AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Paris des limbes tome 1 sur 3
EAN : 9791095394426
214 pages
Allure (10/01/2020)
3.7/5   48 notes
Résumé :
Germain Dupré est détective à Paris depuis… quelques siècles déjà.
Il fait profil bas pour ne pas attirer l’attention de la police ou de n’importe quel humain. Mais quand une femme en détresse vient le supplier de retrouver son époux, Germain accepte. Il ne se doute pas que cette affaire va le mettre sur la piste d’un dangereux codex et du démon qui a un jour transformé Germain en vampire.
Que lire après Paris des limbes, tome 1 : Le codex de ParisVoir plus
Terribili, tome 1 : Soldat de plomb par Munich

Terribili

Charlotte Munich

4.41★ (138)

6 tomes

Mona Harker, tome 1 : Un pour taper sur l'autre par Munich

Mona Harker

Charlotte Munich

3.98★ (101)

4 tomes

Ryvenn - Intégrale par Phaeton

Ryvenn

Jupiter Phaeton

4.42★ (477)

5 tomes

La Selkie, tome 1 : Le dernier oracle par Nolhan

La Selkie

Megära Nolhan

4.33★ (269)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,7

sur 48 notes
5
4 avis
4
6 avis
3
4 avis
2
3 avis
1
0 avis
Paris. de nos jours.
Vous cherchez un détective ? Ne cherchez plus ! Germain Dupré est détective à Paris. Son bureau est surprenant puisque situé dans une cave. L'homme est jeune et dynamique. C'est un oiseau de nuit… Et pour cause ! C'est un vampire ! Oui ! Oui ! Un vampire qui vit depuis des siècles à Paris. Depuis qu'un démon lui a jeté un sort après avoir tué le maître dont Germain était le disciple. Il est donc multi centenaire, mais il ne fait pas du tout son âge.
Une charmante dame s'en vient le trouver… Pour qu'il retrouve son mari… disparu depuis… une demi-journée ! Elle le rassure. Non ! Non ! Il n'est pas parti avec une maîtresse. Il s'est volatilisé après avoir volé un livre rarissime d'une très grande valeur à son associé, et après avoir saccagé l'entrepôt où il se trouvait…

Critique :

Mise en garde : je déteste tout ces livres qui ont recours à la magie ! Quel masochisme m'a donc poussé à me plonger dans cette histoire de codex ? Un maléfice sans aucun doute ! M'attendant avant tout à une enquête policière, malgré la présence d'un vampire, j'ai vite déchanté en me rendant compte que celle-ci était réduite à une peau de chagrin, laissant toute la place à un univers plein de magie, de forces occultes, où, en fin de compte, le démon se révèle plutôt sympathique.
L'autrice, C. C. Mahon, manie plutôt bien l'humour. Cela n'a pas suffi pour me convaincre. Je pense que ce livre devrait séduire un public d'adolescents et tous ceux qui adorent les histoires de vampires, de damnations et de démons.
Malgré un nombre important de morts, l'ouvrage reste gentillet.
Commenter  J’apprécie          334
L'occasion s'est présentée d'écouter cette histoire qui semblait prometteuse mais au final j'ai plus apprécié la narration que le livre !

Dans mon souvenir c'est relativement brouillon et les personnages sont plutôt stéréotypés dans leurs genres sans traits de caractères spécifiques qui m'auraient permis de m'y attacher !

Je dois reconnaître que j'ai peu de souvenirs de l'intrigue et que même en lisant les autres critiques, il n'y pas grand chose qui me revient. A croire que je n'ai pas été très attentive (c'est fort possible) !

Commenter  J’apprécie          200
Quatrième lecture du partenariat avec Les plumes de l'imaginaire, le codex de Paris est le premier tome de la série Paris des limbes dont l'intrigue prend place, je vous le donne dans le mille, la capitale française.

Germain Dupré possède un cabinet d'enquêteur dans la cave d'un bâtiment haussmannien et un secret que seul le gang de Mathieu connait : c'est un vampire. Lorsque Nadine Leroy lui demande de retrouver son mari qui s'est enfui avec un précieux codex, il ne s'attendait pas à renouer avec son passé, le moment où sa vie a basculé ni aux alliances qu'il se trouve contraint de signer.

L'autrice nous plonge illico presto dans l'ambiance des venelles sombres de Paris dès les premières lignes. Truand et désinvolture se mêlent grâce au choix précis des noms de rues, la façon de parler de notre vampire ou les termes dépeignant la mise en scène. Cette atmosphère laisse ensuite place à la rencontre légère et drôle entre Germain et sa copropriétaire, Romane. le récit alterne entre ces deux mondes et m'a rappelé au début les histoires de détectives privés des années 1950, les cigarettes et le côté macho en moins. Comparaison qui s'arrête assez vite dans le déroulement.

En effet, si notre vampire se lance dans une enquête classique qui consiste à interroger l'associer du disparu, celle-ci avance par la suite grâce à la magie plutôt qu'à découverte d'indices, à la déduction et au flair du limier. Ensuite, les attaques-surprises prennent la relèvent pour aider le développement de l'histoire. Ainsi, le codex de Paris n'est pas à considérer comme un polar surnaturel bien ficelé, mais bien un récit fantastique saupoudré de polar. Par ailleurs, l'objectif de Germain dévie rapidement de la cible de sa cliente, lorsqu'il apprend la nature du grimoire.

Le roman présente une belle dentition (désolée pour le jeu de mots de bas étage) de personnages principaux comme secondaires. Son assurance, Germain Dupré la doit aux siècles qu'il a traversés depuis sa métamorphose. La sagesse acquise au fil de ses (més)aventures lui permet de se fondre parmi les humains et d'éviter d'être démasqué. Cependant, la confiance en ses capacités lui a tout de même joué un tour et précipité dans les crocs du magnat de la drogue, Mathieu, dont il souhaite se libérer, tout comme il a réussi à bannir ses penchants de vampire grâce à l'avancée médicale. Oui, notre détective déteste plonger ses canines à la source pour épancher sa soif de sang et tuer les humains en raison de….Bon je ne vais pas trop en dire non plus.

De prime abord, Romane incarne l'étudiante joyeuse qui garde le courage d'avancer malgré la perte de ses parents. Yogiste et fervente protectrice des animaux, elle horripile et attendri Germain à la fois par son caractère rayonnant et sa solidarité. Néanmoins, tout soleil possède son ombre et celle de la jeune femme va se révéler plutôt inattendue dans ses conséquences. Son secret sera bien utile à notre vampire. Les actions de Romane vont prouver sa détermination et ses paroles justes dans ce monde qui induit un comportement paradoxal aux humains.

— Vous vous êtes associée à cette abomination en connaissance de cause ? s'exclama le frisé. Qu'êtes-vous ?

— Ouverte d'esprit, fit Romane.

Zagan est un démon superhéros. Bon OK pas totalement : il désire empêcher l'arrivée de l'apocalypse surtout pour préserver les Enfers. le sauvetage de l'humanité n'est donc qu'une cause collatérale de la mission qu'il veut accomplir à tout prix. Pourtant, il reste honnête pour un démon. Je l'apprécie beaucoup, voir plus que Germain qui, en dépit des centaines d'années passées sur terre, garde une certaine naïveté envers les gens issus de la caste qu'il a fréquentés dans sa jeunesse.

Dans les personnages secondaires, je vais uniquement en évoquer deux. Sofia, la médium, car elle a une répartie incroyable. Je l'ai tout bonnement adorée et sa réserve, voire sa méfiance par rapport aux démons, ne m'a pas du tout rebutée. Chaton ! Ce matou qui s'échappe du sac de Romane et trouve refuge dans le bureau de Germain apparait peu et n'a pas un énorme impact dans cette histoire, mais…c'est un chat et je suis faible devant eux.

La plume de la romancière est fluide et colorée, comme déjà citée ci-dessus. Parfois, elle utilise trop de répétitions, mais cela ne m'a pas empêché d'apprécier ma lecture. Son humour est un véritable délice avec des répliques et des punchlines à tomber. de plus, elle va au fond des choses dans son récit, en transformant Germain en guide touristique de Paris, mais aussi en incluant un point qui m'est cher de par ma formation. En abordant le début de l'enquête sur le vol d'une antiquité, elle met l'accent sur l'importance de la conservation des objets d'art c'est-à-dire la régulation des conditions hydrothermiques du milieu afin que l'oeuvre traverse le temps en ralentissant sa détérioration un maximum. Cela peut vous paraitre bête. Toutefois, c'est un élément qui m'a touchée, car trop de personnes pensent que la manière de manipuler ou de ranger un témoin du passé est sans importance.

En bref, le codex de Paris fut une lecture divertissante. Si je m'attendais au départ à une enquête relevant plus de la recherche d'indices qui nous emmènerait dans les tréfonds de la magie, je n'ai, pourtant, pas été déçue du voyage grâce aux personnages nuancés qui amènent des visions justes et réelles de notre existence qui ne repose pas toujours sur la belle logique que notre société nous dépeint. La ligne entre le bien et le mal est plus floue que l'on ne le pense, et les choix sont souvent bien plus difficiles que cette simple question manichéenne.
Lien : https://uneloupiotedanslanui..
Commenter  J’apprécie          10
Je ne suis pas une grande fan des vampires mais dans le cadre du challenge Mauvais Genres, je sors de ma zone de confort pour lire ce que je ne lirai pas habituellement.
Me voici donc attirée par cette couverture et surtout le titre. Au premier abord, je me suis dit un "Da Vinci Code" version vampire, pourquoi pas.
Avec ses 214 pages, il se lit rapidement. C'est le premier tome d'une série mais après sa lecture, je ne sais pas encore si je me plongerai dans la suite. Rien de méchant côté vampires et autres monstres mais idem côté enquête ! Même le démon fait office de nounou.
Il me faut quand même un minimum d'attraction pour lire un livre et encore plus pour lire la suite.
A voir donc plus tard.
Commenter  J’apprécie          70
Germain Dupré vit la nuit et loge dans un sous-sol parisien depuis … sept cents ans. Petite particularité: il boit du sang. Vous aurez deviné, c'est un vampire, qui vit tranquillou, il travaille comme détective privé, même si son secret ayant été découvert par un malfrat, il est obligé de jouer les gros bras pour lui à l'occasion.
Quand il découvre que le codex de son maître - mort il y a sept cents ans - et qu'il avait mission de protéger, mais qu'il a perdu, réapparait, et que le démon qui l'habitait veut son aide pour empêcher l'apocalypse… on a là une bonne intrigue.
Si l'histoire est plutôt à réserver aux jeunes fans, je dois reconnaître quand même que la lecture de ce petit livre de Fantasy m'a agréablement surprise: écriture rapide, personnages attachants (même le démon est sympa), on est vite pris.e par l'action et l'humour.
J'aime bien de temps en temps sortir de ma zone mais à condition que ce soit avec une bonne plume: j'ai été exaucée.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Il n'y a plus de "travail de fille" au 21e siècle. Mets-toi au goût du jour.
Commenter  J’apprécie          50

Les plus populaires : Imaginaire Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (86) Voir plus



Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
2077 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..