AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782811208189
408 pages
Milady (24/08/2012)
3.32/5   28 notes
Résumé :
Il est temps pour Miss Margaret Peterson de se marier, et elle décide de trouver un époux qui partage sa passion pour l’horticulture. Malheureusement, le premier individu qui répond à ce critère entraîne la jeune femme dans un jardin pour s’y comporter comme un rustre. John Parker-Roth est un gentleman, un vrai, et il vole au secours de Meg. Lui-même ne vit que pour les plantes et les fleurs et cette jeune femme fraîche comme une rose saura peut-être l’émouvoir.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,32

sur 28 notes
5
1 avis
4
3 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

Kellmyn
  11 janvier 2021
J'ai bien aimé, mais étrangement c'est le premier tome de la série qui me laisse sur ma fin.
Un problème d'équilibre peut-être. Des parties qui m'ont semblé superflues quand d'autres me manquent clairement une fois ma lecture achevée...
Non que j'en demandais beaucoup plus; l'histoire m'a parue tirée en longueur à certains moments et cela frôlait le pénible quand les mêmes questionnements revenaient presque dans les mêmes termes et pour les mêmes conclusions... (Einstein, les répétitions, la folie, tout ça...)
Sur le papier, Meg est une jeune fille moderne, sans doute trop pour son temps. Mais passés une dizaine de pages, on se retrouve avec une jeune femme bornée, égocentrique et immature... Un peu comme l'héroïne du tome 2, Emma... sa soeur... Sauf que dans le tome 2, l'exubérance d'Emma était modérée par la pondération et la pertinence de sa jeune soeur, alors que dans celui-ci Emma est présentée comme quasi-hystérique , absurdement têtue et incapable de dialogue, quand Meg... s'en montre à peine digne.
John fait un héros sympathique et passe-partout. Ni un chevalier blanc, ni un amoureux transi de la première heure. Juste un homme honnête, scrupuleux et soucieux des sentiments des autres: un homme bien et ordinaire en somme... Et ça fait du bien un peu de normalité dans ce flot de situations incongrues et de personnages un peu "too much".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mara
  23 janvier 2014
Que ce tome est fouillis! Et long! Pourtant le couple mis en avant ici me plaisait beaucoup. On connaît Meg depuis le tome 2 et Parks (John Parker-Roth) depuis le 3. Et j'avais hâte de les voir évoluer ensemble. Et le début semblait prometteur. Et puis l'auteur a décidé de s'en mêler. Et de nous raconter certains passages depuis le point de vue de Meg, puis de nous raconter le même passage du point de vue de Parks. du coup, ça traîne en longueur. Et comme nos deux héros ne sont pas des rapides pour comprendre qu'ils sont fait l'un pour l'autre, il va falloir des nombreuses péripéties et beaucoup d'aides pour qu'ils ouvrent enfin les yeux.
Et que dire du nombre de personnages secondaires de ce tome! On s'y perd! Déjà on retrouve les couples des trois premiers tomes. Jusqu'à là rien de plus normal puisqu'ils sont liés à Meg et Parks. Mais là où ça se complique c'est qu'ils ont tous au moins un enfant. Et qu'on s'y perd dans les noms. Par exemple, prenez le premier fils de James et Sarah (tome 1): il s'appelle soit le marquis de Lexington soit Lord Walthingham selon le moment. Mais c'est le même enfant. Et moi, ce changement de nom ça me gène. Pourquoi ne pas garder le même nom tout du long.
Autre soucis dans ce tome, c'est le changement de personnalité de certains personnages. Sally MacKenzie nous a transformé Emma (tome 2) en véritable harpie. Certes elle a de la personnalité, mais ici c'est une vraie mégère! Je ne sais pas comment son mari fait pour la supporter.
Et que dire du traitement de Lady Felicity. Dans le tome 3, c'était la méchante. Ici l'auteur nous la montre sous un nouveau jour. Elle a quand même été très loin pour nuire à Lizzie et là elle devient amie avec Meg.
On a également un aperçu du couple du tome 5 (qui se passe en parallèle du tome 1) et à la lecture de ce tome 4, je n'éprouve pas beaucoup de sympathie pour l'héroïne.

Bref un tome qui m'a déçu de bien des façons. A voir si Sally MacKenzie arrive à remonter le niveau avec le tome suivant.

Lien : http://mondedemara.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
marina-76
  06 avril 2015
Comme d'habitude, je ne commence jamais une série par le premier tome. Résultat, je m'emmêle les pinceaux dans les nombreux prénoms et noms de famille de l'univers de Noblesse Oblige. Heureusement, après quelque chapitres et retour en arrière, je comprend enfin les liens entre chaque personnage ! Et je ne suis pas déçue ! Meg et John sont attachants et très pince sans rire, j'ai adoré leur relation volcanique. Pour l'époque, Meg est une jeune femme très sûre d'elle et presque avant-gardiste dans sa façon de penser, par exemple, elle n'hésite pas une seule seconde à se déguiser en homme pour se rendre à une réunion d'horticulture réservée à la gent masculine.
J'ai vu que quelques lecteurs/lectrices ont été dérangé(e)s par le fait que certains passages ont été rédigés du point de vu de Meg, puis du point de vu de John. Personnellement, cela ne m'a pas déranger puisqu'il n'y a (à tout casser) que deux passages écris de cette façon.
En tous les cas, j'ai hâte de lire les autres tomes de cette série qui ont l'air tout aussi prometteur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Candyshy
  23 novembre 2015
Quel plaisir de retrouver les personnages de cette saga, j'avais beaucoup aimé les trois premiers tomes. Les personnages sont toujours attachants et drôles. J'ai passé une nouvelle fois un bon moment avec les héros de Sally MacKenzie.

Cette auteure amène énormément d'humour dans sa saga, il arrive toujours une multitude de quiproquos et c'est très amusant.

Ce tome ne déroge pas à la règle et nos héros vont de situations cocasses en situations cocasses. C'est très amusant. Tout le monde met son grain de sel dans les événements, on rigole beaucoup.

Les deux personnages principaux sont deux vraies têtes de mules, j'ai beaucoup aimé leur caractère et leur indépendance. Mais je suis déçue que l'auteur ait choisi de ne pas trop les faire interagir ensemble. C'est très dommage !

C'est la différence notable qu'il y a entre ce quatrième tome et les premiers qui étaient plus accès sur les couples principaux qui passaient quand même pas mal de temps ensemble.
Là, Meg et John se croisent de temps en temps mais la grande majorité de l'histoire se passe avec d'autres personnages qui interviennent plus que leur propre romance.

Cela n'empêche que s'était très agréable de retrouver les couples que l'on avait vu précédemment. Et surtout un, que l'on voit beaucoup ici, pour notre plus grand plaisir.

Il y a pour moi quelques longueurs dans ce tome-ci. On est quand même bien dans l'histoire et on tourne les pages avec entrain. Cela reste une lecture amusante, une mignonne romance. Voilà le petit bémol vient du fait que l'on ne voit pas assez le couple ensemble.

Je suis contente d'avoir retrouvé la plume de l'auteure qui est très rafraichissante et drôle. Je vais continuer la série plus assidûment pour enfin finir une saga. Je vous conseille ces petites romances divertissantes et adorables.
Lien : http://www.auboudoirdecandys..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lady_K
  15 décembre 2015
Miss Peterson ne saute pas de joie à l'idée de se marier. Mais si elle veut continuer à consacrer tout son temps à l'horticulture, c'est une case par laquelle elle va devoir passer… Elle s'y résigne mais n'a pas dit son dernier mot. Puisqu'elle doit trouver un époux, autant chercher parmi les férus d'horticulture. Elle se met donc en quête d'un mari… et va de mésaventures en mésaventures.
Pour être tout à fait honnête, il ne faut pas s'étonner des malheureuses aventures que vit Margaret. Car l'éditeur travestit la réalité dans son résumé. Il faudrait plutôt écrire : « La jeune femme entraine le premier individu qui répond à ce critère dans les buissons et s'étonne qu'il s'y comporte comme un rustre. » La jeune femme se conduit bel et bien comme une allumeuse et récolte donc les fruits qu'elle sème. le pire étant qu'elle n'en tire aucun enseignement, puisqu'elle n'hésite pas à recommencer ! Heureusement pour elle, John Parker Roth, en parfait gentleman, veille et lui vient en aide à de multiples reprises.
Meg et John, un couple qui semble évident tant ils vont bien ensemble. Et pourtant, ils ont tous deux des oeillères. Elle, elle a peur d'être un fardeau pour John. Lui, il pense que son absence de titre l'élimine immédiatement de la course…
En conclusion, fidèle à elle-même, l'auteur nous offre encore une fois une héroïne-boulet. Cependant, j'ai apprécié l'intrigue pleine de rebondissements plus ou moins attendus.
Lien : http://antredeslivres.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
paraty62paraty62   30 mai 2013
Non. Il ne pouvait décemment pas souhaiter cela à quiconque. Qui plus est, Miss Peterson avait semblé absolument terrifiée lorsqu’il était arrivé sur les lieux. Elle n’avait sans doute pas imaginé de quoi l’individu était capable.
Mais pourquoi diable avait-elle demandé à Bennington de faire un tour dans le jardin avec elle ?
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : agressionsVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2637 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre