AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Sophie Adriansen (Collaborateur)
EAN : 9782315001330
187 pages
Éditeur : Max Milo (04/11/2010)
3.81/5   13 notes
Résumé :

Le métro parisien, ce n'est pas le pont d'Avignon : on y dort plutôt qu'on y danse. Et pourtant, il suffirait d'ouvrir les yeux pour découvrir un monde différent et riche. Rodolphe, conducteur sur la ligne 2, nous y entraîne. Il a derrière lui vingt ans de vie sous terre. Avec drôlerie et gourmandise, il nous raconte ce territoire tel qu'il se livre à l'homme dans la cabine : les créatures qu'il y croise, les r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,81

sur 13 notes
5
1 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Litterature_et_Chocolat
  03 février 2012
Un voyage savoureux!
Avoir pour guide Rodolphe Macia n'est pas le moindre des plaisirs de cette lecture réjouissante et pétillante de gaité. Conducteur de métro sur la ligne 2 (Nation – Porte Dauphine), ce fringant observateur égrène les anecdotes qui jalonnent son quotidien et raconte l'histoire du métro, avec une légèreté teintée d'un humour désopilant.
.
Au rythme des stations de la ligne 2, Rodolphe Macia dévoile les petits secrets qui, chaque jour, pimentent ses journées de travail. Saviez-vous, par exemple, que les souterrains hébergent, grâce à une température ambiante variant entre 27°C et 34°C aux heures de pointe, une colonie de grillons? Ou encore que lorsqu'un tagueur est arrêté, la RATP est en mesure de prouver l'antériorité de ses méfaits, photographies et analyses d'experts à l'appui? Les deux auteurs prennent un plaisir manifeste à lever le voile sur les mystères insoupçonnés et rocambolesques que recèle le Métro parisien.
[...]
Si vous pensiez que la foule qui envahit chaque jour les trains et les quais préservaient votre anonymat, vous en serez pour vos frais. Préservés de la fureur et du bruit, à l'abri dans leur cabine de pilotage, les conducteurs remarquent les moindres faits et gestes. le visage des gens pressés qui reflète une vraie terreur à l'idée de rater le train à quai; les suicidaires qui errent sur le quai en guettant leur heure; ou encore la jeune fille qui pleure sur un banc. Habitués des souterrains parisiens, vous vous reconnaitrez certainement dans les portraits que dresse avec finesse Rodolphe Macia.
Rodolphe Macia aime son métier, en témoigne ce livre succulent, co-écrit avec Sophie Adriansen. En ces temps troublés, une telle passion, communicative de surcroît, est d'autant plus précieuse qu'elle se fait rare. En refermant le livre on se dit que le temps de trajet de la ligne Nation-Porte Dauphine est trop court, décidément.
Lien : http://litteratureetchocolat..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
liliba
  31 décembre 2010
L'auteur partage avec nous l'amour de son métier, souvent méconnu et dont on aurait parfois une image plutôt négative, et surtout sa passion pour le métro parisien, dans lequel il officie depuis plus d'une dizaine d'année.

Et c'est très amusant de se plonger dans les couloirs du métro, mais avec la vision du conducteur plutôt que celle que nous connaissons en général en tant que passagers. Au fil des pages, on sourit sur les anecdotes qui parsèment la vie dans les couloirs souterrains et surtout on découvre un monde méconnu. Usagers pressés que nous sommes, nous ne faisons pas plus attention au conducteur du métro qu'au fonctionnement des machines ou du réseau parisien (pourtant un véritable labyrinthe, une fourmilière et une organisation rigoureuse afin de palier au moindre problème) et j'ai découvert avec grand plaisir cet univers, qui de plus m'a replongé dans mes jeunes années et ma vie parisienne (j'y ai passé tout de même plus de 10 ans !).

On se promène donc sur la ligne 2, tout en découvrant également d'autres trajets et les spécificités de chacun. L'auteur ne se contente pas de noter les évènements de ses journées, ni de nous relater les différents trucs des parisiens pour ne pas perdre de temps (dont certains sont assez cocasses) ou les aventures qui auraient parfois pu mal finir. Il se prend également à rêver sur les usagers, leur imagine parfois des vies et surtout, ce qui m'a beaucoup touchée car cela va totalement à l'encontre de l'indifférence qui règne à Paris et surtout dans les transports ou chacun évite de regarder l'autre pour empêcher toute tentative de communication, cet employé passionné dépasse parfois ses fonctions pour aider ou soulager des usagers, rendre service, au risque de recevoir un blâme.
Le tout est vraiment intéressant, puisqu'au récit de son métier et de ses expériences, Rodolphe Macia ajoute également des données statistiques ou des informations techniques qui nous font un peu plus découvrir l'envers du décor. Un métier original et pas très facile qu'il ne doit être possible d'exercer à long terme que si on aime vraiment ce que l'on fait. En effet, le conducteur de métro, s'il est entouré de milliers de gens, est cependant toujours seul dans sa cabine. Il passe son temps dans le noir (sauf les chanceux qui officient sur les lignes à ciel ouvert) et doit sans doute faire face à l'ingratitude des passagers, quand ce n'est pas à leur vindicte... On n'imagine de même pas du tout que c'est un travail qui mérite une attention de chaque instant, afin de maintenir un niveau de sécurité optimal pour les passagers et de faire face à toute éventualité (suicides, violences, exhibitionnismes, personnes perdues, SDF, voleurs qui s'enfuient sur les voies...).
Angelita pose dans son billet plusieurs questions que je me suis moi-même posées en lisant et je serai très curieuse d'avoir les réponses de l'auteur !

En final, j'ai trouvé ce petit livre aussi intéressant qu'amusant. On passe un très agréable moment de lecture et on sent vraiment l'attachement de l'auteur à son métro et à son métier. Seul petit regret, cet ouvrage est un témoignage, et donc a opté pour le ton de la conversation, qui à mon goût donne un aspect un peu "léger" ou trop superficiel à l'ensemble.

Lien : http://liliba.canalblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SylHL
  19 mars 2011
Mon résumé :
Rodolphe Macia, conducteur de la ligne 2 du métro parisien nous conte des tranches de vies au fils des stations de métro. Il nous offre son regard sur la vie qu'il voit défiler tous les jours. Il partage également quelques astuces pour les utilisateurs de ce métro. Quelques données statistiques sont proposées en fin de chapitre pour éclairer le lecteur sur son métier et la RATP en général.
Mon avis :
Vous ne prendrez plus jamais le métro de la même façon !
Je lis rarement de livre sur la société mais là j'avoue que je me suis régalée.
Ce document est bourré d'anecdotes, dont quelques unes sont croustillantes, vous en voulez une…ben va falloir lire le livre !! Bon vous aurez en prime l'occasion de rencontrer les auteurs si vous venez à la librairie de 14 mai…
Le ton est super rythmé, à l'image de la vie trépidante de ce métro parisien !
On apprécié les touches d'humour de notre conducteur de la ligne 2, mais aussi les côtés plus sérieux qui nous éclairent sur les conditions du métier.
Qui n'a pas râlé pendant les grèves ? Bien, là, l'auteur nous en révèle un peu plus.
Mais au final, le sentiment que j'ai ressenti, une certaine culpabilité face à ses conducteurs qui nous transportent au gré de nos ballades ou de nos rendez vous, que l'on ignore totalement.
Baigné au sein de la foule des quais de métro, souvent en proie à la crainte de rater notre fameuse rame, qui a pensé au conducteur qui nous observe dans sa cabine ??
Promis après avoir lu ce livre, vous y penserez !!
Lien : http://leschroniquesdhistoir..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sand94
  09 février 2011
Ce livre est la confession d'un conducteur de métro du siècle. de station en station, en suivant la ligne 2, il fait part de ses anecdotes, de ses aventures étranges ou sensibles, parfois terribles. Grâce à lui on pénètre dans la cabine du conducteur, on sent le stress des passagers, les heures d'affluence, les bagarres, les fous qui se jettent sur les voix….
Entre documentaire et récit, ce livre nous fait vivre le métro autrement, non plus du côté usagers, mais bien du côté conducteur, et conducteur qui connaît tous les secrets… comme une initiation, il est sûr que je ne prendrai plus le métro de la même façon…. En lisant ce livre, on n'a moins envie de râler après le métro, parce que on a vécu avec le conducteur pendant presque 200 pages, et on se rend compte que ce n'est pas si simple…
Lien : http://leslivresdegeorgesand..
Commenter  J’apprécie          50
Plumisa
  02 avril 2012
Dans ce récit autobiographique, l'auteur emmène ses lecteurs au coeur de sa passion pour leur faire découvrir et la leur faire partager.
Comme dans chaque métier, celui qui n'y travaille pas ne peut imaginer la partie immergée de l'iceberg...
Il est aujourd'hui assez rare de trouver quelqu'un qui a une telle fierté et un tel amour de son métier ; l'auteur, Rodolphe Macia est de ceux-là, au point d'avoir su écrire un livre plein d'âme pour en dévoiler les moindres facettes ainsi que l'atmosphère particulière.
C'est un autre monde, toute une ambiance souterraine qui se livre avec ses secrets, ses odeurs, ses usagers et ses employés. On y est de plein fouet, on entend le bruit strident des freins, on sent les courants d'air comme le parfum du monsieur qui se tient debout juste à côté…
Le lecteur découvre au fil des pages les coulisses du métro parisien, apprend à reconnaître le pourquoi des incidents, à décrypter les signaux et la façon de gérer la conduite pour mener tout le monde à bon port…ce qui ne se révèle pas forcément aussi simple qu'il y parait !
Ainsi un univers inconnu et passionnant se dévoile, riche d'anecdotes et d'humour, plein d'intérêt, dans un style fluide.
Plus jamais voyageur ne prendra le métro de la même manière !

Lien : http://isabelle-passions.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Litterature_et_ChocolatLitterature_et_Chocolat   03 février 2012
Oui, je vous vois, je vous observe, je vous épie. Je vous donne des prénoms, je vous attribue une origine, une profession, un conjoint, des enfants ou une perruche, un drame ou une bonne nouvelle, une histoire en somme.
Cela changera-t-il quelque chose en vous, la prochaine fois que vous prendrez le métro? Aurez-vous davantage conscience de l’image que vous véhiculez, de l’idée que l’on peut se faire de vous, de la case dans laquelle vous entrez?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Rodolphe Macia (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rodolphe Macia
Je vous emmène au bout de la ligne, vidéo promotionnelle
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1136 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre