AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne Perry (Traducteur)
ISBN : 2253170429
Éditeur : Le Livre de Poche (01/09/1998)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 212 notes)
Résumé :
Injustement accusée du meurtre de son amant, Maggie sort de prison après douze années de souffrances, bien décidée à refaire sa vie, dans la petite ville de Nouvelle-Angleterre où elle a trouvé un emploi de journaliste.
Mais si un amour naissant lui rend l'espoir, elle doit bientôt affronter l'hostilité des habitants, la suspicion de ses collègues. et, surtout, les agissements d'un ennemi secret, qui semble tout connaître de son passé et la poursuivre d'une h... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
ladesiderienne
  01 août 2016
Condamnée injustement pour le meurtre de son amant, marié et père de famille, Maggie Fraser a survécu difficilement à l'univers pénitentiaire. Après 12 ans de détention, elle croit se refaire une nouvelle vie en partant travailler pour un journal sur une petite île de Nouvelle-Angleterre. Si Jess le rédacteur en chef la prend immédiatement sous son aile, ses autres collègues lui donnent l'impression de se liguer contre elle. La prison l'aurait-elle rendue paranoïaque ou bien est-ce son passé qui la rattrape ?
Le prologue très troublant laissait entrevoir le début d'un thriller haletant. Malheureusement, l'auteure a pris le parti de nous dévoiler le coupable dès le milieu du roman. L'intrigue policière a donc cédé la place rapidement à une intrigue psychologique, intrigue honorable mais sans plus...
Ce roman date un peu et cela se ressent. On a fait beaucoup mieux depuis. J'ai trouvé l'héroïne un peu "nunuche", s'excusant presque de l'inceste subi pendant son enfance et se jugeant elle-même responsable de tous ses déboires. La vie a fait d'elle une victime perpétuelle. Avec l'autre personnage principal féminin, l'auteure tombe dans l'excès inverse, une folie et une violence explosive (qui ne l'empêchent pas de mener parallèlement une vie professionnelle normale). Cette victime-là n'hésite pas à devenir bourreau. Deux enfances traumatisées qui ne réagissent pas de la même façon. Le thème de fond était intéressant...mais voilà !
En plus de l'aspect "vieillot", le"happy end" final dans les bras du héros blessé mais courageux m'a achevée. Pour moi, ce sera un 11/20.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
pyrostha
  16 février 2011
Ayant lu quelques Patricia Mac Donald dont assez récemment une mère sous influence ,je me suis plongée dans cet "expiation" ,sachant à l'avance que je passerais un bon moment mais sans les palpitations et les émotions que procurent un Franck Thilliez ou un Maxime Chattam pour parler Français ou alors un Chris Mooney ,un James Patterson ou encore un Cody Mc Fadyen et bien d'autres ...
Effectivement, roman policier bien construit,suspense ménagé habilement ...
Tout commence par quelques pages sur une très jeune femme emprisonnée pour le meurtre de son amant ,emprisonnée à tort (selon elle) mais condamnée à 12 ans de réclusion.
12 ans plus tard,on la retrouve en route pour obtenir un poste de journaliste sur une ile dans le journal d'un homme qui ,régulièrement ,a entretenu avec elle une correspondance pendant sa détention et qui veut lui redonner une chance lors de sa libération.
Nouvelle vie au milieu de nulle part avec l'ambiance particulière des iles dont les habitants voient d'un mauvais oeil l'arrivée de cette étrangère dont on ne sait rien.
Au sein du journal seul le rédacteur en chef lui apporte son soutien (et plus si affinités) ,les deux autres employées étant méfiantes pour diverses raisons.
Tout doucement de minuscules grains de sable enrayent la machine...Le patron du journal est parti en vacances,pas moyen de le joindre.Des objets sont déplacés dans la maison de Maggie.Elle même,maladroite dans ses relations avec les autres, accumule des erreurs et tout contribue à faire monter la tension...Petit à petit les faits s'aggravent jusqu'à la disparition supposée en mer du rédacteur en chef,Jess,dont Maggie est finalement tombée amoureuse au grand désarroi
suite sur mon blog
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
louve
  21 octobre 2010
Voici un petit thriller qui se lit très très vite.
Sur fond de romance et de suspicion, l'intrigue évolue très vite pour se révéler hélas prévisible. Je n'en veux pas à l'auteur parce qu'au final, se thriller se lit très vite et sans aucun problème. le style est très simple, sans artifice et permet aux personnages de nous faire ressentir leurs émotions même si je trouve que Maggie tombe trop vite amoureuse de son supérieur et lui aussi.

Autre petit souci que j'ai relevé : L'homme qu'elle a été accusé d'avoir tué. Quand on lit se qu'elle raconte, il a trouvé quelqu'un sur la route, sans doute ayant des problèmes. Puis il a disparu avec cette personne.
Hors,attention spoiler, il est dit plus tard que cette personne en difficulté était en fait la femme de l'amant de Maggie qui découvrant leur liaison s'est vengé en le tuant. Si c'était bien elle, il a du la reconnaitre lorsqu'il est sorti de l'auto pour l'aider et il ne se serait pas fait tuer si vite.

De plus n'ayant aucune arme du crime,Maggie n'aurait pas si vite été accusé surtout si elle est restée sur les lieux du crime.

Malgré ces quelques petits détails qui me chiffonnent, le roman est plutôt bien mais ce finit trop rapidement. ( Surtout l'arrivée de son nouvel amant,qu'on dit très blessé, incapable de marcher et qui arrive au bon moment pour sauver Maggie...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
XL
  13 janvier 2011
Saluée par Mary Higgins Clark et Stephen King, Patricia Mac Donald signe un scénario sans grande surprise -seul le premier chapitre est déroutant - dont l'intérêt réside dans la description des motivations et la psychologie des personnages.
_
Maggie est la dernière personne qui a vu Roger vivant. Personne ne l'a croit quand elle affirme qu'ils se sont arrêtés sur le bas côté de la route, dans la nuit et la neige, pour secourir une personne en détresse, alors qu'ils rentraient du motel où ils venaient de passer un moment ensemble. Accusée du meurtre de son amant, elle n'a pas réussi à prouver son innocence et a dû purger douze années de prison.
Bien décidée à oublier cet épisode douloureux, Margaret Fraser a trouvé un emploi de journaliste dans une petite île de Nouvelle-Angleterre où tout le monde se connaît. En dépit d'une idylle naissante et de la confiance du rédacteur en chef, elle est en butte au front d'animosité des habitants et se sent traquée par un ennemi inconnu qui semble lui reprocher son passé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sultanne
  28 septembre 2011
C'est prête à frissonner et à me laisser submerger par le terrible suspens que j'ai ouvert les premières pages de ce soi-disant "thriller"... J'aurais peut-être du rouvrir un bon vieux Arlequin, j'aurais été moins déçue, c'est sûr.
Dès les premières pages, j'ai reconnu le scénario-bâteau que tous les téléfilms américains du lundi après-midi nous servent, dégoûlinants de bons vieux sentiments pseudo-catho : la gentille accusée à tort qui essaie de se refaire une vie stable, mais toujours rattrapée par la méchanceté des autres... un amour, presque impossible mais qu'on voit arriver avec ses gros sabots, une plume qui ressemble à celle de tous les prêtes-noms de la terre... une intrigue et un schéma narratif sans surprise.
Bref, j'ai préféré refermer ce navet avant la fin et allumer tès vite la "une" où un beau téléfilm américain passait justement...
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
pyrosthapyrostha   16 février 2011
Inexplicablement les choses avaient mal tourné presque tout de suite.Grace, la plus âgée des deux femmes,contestait déjà sa venue.Elle lui donnerait sûrement du fil à retordre.Pourquoi Mr Emmett ne les avait il pas prévenus de son arrivée? Elle lui avait demandé de garder le secret sur son passé ,mais elle ne s'attendait pas à se retrouver dans une situation aussi délicate.


Sous l'épais branchage d'un sapin,juste à la limite de la bande éclairée de gazon,une paire d'yeux suivait Maggie de pièce en pièce.Leur regard ne cillait pas .On eut dit que ces yeux pouvaient voir à travers les murs mêmes,transperçant poutres et bardeaux de leur farouche intensité.(....) .Le seul autre bruit,rendu pratiquement inaudible par les rafales de vent,était le grincement constant,ininterrompu,de ses dents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ladesiderienneladesiderienne   01 août 2016
Maggie poussa le battant et se glissa dans l'église. Se réfugiant dans l'ombre d'une travée latérale, elle s'assit non loin de la sortie. Son cœur battait si fort qu'elle craignit que les fidèles en prière ne l'entendent.
Elle se sentait comme un espion infiltré dans le camp ennemi. Pendant plusieurs minutes, elle garda la tête baissée, pour essayer d'apaiser le tumulte de ses sentiments. Autrefois familiers, les paroles et les rites de l’Église lui étaient devenus totalement étrangers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ladesiderienneladesiderienne   31 juillet 2016
Sur la deuxième tablette, il y avait un plat de ragoût, reliefs d'un repas qu'il avait partagé avec Maggie deux ou trois soirs plus tôt. Il sourit en revoyant son expression tandis que qu'elle le regardait extraire minutieusement les petits pois de son assiette.
"Si tu n'aimes pas les petits pois, pourquoi en mets-tu dans ta recette ?"
Il la considéra d'un air surpris. "C'est la recette de ma mère.
Autrement dit, pas de ragoût sans petits pois ? "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ADAMSYADAMSY   29 août 2017
Tout était silencieux dans la vieille maison, maintenant qu'Evy était partie. On n'entendait que le tic-tac de la pendule et le bourdonnement du réfrigérateur quand il se mettait en marche. pendant quelques temps, il n'y eut pas d'autres bruits. Et puis voilà que ça recommençait. Les gémissements faibles presque inaudibles, provenant par intermittence du sous-sol. Chaque fois, la vieille femme dans le fauteuil frissonnait irrésistiblement. Les gémissements étaient entrecoupés de longs silences. D'accalmies. Comme s'ils n'allaient plus reprendre. Seulement, ils reprenaient de plus belle, angoissés, assaillant ses oreilles qu'elle était incapable de boucher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 novembre 2015
Une fois qu'ils te collent une étiquette, c'est fini. Peu importe que ce ne soit pas toi. Tu auras beau crier ton innocence ou brandir les poings, ça ne changera rien. Tu es cataloguée une bonne fois pour toutes.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Patricia MacDonald (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patricia MacDonald
Considérée comme l?une des reines du suspense familial et psychologique, Patricia MacDonald a écrit de nombreux bestsellers et continue de surprendre son public à chaque nouvelle sortie. A l?occasion de celle de la fille dans les bois, paru cette année chez Albin Michel, l?auteure américaine a répondu à la question que beaucoup de fans se posent : quel est son secret ?
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La sœur de l'ombre

De quoi meurent les parents d'Alex?

Ils sont assassinés
D'un accident de voiture
De vieillesse
Ils se sont suicidés

15 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : La soeur de l'ombre de Patricia MacDonaldCréer un quiz sur ce livre