AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782918799597
140 pages
Editions Anacaona (02/03/2015)
4.4/5   5 notes
Résumé :
Edgar Wilson travaille dans un abattoir comme assommeur de bœufs. Maillon d'une chaîne de production de hamburgers qu'il n'a jamais goûtés, il exerce avec savoir-faire son travail de tueur -d'assassin ?- mais est confronté à la mort inexpliquée de ses vaches. Voleurs de bétail ou malédiction ?

Les travailleurs analphabètes de l'abattoir vont mener l'enquête avec les moyens du bord.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
chachourak
  13 juin 2015
On retrouve dans du bétail et des hommes le même Edgar Wilson que dans Charbon animal. Après avoir quitté son travail à la mine, il est en effet devenu abatteur de boeufs. Bizarrement, l'abattoir dans lequel il travaille souffre de disparitions mystérieuses. Les vaches se volatilisent de manière incompréhensible et le coupable semble impossible à démasquer. Phénomène surnaturel ? Vol de trafiquants ? Prédateur animal ? Accompagné de ses collègues, Edgar Wilson va mener l'enquête à sa façon : en se fiant plus à son instinct qu'à la raison.
Comme dans Charbon Animal, l'écriture d'Ana Paula Maia est dépouillée, réaliste, quasiment clinique. Si l'environnement et les personnages qu'elle décrit sont soumis à la violence, cela ne nous empêche pas de trouver beaucoup de sensibilité dans ces quelques pages, car Edgar Wilson est tout sauf une brute insensible : il est le premier à souffrir de son statut de meurtrier, “Quotidiennement, c'est lui qu'il voit quand il tue - car il a appris à avoir sous la membrane qui recouvre l'oeil de l'animal.”, et ne manque pas de recommander l'âme des vaches à Dieu avant de les assommer. A l'image de la force des coups d'Edgar Wilson, la puissance qui se dégage de ce texte est quasiment paralysante. Ana Paula Maia a décidément a le don de nous pousser dans nos derniers retranchements et de nous mettre à l'épreuve à travers des personnages masculins étonnants et sincères. Leur travail est une fois de plus au coeur du récit et les marque du sceau de la fatalité : “Il faut bien que quelqu'un fasse le sale travail. le sale travail des autres. Personne ne veut faire ce genre de choses. C'est pour cela que Dieu met au monde des gens comme toi et moi.” On ressort de cette lecture transformé par l'humanité inattendue de ces personnages et surpris de ce dénouement inattendu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Editions Anacaona
  15 juin 2015
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
chachourakchachourak   24 mai 2015
Il faut bien que quelqu'un fasse le sale travail. Le sale travail des autres. Personne ne veut faire ce genre de choses. C'est pour cela que Dieu met au monde des gens comme toi et moi.
Commenter  J’apprécie          20
chachourakchachourak   24 mai 2015
- Tant qu'il y aura une vache sur terre, il y aura quelqu'un prêt à la tuer.
- Et quelqu'un prêt à la manger.
Commenter  J’apprécie          30
chachourakchachourak   24 mai 2015
Quotidiennement, c'est lui qu'il voit quand il tue - car il a appris à avoir sous la membrane qui recouvre l’œil de l'animal.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : brésilVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Ana Paula Maia (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
313 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre