AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791028111984
Éditeur : Bragelonne (12/06/2019)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 76 notes)
Résumé :
Dans Le Magicien d'Oz, le grand classique de L. Frank Baum, Dorothy triomphe de la Méchante Sorcière de
l'Ouest... mais nous ne connaissons qu'une partie de l'histoire. Qu'en est-il de son ennemie suprême, la mystérieuse Sorcière ? D'où vient-elle ? Comment est-elle devenue si méchante ?
Avec Wicked, Gregory Maguire crée un monde fantastique si riche et si vivant que nous ne verrons plus jamais le Magicien d'Oz avec les mêmes yeux.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
kuroineko
  13 août 2019
Après avoir acheté le roman de Grégory Maguire, je me suis dit qu'il serait peut-être judicieux de lire auparavant le magicien d'Oz, histoire de ne pas louper les références. Et voir ce que Franck Lyman Baum racontait de cette fameuse Méchante Sorcière de l'Ouest (ce qui m'avait d'ailleurs bien déçue).
Wicked, la véritable histoire de la Méchante Sorcière de l'Ouest se présente comme une sorte de préquelle au roman originel. Avant de recevoir son titre peu glorifiant, la Méchante Sorcière de l'Ouest est Elphaba, un bébé né avec la peau verte et une dentition fort impressionnante dans une famille singulière du pays de l'Est. Forcément elle détonne pas mal parmi les Croquignons au teint disons plus standard.
Grégory Maguire narre donc toute son histoire depuis cette naissance particulière jusqu'à la conclusion du roman de Lyman Baum. Il offre une vision très différente et dans un style radicalement moins pour les enfants. Sexe, religion, politique, ... occupent une part importante de la trame du récit. Elphaba dénote continuellement tout en faisant preuve d'une intelligence vive et d'un sens de l'observation et de l'engagement pointu.
Wicked n'est pas appelé, à mon avis, à rester parmi les chefs d'oeuvre de la littérature. Néanmoins sa lecture est plaisante, intéressante et m'a plus enthousiasmée que le Magicien d'Oz (une question d'âge aussi certainement). Il y a des scènes très cocasses, de l'action et de la réflexion sur le pouvoir autoritaire de la Cité d'Émeraude et sur les rapports humains, surtout entre les quatre peuples si différents qui constituent le pays d'Oz. La Méchante Sorcière de l'Ouest ressort, forcément, plus étoffée et construite. Voilà un personnage peu commun, et pas seulement du fait de sa couleur verdâtre.
En conclusion, un bon moment de lecture,décalée et iconoclaste par rapport au roman originel avec un point plus détaillé sur les dissensions du pays (mais un fait met tout le monde d'accord, moi y compris : Toto, le chien de Dorothy, est insupportable!).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Ys
  14 juin 2012
Raconter l'histoire de la méchante sorcière, l'arracher à ce rôle stéréotypé d'adversaire à affronter par le héros de l'histoire, pour la ramener au domaine de l'humain. En faire un personnage à part entière, tissé d'expériences et d'émotions. Retracer sa vie dès l'enfance pour comprendre comment ce mal s'est peu à peu formé en elle, et en remettre en question la nature même. L'entreprise est intéressante, et le pari d'autant plus ambitieux que G. Maguire le relève dans l'univers d'Oz, l'un des plus célèbres et des plus vastes de la littérature enfantine.
D'Oz, je ne connaisais que deux adaptations cinématographiques (celle de Victor Flemming, la plus connue, avec Judy Garland, et celle de Sidney Lumet, avec Michael Jackson et Diana Ross) : aucun des très nombreux livres de Franck L. Baum ne m'est jamais passé entre les mains, et il est fort probable que de nombreuses allusions, dans Wicked, me soient restées étrangères. Cela a peut-être orienté ma lecture, sans pour autant la gêner : le roman reconstruit le monde d'Oz de manière assez complète et cohérente pour, au fond, se suffire à lui-même.
Le pari est-il bien relevé pour autant ? Oui et non. J'ai lu ce livre avec beaucoup de plaisir, j'en admire la complexité, la profondeur qu'il a su donner à ses personnages et à l'univers tout entier. Et pourtant, j'en ai aussi retiré un certain sentiment de frustration... l'impression que le portrait d'Elphaba, admirablement commencé, a été quelque peu bâclé sur la fin - ou du moins qu'il manque quelque chose à son évolution pour qu'il soit parfaitement réussi. C'est d'autant plus dommage que j'avais pour ce personnage une affection particulière, et que j'ai adoré tout le début du livre : l'histoire de ses parents et de sa petite enfance, assez remarquable mise en scène d'un couple amoureux mais trop dissemblable et soudain confronté à l'anormalité de son premier enfant ; celle de ses années d'étude, délice doux-amer émaillé de conversations savoureuses et de personnages attachants, avec en trame de fond la question de la responsabilité de chacun face à l'émergence d'une dictature. Par la suite, ces questions politiques gagnent encore en intérêt mais Elphaba, qui finit par s'y briser, perd dans l'affaire pas mal de substance. Là où, au contraire, elle aurait dû en acquérir.
Au fond, je pense que le principal défaut de ce livre est d'avoir voulu trop en dire, évoquer trop de thèmes intéressants et expliquer une évolution trop longue pour un seul et unique roman. Avec tout ce qu'il y a dans Wicked, l'auteur aurait pu écrire au moins une trilogie - et le résultat, peut-être, aurait été plus satisfaisant.
Mais ce défaut, au fond, est celui de ses qualités, et ce roman reste une belle découverte.
Rendons hommage, au passage, au très beau travail de l'illustratrice et des éditeurs qui ont conçu la couverture Bragelonne !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
selena_974
  18 avril 2014
C'est la tête encore pleine de ma lecture récente du Magicien d'Oz que je me lance dans Wicked, qui nous relate la Véritable Histoire de la Méchante Sorcière de l'Ouest. Souvenez-vous, cette sorcière est celle que la jeune et innocente Dorothée avait réduite à néant en lui lançant un seau d'eau, un liquide qui lui est fatal. Nous savons donc tous qui est cette sorcière et quelle est sa fin, mais c'est son histoire qui nous est ici contée par Gregory Maguire.
Toute histoire a un commencement, et celle d'Elphaba débute bien entendu par sa naissance. de père pasteur unioniste et de mère aux moeurs douteuses, nul ne sait réellement pourquoi la petite Elphie est née verte avec des dents pointues et acérées, une apparence qui lui vaudra depuis toute petite la répulsion du "commun des mortels". Nous suivrons la future Sorcière au long de ses trois premières années, puis bien plus tard, à l'université, et nous la verrons évoluer au fil du temps et des événements jusqu'à devenir celle que nous connaissons dans l'oeuvre de L. Franck Baum. de caractère indépendant et curieux, la jeune Elphaba s'efforcera de comprendre les notions qui gouvernent le pays d'Oz et d'affronter ses injustices. Car Gregory Maguire nous a concocté un pays riche religieusement, culturellement et politiquement, en perpétuel conflit et bien loin de ce "monde des Bisounours" décrit dans l'oeuvre originale. Entre religion, dictature, révolutions, ségrégation, sacrifices et esclavage, Elphaba va finir bien malgré elle par trouver sa voie... Et une chose en amenant une autre, il est de mon avis bien impossible de ne pas éprouver finalement de la sympathie pour la Méchante Sorcière de l'Ouest... (et beaucoup d'antipathie pour Dorothée, mais ce n'est pas le sujet).
Une excellente idée que cette histoire, très bien écrite, originale et pleine d'intérêt... Wicked est un livre que je recommande sans hésiter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
ValentineF
  12 septembre 2011
Qui ne se souvient pas avoir vu, lu ou entendu le magicien d'Oz, avec la toute mignonne Dorothy et son petit Toto ? Qui n'a pas à l'esprit la vilaine sorcière se prenant assez méchamment un sceau d'eau en plein poire (oui, la première fois, je ne croyais pas qu'une telle conclusion était possible, du coup, cela m'avait choqué) et dire pour la plus célèbre adaptation cinématographique : "Je fonds, je fonds" (Repris dans plusieurs films et séries depuis) et disparaitre dans ce que l'on suppose être d'effroyable souffrance ?
Voici l'autre son de cloche, dédié aux adultes, on passe de l'autre côté du miroir (euh, c'est pas la même histoire) pour suivre le chemin de cette sorcière. On y découvre une jeune femme victime de son apparence, rejeté par les siens, mais brillante, intelligente et douée de compassion envers son prochain, une "humaniste" avant l'heure.
Elle rejette le comportement du tyran (le magicien a fait un coup d'état, il ne faut pas l'oublier) qui a réduit les droits de la population des Animaux (animaux mais qui parle, qui réfléchi, genre le lion) et des peuples défavorisés, détruisant des terres et des populations entières pour quelques poignets de rubis.
La sorcière se fait révolutionnaire, résistante, sorcière, s'engage à lutter contre le tyran au nom des peuples opprimés, voilà QUI EST LE SORCIERE.
En lisant, de très nombreuses images se sont accolées aux textes.
- Les scènes du Magicien d'Oz d'origine avec une petite réflexion : "Ah ouais, c'est vrai, on peut aussi voir bidule comme ça, sachant que trucmuche"
- Génocide : oui, la seconde guerre, les juifs serait les Animaux - désolé pour l'image qui peut s'avérer négative, mais il s'agit du peuple opprimé dont on a retiré peu à peu les droits, en utilisant la dévalorisation par la propagande, pour finalement les parquets, etc... Et les Qualdings, ce peuple nomade, les roms de l'histoire qui ont aussi été victime du système arien.
- Sur-industrialisation : Oui, la surexploitation des peuples et des terres pour une richesse qui n'existe que pour la parade. Les mines a ciel ouvert pour quelques pierres précieuses, l'assèchement des terres an amont, provocant sécheresse et pauvreté agricole en aval en toute impunité des puissants.
-Racisme : Étape logique suivante - on cherche un coupable et l'on est plus ou moins consciemment victime de la propagande quand on est pas carrément complice.
-Religion : Ferveur religieuse, guerre entre les différents mouvements, peuple décadent.
-Écologie : Oui, ces chemins de fer, cette route de brique jaune, détruisant le paysage au seul nom de l'urbanisme et à l'usage de la minorité et l'appauvrissement des sols, qu'est-ce que tous ces sujets si ce n'est un questionnement sur l'écologie ?
Tu l'auras compris, ce n'est pas parce que l'on parle du magicien d'Oz qu'il faut mettre ce livre entre les mains d'un enfant (je te conseille vivement de ne pas le faire avant les 13 ans de l'enfant). Mais le livre est brillant, autant parce qu'il évoque une grande histoire avec des personnages forts (et l'on peut très bien s'arrêter à ce degré de lecture), autant parce qu'il nous fait réfléchir sur la réalité de l'histoire, sur la ré-interprétation qu'en font les historiens et sur l'avènement des pires moments de l'histoire humaine où bien souvent à l'origine dune seul être : un monstre de mal.
Oui, j'ai adoré, en plus l'édition est toute mignonne, un peu lourde pour les transports en commun car relié, mais fascinante, passionnante, excellente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Cronos
  18 octobre 2017
Je trouve ça intéressant comme point de vue, c'est vrai qu'après tout on ne sait rien de cette sorcière si ce n'est qu'un charlatan caché derrière un rideau la dit méchante.
C'est un livre beaucoup plus politique qu'il n'y paraît et ça se remarque dès l'introduction. Sa première rencontre avec Dorothée, elle la voit avec les chaussures de sa soeur morte à cause de la fillette, donc déjà elles ne partent pas de bon ton, les 3 compagnons colportent des ragots sur la sorcière alors qu'elle est obligée de vivre recluse et donc personne ne la connait. Ca commence fort et j'aime beaucoup, ça me permet de sortir de l'image que j'ai d'elle via le film (je n'ai pas lu le livre désolé), pour directement sur ce qui sera la base d'une révolte.
Politique oui, mais ça reste assez vague pour ne pas être directement rattaché à un pays. Que peu importe l'image que vous avez de la sorcière de l'Ouest, il est toujours bon d'avoir différent point de vue pour se forger une opinion. J'aime aussi, le fait qu'au final toute l'oeuvre semble issue du même univers que le Magicien d'Oz (livre ou film) et non pas comme un plus, où un récit pas forcément utile. Ici ça me permet d'avoir une vision plus large, du pays d'Oz et de son Histoire, parce que j'en suis fan.
Le livre commence donc avec un petit rappel du monde d'Oz tel qu'on le connait, le temps de quelques pages, puis s'enchaîne l'intrigue. Je trouve que c'est une bonne idée pour celles et ceux quoi n'ont pas une bonne mémoire et n'est pas assez long pour être ennuyeux pour ceux et celles qui connaissent déjà l'histoire. Il faut, selon moi, connaître la version du Magicien d'Oz pour apprécier ce roman. Je pense également qu'il faut découvrir l'univers par la première histoire avant de lire celui-ci, au risque de gâcher un peu la beauté du roman et l'innocence qui s'y cache.
Pour l'histoire en elle-même, les évènements s'enchaînent bien, il y a un bon rythme et pas du tout étouffant comme je le craignais avant de commencer. On ne suit pas que la sorcière mais tout un panel de personnages et j'ai trouvé que c'était vraiment un plus, surtout avec ce point de vu « historique » et quand l'auteur souhaite nous en apprendre un peu plus sur le background (pardonnez ce terme anglais, je ne le retrouve plus en français, sans doute perdu dans un ouragan qui mène à Oz).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
Actualitte   05 août 2011
Ici, le talent de Maguire a été d’emprunter l’un des personnages d’un conte de jeunesse populaire, à savoir la méchante sorcière de l’ouest en l'abordant par un nouvel angle plus psychologique, plus complexe. Son savoir-faire réside dans le choix des mots et la construction originale : un pari plutôt réussi.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
CylhisCylhis   11 mai 2012
Les garçons ont besoin de la colère chaude pour survivre. Il leur faut le goût du combat, l'envie d'enfoncer le couteau dans la chair, l'énergie, l'initiative de la fureur. C'est nécessaire pour la chasse, la défense, la fierté. Le sexe aussi, peut-être. […] Toutes les filles ont besoin de la colère froide. Elles ont besoin de ce bouillonnement froid, des rancœurs incessantes, du talent pour refuser le pardon, éviter le compromis. Elles doivent savoir que lorsqu'elles disent une chose, elles ne reviendront jamais dessus, jamais, au grand jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CylhisCylhis   11 mai 2012
Quelle est la différence entre une étoile filante et une maison qui tombe ? – Et bien, l'une exauce un vœu dans un trait de lumière, et l'autre écrase l'odieux dans un pet de sorcière !
Commenter  J’apprécie          100
YsYs   12 mai 2012
Peut-être chaque groupe humain accidentellement réuni connaît-il une période de grâce, entre la timidité et les préjugés du début, et l’écœurement et la trahison de la fin.
Commenter  J’apprécie          90
boutentrainboutentrain   22 mai 2012
Le soleil surgit de derrière un nuage. Elphaba gémit. La robe de Melena glissa encore. Ses seins s'extirpèrent des ruban sales de son décolleté.
Regardez moi, pensa Melena, je montre mes seins à l'enfant à qui je n'ai pas pu donner le lait par crainte d'une amputation.
Commenter  J’apprécie          30
boutentrainboutentrain   22 mai 2012
Coeur de Tortue était d'une beauté insoutenable. Melena fit le serpent-dragon avec lui, le couvrit de sa bouche, le versa dans ses mains, le chauffa, le rafraichit et modela sa lumière. Il rempli son vide.
Commenter  J’apprécie          40
Video de Gregory Maguire (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gregory Maguire
Gregory Maguire au National Book Festival de 2011 (en anglais)
autres livres classés : magicien d'ozVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1370 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..