AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de malou27


malou27
  26 juin 2014
Bayan vit à Bawku, au Ghana, avec ses parents et son frère. Il est heureux. Son père, ancien footballeur professionnel, est devenu guérisseur ce qui lui permet de rester auprès des siens. Mais le pays est en butte aux guerres fratricides et le climat se détériore. Un jour, alors que Bayan joue au foot avec son frère, l'alerte éclate. En revenant chez lui, il découvre ses parents morts. Il a dix ans.
Recueilli par un voisin, il vit chez lui quelques mois avec son frère. Mais la vie n'est pas facile et ils sont placés dans un orphelinat. Contrairement à ses craintes, Bayan y vit heureux. Mais cinq ans plus tard, la guerre les rattrape et il s'enfuit. Réfugié dans un port, il embarque clandestinement sur un navire en partance pour l'Europe, du moins c'est ce qu'il croit. Il se retrouve après des jours éprouvants en Argentine ! Une nouvelle vie commence…

Pas besoin d'être fan de foot (je ne le suis pas) pour lire ce livre. Ceci dit, découvrir la vie de Bayan pendant le mondial donne un charme particulier. Cet ouvrage est un témoignage, l'histoire d'une vie (Bayan a vécu plusieurs vies même s'il n'a que vingt ans). Ecrit en collaboration avec une journaliste, il évoque l'histoire du Ghana, la vie du peuple argentin, les problèmes des réfugiés. le récit de ce jeune footballeur est un message d'espoir mais il invite aussi à ne pas se voiler la face devant la misère des deux côtés de l'Océan.
le texte est court (200 pages) et se lit facilement. Préfacé par Marcel Desailly, lui aussi Ghanéen, il nous rend Bayan sympathique.

Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr