AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ewylyn


Ewylyn
  05 novembre 2017
J'avais un avis curieux et enthousiaste sur le premier tome, j'avais super envie de découvrir la suite. Néanmoins, je restais sur ma faim, il y avait quelques points qui demandaient à être plus poussé pour me convaincre que j'avais devant moi une trilogie fantastique. Après avoir lu les tomes 2 et 3, je pense conserver un très bon souvenir de cette trilogie — j'avais un peu peur vu que j'avais abandonné Au pays de l'ailleurs, mais finalement, cette trilogie est très chouette.

Nous avons une trilogie entre dystopie et romance qui se tient. Je ne partais pas convaincue que la romance, en particulier le triangle amoureux allait me séduire. Toutefois, ce triangle est justifié et très bien abordé. J'avoue que Juliette finit par se poser des questions que moi-même je me posais, notamment sur son amour pour Adam et sa fascination pour Warner. Personnellement, je suis team Warner et je suis plus que satisfaite de la tournure des événements. Sans céder à la facilité, l'auteur nous offre un triangle amoureux percutant, des choix difficiles, des émotions très fortes. J'ai beaucoup aimé cette romance intelligente et bien menée.

Ensuite, je dois bien avouer que l'aspect dystopique est loin d'être super travaillé. J'ai clairement manqué d'informations et de croustillant pour appréhender cet univers, les causes et les conséquences de cet avenir possible pour notre monde. L'aspect philosophique autour de la liberté, des choix à faire, de la peur de s'engager dans la guerre, la guerre en elle-même, fonctionne à merveille. J'ai aimé ces changements chez Juliette et ses amis de la rébellion ; on sent que le final allait être grandiose. Il l'est, mais il est trop court à mes yeux, les toutes dernières lignes sont très abruptes et je reste un peu sur ma faim. J'aurais aimé en lire un tout petit plus.

Côté intrigues, le tome 3 restera mon tome préféré dans cette trilogie tandis que le second fut à demi teinte pour moi. Pour le second opus, j'ai trouvé que l'intrigue manquait de peps. Les 150 premières pages m'ont paru durer une éternité, avec une Juliette fade et pleureuse, pas aimable du tout, préférant rester dans son coin et se voir en victime au lieu de faire des efforts. Je peux comprendre sa perte de repère, l'angoisse de blesser quelqu'un, mais au lieu d'apprendre à contrôler ses pouvoirs, elle préfère rester à geindre et rien faire. Il a fallu attendre sa première mission, sortir du Point Oméga pour avoir un premier sursaut et que je puisse enfin accrocher à l'histoire.

Pour le troisième opus, le rythme est un poil déséquilibré par les choix amoureux de Juliette, par le travail que doit faire l'équipe pour trouver la confiance nécessaire afin d'avancer. En revanche, j'ai trouvé les révélations, les sentiments et l'introspection plus prenantes, plus percutantes. Cela tient du fait que Juliette n'est plus spectatrice, mais actrice, qu'elle sort enfin de sa chrysalide. Ce n'est plus la petite fille peureuse et perdue, qui se sent obligé d'être avec Adam parce qu'elle lui devrait quoi que ce soit. J'ai aimé les rebondissements, les points abordés et l'intrigue glisse facilement, tout est maîtrisé et très agréable à suivre. Bref, c'était un vrai bonheur de lire ce troisième et dernier tome (même s'il me reste les hors-séries à découvrir).

L'écriture est magnifique, Tahereh Mafi possède une plume absolument merveilleuse. J'adore le style, les mots et la manière dont elle les agence, le côté envolée lyrique et poétique est très chouette à lire. Les émotions et l'aspect psychologique sont travaillés à fond, j'ai passé un bon moment à lire les descriptions. D'autant plus que la philosophie, les messages du roman sont agréables à décrypter ; là-dessus c'est une bonne dystopie dans sa globalité, on amorce la guerre, la politique, le Rétablissement est un peu plus fouillé dans ces deux tomes, les énergies (pouvoirs) de certains personnages se dévoilent. On a des révélations vraiment épatantes et intéressantes, cela occasionne des surprises de tailles, je pense notamment à Warner et Adam.

Je terminerai en vous parlant des personnages, ils sont toujours aussi captivants, fouillés psychologiquement, humains et loin d'être parfaits. Cela est autant une qualité qu'un défaut. Pour le coup, Juliette m'a fait une impression très différente entre le tome 2 et 3 ; elle m'a tellement agacée sur le second opus, j'avais presque fini par la détester. Jouer les victimes, être sur la défensive, je suis tellement heureuse de la voir sortir de ce cocon, de cette spirale négative. J'ai adoré la Juliette du tome 3, sensible, encore en manque de confiance en elle, mais elle sait rebondir, trouver les ressources en elle pour survivre. C'est une très jolie Juliette, forte et libre. Adam. Je suis navrée pour celles et ceux qui l'apprécieraient, mais c'est impossible. Il est détestable, j'ai été horrifié de voir cette haine, cette violence, ce côté "Juliette me doit tout, elle doit donc m'obéir, être à moi tout seul..." Ca ma tout bonnement refroidi. le peu de sympathie que j'éprouvais pour lui s'est envolé page après page. Il faut dire que Warner est juste exceptionnel, entre méchanceté et sensibilité, on ne sait pas sur quel pied danser. Il apparaît instable, et je pense comprendre pourquoi avec la fin et toutes ses révélations sur son passé ainsi que sur ses capacités. Warner est fascinant, pas facile à comprendre, un brin caractériel et entier, j'ai beaucoup aimé sa personnalité, ses remarques, cette idée de faire de Juliette un espoir, de la rendre indépendante et libre. Castle et Kenji me plaisent énormément, je suis contente de les avoir plus vu au cours de ces tomes, ils sont géniaux et très sympathiques.

En conclusion, le tome deux s'est avéré très compliqué à lire pour plusieurs raisons : une intrigue en dent de scie et un personnage principal imbuvable, les rares moments d'actions ainsi que les révélations et autres informations m'ont permis d'aller jusqu'au bout. J'avais donc un ressenti mitigé, aggravé avec ma déception sur Au pays de l'ailleurs de Tahereh Mafi. Cependant, le troisième opus relève facilement le niveau ! C'est mon chouchou parmi la trilogie, parce que la psychologie et les émotions sont très fortes, la plume est magnifique et donne beaucoup de relief aux protagonistes. Qu'on les aime ou pas, les personnages sont intéressants, surprenants même ! J'ai pris plaisir à découvrir l'intrigue et tout ce que l'auteure nous présente dans ce dernier tome. Et même s'il est loin d'être parfait, j'ai passé un très bon moment de lecture. Dans l'ensemble, la trilogie s'avère passionnante, originale, percutante (soit on aime ou pas) parce que la série ne nous laissera pas indifférent. Même si elle tire plus sur la romance que sur la dystopie, la trilogie fut une belle surprise pour moi qui n'aime pas la romance, les triangles amoureux ou les envolées lyriques côté style d'écriture.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus