AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B079QLB8KY
134 pages
Éditeur : (09/02/2018)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Adrian, un homme au quotidien bien réglé, voit sa routine voler en éclats lorsqu'il fait la rencontre de Moh. Alors que rien ne les prédestinait à partager un bout de chemin ensemble, Adrian n'arrive pas à le laisser filer : Moh représente le passé qu'il s'est donné tant de mal à abandonner derrière lui. Pourtant, sous son apparence houleuse, ce garçon partage bien plus de points communs avec Adrian qu'il ne l'aurait pensé. Si les deux hommes croient tout savoir l'u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Chrichrilecture
  21 juillet 2020
Une belle histoire
Une belle histoire bien écrite avec de beaux titres a tous les paragraphes des personnages touchants et émouvants et surtout une histoire qui reflète bien notre société actuelle Une histoire un peu courte mais qui mérite une suite que j'ai hâte de lire
Commenter  J’apprécie          310
Lilylelfe
  16 mars 2018
Mayday, je l'ai découverte au détour de la sortie d'un de mes romans qui aborde les thèmes croisés de l'Islam et de l'homosexualité. Étrange histoire d'une rencontre coup de coeur avec une auteure devenue amie, qui a eu la chic idée d'écrire elle aussi sur un thème très peu développé dans la littérature… le sujet ne pouvait que me toucher, surtout qu'apprenant un peu à connaitre Mayday, j'avais très envie de découvrir son dernier bébé !
J'ai donc eu la chance de pouvoir lire le garçon du quai en avant-première, et quelle belle découverte ! Première découverte d'une auteure à la plume en or, à la fois douce, poétique et aiguisée, qui ne mâche pas ses mots et nous emporte complètement dans son univers, aux côtés de personnages touchants, profondément humains et vraiment attachants.
Nous démarrons cette histoire avec Adrian, jeune prof de fac en cours de doctorat, à la personnalité très ambivalente. Il a un côté haut en couleurs, avec ses perpétuels retards, son envie de vivre sa vie comme il l'entend et son passif, sa façon bien à lui de dire les choses de manière très directe, également. Mais il a aussi l'envie d'être rangé, de ne pas se démarquer de la masse sociale, de ne pas se faire remarquer. Cela se ressent dans sa manière de s'habiller, ses craintes, ses choix, aussi. Adrian vit dans un dilemme constant. Au fond, il rêve de liberté, de folie, il a envie de s'épanouir, d'être lui pleinement ! Et si au début il se sent plutôt heureux et confortable dans sa vie, sa rencontre avec le séduisant inconnu qu'il croise de plus en plus régulièrement sur le quai de la gare va faire basculer ce simulacre de bonheur, et lui faire comprendre qu'il lui manque sans doute l'essentiel…
Moh, c'est le garçon du quai. Ce jeune homme qui attend le train sur le mauvais quai, qui le fixe en silence, en fumant dehors malgré le froid, qui se roule des joints dans le train et qui le fascine, autant par sa beauté que par le mystère qu'il représente. Moh, c'est le jeune homme qui ne cessera de le surprendre, de nous surprendre. Simple racaille bourrée de préjugés ou âme intelligente et sensible, adepte de grands classiques et moins confiant en lui qu'il ne le laisse penser au premier abord ? J'ai adoré découvrir, pas à pas, sous le regard parfois admiratif, parfois attiré, parfois agacé d'Adrian, ce personnage qui ne peut pas laisser indifférent. Avec lui, on passe par tous les états émotionnels possibles et imaginables. Tantôt bavard ou prêt à se livrer, tantôt brutal et renfermé, parfois tendre, entreprenant et tactile, parfois sauvage, réservé et fuyant le contact.
« La douceur de sa peau, son parfum – toujours le même – , ses lèvres pulpeuses, son air arrogant et indifférent, tout en lui l'électrisait. Peut-être parce qu'il savait qui était le vrai Moh sous sa carapace, ou peut-être parce qu'au contraire, il se trouvait irrésistiblement happé par son charisme et son assurance. Ce garçon lui semblait plus sorti d'un roman que d'une cité. Sombre et lumineux à la fois. Romantique mais indécent. En somme, il représentait à peu près tout et son contraire, mais c'était cela qui le rendait si vibrant. »
Voilà qui définit parfaitement Moh, mieux que tous les mots que je pourrais en dire. C'est la vision que j'en ai, la même que celle d'Adrian, qui succombe à la beauté (extérieure, certes, mais peut-être surtout intérieure !) de ce jeune homme tout de contrastes. Qui ne l'aimerait pas ? Certes, parfois il est agaçant ! Mais plus on apprend à le connaitre, plus on comprend ses réticences, ses doutes, ses craintes ! Et qu'est-ce qu'il est touchant, au final, notre petit Moh…
Adrian aussi m'a beaucoup touchée. Dans sa manière de se chercher, de ne jamais renoncer à Moh, de, peu à peu, s'assumer mieux qu'il ne le faisait déjà (il avait fait son coming out, mais comme je l'ai dit plus haut, il tentait désespérément de se couler dans le moule sociétal). Sa confrontation avec sa mère m'a particulièrement remuée, elle était très émouvante, très bien menée, et Adrian a encore monté dans mon estime à ce moment-là.
Mais là où Moh et Adrian nous touchent le plus, c'est ensemble. Certes, il y a des tensions. Mais quand tout va bien, ils sont juste mignons, vibrants à la fois de passion et de tendresse, de complicité, aussi, et cette belle relation si bien décrite vaut tout l'or du monde. Elle fait du bien au coeur. C'est un océan d'amour et d'affection. Oui, comme dans tout océan, il y a des vagues, et sans elles, on s'ennuierait, n'est-ce pas ? Mais ce roman est un pur petit bijou de douceur qui fait sourire. Il ne manque de rien : il y a de la tension, de la passion, de la sensualité, également, des crises et des retrouvailles, de l'humour et du sérieux aussi, un poil de littérature qui se case tranquillement à côté d'un langage très… « vivant », et beaucoup d'amour. Comment ça je l'ai déjà dit ? Eh bien je le redis, tiens !
Merveilleux moment de lecture, donc, à découvrir, vraiment. C'est une pause fraicheur et douceur dans un monde de brutes, une plongée dans un imaginaire qui vous souffle un vent tiède et apaisant et vous enveloppe tout entier. Merci Mayday pour cette romance touchante et juste, qui m'a fait vibrer et sourire…
Lien : http://amabooksaddict.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Azul47
  15 février 2018
Adrian est prof à la fac. Toujours en retard, pour une fois en avance puisque le retard vient du train, il aperçoit le garçon de l'autre côté du quai. Un des hasards de la vie, peut-être ?
Moh ? Moh est timide, pas à l'aise du tout, coincé entre ses désirs et ses devoirs. Moh passe son temps à fuir.
Ces deux-là sont si différents que l'on s'étonne qu'ils aient pu dépasser le stade du premier regard, qu'ils aient accepté finalement de se « rencontrer », non sans s'écorcher aux aspérités de leurs dissemblances.
« C'était comme si inconsciemment ils cherchaient la faille, ce qui les ferait sombrer avant d'avoir commencé », nous dit l'auteur.
Mayday MC a parfaitement su mettre en scène cette rencontre de deux êtres atypiques, chacun enfermé dans sa prison de solitude, ses peurs issues du passé, ses questions sur l'avenir. Rien n'est précipité, on assiste lentement à la naissance de cet amour inéluctable, et c'est si joliment décrit. Puis la tension monte petit à petit quand l'entourage apprend la relation. On découvre alors à quel point chacun peut être ancré dans ses croyances, soumis à des préjugés qui n'épargnent même pas les protagonistes. Adrian aussi s'étonne de son regard sur certaines facettes de son compagnon.
Au final, le Garçon du quai est une histoire qui se lit assez rapidement. le style est fluide et plaisant, il y a quelques jolies réflexions et un naturel chez les personnages qui les rangent parmi les rencontres que l'on pourrait faire au coin de sa rue. Un beau souvenir de lecture que je vous recommande.

Lien : https://www.amazon.fr/gar%C3..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ChrichrilectureChrichrilecture   20 juillet 2020
La sueur mêlée à l'humidité lui arrachèrent un frisson. S'il ne rechignait pas à prendre le train, cette proximité avec les autres usagers lui déplaisait au plus haut point. C'était comme s'il se glissait dans leur lit après une séance de sport intensive.
Commenter  J’apprécie          140
Azul47Azul47   15 février 2018
« L’amour est une fumée faite de la vapeur des soupirs. »

« D’où je me suis moqué ? J’ai dit que ça se voyait pas, c’est vrai. Les mecs qui en jouent, qui se prennent pour des gonzesses, désolé mais très peu pour moi. T’es pas obligé d’étaler ça en public, ça ne se fait pas. C’est du respect, c’est tout. »
Commenter  J’apprécie          10
Azul47Azul47   15 février 2018
« C’était comme si inconsciemment ils cherchaient la faille, ce qui les ferait sombrer avant d’avoir commencé. »
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : parcours de vieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3879 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre