AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Khaled Osman (Traducteur)
ISBN : 2742708049
Éditeur : Actes Sud (04/06/1999)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 29 notes)
Résumé :
" A nouveau, il respire le souffle de la liberté, mais l'air est chargé d'une poussière suffocante et d'une chaleur insoutenable.

Il retrouve son complet bleu et ses chaussures de caoutchouc, mais il n'y a personne pour l'attendre. Voici la vie qui reprend son cours, voici la porte muette de la prison qui se referme sur les secrets désespérés.

(...) L'heure est venue pour que la colère éclate et se consume, l'heure est venue pour que l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Siladola
  08 avril 2018
Un grand livre ne se mesure pas au nombre de pages. C'est un ton, une voix. Dès l'abord, Le voleur et les chiens fait entendre la tonalité inimitable de Naguib Mahfouz, dans cette demi-ténèbre du Caire qui l'environne et entoure ses personnages d'un fond mystérieux. Non pas un mystère de pacotille ou de roman noir, en dépit de la thématique criminelle, du séjour clandestin du voleur chez la prostituée généreuse, et des rendez-vous dans les bars des alentours des pyramides. Non, ce simple et dense roman transcende décor et situation, atteint au symbole : là est le mystère. Allégorie du fatum ? Esprit immémorial de l'Egypte ? Le désert, l'Histoire. La perte irréversible qui pèse sur le héros ne peut même se racheter par le séjour chez un maître soufi que fréquentait son père. Enfant prodigue sans retour ? Damné de la terre ? L'art de Mahfouz est de donner aux péripéties banales du récit la force d'une parabole. Courons lire le Palais du Désir !
Commenter  J’apprécie          80
Ingannmic
  16 juin 2018
Le voleur, c'est Saïd Mahrane, qui au début du roman sort de prison, où il vient de passer quatre ans.
Les chiens, ce sont ceux qui l'ont trahi, entre autres Alliche, l'ex lieutenant qui a permis son arrestation en le dénonçant, et sa femme Nabawiyya, qui vit dorénavant avec son délateur. Mais la trahison la plus douloureuse est celle de Raouf Elouane, qui fut son mentor, en lui inculquant cette vision du monde consistant à considérer le vol, lorsqu'il est perpétré par les plus pauvres, comme une justice nécessaire pour ces laissés-pour-compte d'une société à deux vitesses. Or, dorénavant journaliste reconnu, consensuel, Raouf est passé de l'autre côté de la barrière, bourgeois raisonnable et confit dans l'assurance de sa supériorité, reniant avec mépris ses anciens idéaux. Ce vil opportunisme, puis le rejet de sa petite fille, qui ne reconnait pas cet inconnu qui l'aborde avec un peu de brusquerie, plongent Saïd dans une fureur désespérée.
Obsédé par son désir de vengeance, il se lance dans une sombre expédition au cours de laquelle rien ne se passe comme prévu, et tue un innocent. Réfugié chez Nour, une prostituée qui n'a jamais cessé de l'aimer -malgré l'indifférence vaguement condescendante manifestée par Saïd à son égard-, recherché par la polie, il s'obstine néanmoins à vouloir réaliser ses desseins punitifs.
"Le voleur et les chiens" est un récit efficace, dont le rythme enlevé s'accorde parfaitement à la précipitation avec laquelle le héros semble s'acheminer vers sa perte. Misant sur l'impact d'un réalisme dégraissé de toute digression ou de toute fioriture stylistique inutiles, Naguib Mafhouz fait ici le choix de porter son propos en laissant le plus souvent parler les faits, et en restant focalisé sur le personnage de Saïd, dont nous pénétrons, par intermittences, le dérèglement intime. Il confère ainsi à son roman une dimension sociale, en pointant les limites d'un système inique qui place les victimes de ses inégalités dans un engrenage entretenu par des mesures répressives enfermant dans l'exclusion, tout en s'attachant à dépeindre les mécanismes individuels qui en résultent. La soif de vengeance qui anime son héros, l'obnubile, parce qu'il n'imagine pas d'autre voie possible, occulte toute possibilité de rédemption, d'apaisement, de résilience. Ni Nour et l'amour qu'elle lui porte, ni le guide spirituel de son père défunt auprès duquel il cherche un réconfort moral, qui tente de lui faire comprendre la vanité de ses actes et la futilité des actions individuelles, ne parviennent à l'en détourner.

Lien : https://bookin-ingannmic.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Maphil
  27 décembre 2017
Un roman bref mais qui passionne autant qu'il interroge.
Le voleur : Saïd Mahrane, le fils du portier de la cité universitaire devenu brigand par opposition à la société, arrêté suite à une dénonciation et qui, à sa sortie de prison, essaie de se venger.
Les chiens : Aliche, le lieutenant qui a trahi; Nabawyya, l'épouse de Saïd, amoureuse puis femme du traite; Sara, la petite fille qui ne reconnaît pas son père; Raouf Elouane, l'étudiant révolutionnaire qui fut le maître à penser devenu un journaliste en vue, riche et on ne peut plus rangé.
L'histoire d'une révolte désespérée, au Caire, dans une nuit seulement éclairée par l'amour d'une prostituée et la sérénité d'un vieux shaykh.
Commenter  J’apprécie          20
babebibobu
  20 mai 2010
Peut-être « mon Mahfouz préféré ». Peut-être aussi un des romans les plus sombres de ce grand auteur. Plutôt court, le voleur et les chiens est une bonne manière de découvrir Naguib Mahfouz… juste avant de se lancer dans la Trilogie par exemple !
Commenter  J’apprécie          31
vdujardin
  01 avril 2013
un portrait très pessimiste du Caire, de sa société, et surtout du « héros », Saïd Mahrane, ce voleur raté qui va se transformer en meurtrier aveuglé par sa soif de vengeance. J'ai beaucoup aimé les changements de rythme au fil du texte, comme ces longues divagations de Saïd, sans point ou presque sur plusieurs pages, qui alternent avec des dialogues brefs et vifs. Ces personnages noirs me plaisent bien, celui complètement mystique du Cheikh aussi, mais je vous laisse le découvrir en lisant ce livre…
Lien : http://vdujardin.com/blog/na..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   09 avril 2016
A nouveau, il respire le souffle de la liberté, mais l’air est chargé d’une poussière suffocante et d’une chaleur insoutenable. Il retrouve son complet bleu et ses chaussures de caoutchouc, mais il n’y a personne pour l’attendre. Voici la vie qui reprend son cours, voici la porte muette de la prison qui se referme sur les secrets désespérés. Voici les routes accablées de soleil et les voitures folles, les passants et les hommes attablés, les maisons et les boutiques, et pas une lèvre qui laisse échapper le moindre sourire. Et lui est seul, il a perdu beaucoup, il a gaspillé de si précieuses années, quatre années qui lui ont été perfidement enlevées, mais bientôt il leur fera face et les défiera tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
patatarte2001patatarte2001   10 juillet 2016
Mais le plus drôle à dire vrai, c'est que mon professeur si remarquable se soit révélé n'être qu' un vil traître; je comprends que cela vous étonne, mais il arrive qu'une source de lumière s'encrasse de la façon la plus répugnante.
Commenter  J’apprécie          50
patatarte2001patatarte2001   09 juillet 2016
- Quant à toi, tu n'as pas de cœur.
- On me l'a confisqué en prison, comme le veut le règlement.
- En réalité, tu n'en avais pas en entrant.
Commenter  J’apprécie          60
patatarte2001patatarte2001   11 juillet 2016
Je n'oublierai pas le passé pour la raison très simple que ce que tu appelles le passé est pour moi le présent.
Commenter  J’apprécie          40
patatarte2001patatarte2001   08 juillet 2016
"- Quoi qu'il en soit, je préfère venir à toi à visage découvert, et c'est pourquoi je t'avoue que je sors de prison aujourd'hui." Il secoue lentement la tête et ouvrant les yeux et soupire comme affligé : "De prison tu n'es point sorti."
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Naguib Mahfouz (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Naguib Mahfouz
Rencontre avec Naguib Mahfouz.
Dans la catégorie : Littérature arabeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures afro-asiatiques>Littérature arabe (151)
autres livres classés : Le Caire (Égypte)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1601 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre