AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020948715
285 pages
Éditeur : Seuil (24/01/2008)
3.33/5   3 notes
Résumé :
Gagner, mériter, revendiquer l'identité de celui qui n'est nulle part, c'est-à-dire d'une ville de frontière, pôle d'attraction grâce à son dynamisme économique, melting-pot où se côtoient la culture italienne, la tradition germanique, l'effervescence slave, enjeu d'un combat entre l'Italie et l'Autriche, puis la Yougoslavie -cette ville qui " est littérature " et que hantent les grandes figures de Svevo, de Saba et de Joyce et de tant d'autres...Les auteurs se sont... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Unhomosapiens
  20 mai 2018
Trieste a un statut un peu à part en Italie car la ville reste fortement teintée par la Mitteleuropa. Il suffit de s'asseoir à une table du Caffé San Marco devant une Sacher Torte pour se croire encore à l'époque des Habsbourg et les imposants immeubles commerciaux qui enserrent la piazza dell'Unità rappellent l'opulence autrichienne du XIXème siècle. de plus, la Slovénie n'est qu'à quelques kilomètres, pour nous rappeler le passé slave de la ville.
Claudio Magris et Angelo Ara commencent l'histoire de cette ville en 1719, lorsqu'elle devient « port franc », avant-poste et débouché maritime adriatique de l'empire Habsbourgeois.
Ce sera le début des conflits, pour le meilleur et le pire, de cette ville cosmopolite, carrefour où se rencontrent l'Europe du Nord et du sud. Véritable creuset où s'affronteront Italiens, Autrichiens et Slaves qui donnera son aspect actuel à la ville.
Les auteurs suivent un fil conducteur littéraire à travers les points de vue de Scipio Slataper et Giani Stuparich entre autres. On croise aussi très souvent James Joyce, Umberto Saba, Italo Svevo et une myriade d'auteurs moins connus. Par ailleurs, une large part est faite à la psychanalyse grâce à Edoardo Weiss, disciple de freud.
Un autre fils conducteur est celui de la politique. Il n'est d'ailleurs pas toujours très facile de suivre le parcours des différents partis italiens ou slaves qui chercheront à dominer la ville. Plusieurs chapitres relatent aussi les deux guerres mondiales auxquelles la ville paiera un large tribut. Ville « libre », occupée par les alliés, elle ne deviendra italienne, séparée de l'arrière-pays, qu'après plusieurs tractations qu'en 1954.
Ce livre est un peu à l'image de l'histoire de cette ville, dense et fouillis. On a parfois du mal à s'y retrouver et beaucoup de détails alourdissent le récit. de plus, le texte parfois alambiqué, souffre de la traduction de l'italien, avec des phrases lourdes aux structures emphatiques. Mais il offre tout de même un intéressant point de vue sur cette ville trop souvent oubliée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          287

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
UnhomosapiensUnhomosapiens   13 mai 2018
Les Allemands, qui à des époques diverses ont afflué vers Trieste et ont choisi d'en faire leur ville, se trouvent eux aussi soumis au charme de la culture italienne, ils s'adaptent dans leur grande majorité à l'italianité citadine dominante, et subissent le processus d'intégration et d'absorption.
Commenter  J’apprécie          210
UnhomosapiensUnhomosapiens   13 mai 2018
Déchirée entre Italie et Autriche, partagée entre l'âme et l'intérêt, la ville semble soumise à une tension permanente, d'autant plus forte et dramatique que les consciences les plus éveillées, les plus averties sentent que l'identité de la ville, son rôle historique et son bien-être sont indissolublement liés à cette double réalité d'une italianité culturelle et spirituelle dominante et d'un "autriachianisme" économique, dont le conflit constitue le drame de Trieste, mais aussi le signe de sa vitalité, on pourrait aller jusqu'à dire la condition même de son existence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
UnhomosapiensUnhomosapiens   19 mai 2018
Le grand apport de Trieste à la culture italienne, pendant des années, c'est la psychanalyse ; c'est Edoardo Weiss, disciple triestin de Freud, qui l'a introduite et instituée en Italie, qui a transfusé dans le tissu de la culture italienne cette sève si différente.
Commenter  J’apprécie          30
UnhomosapiensUnhomosapiens   19 mai 2018
C'est à Trieste qu'est installé l'unique camp de concentration de tout le territoire italien.
Commenter  J’apprécie          51

Videos de Claudio Magris (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claudio Magris
Lors de l'émission “Hors-champs” diffusée sur France Culture le 16 septembre 2013, Laure Adler s'entretenait avec l'écrivain et essayiste italien, Claudio Magris. « L'identité est une recherche toujours ouverte, et il peut même arriver que la défense obsessive des origines soit un esclavage régressif, tout autant qu'en d'autres circonstances la reddition complice au déracinement. » Claudio Magris (in “Danube”)
Claudio Magris, né à Trieste le 10 avril 1939, est un écrivain, germaniste, universitaire et journaliste italien, héritier de la tradition culturelle de la Mitteleuropa qu'il a contribué à définir. Claudio Magris est notamment l'auteur de “Danube” (1986), un essai-fleuve où il parcourt le Danube de sa source allemande (en Forêt Noire) à la mer Noire en Roumanie, en traversant l'Europe centrale, et de “Microcosmes” (1997), portrait de quelques lieux dispersés dans neuf villes européennes différentes. Il est également chroniqueur pour le Corriere della Sera.
Il a été sénateur de 1994 à 1996. En 2001-2002, il a assuré un cours au Collège de France sur le thème « Nihilisme et Mélancolie. Jacobsen et son Niels Lyhne ».
Ses livres érudits connaissent un très grand succès public et critique. Claudio Magris a ainsi reçu plusieurs prix prestigieux couronnant son œuvre, comme le prix Erasme en 2001, le prix Prince des Asturies en 2004, qui entend récompenser en lui « la meilleure tradition humaniste et [...] l'image plurielle de la littérature européenne du début du XXIe siècle ; [...] le désir de l'unité européenne dans sa diversité historique », le prix européen de l'essai Charles Veillon en 2009, et le prix de littérature en langues romanes de la Foire internationale du livre (FIL) de Guadalajara, au Mexique, en 2014. Claudio Magris est également régulièrement cité depuis plusieurs années comme possible lauréat du prix Nobel de littérature.
Thèmes : Arts & Spectacles| Littérature Contemporaine| Littérature Etrangère| Claudio Magris| Mitelleuropa
Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
autres livres classés : triesteVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
665 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre