AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Madeleine Sévry (Traducteur)Jean Sévry (Traducteur)
EAN : 9782742746507
350 pages
Éditeur : Actes Sud (04/02/2004)
3.45/5   11 notes
Résumé :
A la fin du XIXe siècle, les Anglais – à la tête d’une véritable armée dans laquelle se trouvent des Soudanais, des Turcs et des Egyptiens, des voyous, des anciens prisonniers et des militaires européens – partent à l’assaut du désert. Tous sont enrôlés dans une immense invasion du monde islamique. Face à eux une seule résistance : celle du Madhi et de ses fidèles, un homme étrange et visionnaire, un mystique courageux et déterminé. Au-delà des enjeux religieux, du ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Lsky
  13 septembre 2021
Tout est très bien écrit. Les phrases sont simples, concises, mais très précises. L'auteur use tout de même d'une certaine poétique. C'est-à-dire que dans les scènes de guerre, de mort, de massacre - et il y en a beaucoup - l'auteur parvient à créer une image très précise des viscères tout en protégeant la sensibilité du lecteur.
C'est un numéro d'équilibriste stylistique que Jamal Mahjoub réussi concernant L Histoire, nous sommes bien en pleine galère : guerre des religions, garde du territoire, nous nous retrouvons dans un vaste désert, presque un charnier, un lieu d'exécution de plusieurs milliers de kilomètres carrés.
Des armées bien organisée aux troupes de fanatiques, il n'y a pas presqu'un pas, dans la motivation meurtrière. Seule la connaissance du terrain change la donne, le sang, la peur, la chaleur, la faim et la soif sont omniprésents.
Il y a donc une inquiétude diffuse palpable qui court dans tout le roman.
C'est un très bon livre. Mais j'ai été bien contente d'arriver au bout. Je pense qu'en effet c'est une grande campagne qui sensibilise aux guerres qui se sont produites et qui, pour le coup, explique bien l'histoire. Mais n'étant pas addict de la Chanson de Roland, j'ai eu du mal à m'y intéresser à fond.
C'est donc un livre très triste, accompagné d'une belle plume poétique, qui aide à comprendre l'Histoire du Soudan, internet sous la main cependant. Il faut pouvoir retracer les guerres et les batailles, qui sont contextualisées, mais personnellement je m'y connais si peu que j'ai eu besoin d'un peu d'aide. A lire ? Vraiment, ma première oeuvre de littérature soudanaise mais qui, je pense, mériterais de faire date.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
OlivOliv   29 mai 2018
Souvent, on entendait des prisonniers parler d'évasion, de sabotage, mais ils étaient trop fatigués pour entreprendre quoi que ce soit. Le soir venu, ils s'asseyaient autour d'un feu, regardant à une certaine distance les officiers anglais en train de boire leur whisky et leur bière, et de fumer des cigarettes.
"Eux, ils se la coulent douce ! se disait Kadaro. Il ne leur manque rien." À Halfa, il avait pu voir les entrepôts : des montagnes de fil de fer, des tôles, des chaudières de rechange, des machines-outils, des wagonnets et mille autres choses dont il ne soupçonnait pas l'utilité. Les armées du califat ne pourraient jamais résister à une telle puissance. Il comprit alors que ce qui opposait ces hommes, ce n'était ni leur couleur ni leur religion, mais le fait qu'ils appartenaient à des époques différentes. Là-bas, il y avait un autre monde, un monde qu'il ne connaissait pas et qui vivait dans un autre temps, un temps où tout allait plus vite que tout ce qu'il connaissait, et où tout était plus sensé. C'était une guerre entre hier et demain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
OlivOliv   28 mai 2018
Ces dernières semaines, Kadaro les avait prudemment conduits à travers ce paysage désertique, découvrant de l'eau là où personne n'aurait pu imaginer qu'il puisse y en avoir, trouvant pour se nourrir des racines de fago enfouies dans le sol ou des cosses de dom desséchées qu'ils mâchaient. Pour la première fois de sa vie, il semblait comprendre cette contrée. Il commença à voir des choses qu'il n'avait jamais remarquées auparavant : des changements légers et subtils dans la coloration de la poussière, dans les ondulations de cette plaine. Les innombrables kilomètres de sable et de rochers secs comme des os commençaient à lui parler. Il ne se l'expliquait pas, et il ne comprenait pas pourquoi cela lui arrivait maintenant. Il s'amusait à sentir la présence d'un arbre à une demi-journée de marche, et les étendues de boue dure et craquelée où l'eau viendrait se déposer quand il pleuvrait, et les minuscules graines jaunes d'où l'herbe allait sortir. Il reconnaissait les traces des gazelles et des coudous, il savait voir les minuscules boulettes qui indiquaient des souris rouges, également comestibles. La terre commençait à prendre corps devant lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
OlivOliv   30 mai 2018
Hawi regardait la scène comme s'il planait au-dessus d'eux. Il comprit avec tristesse que les gens n'étaient pas prêts à accepter le monde dans la splendeur de ses multiples faces, tel que Dieu l'a créé dans sa sagesse infinie. Ils voudraient que tout soit pareil. D'une part, ils louent Dieu dans Sa magnanimité, mais aussi ils se cramponnent à l'idée qu'il y a un type d'homme, figure parfaite à laquelle chacun doit s'efforcer de ressembler. Ils n'acceptent pas que chacun d'entre nous soit unique, que chacun ait été créé avec ses propres dons et ses propres talents. Au fond de leur cœur, ils savent bien que c'est là le mystère de la vie, mais ils ne veulent pas le reconnaître. C'est pourquoi ils se retournent contre tout ce qui leur rappelle cette vérité, contre ce qui est différent, contre l'étranger, contre lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Video de Jamal Mahjoub (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jamal Mahjoub
Parker Bilal - Les ombres du désert
autres livres classés : colonisationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox