AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782490695034
80 pages
Éditeur : Short Edition (15/09/2018)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 8 notes)
Résumé :
« Ah ! la lumière ! la lumière toujours ! la lumière partout ! Le besoin de tout c’est la lumière. La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire. » Victor Hugo

Ah ! en voilà un qui était bien inspiré ! Bon, de notre côté on pensait garder les pieds sur terre. Aussi lumineux et poétique que soit notre petit livre, nous n’avons pas d’ambition aussi divine pour lui.
Quoique... laissons-lui au moins... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
ange77
  10 février 2019
EN V'LÀ DE BRILLANTS POÈMES !
Résumé :
SILENCE, ÇA BRILLE !
« Ah ! la lumière ! la lumière toujours ! la lumière partout ! le besoin de tout c'est la lumière. La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire. » Victor Hugo
Ah ! en voilà un qui était bien inspiré ! Bon, de notre côté on pensait garder les pieds sur terre. Aussi lumineux et poétique que soit notre petit livre, nous n'avons pas d'ambition aussi divine pour lui.
Quoique... laissons-lui au moins sa chance ! Son éclat ne vous submerge-t-il pas d'émotion ? Son chatoiement ne vous retourne-t-il pas l'estomac ? Sa brillance n'éveille-t-elle pas, tout au fond de vous, l'âme d'un poète romantique ?
Allez, admettez, les rayons scintillants qui émanent de lui ont failli brûler vos pupilles !
Mais oui, on le savait... Ah, ce pouvoir qu'a la poésie, c'est fou, ça nous étonnera toujours !
***
Je tiens à remercier l'équipe de Babelio, dont les opérations de Masse Critique ne cessent de me surprendre, et (tout particulièrement ici) de m'éblouir, ainsi que ShortÉdition [NITRO-COLLECTION] ; « l'éditeur propulseur de littérature courte », pour l'envoi du recueil accompagné d'un sympathique petit mot rédigé à la main - Ça fait vraiment plaisir !

D'avantage un livret, un carnet, vu sa taille « passeport » - idéale pour les voyages en Littérature ! - et ses 75 pages à tout casser. Ce mini recueil se compose tout de même de vingt-neuf poésies (que se partagent les plumes de vingt-six auteurs), et dont la longueur varie de trois lignes à plusieurs pages, mais toujours en rapport avec la lumière - d'où le titre ^^ ... Lumineux ! n'est-ce pas ? ;-)

Ce n'est pas très habituel, la poésie, en ce qui me concerne... Pourtant ce n'est pas non plus le premier MC du genre que je coche. Parce que, malgré tout, au fond de moi j'aime beaucoup ça.
Ces récits succincts, qui se suivent, sans forcément se ressembler, au fil d'une lecture bercée de rimes jolies ; la toute petite taille du contenant, sa légèreté qu'on assimilerait à un nuage de dandelion emporté par la brise matinale ; ça se lit partout et à tout moment, mais surtout ça se relit indéfiniment.
Ça se garde bien au chaud sous l'oreiller, pour illuminer la nuit froide et fuligineuse, ou au fond du sac pour ensoleiller trains, bus, salle d'attente... tous ces lieux assombris par la (souvent) trop triste ou trop morne réalité.
Des étincelles de petits bonheurs, quelques brûlures plus douloureuses aussi, mais au final ; un bouquet de scintillements qui chatoient, ou chatouillent parfois ; une corolle de lueurs qui flamboient ; un phare dans les ténèbres.
Et la lumière fut !
Cependant, les mots me manquent ; difficile en effet de juger ainsi d'une petite trentaine d'oeuvres en quelques lignes seulement.
Bien sûr, et comme bien souvent avec les recueils, il y a des titres que j'ai adoré. Peu, néanmoins, sont parvenus à me laisser totalement indifférente.
Je préfère plutôt partager avec vous certains des plus beaux extraits que j'ai relevé :

* Cinq fils électriques balancent l'horizon
Accords funambules
Éclats de gris bercé de soleil en chaussettes
On le sent à peine glisser du toit jusqu'au banc
Silence fantôme à demi brisé de voitures filantes
(...)
[SOLEIL EN CHAUSSETTES - Françoise Grand'Homme]
* (...)
Viens tout contre moi
Ma petite chérie,
Mon atout coeur
Derrière le carreau,
Voir la lande où tout pique
Mais où bruissent les trèfles,
Un autre jour de chance
Pour nous deux
Se lève...
[FENÊTRE SUR LA LANDE - André Page]

* (...)
J'ai tant cherché au-delà des nuages,
Je n'ai point trouvé trace de l'enfer ;
J'ai entrevu des oiseaux de passage
Qui ne craignent ni l'été, ni l'hiver.
(...)
Si je suis loin, je te ferai signe,
Je t'offrirai dans l'éclat d'un matin,
Douce lenteur, la majesté d'un cygne,
Un bonheur que ne retient pas la main.
(...)
[ESSENCE DIVINE DE LA BEAUTÉ - Pierre Wattebled]
* (...)
Nettoyage de printemps, des recoins de placards...
Chacun cherche de l'air dans les airs d'autrefois,
Sous le bleuté du ciel souffle un air de départ
Les sourires nous reviennent, les beaux jours, mais pas toi.
Tout tourne autour de lui, ce putain de soleil !
Il claque sur les vitres, s'invite dans nos salons
Que penserait-il donc, si nous faisions pareil ?
Rentrer chez lui comme ça, sans une invitation ?
(...)
[MA VIE SANS AILES - Agnès Villani]
* (...)
C'est à l'heure où point le jour
Que tes draps sont devenus linceul,
Me laissant pantin pantelant, seul, tout seul,
Sans je t'aime, orphelin au coeur gourd.
[AU POINT DU JOUR - Patrick Peronne]

***
Lumineuses lectures à tout le monde !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5419
gouelan
  25 octobre 2018
Ce recueil de poésie, sur le thème de la lumière, fait partie de la NITRO COLLECTION de Shortedition. Toute nouvelle.
Vingt-neuf poèmes dans ce petit recueil bien aéré, du haïku éclair jusqu'à celui qui serpente de mille éclats sur quatre pages, ornementé.
Effleurant le romantisme, en passant par la fable, l'onirisme, jusqu'à la mélancolie, le mystère. Il y en a pour toutes les humeurs, toutes les fantaisies. Mais toujours tout ce qui étincelle les emmêle, de minuit jusqu'à midi, de la maison dans la ruelle écrasée de soleil, jusqu'au bout de l'univers clouté d'étoiles.
Suivez le fil.
Parfois un nuage, un rayon de tristesse... vous emportent sur ses ailes.
Deux de mes poèmes ont été choisis pour se faufiler entre les pages. Je m'en étonne.
Sont-ils luisants ces petits vers de poètes amateurs, ou vous feront-ils de l'ombre, comme un ciel d'automne ? À vous de lire...
Commenter  J’apprécie          382
babel95
  07 mars 2019
Dans le cadre de l'opération Masse Critique Babelio, les éditions Shortédition, que je remercie, m'ont adressé un petit livre intitulé : Que la lumière soit – en v'la de brillants poèmes !
L'ouvrage, de petit format, était accompagné d'une carte manuscrite me souhaitant une très bonne lecture et d'un marque-page sur lequel figurait le drôle de proverbe : « On ne fait pas de césures sans casser des mots ».
Pour finir, une petite carte m'expliquait que Short Edition était un éditeur de littérature courte, et que la collection de petit livres design « Nitro-collection » explosait les codes en étant « rapide, osée, décalée».
J'ai trouvé cette démarche à la fois originale et sympathique. J'ai lu d'un trait le recueil de vingt- neuf poèmes qui tous, à leur manière, nous parlent de lumière, de clarté, de soleil, et quelquefois de nuit - la lumière est un bien joli fil conducteur.
A la suite de cette lecture, je me suis demandé ce que recouvrait le terme « littérature courte ». Un ouvrage que l'on peut lire en quelques minutes ? Mais pourquoi pas quelques secondes ? Quelle est l'unité de base de la littérature, le mot ? la phrase ? Une réflexion en entraîne une autre. Au final, je ne sais pas précisément ce qu'est la "littérature courte", ni pourquoi elle se caractérise comme "explosive". Il s'agit peut-être tout simplement d'un petit livre fait de petits poèmes, que l'on peut emporter et lire un peu partout (par exemple, dans les transports en commun où selon moi, il remplacerait avantageusement la consultation des téléphones portables).
Je me propose de relire ces poèmes de littérature courte, pour apprécier toutes ces images, ces jeux de langage, ces mots qui jouent avec le soleil.
Au nouveau proverbe "On ne fait pas de césures sans casser des mots"
je répondrai …. à trop exploser les mots on retrouve toute leur poésie….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Giraud_mm
  15 janvier 2019
Un petit recueil de poèmes qui permet à Short Edition de donner une chance à de nouveaux auteurs.
Globalement, plutôt décevant : l'abus de vers libres, sensés faciliter l'expression poétique, finit par nuire : on tombe dans la facilité.
Quelques rayons de soleil cependant :
"Entre les persiennes
les raies orangées de l'aube
sur leurs corps mêlés"
(Yasmina Sénane, Entre les persiennes)
"C'est à l'heure où point le jour
....
Que ton sourire s'est habillé de soleil
Pour réchauffer mes vieux os transis par l'éveil
Que ton corps de déesse, que tant jalousa Diane
Mû par la pure grâce a découvert un peu ta peau diaphane"
..."
(Patrick Peronne, Au point du jour)
"J'irai lever la pierre au glissant des ruisseaux,
Capturer une étoile pour te faire un flambeau,
Détournerai le vent, le sortirai du lit
Afin qu'il te murmure des parfums d'Italie.
..."
(Yannick Detraissan, J'irai lever la pierre...)
Commenter  J’apprécie          230
jamiK
  12 février 2020
Que la lumière soit est un recueil de poèmes écrits par des auteurs différents, tous inconnus du grand public, donc forcément, il y en a pour tous le goûts. La qualité est au rendez-vous, même si deux ou trois m'ont un peu moins plus, je dois reconnaître que beaucoup m'ont touché, beaucoup m'ont évadé, beaucoup m'ont éclairé et deux ou trois sont des merveilles. C'est le genre d'ouvrage à laisser traîner sur le bord de l'étagère, qu'on peut réouvrir régulièrement pour s'accorder un petit rayon de lumière.
Maintenant, je tiens aussi à féliciter Short Édition pour sa démarche, de promouvoir des auteurs inconnus, de promouvoir les écrits courts, une démarche de vrais amateurs des mots. Il m'arrive régulièrement d'aller faire un tour sur leur site qui incite à la lecture, à l'écriture, à la flânerie littéraire, allez-y, lire, écrire, voter pour vos préférés.
Ce petit recueil est à leur image, un bol d'air frais littéraire, sans prétention, juste pour l'amour des mots.
Commenter  J’apprécie          200
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
gouelangouelan   25 octobre 2018
IL EST MIDI

Les bleus fanés du bois des volets se ferment
Les ocres de pierres se gorgent de lumière

Le soleil s'échauffe
À vouloir chasser les ombres des ruelles
Riant d'avoir toujours un clair-obscur d'avance

Le marché crie ses derniers cageots
Dans les senteurs de fruits trop mûrs

La porte claque
Laissant la rumeur derrière elle


Alain Morinais

p.38
Commenter  J’apprécie          250
KorriganKorrigan   27 octobre 2018
SOLEIL EN CHAUSSETTES

Cinq fils électriques balancent l’horizon
Accords funambules

Éclat de gris bercé de soleil en chaussettes
On le sent à peine glisser du toit jusqu’au banc
Silence fantôme à demi brisé de voitures filantes

Bal de pensées pointent en rondes de néant
Soupirent d’ennui en mâchant un nuage suspendu
Attrapent le vent comme une clé des champs

Là-bas dans les dunes on entend un murmure de sel
Orchestre de galets mêlé d’une vague dentelle
Robe d’écume effleure de bulles la mélodie du sable

Les notes s’évadent du banc jusqu’aux fils
Tourbillon de feuilles


F. Gouelan
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ange77ange77   09 février 2019
C’est là qu’est ma maison, dans l’immensité folle
Des enclos infinis, dans l’Espace insensé
D’un Chaos hors-le-temps, tout près de la corolle
D’un Soleil haletant qu’aucun Dieu n’a lancé.


[MA MAISON - Christophe Stabile]
Commenter  J’apprécie          240
gouelangouelan   24 octobre 2018
MA MAISON

C'est là qu'est ma maison, dans l'immensité folle
Des enclos infinis, dans l'Espace insensé
D'un Chaos hors-le-temps, tout près de la corolle
d'un soleil haletant qu'aucun Dieu n'a lancé

p.33

Christophe Stabile
Commenter  J’apprécie          200
gouelangouelan   23 octobre 2018
GALERIE CÉLESTE

Les étoiles
Sont autant de clous lumineux
Où les étoiles
D'un peintre facétieux
Étalent
Peu à peu sous nos yeux
Un voile
Propice aux rêves silencieux...

Catherine Thore Coulon

p.54
Commenter  J’apprécie          190
autres livres classés : haïkuVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
837 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre