AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ladesiderienne


ladesiderienne
  01 août 2016
Condamnée injustement pour le meurtre de son amant, marié et père de famille, Maggie Fraser a survécu difficilement à l'univers pénitentiaire. Après 12 ans de détention, elle croit se refaire une nouvelle vie en partant travailler pour un journal sur une petite île de Nouvelle-Angleterre. Si Jess le rédacteur en chef la prend immédiatement sous son aile, ses autres collègues lui donnent l'impression de se liguer contre elle. La prison l'aurait-elle rendue paranoïaque ou bien est-ce son passé qui la rattrape ?

Le prologue très troublant laissait entrevoir le début d'un thriller haletant. Malheureusement, l'auteure a pris le parti de nous dévoiler le coupable dès le milieu du roman. L'intrigue policière a donc cédé la place rapidement à une intrigue psychologique, intrigue honorable mais sans plus...
Ce roman date un peu et cela se ressent. On a fait beaucoup mieux depuis. J'ai trouvé l'héroïne un peu "nunuche", s'excusant presque de l'inceste subi pendant son enfance et se jugeant elle-même responsable de tous ses déboires. La vie a fait d'elle une victime perpétuelle. Avec l'autre personnage principal féminin, l'auteure tombe dans l'excès inverse, une folie et une violence explosive (qui ne l'empêchent pas de mener parallèlement une vie professionnelle normale). Cette victime-là n'hésite pas à devenir bourreau. Deux enfances traumatisées qui ne réagissent pas de la même façon. Le thème de fond était intéressant...mais voilà !
En plus de l'aspect "vieillot", le"happy end" final dans les bras du héros blessé mais courageux m'a achevée. Pour moi, ce sera un 11/20.
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (8)voir plus