AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749919799
396 pages
Éditeur : Michel Lafon (27/03/2014)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 546 notes)
Résumé :
Je suis insaisissable. Je veux t’appartenir. Je ne te fais pas confiance. Je m’en remets à toi. La terre tremble. Mon cœur aussi. Je leur serai fatale. Je te suis vitale. Le monde se meurt. Je meurs sans toi.

Le Point Oméga a été détruit. La rébellion est écrasée et Juliette ignore si ses amis, ou même Adam, l’homme qu’elle aime, ont survécu. Sa volonté de renverser la dictature du Rétablissement n’en est que renforcée. Elle est prête à tout pour y p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (127) Voir plus Ajouter une critique
Hillel
  02 mai 2014
Ce dernier et troisième volet de cette série est pour moi une énorme déception. Je n'ai absolument pas adhéré à ce troisième tome.
Premièrement je n'ai pas retrouvé ce qui avait fait le charme et l'originalité de ces romans. L'écriture si poétique, si travaillée, détournée sans cesse pour nous envoyer des images et des émotions en pleine figure. Non là, aucune phrase barrée, aucune métaphore filée qui n'en voit plus la fin, ou ces figures de style qui m'avaient tant séduite. Cette fois, le style est bien plus classique, correspondant à une romance young-adult comme on en lit tant.
Il en est de même pour l'intrigue. Nous voilà dans un triangle amoureux. L'aspect dystopique, (avec la guerre, la rébellion) est un point secondaire. Nous sommes essentiellement centrés sur Juliette et ses tourments sentimentaux. Et là, elle m'a agacée. L'héroïne est passée de "personne ne peut me toucher, je suis une pauvre malheureuse" à "je suis invincible, je ne sais pas ce qu'est aimer, et je vais tout détruire"!
On est passé d'une victime à une super héroïne. J'ai trouvé la transition assez rapide. Certes, Juliette a pris conscience de certaines choses, certes, elle a pris confiance en elle, elle a soudain des envies de vengeance... Mais quel virage ! C'est si peu vraisemblable.
Ainsi, Juliette se réveille après avoir été sauvée de sa blessure par balle par son ancien ennemi, Warner. Il la protège, la bichonne et lui montre qu'elle s'est trompée sur son compte, il est le gentil de l'histoire ! Vlan retournement de situation. Warner est un "bon gars" en fait.
Et puis il lui apprend que le point Oméga a été détruit et tous ceux qu'elle aimait, notamment Adam, sont morts. Sauf, que, bien vite, sur les ruines de la ville, elle va retrouver certains anciens compagnons, dont son premier amour. Mais Juliette est devenue une nouvelle femme, une battante, une rebelle. Elle ne veut plus s’apitoyer, ni dépendre de quelqu'un, ni redevenir cette petite chose sensible et pleurnicharde. Elle n'est même plus sûre de ses premiers sentiments pour celui qui a fait tant battre son cœur.
Et Vlan, deuxième retournement de situation, Voilà qu'elle plaque Adam assez brutalement. Celui qui a fait naître tant de passion, qui l'a sauvée, qui l'a aidée, est largué comme une vieille chaussette. Ce dernier va véritablement "péter les plombs" (ben oui, il le prend assez mal, ce que je peux allègrement comprendre), et voilà que c'est lui qui passe désormais pour le "vilain garçon". Les rôles s'inversent de manière assez caricaturale. Warner le gentil mâle attentionné qui appelle Juliette "mon cœur" à tour de bras, et l'hystérique Adam qui ne peut plus la voir en peinture.
Franchement, on nage dans la romance pour ado bien clichée.
Au milieu du livre, Juliette m'est apparue comme une gamine capricieuse qui semait la zizanie avec ses histoires de cœur dont on peut relativiser l'importance en ce temps de guerre et de chaos... Oui n'oublions pas tout de même qu'il y a un régime tyrannique, le "Rétablissement" qui a semé la misère et la désolation...
Bref, le roman se lit vite, on suit le triangle amoureux et l'évolution des personnages avec une certaine curiosité.
Et re-Vlan, la fin termine toute cette histoire en deux chapitres rapides avec "Super Juliette" à l'action, et la guerre est finie en un clin d'oeil!
Un peu court tout de même... On réalise à peine ce qui se passe, que la page des remerciements arrive et clôture la trilogie.
Pour moi frustration à tous les niveaux. Au niveau du style beaucoup moins travaillé. Au niveau de l'intrigue, qui nous propose une romance mièvre qui tourne autour des désirs et des hormones de Mademoiselle Juliette et de l'éternel triangle amoureux. Enfin au niveau de la dystopie complètement bâclée avec une fin qui tient assez peu la route...
Je suis très désolée d'avoir terminé cette série sur ces arrières goûts de déception et de frustration.
Un seul mot, dommage, l'auteur n'est pas allé au bout de son histoire, de ce qu'elle ébauchait dans le premier tome. J'ai eu l'impression qu'elle était tombé dans ce qui se fait de plus courant en romance young-adult, avec jolies scènes sensuelles à la clef et passion amoureuse...
Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Paroledelea
  25 avril 2014
Tahereh Mafi nous offre une nouvelle fois un artifice d'émotions. Sa plume a tant de délicatesse et de poésie qu'elle nous enchante, nous transporte dans un monde où chaque émotion nous prend aux tripes. A travers une si belle écriture, l'auteure sait nous faire ressentir la rage et la tristesse, la joie et l'amour qui animent si profondément chaque personnage. Chacun a des émotions tellement intenses et changeant si rapidement. Ils sont torturés et ont une personnalité complexe qui les rendent si vulnérables et touchants mais finalement si forts et courageux ! On vit réellement avec eux, on se trouve à leur côté et ressentons leurs sentiments. J'ai vraiment eu l'impression d'être aussi confuse que Juliette, changeant sans raison d'opinion sur elle, Adam et Warner. Chacun a un vécu qui explique leur comportement. Ainsi, chaque attitude est compréhensible.
Je n'ai pas seulement aimé ma lecture. Je l'ai adoré, dévoré d'une si grande vitesse que j'en redemande encore et encore ! J'aime les histoires qui savent fouiller au plus profond de nous pour en faire ressentir toutes sortes d'émotions. J'aime les mots, les phrases qui font jaillir des pages "des sons" raisonnant autour de moi tant ils sont justes et profonds.
Risque de spoilers : Nous retrouvons une Juliette fragile. Pas pour longtemps. La peur de perdre ses amis et Adam l'a rend malade de tristesse. Un déclic se produit et Juliette, cette jeune fille si vulnérable, devient une autre. Sur d'elle, elle sait ce qu'elle doit accomplir. Elle sait la force qui émane d'elle. Elle sait aussi qui est l'élu de son coeur. Elle ne doute plus. Tout est clair. Elle n'est plus dans la confusion totale. Elle ne pleure plus. Elle n'a plus qu'un objectif. Pour faire ressentir ce changement, Tahereh Mafi a quasiment supprimé son écriture poétique et la répétition des mots qui rendaient Juliette si sensible. A présent, les mots sont plus bruts, plus sur. Mais l'émotion est toujours présente.
Malheureusement cela fait de nombreux mois que j'ai eu le plaisir de lire les 3 derniers tomes. Mais il m'a semblé que Kenji était beaucoup plus présent et je me suis vraiment attachée à ce personnage. Aussi, toujours dans la confusion de tant de personnalités si déroutantes et complexes, je suis passée de l'attachement à l'énervement et ainsi de suite pour les personnages de Juliette, Adam et Warner. Enfait, surtout pour Juliette et Adam. Et encore davantage pour Juliette. (Vous allez vous dire, elle ne sait pas ce qu'elle veut Léa !). Mais j'ai été dans la confusion tout le long de ma lecture !
Bref, un dernier tome (Noooon !) qui (malgré quelques éléments décevants qui ne sont rien en comparaison à ce que j'ai ressenti) m'a fait vivre une très belle aventure entre romantisme et actions en plein coeur d'une rébellion !
La suite sur : http://paroledelea.wordpress.com/2014/04/25/avis-sur-ne-mabandonne-pas-tome-3-saga-insaisissable/comment-page-1/#comment-2675
Et venez voter pour votre team !! :)

Lien : http://paroledelea.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Maliae
  24 septembre 2014
Attention, je risque de faire des GROS SPOILS dans cette chronique. Ne lisez pas si vous n'avez pas lu et avez envie de découvrir par vous même ce troisième tome.
Si j'ai mis si longtemps à lire ce troisième tome c'est qu'il me faisait peur. J'avais peur du Juliette/Warner, j'avais peur de ce que je m'étais fais spoiler – le fait qu'Adam devenait méchant. Et puis Aurore devait le lire, alors je me suis dis que ça me motiverait de pouvoir en parler avec quelqu'un. du coup je me suis lancée (en même temps j'avais plus le choix, Aurore lit plus vite que son ombre). Alors me voilà à commencer, tremblante et stressée par ce qui allait se passer. Et puis finalement, et bien ça s'est plutôt bien passé.
Je crois que c'est parce que j'adore comment écrit l'auteur, j'ai dût le dire dans le tome 1, dans le tome 1.5, et le tome 2, mais je le répète encore, j'adore le style de l'auteur. Oui c'est écrit au présent, mais elle me chamboule à chaque fois, elle tape fort, elle tape bien, elle sait manier les mots et me bouleverser et j'adore ça, j'en demande encore. Tahereh Mafi secoue moi ! Si dans le tome 1 et 2 on retrouvait beaucoup de phrases barrées, maintenant plus rien. Normal je dirais, Juliette a reprit du poil de la bête, elle a prit confiance en elle, elle a plus besoin de barrer, elle écrit ce qu'elle pense et voilà. Elle a évolué, elle est devenue plus forte.
Et aussi plus chiante.
Oui je le dis. Juliette dans ce tome-ci m'a énormément agacée. Son égocentrisme atteint des sommets et plus d'une fois j'ai eu envie de la gifler, de la secouer ou de lui mettre de bons coups de pieds au cul. Ce qui m'a énormément saoulé, c'est que son égocentrisme est nourrit pas les personnages autour d'elle. Attention Juliette pète de travers, tout le monde s'inquiète pour son petit cul. Attention Juliette se met le doigt dans le nez, continuez de l'idolâtrer. Et j'avoue c'était lourd.
Elle est plus forte oui, mais on dirait quand même que le monde tourne autour d'elle, c'était un sentiment assez désagréable dans la première moitié du roman.
D'autant plus que dans cette première moitié, j'ai eu envie plus d'une fois de tabasser Warner pour lui rabattre son clapet. Qu'est ce qu'il m'a gonflé, j'en suis venue à le détester alors que le tome 1.5 m'avait réconcilié avec lui. "Moi je sais tout", "moi je suis comme ça", "moi je te comprends mieux que personne", "moi je moi je moi je", oh la ferme cinq minutes tu veux.
Paradoxalement, dans cette première moitié, celui qui m'a vraiment plu et m'a vraiment touché c'est Adam. Oui ça devient un vrai ****, oui il dit des trucs dégoûtants, méchants, horribles. Mais Adam est brisé, cassé, détruit. En partit à cause de Juliette qui n'a fait que lui mentir, sans arrêt. Il a tout abandonné pour elle et tout ça pour rien, je comprends qu'il en puisse plus, qu'il se sente épuisé, qu'il ait toute cette colère en lui et qu'il ait besoin de blesser, de faire mal. Alors oui, je l'aime. Il m'a touché, et je continue à adorer Adam malgré tout. J'aurais voulu qu'on essaie de plus le comprendre, que Juliette ne se contente pas de ses "vraiment comment osent-ils me traiter ainsi moi JULIETTE"… Égocentrique, je vous disais.

Bon c'est à partir de là que j'ai accepté le Juliette/Warner, mais pour de mauvaises raisons. Pas parce que tout à coup je me suis dit "enmondieu mais quel couple merveilleux", mais plutôt parce que j'ai pensé "aussi égocentrique l'un que l'autre, ils se méritent" et j'ai souhaité qu'Adam puisse trouver mieux que ça.
Heureusement il y a Kenji. Kenji est génial, à la fois faible et fort, il blague et il souffre à la fois, il essaie de tenir pour tous et craque quand même parfois. Il apporte de la légèreté et m'a vraiment fait beaucoup rire. Sa relation avec Juliette est plutôt mignonne, et j'avoue que j'aimerais bien connaître un Kenji, ça doit être reposant (et fatigant à la fois). Et puis James… James le gamin le plus mignon qui soit, je signe où pour l'adopter ce gosse? Il est adorable, j'avais tout le temps envie de le prendre dans mes bras. Et les autres sont assez effacé, mais m'ont plus aussi, pour leur envie de se battre, parce qu'ils sont encore debout malgré tout.
La deuxième moitié m'a réconcilié avec Juliette et avec Warner. L'histoire de sa mère moi ça m'a foutu les boules, j'avais envie de le prendre dans mes bras le pauvre doudou (oui fini les "je vais le fracasser" je disais désormais "bonjour aux câlins")
Je me serais passé des scènes de jambes en l'air, mais heureusement rien n'est décrit, elles sont hyper soft et Juliette se contente de nous décrire ce qu'elle ressent, ce qui est plutôt fort. J'ai adoré le fait que Juliette maîtrise son pouvoir et se rende compte que désormais elle pourrait toucher les gens, parce que c'était un beau cadeau je pense (même si je l'ai trouvé vraiment trop puissante, j'ai du mal avec les supers pouvoirs super mary-sue où tu deviens super invincibles).
Bon et puis surtout ma scène préférée de ce tome, qui m'a fait pleurer comme une madeleine tellement j'étais touchée, c'était la scène où Warner découvre qu'Adam et James sont ses frères. Qu'il a failli les tuer, mais que… Il a des frères et qu'il n'est plus si seul. Qu'il a une famille. Et qu'il veut apprendre à la connaître (et j'avoue qu'Adam redevient mignon en plus). C'est beau je trouve (oui moi les trucs familiaux ça me met toujours dans tous mes états).
La fin est belle et sympa, très mise en scène mais j'ai adoré quand même. C'était une bonne fin (et plutôt ouverte mais positif).
Alors même si j'ai pas mal râlé, ronchonné, crisé, et bien j'avoue que je garde quand même des supers bons souvenirs de cette lecture, j'ai pas mal ris, j'ai pleuré, j'ai été touché, je me suis attachée aux personnages (surtout Adam oui c'est comme ça), j'ai adoré l'écriture (je me répète mais c'est tellement vrai), et en fait j'ai peut-être trouvé ce tome un peu lourd parfois, ça m'a pas empêché d'aimer quand même !
Lien : http://jetulis.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Lire-une-passion
  13 avril 2014
RISQUES DE SPOILERS !!!
Je dois bien avouer que je craignais de lire ce tome 3. Pourquoi ? Tout simplement parce que j'avais été un peu déçue du tome 2, mais surtout du comportement de Juliette qui ne cessait de geindre, pleurer et se plaindre. du coup, j'appréhendais beaucoup cette lecture, sachant en plus que c'était le dernier tome. Mais en fait, waouh, Tahereh Mafi nous offre un final à la hauteur de mes attentes ! Bien qu'il ne soit pas un coup de coeur, cette lecture a été pour moi un réel plaisir !
À la fin du tome 2, nous laissions Juliette avec une balle dans la poitrine, ne sachant pas s'il elle allait survivre ou non. Bon, dans la logique elle ne mourrait pas, vu que l'histoire est écrite de son point de vue, mais sait-on jamais ! Contre toute attente, nous la retrouver à la base, en compagnie de Warner... qui l'a sauvée. Eh oui, ce gars tout dur et grognon cache en fait quelque chose : Juliette ne lui est pas indifférente. Bon, on en avait eu un aperçu dans les tomes précédents, mais là c'est plus visible.
Au début, Juliette a beau lui être reconnaissante de l'avoir sauvée, elle se méfie d'autant plus de lui. Après tout, il a essayé de la tuer et s'est servit d'elle ! Prenant cette survie comme une seconde chance, Juliette a un nouvel objectif : se venger du commandant suprême, et donc du père de Warner. Nous retrouvons donc une Juliette complètement changée : de faible elle est passée forte, déterminée et combative. Et franchement, ça me plaît.
En fait, dans ce dernier opus, tout m'a plu : la relation qui grandit de jour en jour entre Warner & Juliette. La combativité de Juliette, les retrouvailles avec certains de ses amis, l'humour et le caractère de Kenji, l'innocence et les questions gênantes de James. Oui, pour moi, ce dernier tome offre une très belle fin à cette saga. Bien qu'arrivée à 30 pages de la fin j'ai tardé à le finir parce que je ne voulais pas quitter Juliette & Co, avec ce tome j'ai autant vibré qu'avec les précédents. Même si je n'ai pas ressenti cette flamme que j'ai eu pour le tome 1, cette lecture était vraiment très agréable.
Cependant, et je ne m'y attendais pas, j'ai complètement détesté le nouveau Adam. Autant dans les deux premiers j'étais tombée sous son charme, autant là... j'avais juste envie de le taper contre un mur. Son caractère a complètement changé. de doux, calme et amoureux, il est passé à caractériel, blessant et arrogant. Bref, une personnalité que je n'aime pas. À croire que Warner et Adam aient échangé leur personnalité... du coup, le fait qu'il soit moins présent dans ce roman ne me dérange pas. Et a contrario, que la relation Warner/Juliette soit aussi présente et poussée me plaît beaucoup !
J'avais peur qu'à la fin, l'auteure oublie ou n'écrive pas un passage qui pour moi était important, d'un pour nous, de deux pour le moral de Juliette. Mais elle ne l'a pas fait, et j'ai soufflé de soulagement. Cette fin est belle, et on a l'impression qu'on nous prévoie une suite après. Mais non, c'est bel et bien la fin d'une série, et c'est toujours difficile de dire au revoir à des personnages avec qui on a ri, pleuré, crié. Mais surtout à qui on s'est attaché.
Concernant la plume de l'auteure : toujours aussi fidèle. Les phrases sont toujours autant hachées, les chapitres courts, à tel point qu'à chaque fin on en veut encore plus et on continue sans se rendre compte qu'on approche de la fin plus vite qu'on ne le souhaiterait. Ce que je « regrette » peut-être un peu, ce sont le manque de phrases barrées de la part de Juliette. Je trouvais que ça apportait un certain charme à la lecture, même si au tout début c'était perturbant. Mais je comprends aussi qu'au fil du temps, Juliette reprend cette confiance qu'elle avait perdu, et donc qu'elle n'a plus besoin de barrer ses phrases. Je ne dis pas que c'est un point faible, mais plus une exigence d'une lectrice qui trouvait que ça apportait un gros plus au récit.
En résumé, un troisième tome que je ne regrette pas d'avoir sorti aussi vite de ma PAL. Un final à la hauteur de mes attentes. Une nouvelle Juliette remotivée, débordante d'énergie et déterminée à gagner cette guerre. Des retrouvailles avec certains personnages qui donnent du baume au coeur, d'autres qu'on a envie de claquer contre un mur. Une plume de l'auteure toujours aussi belle et prenante. Un coup de coeur pour la saga, la plume de l'auteure, l'originalité de l'histoire et les sentiments qui s'entrechoquent en nous lors de notre lecture. Les rebondissements, les surprises, les événements qui en découlent. Bref, je suis sous le charme ! Une saga que je conseille fortement à ceux qui n'ont pas encore osé sauté le pas. N'hésitez plus !
Justine P.
« Aucun pistolet, aucune épée, aucune armée, aucun souverain n'auront jamais plus de pouvoir qu'une simple phrase. Les épées peuvent blesser et tuer, mais les mots vous poignardent et s'enfoncent dans la plaie, s'incrustent dans votre corps pour devenir des cadavres qu'on trimballera avec vous plus tard, tout en essayant de creuser et d'arracher leur squelette qui se cramponne à votre chair. »
« — 'tain, mais t'as perdu la tête, ou quoi ? Tu crois qu'on peut liquider deux cents soldats ? Je sais bien que je suis hyperséduisant, J., mais ne me confonds pas avec Bruce Lee.
— Qui est Bruce Lee ?
— Qui est Bruce Lee ? répète Kenji, horrifié. J'hallucine ! On ne peut plus être amis, toi et moi.
— Pourquoi ? C'est un copain à toi ?
— Tu sais quoi ? Laisse tomber. J'arrive même plus à discuter avec toi. »
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
LageEnder
  21 novembre 2019
Fin de la première trilogie de la saga "Insaisissable", avec le tome 3 "Ne M'Abandonne Pas" de Tahereh Mafi, paru aux éditions Michel Lafon en février 2015 😃
Je dois reconnaître que ma hâte de connaître la suite des aventures de Juliette était immense. J'étais tout à la fois effrayée et impatiente, nerveuse et curieuse de découvrir ce que l'auteure m'avait réservé pour ce troisième livre.
La situation est simple :
« Prête à tout pour venger ses amis et renverser la dictature, Juliette fait appel à son ennemi de toujours : Warner. En unissant leurs pouvoirs, elle espère sauver leur monde et raviver l'espoir.
Un espoir qui ressurgit dans le coeur de Juliette lorsqu'elle entrevoit une humanité cachée chez Warner… Un espoir qui fait naître en elle un désir interdit. »
J'ai absolument adoré le climat qui s'installe entre Juliette et Warner et qui bouleverse à juste titre l'héroïne ❤ Les décors ont été intelligemment réfléchis pour chaque fois créer une intimité entre eux et pour provoquer un peu les choses.
Encore une fois, et c'est assez surprenant à dire, mais j'aurais fait exactement les mêmes choix que Juliette. Les circonstances sont amenées d'une telle manière, qu'il me semble impossible d'entrevoir une autre solution que celle qui s'impose 🤷‍♀️ Alors, je n'ai pu que sauter de joie en découvrant page après page l'évolution de leur relation.
Rien n'est simple et pourtant, tout est d'une évidence folle. Il n'y a même pas besoin de passer au-dessus des barrières qu'érige Warner, il suffit de les pousser sur le côté. Ce personnage est aussi facile à lire qu'humain. Et j'apprécie beaucoup cette façon que Tahereh Mafi a de nous le dépeindre 👍
Celui qui, au début, passe pour le monstre de l'histoire se révèle n'être qu'un homme fragile et tout à la fois si solide. Warner sait ce qu'il veut et ne se sent pas le besoin de tout justifier. Il est loin de se douter de l'image qu'il renvoie à Juliette, tout simplement parce que ses intentions n'ont jamais été mauvaises et qu'il est prêt à tout pour elle.
Heureusement, les langues se délient petit à petit et en envisageant la situation sous un autre angle, Juliette découvre enfin la vérité 🙏 Malgré le laps de temps – justifié – qu'il lui a fallu pour se rendre à l'évidence, j'ai beaucoup apprécié la réalité avec laquelle ses sentiments ont évolué. C'est la première fois que je lis un roman où, dans de telles circonstances, l'héroïne ne se voile pas la face.
Si certains passages pourraient se révéler durs, ils ne sont que le reflet d'une logique implacable. Progressivement, Juliette se rend compte que ce qu'elle a ressenti pour Adam ne regroupait peut-être pas toutes les nuances de l'amour 🤔 Ce qu'elle éprouve pour Warner, en revanche, ne souffre aucune comparaison et l'amène justement à cette prise de conscience.
Alors, elle parvient à s'en détacher petit à petit et à accepter ce qui grandit en elle. Elle en vient même à mettre de côté certains faits qui ne trouvent encore aucune justification. Parce que l'homme détesté qui se tient au quotidien devant elle ne répond plus aux qualificatifs connus. Warner devient alors Aaron. Un être qui l'aime désespérément et prêt à tous les sacrifices pour elle 😌
Cela m'amène d'ailleurs à aborder une scène en particulier où Warner fait une offre généreuse au groupe dont faisait partie Juliette et que Kenji se borne à refuser. J'aurais pu m'énerver contre lui, parce qu'à cet instant précis, la situation était plus que délicate et la proposition inespérée. Bien sûr, Tahereh Mafi m'a immédiatement rassurée parce que Kenji reste Kenji 😏
Ce tome nous délivre d'ailleurs d'autres facettes de sa personnalité qui ne le rendent que plus attachant et qui confirment mon idée selon laquelle il constitue le ciment de toute cette histoire. Kenji est le fil d'Ariane, l'élément conducteur toujours présent qui guide les autres et dont on ne peut se passer. Sa nonchalance et ses blagues me font beaucoup rire, mais j'ai apprécié la mise en exergue de sa sensibilité qui, brusquement, me l'a rendu plus vulnérable. Son attachement à James est d'ailleurs un élément très marquant de ce trait de caractère 😍
Ce petit bonhomme m'en a mis plein la vue, tout au long de l'histoire. Il n'est pas sans m'évoquer Jamie du livre « Les âmes vagabondes », avec cette intelligence et ses questions pertinentes. Malgré tout ce qu'il se produit, James parvient à se faire sa propre opinion sur chacun et fait preuve d'une maturité qui a contrebalancé la bêtise d'Adam à certains moments 🤦‍♀️
Eh oui, la tendance s'est légèrement inversée entre le tome 2 et le tome 3. Si j'éprouve toujours une forme de pitié pour Adam, je suis quand même restée un peu étonnée de la virulence avec laquelle il a géré l'enchaînement des événements 😶 Certes, Juliette a fait un choix mais elle y a clairement mis les formes.
À aucun moment, elle n'a désiré le blesser et ses tentatives de dialogue sont parfois restées vaines. Toutefois, je ne m'attendais pas à découvrir un personnage j'allais dire aussi méchant, dont les paroles n'étaient faites que pour meurtrir. Ses réactions avaient un je-ne-sais-quoi de disproportionnées et ce n'est pas une critique envers l'auteure. Simplement, j'ai là aussi mis le doigt sur l'autre face d'Adam qui, je dois l'avouer, m'a déplu 😕
J'en suis moi aussi venu à me demander ce qu'il aimait tant chez Juliette, et Warner a pointé l'évidence : son côté faible et fragile. Mais Juliette a changé, visiblement trop et trop vite pour lui. Alors, tout cela facilite forcément ma préférence désormais.
Au-delà de tout cela, l'intrigue était efficace et les scènes d'action vraiment intéressantes. Tout est mesuré et réfléchi pour que rien ne paraisse improbable. Les lieux sont ici aussi originaux à leur manière, en particulier la salle d'entraînement de Warner qui aurait pu voir débarquer Lara Croft sans la moindre surprise 🏃‍♀️
Quant aux pouvoirs, tout a été mené de manière très astucieuse et je suis chaque fois surprise lorsqu'une nouvelle dimension apparaît. D'ailleurs, je trouve la faculté de Warner inégalable.
Le final de cette première trilogie était à la hauteur et m'a offert un dénouement comme je les aime. Je me demande à présent ce que me réserve la suite parce que je me doute que de nouveaux problèmes ne vont pas tarder à pointer le bout de leur nez. Et puis, autant ne pas le nier, je veux savoir de quelle manière la relation « Juner » va évoluer (J'avais tenté Warniette, mais ça perd de son charisme, je trouve 😂).
C'est donc encore une fois un très bon livre que signe Tahereh Mafi, qui ravira tous les amateurs du genre.
-----
👉💥
-----
Le petit mot de la fin 🖋
Même si je risque de ne pas faire dans l'originalité, je voudrais rappeler que je n'exprime ici qu'un avis personnel sur le roman "Insaisissable - Tome 3 : Ne M'Abandonne Pas". Loin de moi l'idée d'en faire une référence en la matière ou d'estimer que cette opinion est universelle ☝
Je prendrais toujours soin de mesurer mes remarques, dans la mesure où elles seraient négatives, puisque mon but n'est aucunement de faire du tort aux ouvrages ou aux auteurs. J'ai conscience du travail que représente l'écriture d'un roman, du coeur et du temps investis dans son élaboration. Je suis avant tout une lectrice qui souhaite partager, avec tous ceux qui le voudront, son amour pour la littérature 💛
Lage
Lien : https://everytrickinthebooks..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (90) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   28 mars 2014
Je suis un sablier.
Mes dix-sept années dégringolent comme un château de sable qui m’ensevelit à l’intérieur. Mes jambes en sont remplies et soudées l’une à l’autre, mon esprit déborde des mille et un grains de mes indécisions, de tous les choix que je n’ai pas faits et qui s’impatientent à mesure que le temps s’écoule de mon corps. La petite aiguille d’une pendule me tapote… un et deux, trois et quatre, me chuchote bonjour, lève-toi, debout, il est temps de te réveiller.
— Réveille-toi, murmure-t-il.
Le temps de reprendre mon souffle et je suis réveillée mais pas levée, surprise mais pas effrayée, et je plonge plus ou moins le regard dans ces yeux verts au comble du désespoir qui semblent en savoir trop, trop bien. Aaron Warner Anderson est penché au-dessus de moi, ses yeux inquiets m’examinent, sa main reste en suspens comme s’il était sur le point de me toucher.
Il s’écarte en sursaut.
Il me contemple sans ciller, haletant.
— Bonjour… dis-je, vaguement hésitante.
Je ne suis pas sûre de ma voix, de l’heure et du jour, de ces mots qui s’échappent de mes lèvres et de ce corps qui me possède.
Je remarque qu’il porte une chemise blanche à col boutonné, à moitié rentrée dans son pantalon noir bizarrement pas froissé. Les manches sont retroussées au-dessus du coude.
Son sourire a l’air de le faire souffrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Milene51Milene51   31 octobre 2014
- 'Tain, mais t'as perdu la tête ou quoi ? Tu crois qu'on peut liquider deux cents soldats ? Je sais bien que je suis hyperséduisant, J., mais ne me confonds pas avec Bruce Lee.
- Qui est Bruce Lee ?
- Qui est Bruce Lee ? répète Kenji, horrifié. J'hallucine ! On ne peut plus être amis, toi et moi.
- Pourquoi ? C'est un copain à toi ?
- Tu sais quoi ? Laisse tomber.
Commenter  J’apprécie          250
sheilasheila   12 avril 2014
Je songe alors que les paroles sont des créatures imprévisibles.
Aucun pistolet, aucune épée, aucune armée, aucun souverain n'auront jamais plus de pouvoir qu'une simple phrase. Les épées peuvent blesser et tuer, mais les mots vous poignardent et s'enfoncent dans la plaie, s'incrustent dans votre corps pour devenir des cadavres qu'on trimbellera avec vous plus tard, tout en essayant de creuser et d'arracher leur squelette qui se cramponne à votre chair.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
ptitelily01ptitelily01   04 août 2015
Je suis pétrifiée.
Me retrouver ainsi près de toi provoque des choses en moi. Des choses étranges et irrationnelles et des choses qui palpitent contre ma poitrine et entrelacent mes os. J'ai envie de réponses et de clarté et de révélation que je trouverais dans des livres. J'ai envie d'une poche pleine de signes de ponctuations pour terminer les pensées qu'il a fait éclore dans ma tête.
Mais je ne dis rien de tout ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
EppupuceEppupuce   11 mars 2016
– Je t’aime. Je t’aime et je te désire, et je te désirais avant. J’avais tellement envie de toi, et c’est toujours le cas, je te veux là, maintenant…
Stop.
Le temps s’arrête.
Le monde s’arrête.
Tout s’arrête pour l’instant, il traverse la pièce et me prend dans ses bras et me plaque contre le mur et je tourbillonne et je ne bouge plus et je ne respire même plus, mais je suis vivante, tellement vivante, je déborde de vie, et il m’embrasse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

Videos de Tahereh Mafi (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tahereh Mafi
Tahereh Mafi at San Diego Comic-Con
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Insaisissable

Qui est le personnage principal?

Juliette
Julie
Julia
Justine

8 questions
198 lecteurs ont répondu
Thème : Insaisissable, tome 1 : Ne me touche pas de Tahereh MafiCréer un quiz sur ce livre

.. ..