AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782365693547
384 pages
Éditeur : Editions Les Escales (07/06/2018)

Note moyenne : 3.26/5 (sur 38 notes)
Résumé :
Noah Sadler et Abdi Mahad sont deux adolescents inséparables, meilleurs amis depuis l’enfance. Par un matin glacial, une équipe de secours repêche le corps de Noah dans le canal de Bristol : son état est critique. Abdi, présent sur la scène du drame, garde le silence. Alors que le détective Jim Clemo se voit confier l’affaire, l’incident tourne à la bataille médiatique : Noah est anglais et issu d’une bonne famille, Abdi est fils de réfugiés somaliens. Il n’en faut ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Jeanfrancoislemoine
  17 juin 2019
J'avoue avoir été emballé par les 150 premières pages de ce roman , la suite ayant été un peu plus laborieuse avec un dénouement un peu .....
Bon , nous sommes à Bristol , dans un lycée. Noah et Abdi sont deux amis très
unis . Très unis ? A voir .L'histoire pourrait nous en faire douter quelque peu . Noah est un jeune " blanc " , de bonne famille et Abdi est réfugié Somalien . Oui , et alors , me direz- vous ? Et bien voilà : Noah est atteint d'un cancer en phase terminale et ses copains se comptent sur les doigts d'une main .Abdi lui , est un jeune immigré dont la compagnie n'est pas forcément " très recherchée " non plus .Alors , oui , dans ces conditions...Et si quelqu'un veut s'interposer....briser cette alliance semble très compliqué...
Une nuit ,l'union idyllique va conduire nos deux jeunes vers une casse autos et près d'un cours d'eau où ..... le drame...Terrible , incompréhensible...
Jusque là , vous êtes scotché, acteur d'une aventure....
Et puis , donc , il se passe quelque chose de grave qui vient perturber une histoire bien , très bien lancée , qui ne demande qu'à vivre...
A partir de là , c'est plus compliqué , Noah et Abdi sont muets , vous verrez pourquoi , et on sombre dans un récit très , voire trop conventionnel , parfois aussi un peu "facile " mais " complexe ", qui allie guerre , racisme ,vengeance , coups de feu ou encore naïveté...La fin surviendra par l'intermédiaire de lettres qui rétabliront une vérité que l'on sentait poindre depuis un certain temps, sans grande surprise , donc ...
La traduction est alerte et on pourra apprécier le passage d'un " regard à un autre " qui nous pousse à rester attentifs pour bien comprendre l'ensemble de l'intrigue .
L'enthousiasme du début s'est émoussé , certes , il reste cependant que ce roman mérite notre attention , ne serait - ce que pour bien voir les forces ...et les limites d'une belle amitié...A vous de juger , les amis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          582
Boulibooks
  21 octobre 2019
A première vue, ce roman réunissait tous les éléments (enquête policière sur fond de tensions raciales, différences culturelles, poids du passé…) pour me plaire mais malheureusement je suis restée de marbre pendant ma lecture.
L'histoire se déroule sur quatre jours, à Bristol dans le sud-ouest de l'Angleterre. Noah et Abdi sont amis depuis leur rencontre au lycée. Une amitié sincère mais singulière car Noah souffre d'un cancer stade terminal et Abdi est fils de réfugiés somaliens. Leurs différences les ont rapprochées et soudées. Mais les apparences peuvent être trompeuses. En effet, un matin, le corps de Noah est repêché dans le canal de la ville et est envoyé d'urgence à l'hôpital. Abdi est retrouvé sur les lieux, choqué et mutique. C'est le détective Jim Clemo, fraîchement réintégré après un arrêt maladie lié à une précédente affaire, qui est en charge de déterminer ce qui s'est réellement passé.
Le début du roman commence par la fin ; page après page l'auteur va remonter le fil de l'histoire d'amitié des deux adolescents et tenter d'en comprendre les origines, les points forts et les failles ainsi que les conséquences.
Plus que le rythme extrêmement lent du récit, c'est l'absence d'épaisseur des personnages qui m'a manquée. Je n'ai ressenti aucune émotion vis-à-vis d'eux. Ni empathie, ni agacement, rien. Pour moi, l'auteur est resté superficiel à tout niveau. Il a survolé son histoire, ses thématiques (peut-être trop nombreuses pour les exploiter correctement) et ses personnages. Ce manque de profondeur a rendu ma lecture pénible et j'ai eu de la peine à arriver au bout. En un mot : encéphalogramme plat. Rendez-vous manqué pour moi. Je vous laisse vous faire votre propre avis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
audelagandre
  17 août 2018
Nous sommes à Bristol, sud du Royaume-Unis.
Noah et Said se rencontrent au lycée : ils ont 15 ans.
Dans ce lycée, l'un y est parce que sa famille est aisée, l'autre parce qu'il a eu une bourse.
Noah a tout pour être heureux sauf qu'il est atteint d'un cancer très agressif et en traitement depuis son plus jeune âge.
Said, lui, fait partie de la communauté somalienne. Sa famille a fui son pays, s'est retrouvée dans un camp de réfugiés et a décidé d'émigrer vers l'Angleterre.
L'histoire commence par la fin, un drame se produit dont le lecteur essayera de comprendre les tenants et les aboutissants.
Que s'est-il passé ? Que faisaient Said et Noah près de ce canal en pleine nuit ? Se sont-ils disputés ? Chacun à leur manière, ils seront plongés dans un profond mutisme…
Parlons d'abord des points positifs du livre.
Il y a des qualités certaines au niveau de la narration. J'ai beaucoup aimé par exemple le fait qu'on ne sache jamais qui va parler. le lecteur peut ainsi être confronté à l'un des 2 amis, ou aux parents, ou à la famille. Celui qui prend la parole livre alors sa perception de l'histoire, sa manière d'analyser les événements, ses doutes ou ses certitudes. Cela offre au récit un peu de mouvement même si le rythme des événements est finalement assez lent.
La construction du récit se résume à 5 jours et à un épilogue. le jour 1 pose les faits, les autres n'apportent pas beaucoup de révélations mais permettent de ficeler l'histoire.
Les thèmes sont plutôt intéressants même s'ils ont déjà été exploités (et plutôt brillamment) dans d'autres livres à la fin 2017 ou au début 2018.
On s'attend à un cliché bien politiquement correct : le petit blanc qui se lit d'amitié avec le petit noir. Ce n'est pas le cas. L'auteur s'en sort relativement bien sur ce sujet.
« La victime est blanche et l'autre appartient à la communauté somalienne. L'affaire est extrêmement sensible. » Je m'attendais au pire… le pire n'est pas arrivé, ouf !
Les thèmes abordés ne sont pas inintéressants :
La vie dans le camp de Hartisheikh, un camp de réfugiés.
La communauté somalienne en elle-même.
L'exploration des tensions raciales quand une communauté réfugiée arrive en masse dans une petite ville.
Les différences culturelles entre une famille d'immigrés et une famille aisée bien installée dans sa communauté.
Le poids du passé et de ses secrets.
Au début du livre, l'auteur nous fait de belles promesses par la voix d'un policier chargé de l'affaire
« … Car ni lui ni moi n'avons su déceler la vraie nature de cette affaire : menaçante, puissante et sournoise, le genre que l'on ne voit pas venir, mais qui est capable de faire volte-face et de vous surprendre avec sa morsure acérée. »
Alors là, il va quand même falloir se calmer 2 minutes.
L'intrigue est conventionnelle, sans originalité transcendante et parfois sans réel fil conducteur notamment dans la seconde partie du livre.
J'explique : la problématique de base est de savoir ce qui est arrivé à Noah.
Puis, au fur et à mesure, on s'égare en circonvolutions qui finissent par nous faire perdre notre latin tant d'autres problématiques (dont moi je me foutais comme d'une guigne) finissent par apparaître. Mais encore, à la limite, je veux bien concevoir qu'on puisse y trouver un fil conducteur même s'il est ténu, et donc un certain intérêt.
Non, le reproche majeur que je fais à ce livre est tout simplement son manque d'émotions.
En ce qui me concerne, je n'ai rien ressenti du tout : ni compassion, ni empathie.
C'est un récit linéaire, presque de l'ordre d'un rapport de médecin légiste.
C'est froid, imperméable, détaché, neutre et passif.
Je n'ai ressenti aucune empathie : ni pour la famille de Noah dont les parents sont terrassés par leur enfant malade, ni pour la famille de Said dont le fils est suspecté parce qu'il est l'Etranger.
Pas non plus pour les situations évoquées dans le camps de réfugiés (on est à des années lumière du Norek pour ce qui est de l'affectif),
Ni pour la liste faite par Noah des choses qu'il veut faire avant de mourir (je vous renvoie au livre de Julien Sandrel qui est d'un autre niveau émotionnel)
Je me suis demandée pourquoi…
Certes, c'est lent, mais en général ça ne me pose pas plus de problème que cela quand l'auteur prend son temps pour asseoir l'histoire.
Certes, c'est sans effet de manche : pas de grosse révélation, de twist final de dingue, de renversement de situation…
Simplement, ça ne m'a pas atteint. le texte a littéralement glissé sur moi sans m'interpeller une seule fois, et surtout, sans déclencher le moindre battement de coeur.
Je n'ai pas détesté,
Mais je n'ai pas aimé non plus.
Ca m'a simplement laissée de marbre et pour moi c'est un très mauvais signe…
Difficile de croire que c'est le même auteur qui a écrit l'excellent "Ne pars pas sans moi."

Lien : https://audebouquine.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
VivianeB
  30 janvier 2019
Tous les ingrédients sont là pour faire de ce livre un roman prenant, haletant et qui met en scène des personnages attachants liés par l'amitié et l'amour, tout en tentant de se faire une place dans une vie où tout a basculé du fait de la maladie, de l'exil, de la peur. J'ai aimé.
Commenter  J’apprécie          90
simonjean
  01 juillet 2019
En refermant ce roman , j'éprouve un sentiment mitigé .
Certes , je ne me suis pas ennuyé un instant . C'est bien écrit , sans aucune longueur , mais j'ai l'impression que l'auteure ne m'a pas raconté une , mais deux histoires .
D'abord l'histoire de Noah , un adolescent atteint d'un cancer qui a "un accident" et se retrouve hospitalisé , dans le coma , mais ... est-ce vraiment un accident ?
Son meilleur ami , Abdi , un fils d'immigrés somaliens , qui l'accompagnait en est-il le responsable ?
Puis , à la moitié du livre , on bascule sur l'histoire
d'Abdi et de sa famille ...
C'est pourquoi j'ai trouvé un manque d'unité à ce roman . J'ai apprécié la fine et intéressante description de l'amitié et des rapports entre les deux garçons .
Mais des 3 livres de Gilly Macmillan que j'ai lus , c'est celui qui m'a le moins emballé ( l'intrigue de "Ne pars pas sans moi" est plus prenante ) .
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
meknes56meknes56   05 novembre 2019
Les hommes n’avaient laissé Maryam sortir du camion que lorsqu’elle avait été sur le point d’accoucher. Le travail avait commencé depuis des heures, à l’arrière du véhicule bondé, et s’était poursuivi dans l’immensité du Sahara. Comme il n’y avait pas d’autres femmes pour l’aider, c’est Sofia qui s’était agenouillée près de sa mère et lui avait tenu la tête, qui avait senti la sueur baigner ses joues et la tension de sa mâchoire. Agenouillé près d’elles, c’est Nur qui avait mis Abdi au monde, les mains tremblantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SZRAMOWOSZRAMOWO   22 juin 2018
Avec le recul, j’ai induit Woodley en erreur, car ni lui ni moi n’avons su déceler la vraie nature de cette affaire : menaçante, puissante et sournoise, le genre que l’on ne voit pas venir, mais qui est capable de faire volte-face et de vous surprendre avec sa morsure acérée. Un vrai requin en somme.
Commenter  J’apprécie          20
meknes56meknes56   05 novembre 2019
Je suis en thérapie depuis six mois. Un travail censé me servir de planche de salut, m’éviter de sombrer dans la culpabilité et les remords que j’ai éprouvés après l’affaire Ben Finch, m’apprendre à accepter ce qui s’est passé et à tourner la page.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   21 août 2018
Lecteur avide et autodidacte d’une curiosité insatiable, Nur sait que le canal fait partie de l’ambitieux projet technique conçu à l’ère victorienne, à l’origine du port flottant, ouvrage qui a contribué à la prospérité économique de Bristol. L’histoire commerciale pittoresque de sa ville d’adoption n’a plus de secret pour lui et dans l’ensemble elle lui inspire de l’admiration malgré tout ce qu’elle a de honteux. Il l’admire car il croit en l’avenir et que les efforts sont toujours récompensés. Il croit que les gens et la vie ont du bon. Son optimisme lui donne la force de se lever tous les matins et leur a permis, à sa famille et à lui, d’arriver jusqu’ici depuis la Somalie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   21 août 2018
Lecteur avide et autodidacte d’une curiosité insatiable, Nur sait que le canal fait partie de l’ambitieux projet technique conçu à l’ère victorienne, à l’origine du port flottant, ouvrage qui a contribué à la prospérité économique de Bristol. L’histoire commerciale pittoresque de sa ville d’adoption n’a plus de secret pour lui et dans l’ensemble elle lui inspire de l’admiration malgré tout ce qu’elle a de honteux. Il l’admire car il croit en l’avenir et que les efforts sont toujours récompensés. Il croit que les gens et la vie ont du bon. Son optimisme lui donne la force de se lever tous les matins et leur a permis, à sa famille et à lui, d’arriver jusqu’ici depuis la Somalie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Gilly Macmillan (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilly Macmillan
Les 15 et 16 juin 2019 auront lieu la 11ème édition du salon international du livre de poche Place des Marronniers à Saint-Maur-des-Fossés organisée par la librairie La Griffe Noire et la ville. Le libraire Jean-Edgar Casel vous présente quelques informations de l'édition 2019...
La Mort selon Turner de Tim Willocks et Benjamin Legrand aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/128455-nouveautes-polar-la-mort-selon-turner.html
Le Chant de l'assassin de R.J. Ellory, Claude Demanuelli aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/1004285-nouveautes-polar-le-chant-de-l-assassin.html
Seul le silence de R. J. Ellory aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/15087-poche-seul-le-silence---prix-choix-des-libraires-2010.html
Ne fais confiance à personne de Paul Cleave et Fabrice Pointeau aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/90266-romans-ne-fais-confiance-a-personne.html
Le Jour de ma mort de Jacques Expert aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/1001084-nouveautes-polar-le-jour-de-ma-mort.html
Ragdoll de Daniel Cole et Natalie Beunat aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/104626-polar-livres-de-poche-ragdoll.html
L'Appât de Daniel Cole et Natalie Beunat aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1002758-polar-livres-de-poche-l-appat.html
Les Rues de Santiago de Boris Quercia aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1001515-nouveautes-polar-les-rues-de-santiago.html
Je sais que tu sais de Gilly Macmillan et Séverine Quelet aux éditions Les Escales 9782365694636
Les Détectives du Yorkshire - Tome 4 : Rendez-vous avec le poison (04) de Julia Chapman, Dominique Haas aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/1001249-nouveautes-polar-les-detectives-du-yorkshire---tome-4-rendez-vous-avec-le-poison---volume-04.html
ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1914 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..