AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 225308672X
Éditeur : Le Livre de Poche (22/03/2017)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 229 notes)
Résumé :
Une mère accablée par la mort de son enfant. Un capitaine de police déterminé à lui faire justice, jonglant entre tensions familiales et obligations professionnelles.
Une femme fuyant son passé, résolue à construire une nouvelle vie...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (125) Voir plus Ajouter une critique
Stelphique
29 janvier 2016
Pourquoi je l'ai choisi:
Suite à une proposition de Masse Critique Privilégiée de la part de Babélio, je me suis vue sélectionner avec grand plaisir pour ce thriller psychologique! Ravie et empressée de découvrir ce qui se cachait derrière ses lignes, je souhaitais également remercier ce site pour sa confiance!
Ce que j'ai ressenti:…Un bel uppercut livresque!
Cher Lecteur,
Si jamais tu te laisses tenter par ce thriller, il faudra t'attendre à:
•Te laisser Percuter par un drame qui te fera monter les larmes aux yeux.
Te Laisser Partir sur une plage pleine de charme, une contrée ou le ciel et la mer se ligue dans les remous écumeux de ton esprit. le froid saura rentrer à l'intérieur de ton corps, tout autant que les grains de sable. Un thé sera toujours bienvenu pour réchauffer une atmosphère glaciale.
•Te laisser Prendre un coup de poing en pleine figure, une fois que le monstre se révèle au fil des pages. La dureté de cet uppercut tient à la qualité d'un thriller qui prend son temps, pour mieux te bousculer.
•Te laisser Pourrir dans ta culpabilité, car tu as jugé trop vite un fait divers insupportable, sans en avoir les tenants et les aboutissants. Bravo à l'auteure d'avoir mis en lumière le comportement de deux femmes, impliquées de façon très différente dans le même accident. Je trouve le résultat très réussi, et je lui dis « Chapeau bas pour un premier roman! », il tient la route, nous surprend, nous enivre, nous bouleverse. Les émotions nous submergent tellement qu'il nous est impossible de lâcher ce livre de toute la nuit.
•Te laisser Poudrer les yeux, et apprécier la construction de l'intrigue. Elle t'emmènera vers une fin à couper le souffle.
•Te laisser Porter par une équipe de flics pour laquelle ton empathie va les faire rentrer dans ton estime. Des comportements humains bien mis en scène, dans lesquels, on ressent le vécu de l'auteure.
J'espère t'avoir convaincu, cher lecteur, de pousser ta curiosité vers cette nouveauté 2016!

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          693
Ydamelc
13 février 2016
ENORME !!!
Ça ! C'est fait !
Maintenant, je vais vous dire un peu comment j'en suis arrivée à lire cette merveille.
Parce que, c'est un peu grâce à vous !
Il y a quelques semaines, j'ai découvert la quatrième de couv' et je m'étais dit qu'à l'occasion, pourquoi pas, je le lirais. Sans plus...
Mais vos critiques ont commencé à tomber, ici, et à franchement m'intriguer...
Convaincue que ce livre était déjà en poche, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs (?!!!?), je ne l'ai tout de même pas placé dans mes priorités à dénicher...
Jusqu'à ce que je le découvre, là, parmi les nouveautés de la semaine, lors de ma sortie hebdomadaire en librairie !
Si vous commencez à me connaître un peu, vous savez que je résiste très rarement à un livre qui me fait les yeux doux...
Donc ! Hop ! Embarqué !
Et très vite, lecture en cours...
La première partie m'a fait un peu penser à Les gens heureux lisent et boivent du café d'Agnès Martin Lugand. Triste, tentative de reconstruction, après le drame...
Puis, les dernières lignes sont arrivées...
Yeux ronds, mâchoires pendantes, keskispasse ?!!!?
Retour en arrière pour être bien sûre que le cerveau n'a pas déconnecté...
Eh ! Non !
Choc !
Vous comprendrez que le thriller débute vraiment à partir de là !
J'avais eu ce genre de réaction en dévorant Robe de marié de Pierre Lemaitre. La quatrième de couverture ne m'avait pas motivée plus que ça et grosse claque à la lecture !
Et comme ce dernier, je place Te laisser partir de Clare Mackintosh (je retiens ce nom) très très haut ! Au sommet même de mon "top bouquin qui déchire !"
Ce livre torture le cerveau, remue les tripes, te met les larmes aux bords des yeux, te donne envie de tout envoyer valser, t'indigne, te fait hurler de rage !!!
...
Vous l'avez compris !
Merci !!!!
Merci à vous tous pour vos critiques qui m'ont convaincues de me plonger dans ce thriller magistral !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6317
Nastie92
11 février 2016
Voilà un roman à la construction recherchée.
Clare Mackintosh joue sur les changements de rythmes et distille les surprises quand bon lui semble.
Mon premier est une partie assez lente (trop lente même... je commençais honnêtement à m'ennuyer ferme) : le réveil n'en a été que plus brutal lors du coup de théâtre final ! Je me suis vraiment dit : "Mince, je me suis fait complètement avoir !".
Mon second est une partie nettement plus animée dans laquelle le livre devient très addictif, l'envie de savoir vous poussant à tourner les pages, encore et encore.
Mon tout donne une lecture plaisante.
Dans ce premier roman, Clare Macintosh montre des qualités certaines, mais en lectrice difficile je noterais sur son bulletin : "C'est encourageant, poursuivez vos efforts."
Pourquoi ? Parce que si ce thriller est prometteur, il n'est pas exempt de défauts ni de clichés inhérents au genre : les deux enquêteurs sont forts sympathiques mais assez caricaturaux, l'histoire d'amour entre Jenna et Patrick est un peu trop rose bonbon à mon goût, pour ne citer que ces deux aspects.
L'ensemble donne tout de même une lecture agréable, un polar qui se lit vite et nous donne l'occasion de faire une petite promenade sur les plages anglaises.
Je remercie chaleureusement Babelio et les éditions Marabout : c'est toujours un plaisir de découvrir un nouvel auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          502
michfred
27 janvier 2016
Clare Mackintosh a été flic, elle a dû démêler un accident mortel suivi d'un délit de fuite, elle a également perdu un enfant. Son livre a le goût du vrai, du vécu.
J'ajoute qu'elle sait écrire, créer une atmosphère...et duper son lecteur...ou sa lectrice. Je me suis fait rouler comme dans un bois jusqu'à la page 200...Donc je ne vous dirai rien de l'intrigue, du tour stylistique qui vous jette de la poudre aux yeux pendant la moitié du livre: se faire dessiller est un des plaisirs de la lecture!
Quant au sujet, il est simple: une voiture renverse et tue un enfant un soir de pluie, puis prend la fuite, les témoins se dérobent, les flics enquêtent.
Autant certains polars mal torchés comme le Chuchoteur par exemple vous épuisent et vous lassent à coup de sensations fortes et d'un manque total d'effet de réel -époque, lieux, épaisseur des personnages- autant ici la narratrice prend son temps -et son pied- à évoquer la vie quasi banale d'une petite brigade non loin de Bristol, à recréer la vie d'un petit hameau anglais, un vrai refuge pour les femmes rompues, les chiens perdus et les amateurs de houle, avec son camping accueillant, son véto sexy, ses pêcheurs rudes , ses cottages mal clos, ses grandes plages, ses sentiers côtiers en bord de falaise. On y croit, on s'y croit, au point qu'on se demande même jusqu'à la page 200 si on ne s'est pas trompé de genre..Où est le thriller? On ne serait pas plutôt chez un de ces délicieux romanciers anglais qui vous font déguster leur thé à la bergamote et leur marmelade d'oranges jusqu'à ce que vous criiez grâce? Au pire, on craint l'arrivée de Miss Marple, son chapeau de travers, venue nous expliquer comment elle a trouvé le coupable pendant qu'on pensait à autre chose et qu'on regardait les lettres écrites sur le sable...
Rassurez-vous: on a la réponse après la page 200. Très vite, alors, on ne peut plus refermer le livre tant l'adrénaline comme la petite bête monte, monte, monte...
Jusqu'à la dernière ligne, affolante d'ambiguïté, c 'est un thriller efficace- même s'il se fait un peu désirer, tant l'installation de l'ambiance et des personnages prend son temps..
Sans rien vouloir dévoiler, il joue sur les apparences -toujours trompeuses, comme on sait :où sont les victimes, où les bourreaux?... La police , la famille, les proches, personne n'a les clés secrètes qui permettent de sonder les coeurs et les âmes, et le lecteur encore moins que quiconque, puisque c'est une loi du genre de le mener en bateau ...
Je remercie les éditions MaraBooks et Masse critique de Babélio pour ce grand moment d'erreur bientôt suivi d'affolement!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          416
iris29
22 janvier 2016
Ami(e) Babelio, soit sans crainte , cette critique ne dévoilera rien , ma dévotion littéraire me l'interdit .
Au commencement ,il y a un accident .
Il fait nuit, une voiture renverse un petit garçon de cinq ans . le chauffard ne s'arrête pas. La mère de l'enfant , choquée , n'a pas fait attention au modèle de la voiture , ni à sa couleur . Concentrée sur sa douleur , elle ne sait même pas s'il s'agit d'un homme ou d'une femme .
La plume de Clare Mackintosch est simple , fluide, elle aligne les mots , elle est efficace .
Elle alterne les chapitres , nous sommes tour à tour avec la mère, puis dans le commissariat chargé de l'enquête .
C'est là qu'intervient le CV de l'auteur qui fut 12 ans dans la Police . Et ça se sent .
Son commissariat est vivant, les rapports entre supérieurs et inspecteurs sonnent juste . Le fragile équilibre entre un métier dur , les heures sup' , et la vie de famille , est brillamment évoqué . La promiscuité entre collègues de sexes opposés et la complicité que cela peut engendrer ,aussi .
La police ne trouve rien, et la mère s'enfuit au bord de la mer , pour survivre, loue un cottage et se fait oublier.
Elle est bizarrement seule , très très seule. Trop seule .
La 1° partie s'achève sur un coup de tonnerre , un rebondissement .
[Par honnêteté , je dois vous dire que je n'avais pas vu venir le truc .. Je fais partie des lecteurs qui aiment se faire embarquer, surprendre, voire malmener ...Je ne cherche pas à deviner la fin, si je la devine , c'est que le livre était faible... ]
On croit voir où l'auteur veut nous amener, et son roman s'assombrit encore . Le thème du deuil impossible était triste, le sujet change mais reste tout aussi grave .
Le lecteur monte au filet ; quelques rebondissements plus tard , on croit connaitre la fin , et hop ! Balle de match sur la dernière ligne...
Clare Mackintosh a un revers impressionnant (!) , et son roman est très agréable à lire.
Merci à Babelio et aux éditions Marabooks pour ce joli cadeau de début d'année et pour ce partenariat ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Citations & extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris2920 avril 2017
Il faut que je retrouve mes esprits . Ils vont m'emmener dans une salle d'interrogatoire , je suppose, me suggérer de faire appel à un avocat . Ils vont me poser des questions et je vais répondre le plus calmement possible . Je ne vais pas pleurer ni chercher des excuses . Ils vont m'inculper , j'irai au tribunal et ce sera fini . Justice sera enfin faite . Est-ce que c'est comme ça que ça marche ? Je n'en suis pas certaine . Tout ce que je sais de la police , je l'ai glané dans les polars ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
AmbagesAmbages23 janvier 2016
— Encore des livres ?
— C'est plus fort que moi, répond Patrick avec un grand sourire. Il y a surtout ici des livres de cuisine que ma mère m'a donnés, mais il y a aussi quelques polars. Je peux lire n'importe quoi du moment que l'intrigue tient la route.
Il commence à débarrasser la table et je m'adosse à ma chaise pour l'observer.
*Et si je te racontais une histoire, Patrick ?*
L'histoire de Jacob et d'un accident. L'histoire de quelqu'un qui n'a pas trouvé de meilleure solution pour survivre que de s'enfuir pour tout recommencer à zéro ; de quelqu'un qui se réveille chaque nuit en criant, incapable d'oublier ce qui s'est passé.
*Et si je te racontais cette histoire ?*
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
ange77ange7716 mars 2016
La voiture surgit de nulle part. Un grincement de freins humides, le bruit sourd d'un garçon de cinq ans qui percute le pare-brise et tourne sur lui-même avant de retomber sur la route. Elle se précipite devant la voiture encore en mouvement, puis glisse et tombe lourdement sur les mains, le choc lui coupe le souffle.
Tout s'est passé en un clin d'oeil.
(...) Et alors qu'elle l'embrasse et le supplie de se réveiller, le halo jaune qui les enveloppe se réduit en un faisceau étroit ; la voiture fait marche arrière. Le moteur hurle son mécontentement lorsque le conducteur essaie deux, trois, quatre fois de faire demi-tour dans la rue étroite, éraflant dans sa précipitation l'un des immenses sycomores qui bordent la rue.
Puis vint l'obscurité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
michfredmichfred27 janvier 2016
Tu étais dans tous tes états, mais ce n'était vraiment pas grave. C'était juste une chemise. Je l'ai posée et j'ai fait un pas en avant pour t'enlacer, mais tu as eu un mouvement de recul et mis un bras autour de ton ventre pour le protéger, détournant le visage en grimaçant. Tu redoutais quelque chose que je n'avais aucune intention de faire, qui n'avait aucune raison d'arriver.
Mais c'est arrivé. Et tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
ANTOGABIANTOGABI25 juin 2016
J'ai pensé que je n'irai pas jusqu'au bout de ce livre. Je me projetais trop....un petit garçon de 5 ans comme le mien. Difficile pour moi de lire une histoire sur la mort d'un enfant, ou bien de regarder un film. Mais ce livre n'est pas du tout pour faire pleurer dans les chaumières. Malgré le tragique de toute l'histoire qui traite du cruel sujet de la violence conjugale
J'ai aimé tous les aspects de ce livre, je me suis laissée entraîner dans chaque histoire...Clare mackintosh a parfaitement réussi à se mettre à la place d'une maman qui aurait perdu son enfant, on imagine cette douleur (même si on préfère ne pas imaginer), à la place de cette femme battue fuyant son mari, meurtrie, effrayée...la chute exceptionnelle (j'ai lu deux fois le moment où Jenna se fait arrêter). J'étais abasourdie, pensant avoir loupé quelque chose, ne pas avoir compris...
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre vraiment....je le recommande vivement. Je l'ai dévoré!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
Videos de Clare Mackintosh (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clare Mackintosh
Entretien avec Clare Mackintosh à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com, le 30 mars 2017 pour son roman Je te vois, publié chez Marabout. Son premier roman, Te laisser partir, s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires.
La page du livre : http://www.babelio.com/livres/Mackintosh-Je-te-vois/928476
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Clare Mackintosh (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Te laisser partir" de Clare Mackintosh.

Comment s'appelle la femme de Ray ?

Kate
Mags
Bethan

10 questions
19 lecteurs ont répondu
Thème : Te laisser partir de Clare MackintoshCréer un quiz sur ce livre
. .