AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Un palais d'épines et de roses tome 3 sur 5

Anne-Judith Descombey (Traducteur)
EAN : 9791040110767
736 pages
La Martinière Jeunesse (07/10/2022)
4.49/5   1042 notes
Résumé :
Devenue Grande Dame de la Cour de la Nuit, Feyre a offert son cœur à Rhysand.

Après la trahison de Tamlin, pourtant, la jeune femme n'a eu d'autre choix que de suivre celui-ci à la Cour du Printemps, qu'elle considérait autrefois comme sa maison. Mais Feyre n'a qu'une idée en tête : découvrir ce que manigance Tamlin, qui s'est rangé aux côtés du roi d'Hybern, et rentrer au plus vite à la Cour de la Nuit.
Car la guerre contre Hybern est imminent... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (165) Voir plus Ajouter une critique
4,49

sur 1042 notes

Gridou1744
  27 septembre 2021
Ce troisième tome marque la fin de la trilogie ACOTAR, et comme pour les précédents, il est réussi.
Je pars du principe que si vous lisez cette critique vous avez lu les livres précédents et donc que ce qui s'est passé antérieurement n'est pas du spoil. En revanche, je ne promets rien quant au spoil que je ferai ou non sur ce tome…
J'ai terminé le tome 2 totalement bouleversée et le coeur lourd quant à la nouvelle captivité de Feyre, la haute trahison de Tamlin ainsi que la séparation avec Rhysand. Mais finalement, je l'ai plutôt bien vécu à mon grand étonnement : Feyre fait tout en son pouvoir pour essayer de décrédibiliser Tamlin auprès de ses troupes, se venger de Ianthe et semer la zizanie à la Cour du Printemps - ce qu'elle fera très bien.
J'ai été très - très - contente de retrouver Lucien qui est resté fidèle à lui-même, aidant Feyre (on se doute que c'est pour retrouver Elain). Et mon petit coeur a souffert pour lui quasiment pendant tout le roman. C'est un personnage qui n'a jamais pu être réellement heureux : entre ce qu'il a vécu avec le massacre de son amour passé, Elain qui n'est plus que l'ombre d'elle-même, il ne trouve sa place dans aucune Cour, sa famille est horrible… je lui souhaite seulement une fin heureuse car il le mérite vraiment.
On ne sait pas vraiment ce qu'il adviendra de Lucien dans les dernières pages du livre. L'autrice nous a laissé une fin ouverte quant à son sujet et j'espère vraiment que dans le tome 3.5 nous découvrirons qu'elle est en sa faveur.
Puisque j'ai commencé par les personnages, allons y !
- Mor : j'ai trouvé qu'elle avait beaucoup souffert dans ce tome. A chaque décision de Rhys et/ou Feyre, c'est elle qui devait se sacrifier ou sacrifier ce qu'elle aime. Nous savons désormais pourquoi elle repousse Azriel. Encore une fois, j'espère que nous saurons dans le tome 3.5 ce qu'il adviendra d'elle et qu'elle aura une fin heureuse.
- Cassian et Azriel : je les mets ensemble car ils sont vraiment les amis que toute personne souhaiterait avoir. L'un est piquant, bagarreur alors que l'autre est dans ses tourments, sensible. Et surtout, ils sont tellement attachants, d'une loyauté sans faille et toujours prêts à sauver les personnes qu'ils aiment le plus. (Et puis - je suis redondante mais tant pis - je leur souhaite à tous les deux une belle fin. Pour Cassian, on se doute que cela sera le cas avec Nesta. Quant à Azriel… c'est plus compliqué. Il n'y a pas de fin ouverte pour lui ou une supposition depuis que l'on sait qu'une relation avec Mor sera impossible…)
- Amren : grosse surprise vis-à-vis d'elle que ce soit par rapport à son amour avec Varian ou alors la "trahison" qu'elle a fait aux siens lors de la bataille finale.
- Nesta : pour moi (hormis le couple phare), elle est LE personnage de ce tome. Maintenant transformée en Fae, elle est toujours aussi hautaine et imbuvable dans ses manières. MAIS elle évolue positivement en comprenant les enjeux de ce qui se trame dans le monde et l'arrivée de la nouvelle guerre. Elle a su au bon moment prendre la parole et les bonnes décisions.
- Elain : pour moi, c'est un personnage insignifiant - oui, lancez moi des pierres. Hormis sa beauté, c'est tout ce que l'on peut dire d'elle. Je comprends qu'elle puisse être traumatisée, complétement perdue suite à la rupture définitive et non voulue de ses fiançailles mais… elle n'apporte rien. J'ai toujours eu du mal avec elle.
En revanche, j'ai beaucoup aimé la fraternité que l'on a pu vivre entre les trois soeurs. J'ai énormément choyé ces moments, notamment celui où elles dorment toutes les trois ensemble après avoir secouru Elain.
- Tamlin : Que dire de lui? J'ai éprouvé tant d'émotions à son égard… je l'ai apprécié dans le tome 1, détesté dans le 2 et maintenant j'éprouve de la compassion pour lui. Après ce qu'il a fait avant, pendant et après la bataille finale, je ne peux que lui rendre hommage. Malgré son amour-poison vis-à-vis de Feyre, sa rancune et jalousie, il a su les aider au bon moment (même si c'était mal engagé).
- Feyre et Rhysand : un amour comme nous en rêvons tous : s'aimer, être capable de se dire les choses, être complice, compatissant, se protéger mutuellement, faire confiance. Ils nous ont montré toutes ces facettes de leur amour. C'est tout, il n'y a rien à ajouter sur le couple.
Feyre est parfois agaçante car elle n'en fait qu'à sa tête mais elle a réussi à être mais également à prouver à tous qu'elle est la Grande Dame de la Cour de la nuit ; et c'était beau.
Rhysand est égal à lui-même. C'est vraiment un BookBoyfriend parfait. Ici nous avons pu découvrir l'étendu de ses pouvoirs et son gros soucis du sacrifice.
Les petits points négatifs qui expliquent la note de 4,5/5 à ce tome :
- J'ai un petit soucis avec le terme "âme-soeur" que l'on retrouve un nombre incalculable de fois dans ce livre. Je n'en peux plus. Et je crois que nous avons compris qu'ils sont âmes-soeurs. Et au cas où, vous n'auriez pas encore totalement bien lu, ils sont âmes-soeurs 😉
- Feyre et Rhysand passent beaucoup de temps au lit (Attention : comme pour le tome 2 : parfois cela est explicite, et d'autres fois suggéré). D'habitude, ça ne me dérange pas du tout - même jamais. Mais à certains moments, ce n'était pas réaliste. Par exemple, je ne vois pas comment en plein milieu d'une guerre, ils puissent le faire et encore moins penser à ça. (Je n'ai pas fait la guerre donc mon argument ne vaut pas grand-chose).
Point positif : la découverte de toutes les Cours (que ce soit celles des Fae ou des mortels).
L'histoire en elle-même prend un sacré tournant à partir de la moitié du livre avec de belles actions/aventures et batailles. J'ai adoré suivre le conseil de guerre. La bataille finale est majestueuse en rebondissements, revirements de situations. J'ai eu de sacrées frayeurs. Les amis deviennent ennemis, les ennemis deviennent des alliés. On ne sait plus où donner de la tête entre la mort du Roi inattendue, le retour du père des soeurs Archeron avec de nouveaux alliés disparus, Lucien, le pouvoir de Rhysand (vous savez de quoi je parle), et j'en oublie la moitié.
La fin de cette trilogie est paisible et satisfaisante pour nos coeurs (même si certains points sont encore sombres quant au dénouement de certains personnages) et j'ai hâte d'en savoir plus avec les prochains livres, qui, je l'espère, nous apporteront toutes les réponses.
Pour conclure, ACOTAR est clairement une saga coup de coeur. Si vous aimez la fantasy avec romance et des retournements de situations absolument fous, je vous conseille réellement cette trilogie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Saiwhisper
  19 février 2019
Série incontournable du moment, j'avoue avoir été satisfaite par les deux premiers opus au point de leur attribuer un coup de coeur ! Toutefois, c'est non sans appréhension que je me suis plongée dans l'ultime tome de la saga en espérant apprécier autant que les autres… Avec du recul, j'ai adoré ce que j'ai lu cependant, cela n'a pas été la claque que j'attendais. J'ai ressenti quelques longueurs, notamment au début où chaque protagoniste tente de se remettre des événements survenus dans le second tome. le couple passe pas mal de temps sous la couette (trop ?), essaye de rallier des forces à leur cause en vue d'une guerre imminente, les personnages secondaires vivent leur petite vie, tandis que l'action vient assez ponctuellement.
Bien sûr, ce n'est pas vraiment un défaut, puisque cela permet à l'auteure de développer ses nombreux personnages et de tisser plusieurs liens entre eux. Or, tout ce petit monde est l'une forces de cette trilogie ! On s'attache à eux, on les voit buter contre des épreuves terribles, s'entraider, puis s'épanouir. C'est donc avec plaisir que j'ai retrouvé les deux amoureux, les amis de Rhys (Cassian, Mor, Azriel, etc.), ainsi que les deux soeurs de Feyre que l'on va vraiment apprendre à découvrir sous un autre jour. J'ai également été agréablement surprise par certains membres de la Cour du Printemps, notamment Tamlin qui est plus nuancé que dans le second opus. Sarah J. Maas a su trouver un juste milieu entre le développement des personnages principaux, l'intégration de nouvelles têtes au noyau ainsi que le retour de certains individus que l'on ne pensait pas forcément revoir… Pour ceux qui tardent à lire le troisième tome, veillez à ne pas trop attendre, car les noms à retenir sont assez nombreux et je crains que l'on ne se perde…
Le scénario est bien maîtrisé : on sent que rien n'a été laissé au hasard. Une fois les deux tiers du roman passé, l'intrigue gagne en tension ! On est réellement sur la préparation d'une grande guerre entre les différentes cours… Une bataille dangereuse, brutale et sanglante qui saura d'ailleurs tenir ses promesses ! J'ai été totalement happée par ce combat plein de retournements de situation, d'actes héroïques et de morts parfois inattendues… J'ai refermé « Un palais de cendres et de ruines » avec satisfaction. Malgré ses petits défauts (souvent liés à des longueurs), cette saga fait partie de mes favorites dans le genre young adult / fantastique.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
Amy_
  19 octobre 2022
Encore une réussite pour ce troisième tome, j'avoue avoir le coeur serré en refermant les dernières pages de ce livre surtout après avoir vécu une telle aventure. ⚠ attention spoilers ⚠
On retrouve Feyre à la Cour du Printemps désormais séparée de Rhys et ses amis, après la trahison de Tamlin. Elle doit faire semblant d'être ensorcelée et que son lien avec Rhys est rompu, ce qui implique le fait de jouer l'amoureuse éplorée auprès de Tamlin. Mais loin d'avoir renoncé, Feyre va se servir de cette situation pour espionner Hybern qui assiège la Cour du printemps. Elle va également faire sonner une révolte au sein des sujets de la Cour qui n'approuvent pas les décisions de Tamlin. Pendant ce temps, Rhys et la bande vont tout faire pour rallier les autres Grands Seigneurs à leur cause afin d'éviter qu'ils ne se rallient au Roi d'Hybern, qui prévoit de détruire le mur qui sépare Prythian des mortels et de faire la guerre à tous ceux qui s'opposeront à lui.
L'action démarre assez vite, si certains n'ont pas aimé le côté vindicatif de Feyre, je dois dire que ça n'a pas été le cas pour moi. Au contraire, j'ai beaucoup aimé suivre ses manoeuvres. Tout comme j'ai été contente de voir Lucien aider Feyre à retourner à la Cour de la Nuit. En tout cas, j'ai apprécié l'évolution de Feyre, elle apprend à être une véritable Dame de la Cour de la Nuit et elle gagne en maturité. Concernant Tamlin, il m'a fait encore plus de peine dans ce tome, même s'il a été odieux chose que je ne nie pas, j'ai plutôt été contente que Sarah J Maas cesse de détruire son personnage. Par son dernier geste et son ralliement aux autres Cours, il connait une certaine rédemption.
Par contre, Nesta je ne peux pas, je la déteste et de voir son importance grandir au fil des tomes, était un calvaire indicible. Elle a été insupportable tout au long de l'histoire et sa méchanceté est gratuite. Je n'ai d'ailleurs pas apprécié le choix scénaristique de faire d'Elain (qui n'est pas mieux) et Nesta des Fæs par le chaudron. Ça reste mon avis, mais je ne trouvais pas nécessaire que toute la famille soit transformée.
Pour revenir à l'histoire, l'intrigue était palpitante, des alliés deviennent des ennemis, tandis que ennemis deviennent alliés. Les complots ne manquent pas et nous laissent sans répit. On assiste à des scènes emblématiques entre plusieurs Grands Seigneurs, qui pourtant ne se faisaient plus du tout confiance après les événements liés à Amarantha. C'était intense et comme pour le deuxième tome, je n'ai pas eu l'impression de lire plus de 700 pages. Toutefois, quelques aspects m'ont malheureusement dérangée. D'abord, le côté sombre de Rhys disparait complètement. J'aimais les nuances qui définissaient son personnage, et j'ai la sensation que son union avec Feyre a tout effacé pour laisser place à un autre Rhys moins séduisant. Je vais en profiter pour également parler du nombre de fois où lui et Feyre sont sous la couette, autant ça ne me posait pas souci auparavant, autant là, en pleine guerre, j'ai eu du mal à trouver réaliste le fait de trouver le temps et d'en avoir l'envie en plein champ de bataille. Parfois, ces scènes étaient de trop. Mais le pire étant l'histoire d'âme soeur. Je saturais déjà dans le précédent tome mais alors là, on en prend la double dose, que ce soit par le couple principal, mais aussi par les autres couples ! Pour un concept qu'on ignorait, on finit par comprendre qu'il y a des âmes soeurs partout. En tout cas, je trouvais dommage que Feyre et Rhys rabâchent ce terme d'âme soeur, leur couple perdait de son charme.
Aussi concernant la bataille finale, j'ai été un peu déçue. Alors oui, j'ai été conquise par cette fameuse bataille que l'on attendait tous, avec autant d'effroi que d'excitation. Il y a eu beaucoup d'action, d'appréhension, vraiment c'était palpitant à suivre. Cependant et même si je suis contente que tout se soit bien fini pour la bande, il n'y a eu aucune perte majeure, compte tenu de la bataille, ça me laisse objectivement perplexe. Cassian finit avec les intestins à l'air, mais survit, Amren se transforme, puis meurt et revient quand même à la vie, tout comme Rhys qui est ressuscité par les grands Seigneurs. C'était un peu tiré par les cheveux toutes ces résurrections. le seul personnage « gentil » qui finalement péri, est une mort dont l'impact reste minime, puisqu'on ne le voit pas durant je ne sais combien de temps. Loin de moi l'idée de cracher sur le happy end, au contraire ça a apaisé mon petit coeur, mais d'un point de vue objectif, certains personnages auraient dû mourir pour donner un véritable sens, comme Amren.
Pour conclure, même si je rechigne sur plusieurs points, je n'ai pas boudé mon plaisir, et les points forts de l'histoire ont balayé ces défauts. Cette saga a été un coup de coeur incroyable et restera gravée dans ma mémoire. Il est difficile de me sortir tous ces personnages et cet univers de l'esprit tant j'ai adoré et je me sens nostalgique de devoir quitter ce monde-là. Je sais d'ores et déjà que je vais me ruer sur les autres bouquins de l'autrice, qui vient de gagner une place spéciale dans mon âme de lectrice. Et je sais aussi que je me ferais une relecture bien assez tôt. Bon, pour les deux autres tomes sur l'histoire de Nesta c'est moins sûr vu le profond dégout que j'éprouve à son égard. En tout cas, je vous recommande chaudement cette saga, qui j'espère vous fera éprouver tout le plaisir que j'ai eue en la lisant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Kaaly
  09 juin 2022
⚠ Je spoile à n'en plus finir...!
Bon...
Pas de coup de coeur au tome 1, pas au tome 2, et toujours pas au tome 3.
Ici on retrouve Feyre à la Cour du Printemps, après avoir été séparé de Rhys en Hybern et fait croire qu'il l'avait ensorcelé.
Elle a donc décidé d'espionner la Cour de Tamlin et de donner autant d'informations que possible à Rhysand et, pendant qu'on y est, faire gronder une révolte au sein des sujets de Tamlin.
Après cela il va falloir rallier tous les Grands Seigneurs à la cause de la Cour de la Nuit, éviter qu'ils ne se joignent au roi d'Hybern et établir un plan d'attque. Parce que oui, ça y est, la guerre est là.

J'ai trouvé ce tome un peu inégal. Des longueurs, des descriptions qui m'ont parfois un peu agacée (j'en avais un peu marre des robes somptueuses de Feyre), mais j'ai apprécié la partie qui raconte la bataille finale. J'aime bien quand ça tape, hahaha.
Niveau personnages Lucien a toujours ma préférence, même si j'ai vu que pour beaucoup il avait baissé dans leur estime. J'ai trouvé qu'il restait fidèle à sa trame, avec ses forces et ses faiblesses. Et il a un peu le c*l entre deux chaises, entre sa loyauté envers Tamlin (n'oublions pas qu'il l'a aidé, lui a offert un lieu où vivre en paix) et son amitié pour Feyre.
Feyre, parlons-en.
Au bout de 3 tomes je n'accroche toujours pas. Je l'ai trouvé particulièrement vache dans celui-ci d'ailleurs.
J'ai détesté son comportement à la Cour du Printemps. Elle pouvait très bien espionner, puis s'en aller en faisant comprendre à Tamlin qu'elle ne serait plus jamais liée à lui SANS foutre le bordel comme elle l'a fait. En plus pour se dire "Oups, à cause de moi le Printemps n'a plus d'armée et ne pourra pas franchement nous aider" 300 pages plus tard.
Quand il s'agit du Grand Seigneur de la Cour du Printemps Feyre ne pense qu'à la vengeance et à détruire sa cour de l'intérieur. Super le message passé. On t'a fait du mal ? Alors venge toi, t'inquiète, tu as le droit. Oui mais NON.
Autre point que je n'ai pas aimé la concernant, c'est cette toute puissance qu'elle développe. Je trouvais déjà que la faire devenir Grande Fae à la fin du T1 c'était un peu trop... alors là avec tous ses pouvoirs, c'est aussi écoeurant qu'une forêt noire. Elle est censée n'avoir reçu qu'une infime partie des pouvoirs des Grands Seigneurs, pas avoir fait trempette dedans.
Alors OK l'auteure nous montre que Feyre a parfois des difficultés, comme pour apprendre à voler, mais finalement elle arrive quand même à maîtriser tous ses pouvoirs. C'est trop facile, trop gros et trop de trop tue le trop. Voilà.
Ce pauvre Tamlin, qui dans le premier tome était dépeint quasiment comme un prince charmant, a quand même bien prit cher. Je ne le déteste pas, j'ai de la peine pour lui et le traitement que l'auteure lui a réservé.
Malgré tout il complote quand même de son côté et, bien qu'il avait déjà dit à Feyre par le passé qu'il lutterait contre toute forme de tyrannie et qu'elle le CONNAISSE, elle ne voit rien venir, aveuglée par sa vengeance et la vision qu'elle a du méchant Tamlin.
Nesta, je ne pouvais déjà pas la voir avant, maintenant c'est pire. Je ne l'aime pas du tout. J'imagine qu'elle peut avoir un développement intéressant, donc je lirai le tome qui lui est dédié et peut-être changerai-je d'avis à son sujet.
Heureusement qu'il reste les autres, notamment Az, Mor et Cassian pour être attachants.
D'ailleurs, j'espère que les petites révélations qu'on a sur Mor et Lucien seront exploitées (surtout pour Lucien, il mérite de voir du changement dans sa vie, surtout que c'est pas gagné avec Elain).
Le comportement de Mor vis-à-vis d'Azriel m'a un peu déçu. Qu'elle ne veuille pas lui révéler son secret, d'accord, mais le faire souffrir gratis en ramenant dans son lit d'autres hommes bof quoi.
Bref.
Sinon, le père Archeron, qui n'a toujours pas de prénom si je ne m'abuse, on en parle ? Il vient juste pour se faire tuer en fait. Ça m'a laissé sans voix tant j'ai trouvé ça inutile.
Plus haut j'ai dis avoir apprécié la bataille finale, c'est vrai, mais il y a quand même des choses qui m'ont dérangées.
Notamment les résurrections...
On avait eu Feyre.
Maintenant on a Rhys et Amren.
Je sais que c'est dur de laisser mourir ses personnages, mais au bout d'un moment faut lâcher prise ou changer le scénario. Que Rhys soit sauvé par les autres Grands Seigneurs, mouais à la rigueur. Bien que cela soulève des questions du style : il va hérité du pouvoirs des autres Grands Seigneurs, comme Feyre ?
(Si cette info a été donnée et que c'est moi qui l'ait raté, vous pouvez me le dire en commentaire ? 😅)
Mais ramené Amren j'ai trouvé ça un peu too much. Au fond elle avait la fin qu'elle voulait.

Bon, je râle beaucoup, mais je note quand même pas si mal !
La lecture reste globalement agréable, il y a des petites infos disséminées ici et là qui trouvent leur explication un peu plus tard et c'est sympa.
J'aime bien les revirements de situation qu'on a pu avoir, même si certains sont évidents. J'ai aimé en découvrir plus sur certains personnages, les différentes cours, leurs ambiances et leurs décors.

En fait, ce que je déplore le plus, c'est cette impression que j'ai que l'auteure a voulu faire "trop". Feyre trop forte, Tamlin devenu trop méchant, Nesta trop froide, les alliés arrivant au compte goutte lors de la bataille trop bienvenue, etc.

Comme je suis une tête de mule, je ne lâche pas l'affaire et on se retrouvera prochainement pour un petit avis d'Un palais de glace et de lumière (plus court je l'espère, parce que qu'est-ce que je cause... !).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ElineTirant
  17 mars 2019
C'est avec une énorme tristesse que je dois dire adieu à cette saga qui m'a énormément plue. le troisième tome est pour moi le meilleur de tous même si il a quelques petites choses légèrement dérangeante, j'ai rarement autant apprécié un livre. Sarah J Maas a le talent de s'améliorer au fil des livres qu'elle écrit pour que le suivant soit toujours meilleur que le précédent.
Tous d'abord il y a une énorme évolution dans les personnages, ils deviennent plus forts, plus ouvert pour certain, plus intelligents, on leur découvre des faces cachées qu'on ne connaissait jusqu'à lors pas. le côté manipulatrice et vengeur de Feyre nous laisse sans voix dans la première partie du livre. Elle joue la comédie à la perfection au près de Tamlin et de sa cours, embobinant presque tout le monde, parvenant à les faire agir comme elle le veut, masquant son caractère et sa force et utilisant la ruse pour parvenir à ses fin. Mais on découvre aussi son côté calculatrice et stratège, sa détermination en temps que grande dame de la cours de la nuit. Elle est au moment niveau que Rhysand, gouvernant avec lui, établissant des stratégies, protégeant sa cour. Elle s'entraîne toujours plus pour être à la hauteur. Elle devient une héroïne impressionnante.
Les soeurs de Feyre ont aussi énormément évolué et on peut voir leur changement après avoir été plongées dans le chaudron, on aperçoit un Tamlin qui a aussi énormément changé vers la fin du livre. Il nous est enfin permis de voir tous les grands seigneurs, comment ils se comportent leur caractères, leur différences etc. On apprend des choses surepenantes sur Mor et Amren notamment. On découvre certain personnages sous d'autres facettes, on découvre le côté plus doux qu'a Azriel avec une Elain transformée et beacoup moins pétillante, un Lucien extrêmement rusé et courageux, un Cassian joueur et protecteur face à une Nesta encore plus hargneuse qui aura une grande importance dans ce tome. Il se crée une sorte d'équilibre assez instable entre tout ce petit monde, ce qui donne des situation aussi tendue que drôle et amène une certaine légèreté entre des scènes plus importantes.
Entre l'infiltration de Feyre à la cours du printemps, la guerre qui se prépare, la recherche d'alliés, les attaques subies, la recherche d'objets ou la quête d'information, on ne s'ennuie jamais. Chaque fin de chapitre donne envie de lire le suivant, ce qui fait qu'on ne sait plus s'arrêter.
Dans ce tome, tout l'univers du livre est exploité au maximun, on peut voir l'entièreté de Prythian, un ensemble de créatures sont utilisées dont notamment quelques créatures de cauchemar extrement puissante que nos héros ont déjà rencontré ou encore une nouvelle qui fait sont apparition. Tout ce beaux petit monde aura une grande importance pour la suite des évènements.
La fin du livre est extrement bien faite, elle nous offre une guerre tout simplement épique et certainement la meilleure que j'ai lu de tous mes autres livres. La situation n'arrête pas de balancer, de se renverser d'un côté ou de l'autre au fur et à mesure que les alliés et les ennemis dévoilent leurs forces et leurs atouts. de plus cette guerre se passe sur plusieurs plans, tous les personnages n'ont pas la même mission, ce qui offre un point de vue globale et très entraînant, nous donnant envie de continuer pour connaître le dénouement final.
Malheureusement, il y a deux points pour moi qui aurait pu être améliorer pour rendre le livre vraiment parfais. J'ai trouvé que le couplé principal passait peut être un peu trop de temps sous les couettes et enfin, . Mais malgré ces deux petits point, j'ai quand même adoré ce dernier tome tout simplement spectaculaire.
Enfin bref, on a tellement de raison d'apprécier ce livre que je prendrai des jours à expliquer tout ce qu'il a de génial. Je terminerai donc par dire à tous ceux qui ont lu le premier et deuxième tome de foncer les yeux fermés dans la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (79) Voir plus Ajouter une citation
Marine45510Marine45510   08 août 2019
- Vous saviez que j'étais son âme sœur quand nous sommes partis là-bas. Je ne vois pas en quoi mon titre y change quoi que ce soit.
- Ça change tout.
Je posai les mains sur mes hanches.
-Pourquoi ? Insistai-je.
Cassian passa la main dans ses cheveux.
-Parce que... Parce que, en tant qu'âme sœur de Rhys, vous étiez sous sa protection. Oh, inutile de me regarder ainsi. C'est réciproque : il est également sous la vôtre. J'aurais sacrifié ma vie pour vous quand vous étiez seulement son âme sœur et je l'aurais également fait en tant qu'ami. Mais vous étiez encore exclusivement... À lui.
- Et en tant que Grande Dame ?
- En tant que Grande Dame, vous êtes à moi, ainsi qu'à Azriel, à Mor et à Armen. Vous nous appartenez et nous vous appartenons. Si nous l'avions su, nous ne vous aurions pas... Exposée à un tel danger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
SaiwhisperSaiwhisper   19 février 2019
Si je n'avais pas rencontré un certain fils de l'invisible, poursuivit-il, je n'aurais jamais compris que c'est la famille qu'on choisit qui compte réellement, et pas celle dans laquelle on naît. Je n'aurais jamais su ce que c'est d'espérer envers et contre tout, même quand le monde entier vous somme d'abandonner.
Commenter  J’apprécie          350
bookheartbookheart   05 septembre 2021
- J'étais ici, ce jour là, vous savez, dit Alis en croisant ses bras maigres sur sa poitrine. J'ai vu arriver la Morrigan, je l'aie vue vous prendre dans ses bras comme un bébé. Je l'ai suppliée de vous emmener.
Ma stupeur à cette nouvelle n'avait rien de feint.
- Je n'en ai jamais rien dit ni à lui ni aux autres, poursuivit-elle. Je les ai laissés croire à un enlèvement. Mais vous vous cramponniez à elle et elle était prête à nous massacrer tous à cause de ce qui était arrivé.
- Je ne comprends pas comment vous pouvez croire une chose pareille, déclarai-je en resserrant mon peignoir autour de mon corps.
- Les serviteurs bavardent. Et, Sous la Montagne, je n'ai jamais vu Rhysand lever la main sur l'un d'eux ni ouï dire qu'il l'avait fait. Il s'en est pris aux gardes, aux partisans d'Amarantha, à ceux qu'ont lui ordonnait de tuer, oui. Mais jamais aux faibles, jamais à ceux qui étaient sans défense.
- C'est un monstre.
- On raconte que vous êtes revenue de chez lui transformée...en mal, reprit Alis avec un rire rauque. Je n'ai raconté à personne qu'au contraire, vous étiez enfin rétablie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Anais511Anais511   16 février 2019
Il prit mon visage entre ses mains et l'approcha du sien.
- Ne te laisse pas distraire, recommanda-t-il. Ne t'attarde pas. Tu es une guerrière, et les guerriers savent exactement quand ils doivent combattre.
Je hochai la tête tandis que nos souffles se mêlaient.
- Ils ont pris ce qui nous appartient, gronda Rhys, et nous ne laissons pas de tels crimes impunis.
Son pouvoir déferlait et tournoyait autour de moi.
- N'aie peur de rien, reprit-il. Ne flanche pas. Ne cède rien. Entre, délivre-la et reviens.
J'acquiesçai de nouveau en soutenant son regard.
-Souviens-toi que tu es une louve et que personne ne peut te mettre en cage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LipetteLipette   31 mars 2019
- Nous irons sur ce champ de bataille, et nous n'accepterons la Mort que quand elle nous traînera dans l'Au-delà, déclara Rhys. Nous nous battrons pour la vie, pour la survie, pour l'avenir de chacun de nous. Mais si le Destin, la Mère ou le Chaudron décident que nous ne ressortirons pas vivants de ce combat... je tiens à vous dire que la plus grande joie et le plus grand honneur de ma vie auront été de vous avoir connus et d'avoir pu vous appeler ma famille. Et je suis reconnaissant, plus que je ne pourrai jamais l'exprimer, du temps qu'il m'a été donné de passer avec vous tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

Videos de Sarah J. Maas (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah J. Maas
Dans un empire contrôlé par la magie d'os, Lin, la fille de l'empereur, va devoir lutter pour réclamer son droit au trône.
Sur toutes les îles de l'Empire, on prélève sur chaque enfant un éclat d'os derrière l'oreille, lors d'un rituel trop souvent mortel. Depuis son palais, l'empereur utilise ces précieux fragments pour créer et contrôler de redoutables chimères animales, les concepts, qui font régner la loi. Mais son autorité vacille et partout la révolte gronde.
Sa fille, Lin, a été privée de ses souvenirs par une étrange maladie et passe ses journées dans l'immense palais plein de portes closes et de noirs secrets. Pour regagner l'estime de son père, elle décide de se lancer dans le périlleux apprentissage de la magie d'os.
Une magie qui a un prix… alors que la révolution vient frapper aux portes du palais, Lin devra décider jusqu'où elle peut aller pour reconquérir son héritage… et sauver son peuple.

« Un des meilleurs romans de Fantasy qu'il m'a été donné de lire depuis longtemps… Ce livre mérite une place à part. » Sarah J. Maas, autrice de Un palais d'épines et de roses
Pour en savoir plus : https://tidd.ly/3dof2LO
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus






Quiz Voir plus

Un Palais d'Epines et de Roses

Qui est le personnage principal ?

Ferye
Fyere
Alis
Feyre

6 questions
163 lecteurs ont répondu
Thème : Un palais d'épines et de roses, tome 1 de Sarah J. MaasCréer un quiz sur ce livre