AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782849906699
Editions des Equateurs (28/08/2019)
4/5   13 notes
Résumé :
En 1936, Antonin Artaud traverse l’Atlantique pour se rendre au Mexique. À son retour, il décrit dans Les Tarahumaras ce qui sera sans doute l’une des expériences les plus stupéfiantes de son existence : sa découverte de la mystérieuse tribu indienne des Tarahumaras et le « rite érotique du peyotl ». Ces traditions ancestrales aimantent le jeune narrateur au point de partir à son tour sur les traces du poète et des Tarahumaras. Presque un siècle après Artaud, il déb... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
danaella
  22 octobre 2019
Je remercie les éditions des Equateurs et masse critique pour m'avoir permis de découvrir ce premier roman d'un jeune auteur particulièrement original.
Saisissants, sont les mots si bien orchestrés dès les premières pages. Ils vous saisissent à bras le corps pour vous plonger dans la dérive constructive de l'âme humaine.
La rencontre de l'auteur avec la lecture d'un essai d'Antonin Artaud, poète maudit provoque un véritable électrochoc à notre écrivain, qu'il définit ainsi:"Artaud, aujourd'hui, me donne la destination. Ecce Mômo! Mon cher sauveur décédé!"Tarahumara", ce peuple d'indiens du nord du Mexique qui selon Artaud qui les a côtoyé est un peuple magicien. Félix Macherez veut parcourir ce voyage au temps présent, sur les traces écrites du poète. Redécouvrir le spiritualisme à travers leurs traditions, leurs rites et leur religion.
Le voyage commence à Mexico, il pénètre dans un univers bigarré, bruyant comme un "captif bienheureux de la fuite". Antonin Artaud y vécut plusieurs mois en 1936.
Là l'auteur prends conscience peu à peu de sa résilience, et son voyage vers la Sierra est une étape fondamentale afin de retrouver "l'esprit de l'écrivain".
Nous parcourons le nord du Mexique avec le plaisir de ses particularités, de ses héros nationaux, artistes,etc, et comme tout voyage l'enrichissement est assuré.
Sa quête d'un "passé sidéral" insoumis est vite rattrapé par une réalité bien différente de ce qu'à pu vivre son mentor, Artaud. Les indiens Tarahumara sont pour la plupart ensevelis par la modernité:"les indiens du Creel sont devenus de simples valets".
La vie de ces indiens est prise dans l'étau souvent fatal entre le gouvernement et les Cartels. L'auteur ne peut que constater l'état de déchéance qui sévit dans cette Sierra mexicaine, où l'alcool et la drogue sont devenus les nouveaux dieux.
Mais l'espoir renaît à travers les dernières rencontres de son pèlerinage aux confins de ce monde particulièrement beau dans son absolue cruauté. Je n'en dirai pas plus, car le mystère de ce voyage doit se mériter par la lecture de l'ouvrage.
Je trouve cette écriture percutante de vie, de passion, et cette expérience initiatique courageuse et folle en même temps. Je me demande comment va-t-il se réinsérer dans ce monde moderne qu'il a voulu fuir à tout prix.
En attendant, je lui souhaite de continuer son oeuvre d'écrivain avec sa fougue naturelle et sa poésie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Squirelito
  04 septembre 2019
« A force de voir autour de moi mentir les hommes, mentir sur ce qui fait être idée, ce refus imbécile de s'avancer jusqu'aux idées, j'ai éprouvé le besoin de quitter l'homme et de m'en aller où je pourrai enfin librement m'avancer avec mon coeur ».
Antonin ArtaudLes Tarahumaras – 1936
Des décennies plus tard, un jeune auteur décide de fouler les pas d'Antonin Artaud, de comprendre les sagesses de la déraison du théoricien poète, de s'immiscer dans la communauté des Tarahumaras, d'attraper cette ivresse de la liberté et de goûter au mystère du peyotl.
Le narrateur sombre dans une non-existence, il baigne dans une atmosphère crépusculaire, ne sachant plus où ses pas le guident, la philosophie de l'existence étant un vaste chantier en phase de démolition. Mais partir avec rien, se mettre à nu dans l'immensité du monde et s'ingérer avec les dieux de la civilisation précolombienne sont des moteurs d'une possible mue ou tout au moins la découverte d'un autre possible.
Seulement nous sommes au XXI° siècle et depuis les années 30, le Mexique et la communauté de Tarahumaras ont bien changé. Adieu authenticité, adieu liberté, adieu antiquité, bienvenue au royaume du modernisme et de tous les objets du progrès (ou du contre-progrès). Les Tarahumas et autres peuples Indiens n'ont désormais le « choix » qu'entre deux pouvoirs : celui de l'Etat et sa corruption et celui des cartels avec sa violence. Entre la peste et le choléra…
Pourtant, après les tintements de la déception, l'auteur va pouvoir trouver un chemin, cahoteux, certes, mais qui sera bénéfique, surtout quand il arrive à retrouver le fils du guide d'Antonin Artaud, une boucle bouclée dans le cercle de l'initiation vers l'inconnu.
Un récit de voyage ? En aucun cas. Une grande évasion ? Certainement. Et surtout une danse des forces de l'esprit, ceux des dieux antiques, ceux des Indiens actuels qui continuent à résister à la taxinomie contemporaine.
Felix Macherez raconte comme Antonin Artaud parce qu'il connaît le pouvoir des mots, ceux qui vont gicler, s'envoler, gravir nos pentes de quête vers l'inconnu et ses mystères. Cette succession de vocables comme des pitons ancrés sur la paroi de nos falaises intérieures, qui tantôt nous donnent le vertige, tantôt nous offrent l'inaccessible.
Sans oublier cette foi retrouvée chez l'écrivain. Oh pas une foi absurde, non une foi de doutes, une foi d'ombres et de lumières, une foi métissée avec aucun dogme en particulier. Cette foi qui permet aux êtres humains de se sentir libre et de reconnaître l'humilité de la vie. Peut-être également celle de la mort. Et ainsi, qu'un pays des rêves noirs devienne un pays des rêves en couleur, celui où « la lune illumine la pampa ».

Lien : https://squirelito.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
tristantristan
  22 octobre 2021
Le texte est écrit avec un style rugueux, accentué par un abus de phrases sans verbe. C'est mon ressenti à la lecture. Sur le fond, après 88 pages consacrées à l'arrivée au Mexique qui n'apprend rien de particulier, le reste est une succession de lieux communs qui ne présentent guère d'intérêt. Dans les années 80, j'ai séjourné aussi auprès des curés dans la Sierra Tarahumara, et si j'avais écrit quelque chose à ce sujet, j'aurais davantage insisté sur l'aspect d'une aventure humaine qu'est un tel voyage, plutôt que sur une manière de reportage journalistique de la part de quelqu'un qui est complétement "off". Pour ce faire, il faut vivre avec les Indiens et partager totalement leur intimité. Par ailleurs, toute lamentation est vaine car si l'auteur retourne dans la Sierra dans 50 ans, il pourra aussi déplorer le changement survenu. (Simple opinion).
Commenter  J’apprécie          120
Fuyating
  16 octobre 2019
Je ne sais que penser de ce livre.
Au tout début de ma lecture, j'ai beaucoup aimé le style, la structure des phrases et les mots recherchés.
Mais j'ai fini par m'en lasser et j'ai trouvé que l'auteur en faisait peut-être un peu trop. Je n'ai pas accroché avec les sentiments ressentis par le narrateur, ses "plaintes" et je n'en pouvais plus de ses "phantasmes" (je finissais par lire le texte en me focalisant sur le nombre de fois où ce mot apparaissait
C'est vraiment dommage parce que l'idee de l'histoire était originale et passionnante : le narrateur veut fuir sa situation et part sur les traces d'Antonin Artaud à la recherche des Tarahumaras. Mais l'image sublimée qu'il en a tombe en miette devant la dure réalité : ils sont alcooliques, ne vivent plus vraiment leurs coutumes, sont attirés par l'argent. Ce peuple noble, protégé des vicissitudes de la civilisation n'a finalement plus tenu. La dangerosité des lieux et des quartels de la drogue sont bien mis en lumière, nous y découvrons une population meurtrie et inquiète, un lieu où il ne fait pas bon vivre et où les touristes ne sont pas les bienvenus.
Je n'ai donc finalement aimé que la dernière partie où l'auteur décrit la découverte du peuple petit à petit par le narrateur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MarcLevina
  15 octobre 2019
Trouvailles rares, insolentes, caustiques (j'ai rigolé à haute voix). La langue est belle, très particulière.
Dans Au Pays des rêves noirs, Macherez convoque l'esprit d'Antonin Artaud pour le guider jusqu'à la Sierra Tarahumara. "Un jour, un auteur vient à notre rencontre, dans une forêt obscure ou un appartement faiblement éclairé, c'est selon, et nous invite à le suivre. C'est le début du voyage". La référence à Virgile, dans la Divine Comédie de Dante, est claire.
D'ailleurs, l'auteur débute son récit dans l'enfer (contemporain), puis erre dans le purgatoire (entre Mexico et la Sierra Madre), avant d'entamer son ascension du paradis (le canyon fantasmé après la lecture des Tarahumaras). Mais comment l'atteindre s'il n'est plus qu'un mirage? le monde des Indiens a changé, les rêves d'Artaud se sont noircis, et l'âme antique précortésienne a presque totalement disparu.
L'auteur cherche la transcendance par la littérature et les rites magiques. Il la trouve finalement ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (1)
LaCroix   06 septembre 2019
Premier roman. Dans un texte très émouvant, Félix Macherez raconte comment le livre d’Antonin Artaud lui a fait découvrir la foi.
Lire la critique sur le site : LaCroix
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
tristantristantristantristan   22 octobre 2021
Si je suis allé au Mexique - jusqu'au pays des Tarahumaras d'Antonin Artaud-, si je me suis engouffré à l'extérieur, ce n'est pas pour sortir de moi-même, mais bien pour m'y enraciner.
A cet égard, je suis formel. On a beau chercher quelque chose, le rêve, la transcendance, le passé, l'oubli, la littérature, la perte, la retrouvaille, aller loin, très loin, dans un destin que l'on suppose ne pas être le sien, on ne trouve toujours que soi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
MarcoPolo85MarcoPolo85   31 octobre 2019
Je me retrouve avec eux sur un pied d'infériorité.
Je donnerais toute la frénésie de mon cœur pour obtenir les atomes de leur incapacité sociale, leur incompréhension du monde contemporain, leur inadaptation à une ville de plus de 900 habitants, leur insouciance, leur ignorance, leur étonnement! J'échangerai tout pour quelques dizaines de ces atomes. p147
Commenter  J’apprécie          60
FuyatingFuyating   09 octobre 2019
Tout va bien, à l'exception près que je suis mort.
Ce n'est pas que je n'ai plus rien à voir avec le monde sensible, c'est que dans ce monde, je n'ai plus rien à voir avec moi-même.
Commenter  J’apprécie          60
FuyatingFuyating   24 octobre 2019
Dans son introduction distinguée, chaque mot compte. Le curé croit dans le verbe, contrairement aux Occidentaux qui ne savent plus vraiment ce que les mots veulent dire. Les mots, chez nous, sont devenus plutôt vulgaires. On en fait de la bouillie. Lui préfère mettre toute sa foi dedans. Du sang coule alors dans les veines de ses paroles. Le prêtre, dans son petit coin, répare Dieu. Il est un poète de l'infini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FuyatingFuyating   24 octobre 2019
Tout ça me touche au cœur, et par le chemin le plus cruel.
Le rêve craque, s'effrite et part en lambeaux. Quelques morceaux de ce songe éthéré, et une certaine tristesse me dégringolent dessus. Je rumine mon dégoût et ma mélancolie.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Felix Macherez (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Felix Macherez
En quête de bons livres à lire ? Découvrez l?actualité de Babelio et les livres du moment en vidéo.
En octobre, les éditeurs et libraires spécialisés organisaient comme chaque année le Mois de l?Imaginaire, opération visant à promouvoir la littérature de genre et plus particulièrement la science-fiction, la fantasy et le fantastique. Dans cette vidéo, on vous propose de visiter avec Vincent Ferré la gigantesque exposition JRR Tolkien à la BnF, soit plus de 1000 m2 consacrés à l?auteur du ?Seigneur des anneaux?, à travers des centaines de documents rares.
Retrouvez aussi tous les contenus publiés en octobre et novembre 2019 sur Babelio liés aux littératures de l?imaginaire, ainsi que la dernière partie de nos interviews d?auteurs de la rentrée littéraire d?automne.
0:14 Reportage sur l?exposition Tolkien à la Bibliothèque nationale de France, Voyage en Terre du Milieu
L?événement : https://www.bnf.fr/fr/agenda/tolkien-voyage-en-terre-du-milieu
Notre reportage complet : https://www.youtube.com/watch?v=FyIt92Pcg2o
JRR Tolkien sur Babelio : https://www.babelio.com/auteur/JRR-Tolkien/3993
5:56 Mois de l?Imaginaire : nos articles et vidéos
5 romans de l?imaginaire conseillés par un libraire : https://babelio.wordpress.com/2019/10/01/5-romans-dimaginaire-pour-retourner-vers-le-futur/
5 BD de l?imaginaire conseillées par un libraire : https://babelio.wordpress.com/2019/10/22/5-bd-a-decouvrir-pour-le-mois-de-limaginaire/
5 livres jeunesse d?imaginaire conseillés par une libraire : https://babelio.wordpress.com/2019/10/30/5-livres-jeunesse-a-decouvrir-pour-le-mois-de-limaginaire/
Notre interview d?Eric Marcelin des éditions Critic : https://babelio.wordpress.com/2019/10/11/quand-babelio-rencontre-les-editions-critic/
Notre interview de Rodolphe Casso pour ?Nécropolitains? : https://www.babelio.com/auteur/Rodolphe-Casso/410175#itw
5 livres qui vont vous faire aimer la SFFF : https://www.youtube.com/watch?v=DJcuitpqQMI
8:23 Dernière partie de nos interviews d?auteurs de la rentrée littéraire d?automne 2019
Sofia Aouine : https://www.babelio.com/auteur/Sofia-Aouine/513957#itw
Kevin Lambert : https://www.babelio.com/auteur/Kevin-Lambert/444294#itw
Olivier Adam : https://www.babelio.com/auteur/Olivier-Adam/5708#itw
Nadine Ribault : https://www.babelio.com/auteur/Nadine-Ribault/186037#itw
Felix Macherez : https://www.babelio.com/auteur/Felix-Macherez/514159#itw
Adam Bielecki : https://www.babelio.com/auteur/Adam-Bielecki/518334#itw
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : mexiqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
669 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre