O Walsh fait preuve d'originalité en nous livrant l'histoire du point de vue du narrateur, d'un jeune garçon qui a pour obsession cette jeune fille Lindy.


Je ne pense pas être le public visé pour ce genre d'histoire mais je reconnais que Soleil Brisé a une bonne histoire et que M.O Walsh a une très belle plume.
Lien : http://readerghost.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Zabouille
  16 juin 2016
Soleil, parce qu'elle était son soleil, à lui, en secret, sans que personne ne se doute de rien, sans que personne ne sache qu'il l'observait, qu'il avait cette admiration pour elle. Il connaissait parfaitement son emploi du temps, ses hobbies, ses passions… Elle l'obsédait. Lindy. Mais un beau jour, quelqu'un a décidé de « briser » son soleil, en l'agressant, dont l'enquête policière ne mènera nulle part, le coupable ne sera pas retrouvé par la police… Agression qu'il raconte dans ce livre. IL, parce qu'on ne connait pas son nom, en tout cas, le nom du personnage qui raconte ; ce narrateur qui décide de partager cette histoire, 30 ans plus tard. Quelle en est la cause ? Des remords ? Sa conscience ?
Cette lecture fut pour ma part, quelque peu mitigée… Certains passages m'ont semblé longs, puis d'autres trop « grossiers », le ton parfois brutal dans les mots un peu trop crus… Et puis arrive la dernière partie, où l'on entre dans l'antre du narrateur mais aussi de Lindy, puis vient la quête de la vérité, le dénouement… Pas d'emballement, appréciation toute relative !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Apache
  06 septembre 2015
Un roman sur l'adolescence.
Entre gravité, naïveté et drôlerie.
Assez déconcertant mais plutôt réussi.
Commenter  J’apprécie          30


Florel
  23 novembre 2021
L'histoire d'un viol raconté par un suspect, c'était assez pour m'attirer. La narrateur nous raconte le viol, son amour pour la jeune fille, cette envie déraisonner de la protéger, cette obsession de prouver qui a fait ça. Nous savons donc assez vite que ce n'est pas lui l'auteur de ce crime, pourtant il se sent coupable. Il porte en lui la culpabilité de ce viol qui le hante longtemps ; pourquoi ?
Bien évidemment les 378 pages de ce roman ne tournent pas que autour de cela, nous retraversons un peu la petite histoire américaine, le narrateur nous parle également de sa famille, du quartier mais le viol n'est jamais loin...
Dans l'ensemble c'était pas mal, l'écriture de l'auteur est fluide et donne envie d'en connaître un peu plus, pour autant quelques longueurs gâchent le tout.
Commenter  J’apprécie          20
paulinedumont86
  27 juin 2016
Cette histoire se déroule à Bâton-Rouge en Louisiane. le récit débute à l'été 1989. le narrateur est enfin en vacances, a 14 ans et il est obsédée par une de ses voisines, à peine plus âgée que lui, Lindy Simpson. Mais un soir de cet été, plaque tournante du récit, elle se fait agressée. Elle n'a pas vu son violeur, et la police ne retrouvera pas son agresseur. Mais qui, dans ce quartier calme, a pu faire quelque chose d'aussi abominable ? Les fondations de cette rue banale vont s'ébranler… Quels secrets se cachent derrière les portes de ces maisons ?

Le récit s'articule autour de cette nuit-là. le narrateur, qui nous narre cette histoire qui l'a profondément marqué, raconte ce qu'il s'est passé avant le drame, puis après, et surtout durant les deux années qui ont suivi cette nuit fatidique. Mais pourquoi culpabilise-t-il à ce point, et y pense-t-il toujours autant 30 ans après ? Dès le départ, il se considère comme l'un des suspects de cette tragédie. Mais pourquoi ? Qu'a-t-il à se reprocher ? C'est tout doucement qu'il nous mène sur la voie.

La force de ce roman est de nous mener petit à petit vers la résolution probable de cette tragédie. Mais surtout, il nous parle de culpabilité et de reconstruction après un drame. Que va devenir Lindy ? Comment va-t-elle réussir à se reconstruire ? Et sa famille ? Quant au narrateur, qu'est-il prêt à faire pour avoir enfin ses faveurs ? Parce que le doute subsiste quant à son implication réelle dans le drame, même si on ne peut vraiment imaginer qu'il y soit directement lié.

Se greffe à cela la vie d'une communauté toute entière. Tout d'abord la famille du narrateur, dont les parents sont séparés, la mère toujours amoureuse du père et le père en couple avec une jeune fille qui a presque l'âge de la sienne. de quoi perturber le dernier de cette famille de trois enfants, dont les plus âgés sont des filles déjà parties du nid. Mais un drame supplémentaire va venir ébranler l'équilibre familial précaire. Comment la mère va-t-elle réagir, alors même qu'elle doute de l'innocence de son fils dans l'affaire Lindy Simpson ?

Une fenêtre sur la famille Simpson va également nous être ouverte. La famille de cette jeune fille unique d'un couple a priori uni va voler en éclats. La culpabilité qui ronge le père va être un autre obstacle au bien-être de la communauté.

Puis il y a aussi la famille Landry, atypique au possible. le couple fait office de famille d'accueil dont les enfants paumés changent très régulièrement. Mis à part Jason, dont tout le monde se méfie. Mais ce garçon est-il coupable ? Est-il bien traité ? Et quid du père et de la mère ?

Par les yeux du narrateur trente ans après les faits, on nous dépeint une société qui se dévoile page après page. Les secrets éclatent petit à petit après le viol de Lindy, et la rue tranquille où jouaient ensemble les enfants qui semblait si idyllique cachait bien des secrets derrière les portes des maisons.

Ce qui est aussi agréable à observer au travers des yeux du narrateur, c'est la vie à Bâton Rouge, où la chaleur est étouffante et habituelle, où les enfants jouent librement à la fin des années 80, où certains jeux consistent à venir à bout d'insectes dévastateurs. le lien avec La Nouvelle Orléans est aussi abordé, Katrina et son désastre, la fuite des habitants vers Bâton Rouge, la dichotomie des deux villes. On touche avec ce roman à la « vraie vie » des habitants de cette région des Etats-Unis, et c'est passionnant.

La touche psychologique du roman, portée par une belle plume, directe, incisive, vraie par la voix d'un narrateur touchant dans sa démarche et sa fragilité, est fascinante et vaut le détour. L'avenir des personnages principaux, le narrateur, sa famille et Lindy, n'est pas passé sous silence, mais ne tombe pas non plus comme un cheveu sur la soupe, il sert le récit et explique la démarche du narrateur.

Pour conclure, un roman fort, qui m'a marquée. Pas un simple roman sur une enquête, pas la simple chronique d'une rue d'une ville du Sud des Etats-Unis et de ses habitants, il s'agit d'un vrai roman psychologique, bien écrit, qui nous parle d'adolescence, de désirs cachés et honteux, de reconstruction. Un roman d'ambiance à lire d'urgence.
Lien : https://breveslitteraires.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ecureuilbleu
  14 juin 2017
Ce roman permet de découvrir la vie en Louisiane, dans un quartier de Bâton-Rouge. le narrateur est obnubilé par Lindy sa voisine.
Lorsque celle-ci se fait agresser et violer, il va n'avoir de cesse de trouver le coupable. Dans ce quartier tranquille, certains ont des secrets à cacher.
C'est bien écrit. Il y a du suspense, de l'émotion mais aussi des longueurs...
Lien : http://www.unebonnenouvellep..
Commenter  J’apprécie          10
nathavh
  28 juillet 2016
La quatrième de couverture était tentante. L'idée de partir en Louisiane, à Bâton Rouge, d'y parcourir la région, l'intrigue qui laissait entrevoir un thriller psychologique me faisait envie.

Quelle double déception !

Aujourd'hui le narrateur dont on ignore le nom se replonge 30 ans en arrière dans ses souvenirs.
C'était l'été 1989, âgé alors de quatorze ans, accro de sa voisine Lindy Simpson pour qui il vouait un culte. Un soir, tout bascule, Lindy subit un viol, elle n'a pas reconnu son agresseur.

Notre narrateur va se remémorer le quartier, ses habitants, sa jeunesse, il se sent coupable...

C'est noir, glauque, décousu, tellement décousu que je m'y suis perdue car c'est encombré d'une multitude de détails, de réflexions qui compliquent l'histoire, qui brouillent le fil du récit. Je me suis donc perdue , ennuyée, m'accrochant difficilement à la narration.

Cela aurait pu se passer n'importe où, car la Louisiane il n'en est question que de la page 262 à 276, un peu comme un guide , j'ai trouvé cela étrange.

Des réflexions au final intéressantes sur la vision du drame tel un viol qui pour un ado de quatorze ans à l'époque ne mesure pas les conséquences de l'acte. La culpabilité et le sentiment de vouloir aider à tout prix, un livre sur l'initiation, la découverte des premiers émois, de la sexualité. Des sujets comme les conséquences d'un divorce, une étude de la société sont bien décrits mais il manque de cohérence. C'était brouillon et je n'ai pas éprouvé de plaisir à la lecture, je sais que j'ai en général du mal avec la littérature américaine mais la magie n'a pas opéré, c'est un flop pour moi.

Ma note : 5/10
Lien : https://nathavh49.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathlectrice
  22 juin 2016
Nous sommes à Bâton-Rouge, en 1989. le narrateur , qui restera anonyme tout au long du roman) est alors un jeune adolescent de 14 ans. Amoureux fou de sa voisin Lindy , adolescente elle aussi..
Le drame se déroule un soir d'été, Lindy est victime d'un viol, mais sera incapable d'identifier son agresseur.
L'atmosphère du roman est aussi lourde que celle du lieu où il se déroule, cette Louisiane écrasée par un soleil étouffant et des secrets oppressants, bien dissimulés derrière des apparences lisses et propres, bien comme il faut.
Trente ans plus tard, rongé par une étrange culpabilité le narrateur raconte le drame qui a bouleversé sa vie, son existence de jeune homme puis d'adulte.
Un roman au rythme haletant, une galerie de portraits menée de main de maître, un excellent moment, une belle étude de la psychologie humaine dans toute son ambiguïté.
Soleil brisé faisait partie de la sélection de juin du prix des lecteurs LDP. Merci donc au Livre de Poche.
Commenter  J’apprécie          10
IrisSireadbooks
  20 juin 2016
J'ai été agréablement surprise par cette lecture. Je ne savais véritablement pas à quoi m'attendre en lisant le résumé et j'ai fini par être conquise ! Je dois avouer que la couverture s'en était déjà à moitié chargée ! Je la trouve sublime et tellement représentative de l'histoire au final.

Il faut dire aussi que j'ai pris mon temps pour cette lecture, période d'examens oblige, je l'ai fait durer pendant une bonne semaine, mais cette façon de faire (bien que indépendante de ma volonté) m'a permis de vivre l'histoire dans ses moindres détails.

Ce roman est en fait un récit, comme si moi, maintenant, je commençais à vous parler d'un fait marquant de mon enfance et des événements qui ont eu lieu avant et après cette histoire. Nous suivons donc l'histoire d'un jeune adolescent dont l'une des amies a été victime d'un viol. Il s'avère également qu'il est très amoureux de cette jeune fille, mais je ne vous en dis pas trop pour vous laisser tout la surprise au moment venu !

Nous entrons ici dans l'histoire de sa vie, dans sa culpabilité à propos du viol de Lindy. L'ensemble du récit tourne autour de cette question, qui est coupable ? Celui qui nous raconte cette histoire le serait-il ? On a envie de croire que non, parce que ce jeune garçon de 14 ans a l'air tellement innocent qu'on n'a pas envie de le penser capable d'une atrocité pareille. Et puis le récit avance, on ne doute plus trop de lui, puis de nouveaux indices s'immiscent, des attitudes qui pourraient laisser croire que… Bref, ce roman ne regorge pas de scènes à suspens intense mais ce n'est pas pour autant que l'envie de tourner les pages n'y est pas ! D'ailleurs, j'ai trouvé les chûtes de chapitre extrêmement bien menées ce qui nous amène indéniablement à vouloir continuer.

Vous allez vous dire que mes chroniques se suivent et se ressemblent, mais il est à nouveau question ici d'une écriture assez particulière, à laquelle on accroche directement ou on n'accroche pas du tout. Ou en tout cas, il va peut-être vous falloir un certain temps d'adaptation. Moi j'aime ce type de narration assez simple, fluide, avec des interrogations constantes dans le texte, sans grandes enjolivures, même si je les aime aussi (je ne suis pas fan de JLA et SY pour rien). Mais disons qu'en période d'activités cérébrales intenses dans laquelle je suis, cette écriture m'a plus que plu !

Il ne faut donc pas commencer cette lecture en pensant suivre une enquête policière, un thriller qui vous présentera une histoire sombre de viol d'une adolescente dans une petite ville en apparence paisible. Non. Il faut débuter cette histoire en voulant passer un moment avec un jeune ado, en proie à ses premiers émois amoureux dont une certaine culpabilité le ronge depuis un certain temps et qui vous raconte son histoire des dizaines d'années plus tard. Vous comprendrez comment il est devenu celui qu'il est maintenant, comment il s'est forgé sa personnalité et j'en passe et des meilleurs.

J'ai donc eu beaucoup d'affection pour ce livre (je ne sais pas si c'est possible mais en tout cas c'est comme ça que je le perçois). Je ne l'ai pas adoré autant que le secret du mari (oui, j'y reviens toujours mais ce roman m'a marquée) mais je l'ai trouvé intéressant. J'ai adoré découvrir les paysages de la Nouvelle-Orléans (et plus précisément Bâton-Rouge, attention à ne pas faire trop d'amalgames, vous comprendrez en le lisant !) Cette moiteur, cette ambiance parfois un peu étouffante de par la chaleur qui se propage au fil des pages m'a conquise, aussi étrange que cela puisse paraître. Je vous conseille donc ce roman même s'il ne pourra pas convenir à tout le monde, je le conçois tout à fait.
Lien : https://sireadbooks.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10