AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernard Cohen (Traducteur)
EAN : 9782070423842
322 pages
Éditeur : Gallimard (12/06/2002)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Mohamed Ali, le plus grand champion de boxe de tous les temps, combinait la poésie des poings et le fracas des mots. Plus qu'un sportif, plus qu'un champion, Mohamed Ali a façonné sa propre légende. La carrière de cet être hors norme est jalonnée d'un succès acquis avec un brio et avec un panache renforcé par une désinvolture insolente. Imaginez un champion pouvoir déclarer : "je suis beau donc je dois gagn... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
cascasimir
  16 septembre 2019
"Ali bomayé , Ali bomayé (traduction : Ali, tue le!)
30 octobre 1974, Kinshasa, dans le stade du 20 mai, au Zaïre, ex Congo belge, victime du pire impérialisme qui soit (mains coupées, esclavagisme, un pays dévasté par l'extraction du caoutchouc et de l'ivoire en folles proportions ... 10 millions de morts)

A ma droite, George Foreman!
A ma gauche, Mohamed Ali, qui a "relevé le gant!"
-"En Amérique… ils ne voient pas que je me sers de la boxe pour surmonter des obstacles qu'on ne peut pas dépasser autrement. Je ne fais pas tout ça pour la beauté du sport, mais pour changer un tas, un tas de choses."

On voit auprès d'Ali, son entraîneur Drew Bundini, qui le conseille :
-Frappe comme un papillon, attaque comme une gûepe!
Et puis Norman Mailer (théoricien de boxe et hâbleur), qui accompagne Ali, dans son jogging nocturne et lâche prise après trois kilomètres, à cause d'un copieux dîner bien arrosé ...

Gauche- droite! Uppercut, crochet, swing !
Ali ne dansera pas, à son habitude. Après un premier round foudroyant, il choisit d'adopter une tactique "le rope-a-dope", consistant à user son adversaire en combattant depuis les cordes.
-Mais il le frappe avec des droites!", commentent les envoyés spéciaux!

Au 8ème round, Ali se déchaîne avec une succession de coups... Et puis..
"Un poing dans un gant a fusé au milieu de l'esprit de Foreman, le meilleur punch de cette nuit effarée, le coup qu'Ali gardait pour cet instant depuis le début de sa carrière".

Le chant du bourreau: c'est le chapitre du coup de poing fatal, à Foreman. Ce titre " le chant du bourreau" sera un livre à venir de Mailer, qui lui vaudra un second prix Pulitzer...

Mohamed Ali se dit "africain" (Habillé de tenues locales, avec le pagne imprimé et le "wax", imprimé sous cire", adopté par l'Afrique de l'Ouest) il est le « gentil et le "méchant" est Foreman. le grand George Foreman, habillé à l'occidental d'une casquette et de salopette en jean. Ali l'agonisait d'injures en prétendant qu'il était associé au pouvoir belge...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          763
Thomas_Harnois
  12 janvier 2021
"Le combat du siècle" décrit longuement les forces en présence, la préparation des deux boxeurs, leur entourage, le cade africain du combat ainsi que sa portée politique pour le dictateur mégalomaniaque Mobutu.
Le style de Mailer est très plaisant, on goûte avec plaisir la galerie des personnages hauts en couleurs entourant les deux boxeurs, entraîneurs, sparring partners, agents, journalistes, femmes, la plupart d'anciens boxeurs ou hommes de la rue …
Le fameux Don King, organisateur du combat a également le droit à un truculent portrait.
Bien entendu le personnage d'Ali plus hors du commun que celui de Foreman avec ses déclarations tapageuses, ses poèmes naïfs, ses prophéties exaltées recueille le plus d'intérêt aux yeux de l'écrivain mais on sent également beaucoup de tendresse, de respect, d'admiration et de sympathie pour Foreman.
Mailer insiste sur l'intelligence tactique d'Ali qui en réalité bluffera tout le monde lors de sa préparation en faisant croire à son adversaire qu'il boxera selon sa technique habituelle basée sur la mobilité alors qu'il restera la majeure partie du combat dans les cordes à esquiver, bloquer ou faire travailler Foreman dans d'épuisants corps à corps sous la moiteur d'une nuit d'orage africaine.
Ali se préparera donc à se faire marteler dans les cordes mais travaillera aussi beaucoup son endurance par des footings nocturnes tandis que Foreman se contentera d'aligner d'une préparation plus classique.
La description du combat peut également être considéré comme un monument de la littérature sportive, avec le décorticage des événements et de la lente érosion de Foreman, enragé par les provocations d'Ali mais incapable de mettre KO Ali ou de trouver une solution malgré toute sa puissance et sa technique.
Ali apparaît donc une classe au dessus dans le combat et sa victoire semble logique.
J'ai beaucoup apprécié l'aspect sportif du livre même si je dois avouer ne pas aimer l'attitude provocatrice d'Ali et être un pro Foreman.
La chute de Foreman et ses déclarations d'après matchs m'ont d'ailleurs plus émues que les sempiternelles fanfaronnades d'Ali.
D'un point de vu extra sportif, le livre m'a moins plu.
Mailer semble cautionner la parole des Black Muslims, car celle ci prône à ses yeux l'apparition d'un classe moyenne bourgeoise noire.
Mailer voit également ce combat comme un symbole, le point de départ d'une affirmation d'un nouveau pouvoir noir.
Pourtant depuis 1974, il faut tout de même reconnaître que la situation en Afrique n'a pas réellement progressé.
L'ex- Zaïre est même ironiquement plongé dans une des plus sanglantes guerre civiles de tous les temps.
Les Africains n'ont donc pas pris leur envol comme le pensait Mailer et restent empêtrés dans des difficultés complexes.
Enfin il m'est toujours délicat de m'émerveiller devant Mohamed Ali quand on voit dans quel état il a terminé son existence.
Je me dis que sa technique ne devait pas être si performante que cela tout de même étant donné l'effet qu'on eu tous ses coups sur sa santé.
« le Combat du siècle » n'est donc pas le livre du siècle, mais un livre intéressant pour qui aime le monde de la boxe mais dont les extrapolations sembleront prêter plus matière à discussion.
Lien : https://lediscoursdharnois.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Errant
  17 octobre 2020
L'affrontement Ali-Foreman au Zaïre est au coeur de cet ouvrage divisé en deux grandes parties; avant le combat et celui-ci décrit en détails. Je ne suis pas amateur de boxe mais cet évènement sportif est effectivement un jalon important qui a fait un bruit médiatique phénoménal à l'époque. Mailer va bien au-delà du combat dans la première partie. Il s'attarde longuement sur la psychologie des combattants, le climat social et mystérieux du Zaïre et ses propres pérégrinations dans les entourages des boxeurs, Une fois la surprise passée devant le fait qu'il parle de lui à la troisième personne, je me suis senti happé par la magie de sa plume évocatrice et par regard interrogatif sur le continent africain. Pas beaucoup rapport à la boxe comme telle dans cette section, tout le contraire de la deuxième où la minutie qu'il met à décortiquer chaque round plaira surement aux amateurs mais m'a laissé plutôt froid. Au total j'ai bien aimé cette lecture qui m'a mis en contact avec un auteur dont j'ai souvent entendu parler sans toutefois n'avoir rien lu de sa plume. Et j'ai bien l'intention d'explorer son oeuvre car sa plume m'a impressionné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MaggyM
  29 juin 2019

Dans quelques semaines, se joue le match du siècle à Kinshasa: Muhammad Ali rencontre George Foreman le 25 septembre 1974 à 3 heures du matin !
Norman Mailer nous raconte la préparation des deux champions et nous fait vivre en direct le match qui a sacré Muhammad Ali, précédemment Cassius Clay.
Le combat du siècle, c'est aussi la rencontre de deux égos, de deux rois du rings qui appréhendent chacun ce moment à leur manière. On découvre un Muhammad Ali sur la réserve, qui s'économise, qui écrit des poèmes, qui aime bien parler de lui...
Norman Mailer n'est pas en reste question égo puisque tout au long du livre, il parlera de lui à la troisième personne, dans un style peu naturel, très narcissique. Cet aspect de l'histoire m'a d'ailleurs agacée assez régulièrement.
Même si on n'est pas fan de boxe, voire qu'on n'y connaisse rien, on ne peut s'empêcher de rentrer dans les coulisses de ce fameux combat. Et à côté de tout cela, Mobutu est assis sur son pot d'or dans un Zaïre qui n'est plus Congo, peuplé d'africains qui ont faim...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Radigan
  14 août 2014
J'adore ce livre, non parce qu'il parle de boxe et de Mohamed Ali, même si évidemment ces deux arguments sont de taille, non plus parce que Norman Mailer est un écrivain très doué qui figure parmi les grandes plumes de la littérature américaine : j'adore ce livre parce qu'il est envoûtant, brûlant, attractive, parce qu'il traverse l'histoire et nous plonge à travers les yeux de mailer dans un voyage réaliste dans le temps, c'est un peu comme ses vieilles photos que l'on ne peut pas s'empêcher de regarder en imaginant que nous y sommes, sauf que là, ça marche, au bout de dix pages, nous y sommes ! Un livre à vivre !
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
cascasimircascasimir   16 septembre 2019
C’est toujours un choc de le revoir. Non pas “live”, comme à la télévision, mais bien vivant en face de vous, au mieux de sa forme.
À cet instant, le Plus Grand Athlète du Monde court le danger d’être aussi le plus beau mâle que nous ayons et le vocabulaire de l’afféterie se profile à l’horizon, inévitable: la respiration des femmes “s’accélère”, les hommes “baissent les yeux” devant ce nouveau rappel de leur petitesse.
Même s’il n’ouvrait jamais la bouche pour troubler les strates gélatineuses de l’opinion publique, Ali inspirerait cependant l’amour et la haine, car il est le prince du Ciel, ainsi que le proclame le silence qui s’établit autour de son corps quand il irradie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
rkhettaouirkhettaoui   08 novembre 2014
Les boxeurs sont des menteurs, les champions de boxe de grands menteurs. Ils y sont forcés : une fois que vous connaissez ce qu’ils pensent, vous êtes capable de les frapper où ça fait mal. La personnalité d’un boxeur devient donc un chef-d’œuvre de dissimulation. Et ce qu’il allait pouvoir apprendre d’Ali et de Foreman avec l’aide de n’importe quelle philosophie serait forcément limité.
Commenter  J’apprécie          52
rkhettaouirkhettaoui   08 novembre 2014
Il y a le cœur de fer, qui doit passer par le feu avant de pouvoir subir la moindre transformation, et le cœur d’or, qui reflète la splendeur du soleil, puis l’attention de l’auditeur s’émousse et ne retient au passage que quelques-unes de toutes les catégories qui défilent devant lui, cœurs d’argent, et de cuivre, et de pierre, et de cire, ce poltron qui fond avant de s’embraser mais qui a tout de même l’avantage de pouvoir être aisément modelé par un dessein suprême…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   08 novembre 2014
Ma force, elle réside quelque part, comme celle de Samson dans ses cheveux. Lire, écrire, c’est du Dalila pour moi. Je ne veux pas perdre la puissance magique que Dieu seul m’a donnée. Faut que je me batte pour mon poulain. Il est là pour lutter et je dois être avec lui.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   08 novembre 2014
Celui qui n’est pas assez courageux pour prendre des risques n’accomplira rien dans sa vie. Voilà pourquoi j’aime l’Afrique. Parce que c’est le continent du risque et de… l’opiniâtreté. Ici les gens ont le respect des traditions mais ils sont courageux devant la nouveauté. Ils sont la force de l’avenir.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Norman Mailer (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Norman Mailer
Tough Guys Don't Dance (1987) trailer
Dans la catégorie : Sports de combatVoir plus
>Loisirs et arts du spectacle>Sports, jeux athlétiques extérieurs>Sports de combat (41)
autres livres classés : MatchsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
845 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre