AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 152208553X
Éditeur : Auto édition (13/08/2017)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Quelques centaines d'années après la Révolution de Vénus qui a permis l'avènement d'une ère matriarcale, Physalis, princesse de Sàlissa et descendante de Vénus, est en âge d’enfanter une héritière pour le trône. Au mépris du protocole, elle refuse la méthode d’insémination et fait appel à un procréateur. Mais dans un futur où les hommes sont considérés par la plupart comme des êtres inférieurs, ce choix ne s’avère pourtant pas si simple… Les deux jeunes gens que tou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Livrinaa17
  18 mars 2019
Je remercie grandement l'auteure pour sa confiance et l'envoi de son roman. Je vais maintenant vous dire ce que j'en ai pensé.
Avis : ⭐⭐⭐⭐,5/5 Dans ce roman on va suivre Physalis, une jeune femme de 20 ans mais également l'héritière du royaume. Son devoir et pas des moindres est de donner une héritière au royaume.
Oui ! Bien une héritière, dans cet univers les hommes sont perçus comme des êtres inférieurs. Les femmes sont à la tête de la société, les hommes ne servent qu'à faire perdurer les générations.
La manière la plus courante et recommandée, surtout pour la famille est de procéder par insémination pour obtenir une descendance.
La jeune Physalis n'entend pas les choses de cette façon et veut absolument utiliser la deuxième méthode.
Elle va alors faire appel à un procreateur. La liste est extrêmement longue puisqu'il existe toute une maison remplie d'hommes prêts à procréer.
Le dévolu de la jeune fille va se poser sur Lime, un jeune homme qu'elle trouve plutôt séduisant et intriguant. Suite à cette première rencontre le jeune homme est convié tous les matins dans la chambre de la jeune femme.
Mais Physalis ne se sent pas prête a sauter le pas... Elle trouve que le jeune homme agit de façon peu humaine, trop robotique. Elle va alors apprendre à le connaître, apprendre à connaître les hommes dont elle ignore tout de leur façon d'agir et de leur condition...
Mais tout cela ne sera pas si simple...

J'ai littéralement dévoré ce roman ! J'ai tellement aimé, si bien que lorsque j'avais un moment pour le lire je sautais sur l'occasion.
J'ai adoré le personnage de Physalis ! Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et tient tête à sa mère pour défendre ses idées. On a pu, au fil des pages découvrir une héroïne très courageuse et très attachante.
Concernant le personnage masculin. J'ai beaucoup aimé Lime ! Il apparaît très perturber par l'attitude de la jeune femme qui la traite comme son égal. On apprend pareillement à le découvrir, sa condition n'est pas évidente du tout et j'ai eu beaucoup de peine pour son parcours. Tout comme Physalis il est extrêmement attachant, il est de plus en plus humain !

Le dernier personnage que j'ai adoré est celui de Cyclamen, très proche de la princesse elle l'aide dans tout ce qu'elle entreprend.
Ensuite, concernant l'univers.
Bien évidemment j'ai trouvé qu'il était très original et c'est d'ailleurs un des points du roman que j'ai adoré plus que tout ! de voir que les hommes sont traités comme des "esclaves" représentant plus des poids pour les femmes de la société. Que les rôles soient inversés de cette manière est bien trouvé et l'auteure a su décrire tout ça a la perfection.
Je vais maintenant vous parler de la plume de l'auteure et de la tournure du roman.
J'ai beaucoup apprécié la plume de l'auteure que j'ai trouvé fluide et addictive, elle nous pousse à lire la suite.
Le roman est à la troisième personne
Le plus souvent on se place du côté de Physalis. Mais ce que j'ai adoré c'est les chapitres aux côtés de Lime ! Une superbe idée de la part de l'auteure de rajouter ces quelques chapitres.

Cette fin m'a énormément plu ! Par contre je veux maintenant absolument lire le tome 2 😂 J'ai hâte de retrouver l'univers et les personnages !
Au final, comme je l'ai dit, j'ai adoré ce roman. Je vous le conseille si vous aimez les univers dystopiques ici on a quelques choses de très originale. À l'appui, pour les plus sentimentaux une jolie petite romance interdite. 😁
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Viracocha
  04 mars 2018
Que dire de ce livre pour le présenter ? Eh bien, je l'ai avalé pour ne pas dire englouti en deux jours. Une fois que j'ai débuté la lecture, je n'ai l'interrompue que deux ou trois fois, je n'ai pas pu m'empêcher de poursuivre le récit tant qu'il m'en était possible jusqu'à veiller tard la nuit pour finalement l'achever au petit matin. Un vrai coup de coeur. J'en ai encore le buste qui tremble. Syno.
Quelques centaines d'années après la Révolution de Vénus qui a permis l'avènement d'une ère matriarcale, Physalis, princesse de Sàlissa et descendante de Vénus, est en âge d'enfanter une héritière pour le trône. Au mépris du protocole, elle refuse la méthode d'insémination et fait appel à un procréateur. Mais dans un futur où les hommes sont considérés par la plupart comme des êtres inférieurs, ce choix ne s'avère pourtant pas si simple…
Les deux jeunes gens que tout oppose commencent à devenir proches et cette intimité inédite remet en cause l'ordre établi. Face à la pression du conseil du royaume et aux interdits qui planent sur cette relation, Physalis va devoir faire un choix entre ses responsabilités d'héritière et ses convictions…
Les Enfants de Vénus est un roman d'anticipation, mêlant romance, aventure et science-fiction. L'auteur vous invite à plonger dans son univers futuriste insolite, ode à l'espoir, à l'égalité et à la nature.
Laissez-vous emporter par la délicatesse des sentiments et les rebondissements palpitants de cette histoire d'amour impossible !
Je ne sais même pas par où commencer tellement ce roman m'a touché et fait vibrer. J'ai lu de bons livres ces derniers mois mais je dois vous avouer que cela faisait très longtemps que je n'avais pas lu un livre qui m'avait désarçonné à ce point. Je me suis senti prisonnier de la plume de M. S. Mage. J'écris cette chronique alors que je suis encore sous le coup de l'émotion. Si la princesse Physalis et le procréateur Lime ont découvert le sentiment d'un amour pur et sincère au cours de cette histoire, j'ai la sensation d'avoir ressenti pour la première fois le plaisir d'une lecture enivrante. J'avais lu, oui, j'ai lu bien des livres, j'en ai même écrit, mais des comme ça, non. Je me sens dérouté et admiratif de la plume de l'auteure.
Il est bien difficile de résumer cette oeuvre. Si je ne mets pas 20/20, c'est parce qu'il manque peut-être quelques détails sur la forme pour donner un peu plus de corps à l'univers dans lequel se déroule la réflexion de la princesse Physalis. Franchement, moi, ça ne m'a pas gêné, je me suis posé la question tout de même à un moment donné mais ça ne m'a pas dérangé plus que ça car j'ai aimé ce que l'auteure nous permettait de comprendre de ce monde-là régi par les femmes, des créatures qui ont blâmé les hommes de l'échec de la civilisation humaine précédente. C'est donc dans un monde dominé par le sceau de la femme que nous suivons les pas de Physalis, une princesse amenée à devenir une reine mais surtout une femme désireuse de bousculer l'ordre établi. C'est sans compter sur sa mère, une Reine farouchement attaché à des traditions ancestrales et certainement gouvernée par la peur de voir l'équilibre de leur civilisation s'effondrer.
L'univers, les noms des personnages, l'atmosphère royale, le charme qui se dégage de la plume est M. S. Mage est certain. Si le fond est génial, la manière de le mettre par écrit est délicieuse. On sent toute la féminité qui se cache derrière ces mots mais surtout une grande intelligence car il ne s'agit pas que d'amour mais de morale, de courage, d'équilibre, de dilemme et de richesse culturelle. Avec Les enfants de Vénus, nous réfléchissons, nous vibrons et nous nous évadons. Que demander de plus à une fiction ? Nous avons des messages subtils, du suspense, de l'émotion, de l'humour, un brin d'action. Tous les ingrédients sont réunis pour trembler comme ce n'est pas permis. On est également surpris tout le long de la terme par les choix scénaristiques. Si on se met rapidement à rêver d'un happy end, on réalise vite que les obstacles sont trop redoutables pour que la princesse puisse s'en affranchir avant la fin du roman et bouleverser le monde dans lequel elle vit. Alors, on se prend à rêver d'une suite.
Je pourrai avoir d'autres choses à dire sur ce roman mais je ne veux pas trop en dévoiler sur son contenu. J'ai adoré. Un coup de coeur. Je lirai la suite et j'ai d'ailleurs suivi la page twitter de l'auteur pour être informé de la suite car, à priori, il y aura une suite ! Elle est pas belle la vie ? Allez, franchement, lisez ce livre. Il se lit tout seul. Celui qui aime lire ne peut pas ne pas aimer ce livre, c'est juste pas possible. Voilà.
Lien : http://leslecturesdechrisred..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
la_Bouquineuse74
  19 novembre 2017
Suite à des catastrophes naturelles d’origines climatiques, le monde est dévasté. La Révolution de Vénus permet l’amendement d’un nouveau mode de vie avec ces survivants : les Enfants de Vénus. Cette société matriarcale met en œuvre des femmes libres et toutes puissantes face à des hommes esclaves. Comme dans une ruche, les femmes travaillent et ont des responsabilités. Elles permettent à la société de vivre. Les femmes donnent naissance à des filles pour permettre à leur société de « bien » fonctionné. Les hommes, à l’image des faux-bourdons, ne sont là que pour faire perdurer l’espèce. Bien entendu il est préférable que l’enfant à naître soit de sexe féminin. Aussi pour augmenter leurs chances, et pour empêcher les d’avoir des sentiments pour les hommes, celles-ci ont recours à l’insémination artificielle.
On se retrouve projeté dans un monde de femmes, ou l’amour entre un homme et une femme n’a pas sa place. Notre princesse a la responsabilité de donner une héritière au trône. Malgré les réticences de sa mère la Reine, elle choisira un procréateur naturel du nom de Lime.
Notre héroïne est la princesse du royaume de Sàlissa, la princesse Physalis. C’est une jeune femme en quête de renouveau. Elle incarne la jeunesse à tout point de vue. Son esprit rebelle, sa sagesse et la force de son caractère fascine. Elle sait ce qu’elle veut. Plus tard, elle deviendra reine de la cité, mais elle veut être une reine en accord avec ses convictions, une femme qui s’affirme et qui pense sagement. C’est le genre de personne que l’on aimerait rencontrer dans la vraie vie. Elle m’a aussi beaucoup fait penser au personnage de Ludmilla dans la saga Nox d’Yves Grevet.
Lime. Lime c’est celui qui deviendra le procréateur naturel de Physalis. Ou peut-être pas. Mais leur relation n’est pas que charnelle, elle est belle et attachante. Son existence en tant qu’homme et sa place dans cette société intrigue…
Elle allait devoir choisir un procréateur, mais sur quels critères ? La beauté ? La robustesse ? Son imagination s’affola. Elle se dit même pendant un court instant qu’elle regrettait son choix, avant de se raviser. Non, elle était sûre d’elle. Sa conviction était profonde, et renforcée par une intuition infaillible. Être intime avec un homme ne devait pas être si effrayant…
J’ai été surprise par le nombre de références comprises dans ce livre. J’adore quand c’est ainsi. L’histoire, en plus d’être complètement géniale, impressionne par la réflexion qu’elle engendre et les clins d’œil qu’elle envoie.
Le fait que la société soit matriarcale fait réagir. Les situations inhabituelles choquent plus. Et même si le monde dans lequel on vit a grandement évolué, ce progrès ne se fait pas à toutes les échelles. C’est un combat permanent.
Il y a aussi quelques sujets subliminaux comme le réchauffement climatique et l’homosexualité.
L’abondance de références ne m’a pas sauté aux yeux. Loin de là. J’ai été aveugle. L’amour rend aveugle. Comment n’ai-je pas pu voir le prénom des personnages pendant ma lecture ? Ils sont presque, si je ne me trompe pas, issu de végétaux abordant diverses significations. À votre avis que signifie « physalis » ?
Mais il n’y a pas que cela, le récit porte les traces de la mythologie et de ces héros… À vous de voir ! 🙂
L’univers créé par l’auteure est très original. J’ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir. L’histoire est fluide, prenante, donne des frissons, fait espérer et attriste. Il fait aussi voyager dans un drôle de paysage, entre sables, eau et terre. J’espère vraiment qu’il y aura une suite ! Vous l’aurez compris, j’ai adoré !
Lien : https://labouquinerieimagina..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LadyChantilly
  07 novembre 2017
Plusieurs centaines d'années après les catastrophes naturelles qui ont bien failli anéantir l'humanité et notre monde, nous faisons la connaissance de Physalis, princesse du Royaume de Sàlissa, une terre gouvernée par les femmes et où les hommes sont réduit en esclavage ou au simple titre de "procréateur".

Alors âgée de 20 ans, le moment est venu pour Physalis de donner une héritière au trône, mais la jeune fille choisit une méthode bien particulière et considérée comme contre nature par son peuple, et surtout sa mère, la Reine. Elle fait le choix de se trouver un "procréateur" et refuse l'insémination artificielle.

Lors d'une cérémonie, elle choisit sur un coup de tête le jeune Lime et va au fil des jours tomber sous son charme.

Je reste assez dubitative à propos de cette lecture. J'ai lu le roman très rapidement, en une seule journée, mais je dois pourtant avouer que certains passages m'ont semblé très longs.

J'ai particulièrement adoré l'univers et le contexte général. le fait d'imaginer un monde où les femmes ont pris le pouvoir, où elles traitent les hommes comme des objets inutiles et dégoûtants, où elles sont devenues froides et ont même perdu leur instinct maternel, m'a glacé le sang ! C'est là que je me suis rendue compte que si la place des femmes avait été changée par des hommes dans l'histoire, je n'aurais pas autant été choquée… C'est grave quand même, non ? On a tellement l'habitude de voir les hommes se faire diaboliser dans certains romans dystopiques, que lorsque c'est au tour de la gent féminine, on reste sur les fesses.

L'héroïne, Physalis, est une jeune femme encore fort naïve et dominée par sa mère, si bien qu'elle m'a parfois parut plus jeune que son âge. Malgré tout, elle ressent de plus en plus le besoin de s'imposer face à elle et de revendiquer son droit à la parole. Elle choisit donc de se rebeller contre le système, et surtout contre les bases fondamentales de son monde, à savoir, la supériorité des femmes. J'ai tout de suite remarqué son côté romantique et le fait qu'elle souhaite malgré elle tomber amoureuse d'un homme. Car je pense que c'est bien là une des plus grandes raisons qui la pousse à choisir un procréateur. Elle se sent seule et idéalise les anciennes relations entre les hommes et les femmes.

C'est ainsi qu'elle tombe (trop) rapidement amoureuse de Lime. J'ai trouvé dommage que leur relation fonctionne à sens unique, en tout cas à mon sens. Physalis l'aime, ça crève les yeux, mais je ne pense pas que ce soit réciproque du côté de Lime. Il est tellement endoctriné, tellement convaincu que sa place se résumé à coucher avec des femmes, qu'il ne se rend même pas compte qu'il est bien plus que ça.

C'est simple, j'ai détesté ce pauvre Lime ! Il m'a semblé un peu niait, et complètement à côté de la plaque par rapport à Physalis. Il est plat et il n'y a presque aucune lueur de rébellion dans son coeur comme la princesse l'espère durant tout le roman.

En ce qui concerne l'intrigue, je pense que malheureusement il n'y en a pas vraiment… L'histoire se concentre essentiellement sur l'amour naissant entre Physalis et Lime, et ne cherche pas à aller plus loin, ce qui est vraiment dommage. Sur la fin, l'auteure cherche à nous amener sur un nouveau rebondissement, sur une nouvelle piste d'action, mais pour moi ça s'est produit trop tard.

Même si j'ai bien apprécié ma lecture et que je ne regrette pas du tout d'avoir découvert cet univers qui m'a un peu chamboulée, je suis assez déçue du manque d'action et d'intrigue secondaire et me suis un peu ennuyée lors de certains passages.
Lien : https://ladychantilly.wixsit..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
surmatable2nuit
  24 mars 2019
Un premier tome qui m'a conquise !!!
Pour ceux qui me suivent depuis longtemps, vous n'êtes pas sans le savoir que j'aime parfois sortir de ma zone de confort et c'est ce que j'ai fait avec le livre de M.S. Mage. Son roman est un mélange de science-fiction, d'anticipation et de romance.
Physalis est la princesse de Sàlissa, descendante de Vénus. Elle a atteint l'âge où elle peut enfanter et ainsi donner une nouvelle héritière au royaume. Mais Physalis est une rebelle, elle refuse la méthode d'insémination et fait appel à un procréateur.
Le monde dans lequel vit Physalis est dirigé exclusivement par des femmes (drôle de coïncidence que de commencer ce livre le 8 mars, journée internationale de droit de la femme !). Les hommes sont des êtres inférieurs dans ce futur, ils sont les serviteurs de ces dames et parfois procréateur.
Les choix de Physalis vont la pousser à rencontrer Lime. Entre eux, l'alchimie est inéluctable, mais comment réagir lorsque l'on vit dans un monde sans sentiment ?
J'ai dévoré ce roman où notre rebelle ne souhaite pas se conformer aux règles, mais le fait par respect de son peuple. Elle va malgré tout bousculer ce monde qui semble tourne rond. Et par une série de mensonges va découvrir l'interdit.
Ce premier tome m'a littéralement conquise ! La plume de l'auteure est douce, rythmée et addictive. Je ne regrette pas le moins du monde d'être sortie de ma zone de confort. J'ai aimé ce monde dirigé par les femmes, mais où notre rebelle met le point sur ce qui ne va pas dans ce nouveau monde.
J'ai hâte de découvrir la suite des aventures de Physalis, car le dernier chapitre laisse présager une belle aventure et surtout la princesse devrait à nouveau se confronter à son royaume pour les décisions qu'elle a prises, mais dont personne ne se doute.
Lien : https://surmatabledenuit.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
la_Bouquineuse74la_Bouquineuse74   19 novembre 2017
Elle allait devoir choisir un procréateur, mais sur quels critères ? La beauté ? La robustesse ? Son imagination s’affola. Elle se dit même pendant un court instant qu’elle regrettait son choix, avant de se raviser. Non, elle était sûre d’elle. Sa conviction était profonde, et renforcée par une intuition infaillible. Être intime avec un homme ne devait pas être si effrayant…
Commenter  J’apprécie          00
la_Bouquineuse74la_Bouquineuse74   19 novembre 2017
Le conseil va lui trouver une place où il sera bien utile, et où il ne te dérangera plus.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : esclavageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2866 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre