AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811207686
Éditeur : Milady (22/06/2012)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 53 notes)
Résumé :
À la mort de son frère, Charles Draysmith devient le marquis de Knightsdale et, avec ce titre, hérite de la garde de ses jeunes nièces désormais orphelines.

Incapable de s'en occuper seul et soucieux de fuir les assiduités des coureuses de dot, il propose un marché fort pratique à Emma Peterson, la gouvernante des demoiselles.

Pour toute réponse, cette dernière lui lance un chien en porcelaine à la tête... Le nouveau marquis devra davan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Hillel
  12 juillet 2013
Voilà qui n'est absolument pas mon genre de livre. Je m'étais déjà fait la réflexion en lisant la série des "Highlanders" de KMM. Je m'étais dit, mais que c'est cu-cu, fleur bleue, voire niais, pourquoi lis-je ça?
La raison: une lecture assez rapide, agréable et très très légère.
Nous suivons Charles, fraîchement auréolé de son titre de marquis dont il vient d'hériter à la mort de son frère aîné. Il hérite de l'immense domaine et de deux nièces, attachantes à souhait, en grand manque affectif. Aussitôt qu'il fait leur rencontre il est charmé, mais surtout charmé par leur gouvernante provisoire. En effet, Emma, fille du pasteur, n'est autre que la jeune fille qui jouait avec Charles dans leur jeunesse. Elle a aujourd'hui 26 ans, n'est toujours pas mariée, car elle s'est occupée d'élever sa soeur à la mort de leur mère. Serviable comme une bonne fille de pasteur, elle s'occupe donc de l'éducation des deux petites orphelines en l'absence de leur gouvernante. C'est ainsi que Charles (re)fait sa connaissance. Charles voit là une très belle opportunité d'éviter d'être une proie des jeunes célibataires de la haute société, il propose illico presto, comme pour se débarrasser du problème, d'épouser Emma.
Le premier chapitre est assez drôle, Charles tombe sous le charme en un clin d'oeil, et Emma montre son petit caractère. Vexée par une offre si rapide complètement intéressée et dénuée de sentiment, elle lui balance un bibelot à la figure. je me suis dit, tiens elle a du caractère on risque de s'amuser davantage dans ce tome.
Ainsi, tout le livre sera un va et vient de "je te veux moi non plus", je t'embrasse je te gifle en retour, même si j'ai aimé ça...
Une grosse caricature!
Notamment celle de la virilité masculine. Je vous passerai les détails des nombreuses scènes où le monsieur a des difficultés "énormes" (c'est le cas de le dire) à maintenir son organe dans son pantalon...dés qu'il croise sa dulcinée. Un poil exagéré... Cela en devenait assez risible et répétitif... mais bon, je pense que l'auteur a essayé de nous faire rire avec cela. Un échec pour ma part, mais peut être qu'avec d'autres lecteurs, le comique de ces situations a bien marché.
J'ai trouvé l'histoire assez vide, le couple se tourne autour pendant plus de 200 pages, sans qu'il y ait une histoire parallèle pour agrémenter. Certes il y a un personnage suspect dont nous découvrirons les manigances à la fin. Mais pour le reste ce fut quand même du très light.
Effectivement j'ai dévoré le livre, car tout se lit avec une aisance hallucinante et j'ai bien aimé certaines situations cocasses. Comme lorsque les vieilles bonnes femmes se mettent à donner leurs conseils sexuels à la jeune Emma qui n'y connait rien de rien...
Mais dans l'ensemble j'ai trouvé cette héroïne en question niaise, elle montre un certain caractère, alors j'ai cru à un peu plus de piquant. Mais au moindre baiser de Charles elle fond comme une véritable glace au soleil, file une baffe pour faire croire qu'elle n'est pas une fille facile, et part aussitôt rêver de ce dernier entre ses draps. On est dans la romance par excellence, ne cherchez pas d'intrigue un tant soit peu recherchée, peu de psychologie ou d'émotion... Non tout n'est que caricatures et baisers enflammés...
Les amatrices du genre trouveront certainement leur compte. Moi je ne sais trop...je n'ai pas de point de comparaison, ne lisant pas d'autres romances je ne peux réellement pas me faire une idée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Blackbird
  19 avril 2017
Nous faisons ici la connaissance de Charles devenu marquis suite à la mort de son frère et son épouse dans un tragique accident. Charles, qui pensait pouvoir mener à Londres une existence insouciante et sans attaches, hérite donc du domaine familial à la campagne et de toutes les obligations qui en découlent et se voit propulsé au statut de "papa" en devenant tuteur légal des deux filles de son frère. Fort heureusement pour lui les deux fillettes sont adorables et ne manquent pas d'humour.
Malgré ses réticences premières, Charles prend son nouveau rôle très à coeur et prend même plaisir à cette nouvelle place dans la haute société. Il s'acquitte de ses nouvelles tâches avec engouement dont celle de se trouver une épouse qui lui donnera l'héritier tant espéré. Lorsqu'il retrouve Emma qu'il n'avait pas revu depuis l'enfance, son choix est tout trouvé : elle sera sa marquise. Il faut dire qu'il connait très bien Emma puisque petite fille elle suivait Charles comme son ombre, ce qui lui a d'ailleurs valu son surnom "L'Ombre" au sein de leur petit cercle d'amis.
Charles va donc entreprendre une cour assidue pour conquérir le coeur de la têtue et effarouchée Emma. Emma, fille de pasteur, qui ne connaît rien à l'amour. . . mais alors quand je dis rien c'est strictement rien avec un gigantesque "R". Ce sont pour moi les seuls moments pénibles du livre. Je déplore que Sally Mackenzie ait fait d'Emma Peterson un personnage si niais !
En dehors de cela le cocktail amour, contexte historique (dans la haute société au XIXème siècle), suspens autour de la mort du frère de Charles (est-ce un accident ou un meurtre) est plutôt bon. J'ai apprécié ce second tome de Noblesse Oblige même si au fil de ma lecture je me suis dit qu'après ce tome je changerai de registre de lecture car je commence un peu à me lasser (il faut dire que j'ai enchaîné les tomes un et deux). J'ai besoin d'alterner avec un genre différent. Néanmoins les livres de Sally Mackenzie restent agréables à lire : détente et légèreté assurées. Je lirais les tomes suivants car elle a su me donner l'envie de savoir ce que deviennent les autres personnages et parce qu'elle parvient à nous transporter sans difficulté dans leur monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tiphaine59
  25 janvier 2013
Le tome 1 avait été une bonne lecture mais sans plus . Si j'avais beaucoup aimé le personnage de James m'avait énormément plu de par sa douceur et son humour, le personnage de Sarah m'énervait beaucoup trop . Trop naïve, un coup c'était oui un coup c'était non et puis la fin bâclée m'avait également beaucoup déçue.
Dans ce tome 2 aucun nuage noir à l'horizon, tous les défauts que j'avais trouvé au tome 1 ont été corrigé et je peux vous le dire j'ai savouré comme il se doit ce tome 2.
A la mort de son frère Charles Draysmith hérite du titre de Marquis et du domaine de Knightsdale mais aussi par la même occasions de la garde de ses deux nièces qu'il n'a pour ainsi dire pas connu. Ce nouveau titre ne l'enchante guère, lui qui préfère vaquer à ses occupations. Il sait que maintenant qu'il est Marquis il va devoir faire face à une horde de jeunes filles en fleurs qui vont vouloir l'épouser. Pour échapper à ça il a une solution tout trouvée : proposer à la gouvernante de ses nièces, Emma Peterson, de l'épouser . Mais celle ci ne souhaite pas se marier parce qu'il le faut, elle veut faire un mariage d'amour.
Charles dès lors va tenter de lui faire changer d'avis et la convaincre de l'épouser.
Comme dans le tome 1 le schéma est le même, mais il y avait dans ce tome 2 ce petit plus qui a fait que ... J'y ai plongé avec délice. J'ai eu un gros coup de coeur pour les personnages. Si Charles paraît pressé - même trop pressé - pour les mauvaises raisons, il se rend compte peu à peu qu'il a des sentiments réels pour Emma.
Emma est ce qu'on appelle une vieille fille, fille du pasteur elle a 26 ans et n'a jamais vraiment connu l'amour. Ou tout du moins elle n'a jamais voulu se laisser tomber amoureuse car son coeur est pris depuis de nombreuses années par ... Charles. Si le côté nunuche de Sarah m'avait agacée dans le tome 1, ici le côté nunuche - bien qu'exagéré - d'Emma m'a beaucoup plus touché, j'ai trouvé ça mignon et surtout assez drôle ! Surtout quand elle demande à Charles s'il ne souffre pas ( quand il a son érection ). Les personnages secondaires sont aussi haut en couleur et j'ai eu un véritable coup de coeur pour la tante de Charles qui m'a fait mourir de rire !
En ce qui concerne l'intrigue secondaire, elle prend ici beaucoup moins de place pour laisser un plus grand espace à la romance et j'ai trouvé ça très bien, surtout que cette deuxième intrigue est beaucoup plus plausible par rapport à celle du tome 1.
Pour le style de l'auteur , rien à redire , toujours aussi vivant et fluide. Les dialogues sont justes savoureux et remplis d'humour tout ce que j'aime !
J'ai laissé du temps entre la lecture du tome 1 et la lecture du tome 2 et je pense que je vais faire de même avant de lire le tome 3. Pour moi il est préférable de laisser du temps pour ne pas faire une overdose en enchaînant les tomes !
Lien : http://accroauxmots.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ichirin-No-Hana
  30 septembre 2014
J'avais trouvé le premier tome vraiment pas mal, avec notamment beaucoup d'humour.
Ce deuxième tome m'a cependant ennuyé. Les personnages sont extrêmement fade et on ne peut pas vraiment dire qu'il y a une intrigue. L'histoire d'amour est ennuyante comme pas possible.
Ça faisait bien longtemps que ça ne m'était pas arrivé mais je n'ai pas réussi à le terminer. Je suis particulièrement déçue car je pensais avoir trouvé une série mêlant romantisme et historisme pas trop mal...
Commenter  J’apprécie          70
Lady_K
  21 août 2015
Charles Draysmith pensait pouvoir vivre tranquillement, étant le cadet de la famille, loin des mondanités et autres réjouissances propres à la noblesse. Mais la mort tragique de son frère remet tout en cause. C'est désormais à lui d'endosser le titre de Marquis… et d'assumer toutes les responsabilités qui lui sont attachées. La première et la plus importante étant bien entendu d'assurer la descendance…
Sauf qu'il n'a pas envie de faire comme tout le monde. Les jeunes femmes qui se pressent au portillon ne l'intéressent pas, elles sont trop hypocrites, mondaines et cupides. Pourtant, il ne peut pas y couper, il doit se marier car il a pour mission de perpétuer la lignée… C'est là qu'il a une idée de génie (sic) : épouser la gouvernante de ses nièces. C'est une amie d'enfance, il la connait bien et sait qu'elle ne lui causera pas d'ennuis. Pour lui, c'est tout vu. L'affaire est dans le sac. Sauf que cette dernière, Emma, n'est pas de cet avis. Elle ne veut pas se marier par convenance ou devoir. Elle a beau être vieille fille, elle rêve d'un mariage d'amour. Cette proposition la blesse d'autant plus qu'elle est amoureuse de Charles depuis toujours… alors être la roue de secours, très peu pour elle !
Ce deuxième tome reprend les mêmes ingrédients que le premier. Un noble sûr de lui, une roturière naïve, une attirance entre eux mais une union « impossible » jusqu'à ce qu'ils tombent finalement dans les bras l'un de l'autre, un méchant qui vient contrarier les plans et une fin heureuse. Je n'irai pas jusqu'à dire que seuls les prénoms ont été changés, car les deux histoires sont tout de même différentes, mais j'ai été très surprise de retrouver presque exactement le même schéma.
Le petit plus, par rapport au premier tome, ce sont les nièces. Elles sont malicieuses et rajoutent un peu de piment à l'intrigue. Car évidemment, elles ne vont pas rester les bras croisés. Au contraire, elles vont tout faire pour rapprocher les deux tourtereaux. Leurs manigances sont touchantes et drôles. Ce sont les personnages que j'ai le plus appréciés. Pour ce qui est des autres… Charles est à la limite de l'arrogance tant il est sûr de son charme. de plus, sa manie d'appeler Emma « chérie » dès les premières pages alors qu'ils ne se sont pas vus depuis dix ans et qu'il n'a de toute façon jamais fait attention à elle auparavant est agaçante. Emma est plus touchante de par la pureté de ses sentiments et de son innocence. Mais elle reste beaucoup trop naïve.
En conclusion, une lecture sans véritable surprise. On sait dès le début comment cela se terminera, d'autant plus que la trame est la même que celle du premier tome. Mais cela n'est pas gênant avec ce type de lecture.
Lien : http://antredeslivres.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Milka2bMilka2b   07 janvier 2014
—Ne m’avez-vous pas entendue, milord? Je ne vous ai pas autorisé à m’appeler par mon prénom.

—Eh bien ma chère Emma, je suis absolument désolé mais je vais quand même prendre cette liberté. L'une des choses que j’ai apprises à Tannée est de demander poliment mais, lorsque quelque chose est essentiel à votre survie, de se servir... Poliment, bien entendu. Et je suis certain que l’utilisation de votre superbe prénom, Emma, est absolument essentielle à ma survie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
FifrildiFifrildi   27 juillet 2016
- Était-ce cela que cachait votre serviette, ce matin?
- Oui, répondit Charles en réprimant un fou rire. En général, je le garde sur moi.
- Mais comment pouvez-vous ranger cela dans votre pantalon?
- Il se dégonfle si nécessaire, dit Charles en déposant calmement le bougeoir sur la table de chevet.
Commenter  J’apprécie          40
FifrildiFifrildi   27 juillet 2016
Emma leva les bras pour rejeter ses cheveux en arrière, ce qui eut pour effet de tendre le tissu de sa chemise de nuit sur ses seins. Charles ferma les yeux et psalmodia une prière muette, dans l'espoir de ne pas céder à la tentation. Il formula également le voeu de ne pas être en train de baver.
Commenter  J’apprécie          40
FifrildiFifrildi   26 juillet 2016
La froideur de ses paroles créait un contrepoint intéressant aux flammes qui brûlaient dans ses yeux. Charles comprit alors qu'il fallait envisager un repli stratégique. Mais il s'était déjà trop engagé en territoire ennemi. Il devait charger, sabre au clair.
Commenter  J’apprécie          40
cici899cici899   03 août 2016
- Auriez-vous l'obligeance de rappeler votre chien, ma chérie ? Á moins bien entendu que vous ne souhaitiez en voir davantage que ce qui s'offre déjà à votre examen. Cela ne me gênerait pas, bien entendu. Je suis toujours prêt à faire plaisir à une dame. Voulez-vous que je laisse Prinny partir avec la serviette ?
Commenter  J’apprécie          30
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3539 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..